Mon AlloCiné
Mon voisin Totoro
note moyenne
4,3
11915 notes dont 511 critiques
52% (265 critiques)
28% (142 critiques)
11% (56 critiques)
6% (30 critiques)
1% (7 critiques)
2% (11 critiques)
Votre avis sur Mon voisin Totoro ?

511 critiques spectateurs

Kinshaw.

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 187 critiques

4,5
Publiée le 29/03/2015
Une histoire captivante pleine d'humanité. Miyazaki est le seul à avoir cette force et cette intelligence dans ses films qui nous parlent, nous touchent, nous émeuvent aux larmes. qui n'ont pas de temporalité. On en retire ce que l'on veut y voir, de la poésie, de l'introspection, un retour aux sensations ressenties dans l'enfance, la naïveté,l'amour fraternel, le besoin, la tristesse, le rêve, l'espoir. Tout y est, magique !
KiTuCé

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 33 critiques

5,0
Publiée le 22/02/2015
Magique ! Les scènes avec Totoro sont rares (environ 3 dans tout le film) mais pleine de poésie. On retrouve ici beaucoup des aspects du travail de Miyazaki : les voyages aériens, la nourriture, le détails de certains gestes, le premier rôle tenue par une jeune fille (ici en fait elles sont 2). Pour moi c'est un classique qu'il faut avoir vu même si l'histoire n'a pas vraiment de but, le chemin lui est merveilleux.
Funman

Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 140 critiques

4,5
Publiée le 18/01/2015
Vu pour la 2ème fois, et au cinéma, sur un bel et grand écran, dans un fauteuil confortable, vêtu d'un "pijama" Totoro. Les conditions idéales ! A n'importe quel âge, il est toujours possible de s'émerveiller. Totoro permet de fuir la réalité le temps d'1h26 pour suivre les aventures de deux jeunes filles qui rencontrent un gros nounours, ce monstre gentil, oui c'est un paradis (mais il ne s'appelle pas Casimir), mais aussi un chat-bus et des noiraudes (que nous retrouverons plusieurs années plus tard dans Le Voyage de Chihiro). Emprunt de folklore japonais, le spectateur suit un voyage poétique dans l'univers de Miyazaki sur des musiques mythiques du compositeur phare du studio, Joe Hisaishi. Bien qu'il soit de 1988, le revoir en 2015 ne le rend pas du tout obsolète tant il est quelque peu intemporel. Par ailleurs, il a su traversé le temps graphiquement. A l'époque, il n'était pas question d'utiliser les ordinateurs pour fournir un produit de qualité. L'équipe était restée aux crayons et pinceaux.
Pierre C

Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 491 critiques

5,0
Publiée le 17/01/2015
Envoûtant, magnifique, simple, joyeux et classique. Mon Voisin Totoro est un rêve qui s'arrête trop tôt. Porté par une musique parfaite, chaque scène va nous transporter dans un univers que l'on ne peut qu'adorer. Malgré sa courte durée, on s'attache à cette famille et surtout à la douce et folle petite Mei. Mei représentant parfaitement la naïveté et l'inventivité d'un enfant. Enfin, même si on ne le voit que très peu, Totoro va nous faire sourire et chaque apparition nous met des étoiles dans les yeux. Mon voisin Totoro est un rêve éveillé, rêve bien trop court malheureusement.
Clara Sandri

Suivre son activité Lire ses 26 critiques

4,0
Publiée le 13/01/2015
Un des plus grand chef d'œuvre de Ghibi et mon préféré. Les dessin son magnifique comme toujours et le personnage de Totoro est hilarant. Une histoire très touchante, J'adore
Geronimo Barbarossa

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 22 critiques

3,5
Publiée le 28/12/2014
Un peu en retrait par rapport aux autres oeuvres de Miyazaki, simple, peut-être trop simple, mais un récit qui vous transporte toujours autant
Noémie Laurent

Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 140 critiques

4,5
Publiée le 30/11/2014
Un chef d'oeuvre des animes japonais : mignon, plein de bons sentiments et aussi terrifiant en rtame de fond.
Komestai

Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 445 critiques

3,0
Publiée le 20/11/2014
Après avoir été conquis par "Ponyo sur la falaise", puis légèrement déçu par "Le tombeau des Lucioles", "Mon voisin Totoro" marquait ma 3ème rencontre avec les œuvres du studio Ghibli. Mon avis sur ce film se situe au final entre mes opinions sur les deux autres, tout simplement car il joue entre les deux registres, à savoir la magie et l'onirisme de Ponyo et le côté beaucoup plus lent et monotone de la réalité comme dans le Tombeau des Lucioles. En fait si les passages féeriques du film sont délectables, ils s'entrechoquent malheureusement avec des événements beaucoup trop terre à terre, tout du moins pas assez exploités en profondeur pour avoir un réel un impact sur la globalité du film. Pour autant la petit bouille de Mei arrivera à faire passer pas mal de choses et en fin de compte on peut voir ça comme un film "roudoudou". Je m'attendais seulement à plus d'évasion dans l'imaginaire, c'est dommage. A conseiller avant tout aux enfants.
Mickaël R.

