Les Frissons de l'angoisse
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • VOD, DVD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,6 pour 457 notes dont 111 critiques  | 
  • 45 critiques     41%
  • 25 critiques     23%
  • 20 critiques     18%
  • 11 critiques     10%
  • 9 critiques     8%
  • 1 critique     1%

111 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Scorcm83

12 abonnés | Lire ses 204 critiques |

   3 - Pas mal

J'ai décidemment assez de mal avec le cinéma de Argento, qui regorge de qualités esthétiques certaines mais qui ne manque malheureusement jamais de m'ennuyer une fois la première heure passée. C'est principalement le côté kitsch et assez lent de ses films qui me rebute. Le fait que ses personnages ne soient pas tant développés que ça, que tout soit organisé autour du twist final m'embête un peu, dans le sens où je n'ai pas l'impression de vivre une histoire si passionnante que ça, à cause de la faible profondeur des personnages principaux. Si les cadrages et prises de vue sont très intéressants, je lui reproche toujours un manque de rythme, de tension, qui s'amorce dans certaines scènes pour vite retomber à plat. Certaines séquences peuvent se révéler bien flippantes, ça c'est clair, mais elles ne représentent que quelques minutes et sur les 1h45, ça fait assez peu. La bande son électronique et toujours aussi sympa, mais parfois ne colle vraiment pas à l'action et, comble de tout, nous sort littéralement de la scène. Un film intéressant cela dit, qui peut plaire, si tant est que l'on est réceptif à ce style. Le cinéma, comme tout art, c'est les goûts et les couleurs !

lhomme-grenouille

407 abonnés | Lire ses 2648 critiques |

   1 - Très mauvais

Mouaif… Bon, OK. Je conçois que pour le coup Dario Argento, étant contraint par les codes formels du giallo, se devait avant toute de chose de faire du giallo et rien d’autre que du giallo. J’entends aussi les arguments qui disent que les compositions sont fascinantes, qu’elles sont riches de sens… Soit. Mais bon, j’ai quand même davantage l’impression qu’à part offrir la possibilité de faire de belles analyses et déclamations au sujet de ce film, il n’y a pas grand-chose de plus. Parce que bon, moi, en terme de plaisir face au film, j’avoue que je me suis quand même pas mal barbé. C’est long, c’est rigide, c’est bavard, ça avance pas… Tout ça pour quoi au final ? Un simple polar sans réelle originalité. Bref, beaucoup d’ennui pour pas grand-chose…

http://lhommegrenouille.over-blog.com


floure

2 abonnés | Lire ses 146 critiques |

   4.5 - Excellent

Les Frissons de l'angoisse (Profondo rosso) est un excellent Giallo (le chef d'oeuvre du genre) réalisé par Dario Argento qui met en scéne un pianiste témoin du meurtre d'une médium, qui décide de mener son enquête, d'abord par curiosité, puis par nécessité lorsque l'assassin s'en prend à lui... A noter que le casting on trouve David Hemmings (l'acteur de Blow Up de Michelangelo Antonioni, ce qui n'est pas un hasard, car Dario Argento est un fan du film) qui joue Marcus Daly (le pianiste), Daria Nicolodi qui joue Gianna Brezzi (l’épouse du cinéaste et la mère d'Asia Argento, qui joue une journaliste) et Macha Méril qui joue Helga Ulmann la medium témoin et victime d'un meurtre... et que la musique est des Goblin (un groupe de rock progressif italien qui se compose de Claudio Simonetti, Massimo Morante, Fabio Pignatelli et Agostino Marangolo)... Mais aussi que tout repose sur des détails que les personnages n'analysent pas, ou du moins pas correctement : la peinture enfantine sur le mur d'une maison abandonnée (entre autres)... et que la mise en scène (la plus abouti du cinéaste) nous amène à soupçonner successivement plusieurs personnages... Enfin bref, un grand Giallo voire même Le Meilleur du genre qui se déroule sur un rythme très lent (une lenteur voulue par Dario Argento)... A voir absolument.

Shékiinä

25 abonnés | Lire ses 659 critiques |

   3.5 - Bien

Un bon thriller un peu kitsch et dirigé de main de maître par un maître de l'horreur. Tous les ''codes'' du Giallo sont là : femmes séduisantes, armes blanches, mains gantées du tueur, focalisation sur certains parties du corps (l’œil souvent), cassures abruptes et énergiques des plans et des mouvements de caméra ; mais ce qui fait la particularité des Frissons de l'angoisse c'est bien sûr les scènes de meurtres bien orchestrées (comme un théâtre sanglant), mais surtout : le tueur n'est pas celui qu'on croit bien que de temps à autre dans le film des indices soient parsemées Spoiler : (en général dans les films d'horreurs la femme est victime... là non : elle est sadique).

BoBdeNiro

4 abonnés | Lire ses 165 critiques |

   4 - Très bien

Le sommet du giallo, de part son atmosphère pleine de noirceur et l'impression constante de vivre un cauchemar éveillé. J'invite ceux qui ne l'ont pas vu à se jeter dessus, on est ici au faîte de la carrière de Dario Argento, et dans le même genre seul le brillant "Ténèbres" arrive à la cheville de ce chef d'oeuvre.

RED-F

14 abonnés | Lire ses 564 critiques |

   3.5 - Bien

Ce film est un concentré d'épouvante à l'italienne des années 70... Dario Argento nous propose une vision cauchemardesque, servie par des images très travaillées, des couleurs extrêmement bien choisies, des plans hallucinants et hallucinés, des meurtres savamment mis en scène, une musique obsédante... Je me suis laissé embarquer par cette histoire de tueur, même si le scénario est assez déroutant au final.

Léo Mesguich

18 abonnés | Lire ses 106 critiques |

   4.5 - Excellent

Superbe film totalement maîtrisé par Dario Argento à la réalisation et le toujours très classe David Hemmings. Une série de crimes, un pianiste désinvolte qui mène l'enquête, une maison hantée (et oui quand même c'est un giallo). L'histoire est simple, le film est fascinant, dérangeant et en même temps très divertissant. Que dire des longs travellings passant en revue les objets du tueur, les gros plans sur l'oeil, ses gants, tout cela sublimé par la musique de Giorgio Gaslini ? Que dire des gros plans sur la sueur de David hemmings ? Et ses recherches macabres dans la "maison hantée" ? Bref, ce film est génial, passionant, bien qu'ayant un peu vieilli, il garde une grande force. A voir.

Ancien utilisateur

   5 - Chef d'oeuvre

Les Frissons De L'Angoisse nous tient en haleine tout au long. Une bonne enquête. Certains angles du film nous font stresser. La musique est, comme dans Suspiria, phénoménale. Quoi dire de plus ? C'est un pur chef d'oeuvre !

mbenjB

3 abonnés | Lire ses 245 critiques |

   3 - Pas mal

Avec Les Frissons de l'angoisse, Dario Argento continue à s’éloigner du réalisme, pour se plonger dans l'irréel … et fait fi des éventuelles invraisemblances. Et c'est en partie réussi, certaines scènes sont pour le moins saisissantes. En jouant malicieusement sur une série de symboles, d'images et sur d'habiles mouvements de caméra, le tout associé aux arpèges d'une sublime bande son, du compositeur Goblin, Dario Argento nous transporte aux extrémités de l'angoisse. Mais il s'agit malheureusement d'une minorité de scènes. Le film est scindé en deux, d'une part il y a l'histoire qui se décline en une vulgaire enquête, plate, longue, d'un intérêt limité... et en marge de celle-ci l'auteur exprime tout son talent et sa créativité dans la mise en scène du tueur. Voilà le drame d'Argento ! Son talent de metteur en scène ne fait pas de doute même si il ne fait pas l'adhésion de tous (notamment en raison du glissement progressif vers le gore à chaque nouveau film). En revanche, en ce qui me concerne, ses compétences de scénariste sont sujettes à réserve ...

ChroniqueMécanique

156 abonnés | Lire ses 212 critiques |

   4 - Très bien

Avec "Suspiria" et "Ténèbres", "Les frissons de l'angoisse" (dont le titre français est une infamie soit dit en passant ; l'original, "Profondo Rosso" est bien mieux) est sans conteste un des chefs-d’œuvre de Dario Argento. Dans la plus pure tradition des films du cinéaste italien, voici l'histoire d'un pianiste sans histoire qui est témoin malgré lui d'un meurtre alors qu'il regagne tranquillement son appartement. Obsédé et fasciné par cette profusion de violence à laquelle il a assisté, le musicien ne peut s'empêcher de vouloir faire lui-même la lumière sur cette affaire... Comme souvent chez Argento, l'intrigue principale à forte consonance policière n'est qu'un prétexte pour tendre rapidement vers le mystérieux, l'ésotérisme, le fantastique, voire même l'horreur. Comme souvent chez Argento, le personnage principal est un artiste (un écrivain dans "L'oiseau au plumage de cristal" et "Ténèbres", un musicien dans "Quatre mouches de velours gris", une danseuse dans "Suspiria") se retrouvant aux prises avec une situation de meurtres très étranges qui semble littéralement l'ensorceler. Et comme souvent chez Argento, la mise en scène est ultra-colorée et excentrique, jouant beaucoup sur la palette chromatique et les formes baroques. Tout y est quadrillé, géométrique, soigné, mais en même temps surchargé, bariolé, exagéré. A l'image des scènes de meurtres chorégraphiées et mises en scène comme aucun autre réalisateur ne l'a fait, ou encore des séquences sublimes et inquiétantes chez l'assassin ganté de cuir comme toujours (les mains filmées étaient d'ailleurs très souvent celles d'Argento himself). Car même si il peut être décrié par certain par son côté grand-guignol, Argento est avant-tout un esthète revendiquant clairement son aura maniériste. Preuve en est, l'hommage rendu à la magnifique peinture "Nighthawks" d'Edward Hooper. Le maitre du giallo nous livre ici une œuvre absolument fascinante et violente où le spectateur mène l'enquête en même temps que le héros, incarné par le regretté David Hemmings. D'ailleurs, le choix de l'acteur britannique n'est évidemment pas un hasard, Argento étant un fan inconditionnel du "Blow Up" de son compatriote Antonioni auquel il fait un joli clin d’œil. Encore une fois, Hemmings incarne un protagoniste mêlé contre son gré à une histoire de meurtre dont il a la clé juste sous les yeux, mais ne la voit pas car ne fait pas attention aux détails. Comme l'écrivait Gaston Leroux dans "Le mystère de la chambre jaune" : c'est tout ce que l'on ne voit pas qui est immense. Encore une preuve dans ce film aussi ténébreux et jubilatoire que sa révélation finale. Ce grand maitre de la mise en scène, qui jouait beaucoup avec le regard, le point de vue et la focalisation, n'est aujourd'hui plus que l'ombre de lui-même, son reflet dans le miroir des meilleurs cinéastes s'est estompé progressivement depuis la fin des années 90. Mais son travail des années 70-80 influencera par la suite bon nombre de réalisateurs via ses longs-métrages uniques en leur genre, via ses films captivants, bizarres et sanglants restaient comme des musts pour tous les cinéphiles adeptes de frissons et d'angoisse. Retrouvez toutes mes critiques, avis et analyses sur ma page Facebook et mon blog Chronique Mécanique. Merci !

https://www.facebook.com/ChroniqueMecanique

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Les Frissons de l'angoisse Bande-annonce VO
3 031 vues
Top films au box office
  1. Jurassic World

    De Colin Trevorrow
    Avec Chris Pratt,
    Bryce Dallas Howard
    Film - Aventure

    Bande-annonce
  2. Vice Versa
  3. Spy
  4. San Andreas
  5. La Loi du Marché
  6. Comme un avion
  7. Mustang
  8. Valley of Love
  9. Mad Max: Fury Road
  10. À la poursuite de demain
Bandes-annonces les plus récentes
Le nouveau stagiaire Bande-annonce VF
Les Minions - SPOT TV
La Rage au ventre Bande-annonce VO
La Dame dans l'auto avec des lunettes et un fusil Bande-annonce VF
Le Transporteur - Héritage Bande-annonce (2) VO
Norte, the end of history Bande-annonce VO
Seul sur Mars Bande-annonce VF
Steve Jobs Bande-annonce VO
La Chute de Londres Teaser VO
Toutes les dernières bandes-annonces
Films prochainement au cinéma
  1. La Rage au ventre

    De Antoine Fuqua
    J-20

    Bande-annonce
  2. Renaissances J-27
  3. Les Minions J-6
  4. Love J-13
  5. Star Wars : Episode VII - Le Réveil de la Force J-169
  6. Magic Mike XXL J-6
  7. Batman v Superman : L’Aube de la Justice J-265
  8. Pitch Perfect 2 J-20
  9. Insidious : Chapitre 3 J-6
  10. While We're Young J-20
Les films à venir les plus consultés