Suivre son activité Lire ses 5 critiques

5,0
Publiée le 13/11/2014
Studio Ghibli Une réussite, une merveille, un rêve
NomdeZeus

Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 1 044 critiques

4,0
Publiée le 01/11/2014
Emblème du studio Ghibli et icône folklorique japonaise, Totoro est certainement le personnage le plus attachant de l’univers de Miyazaki. En puisant dans ses souvenirs d’enfance, le cinéaste japonais livre un de ses films les plus personnels et poétiques. Véritable apologie de l’imagination enfantine et des plaisirs simples de la campagne, Mon Voisin Totoro ravira petits et grands grâce à son bestiaire craquant et sa narration émouvante. Laissez-vous donc tenter par ce petit bijou de justesse qui vous replongera dans les heures joyeuses de l’enfance ou chaque découverte était un émerveillement.
Cinéphilme-83

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 26 critiques

5,0
Publiée le 23/09/2014
Mon voisin Totoro est un film d'animation impressionnant et honorable, amusant, et intéressant qui éveil les esprits d'enfants. Il est composé de scènes intéressantes et marquantes. Les films d'animations japonnais sont les plus fournis et divertissants en termes de créativité. Le réalisateur est capable de débuter d'une situation limite ( mère à l’hôpital, père contraint de s'occuper de ses deux filles seul ) jusqu'à rendre au film sa joie, son morceau de vie attendue grâce à l'intrusion d'un nouveau personnage : Totoro . Ce film, ses scènes, ses personnages réussissent à se glisser dans un coin de notre tête (étant petit) et d'y rester afin que 20 ans après, on ait toujours le même plaisir et la même nostalgie à revisionner le film. spoiler: Les personnages: - Satsuki, une adolescente responsable très proche de sa sœur avec qui elle passe la plupart de son temps à s'amuser et à faire des découvertes. - Mei, la petite soeur de Satsuki, très rigolote qui amène une touche distrayante et enfantine au film. - Le père, très agréable et sympathique qui prête beaucoup de son temps à accompagner les deux filles dans leurs découvertes, amusements et rigolades. - La mère est en convalescence à l’hôpital à 3h du leu ou le ils viennent d'emménager. Elle reviendra plus de 3 semaines après, au générique de fin du film. - Totoro, animal intéressant, calme et amusant qui aidera les filles tout en leur portant sa gentillesse tout au long du film.
Sebi Spilbeurg

Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 1 042 critiques

4,0
Publiée le 05/09/2014
La plupart des studios, pour trouver leur logo/mascotte, piochent dans leur propre filmographie. Si pour les films live les exemples sont peu nombreux (juste E.T. pour Amblin Entertainement me vient à l’esprit), c’est surtout vers l’animation qu’il faut chercher : Mickey pour Walt Disney Pictures (le personnage le plus emblématique de la firme), la lampe Luxo Jr. pour Pixar (premier court-métrage) et Totoro pour Ghibli. Ce studio japonais fondé par Hayao Miyazaki et Isao Takahata en 1985 et qui s’est seulement fait connaître à l’international en 1999 (via la sortie mondiale de Princesse Mononoké, qui avait déjà fait ses preuves au Japon en 1997). Une longue attente pour avoir enfin tous les long-métrages de ce studio, dont Mon voisin Totoro, celui à partir duquel Ghibli possède désormais une image à montrer à la face du monde. Un bijou de l’animation donc ? Deux petites filles, Satsuki (Noriko Hidaka / Mélanie Laurent) et Mei (Chika Sakamoto / Marie-Charlotte Leclaire), viennent tout juste de s’installer dans leur nouvelle maison à la campagne, leur père Tatsuo (Shigesato Itoi / Thierry Ragueneau) ayant décidé de se rapprocher de l’hôpital où séjourne leur mère Yasuko (Sumi Shimamoto / Françoise Cadol), souffrant de la tuberculose. En explorant les alentours, Mei va découvrir que des créatures merveilleuses errent dans les parages. Dont Totoro, un gigantesque animal qui se trouve être l’esprit de la forêt. Dès lors, Mei ne va plus songer qu’à passer du temps avec lui et ses compagnons, tout en espérant le retour tant attendu de sa mère, qui ne fait qu’être repoussé au fil du temps. Sur le papier, Mon voisin Totoro n’a scénaristiquement parlant rien de bien passionnant à raconter. Juste l’histoire d’une gamine de 4 ans qui ne pense qu’à faire mumuse avec une grosse peluche ambulante, aux pouvoirs magiques qui font rêver les plus jeunes. Et même question péripéties, le long-métrage de Miyazaki se montre avare : juste Satsuki cherchant désespérément sa petite sœur dans toute la campagne lors de la dernière partie du film. Sans oublier l’apparition de créatures mystérieuses dont on ne sait absolument rien (dont le fameux chat-bus). Mais en abordant ce scénario avec un autre regard (celui autre qu’un enfant ayant malheureusement grandi), Mon voisin Totoro nous offre toute une palette de thématiques (propres à Miyazaki) au combien matures et superbement traitées. Comme l’écologie entrevue par le personnage de Totoro (en même temps, il est désigné comme étant l’esprit de la forêt). Ou encore Satsuki qui, malgré ses 11 ans, fait preuve de responsabilité auprès de sa petite sœur Mei quand le film aborde la maladie de leur mère (le fait que le long-métrage oblige le jeune public à faire face à la dureté de la vraie vie), comme si la gamine était déjà sur le point de passer à l’âge adulte. D’ailleurs, en parlant de ça, Mon voisin Totoro se permet d’avoir un côté autobiographique, la mère de Miyazaki ayant également eue la tuberculose. Vous l’aurez compris, le script du dessin-animé pioche son charme du côté de sa maturité, qui fait oublier la simplicité de la trame de base. Mais là où Mon voisin Totoro tire toute sa puissance émotionnelle (comme la majorité des films des studios Ghibli), c’est par son travail technique, d’une beauté indiscutable. Les dessins, sans l’ombre d’un doute, mais surtout l’ambiance qui lui a été concoctée. Qui s’arme de la somptueuse musique de Joe Hisaishi (compositeur attitré d’Hayao Miyazaki, qui s’occupa de la majorité de ses films) pour alterner entre esprit bon enfant et instants un peu plus adultes. Permettant ainsi à la magie et à la poésie d’opérer pendant 1h26 de pur bonheur visuel, qui n’oublie à aucun moment les détails humoristiques et sonores pour amuser petits et grands. Une atmosphère hautement féérique qui permet d’effacer les carences du script et d’apprécier certains personnages (encore une fois le chat-bus) pour ce qu’ils sont. De les adorer, même ! Hormis sa base scénaristique qui ne casse pas trois pattes à un canard (il faut bien le dire), Mon voisin Totoro n’en reste pas moins un véritable bijou de l’animation. Bien qu’il ait été conçu en même temps que le triste et non moins réussi Le Tombeau des Lucioles, Totoro mérite vraiment d’être l’emblème de Ghibli, étant carrément le porte-parole de tout ce que représente Miyazaki au cinéma international (pas que japonais) : un conteur d’histoire, un poète engagé, un faiseur de miracle, un tisseur de rêves. Vraiment dommage qu’il ait fallu attendre Princesse Mononoké pour découvrir ce dessin-animé (sorti du coup à l’international en 1999). Passer à côté d’un tel film relève presque du blasphème !
Majestic12FR

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 6 critiques

2,5
Publiée le 20/08/2014
Un peu déçu, je m'attendais à bien mieux de la part de Myazaki. J'ai eu une réelle impression de vide scénaristique à la fin de ce film.. Un potentiel inexploité dont Myazaki ne nous avait pas habitué.
Edgar P.

Suivre son activité Lire ses 22 critiques

4,5
Publiée le 03/08/2014
Magnifique film d'animation style manga. Graphismes magnifiques dignes d'un grand peintre, histoire magnifique également, pleine d'émotions mais également drôle et loufoque. Un très très beau film de Myazaki...
MemoryCard64

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 375 critiques

4,0
Publiée le 17/07/2014
Cette critique va être assez courte, il n'y a pas grand chose à dire puisque l'intérêt principal du film est son ambiance/son univers. Nous suivons donc deux petites filles qui emménagent dans une maison à la campagne, près d'une forêt gardée par une créature nommée Totoro. Tout d'abord la relation entre les deux sœurs est très crédible, on a l'impression de voir réellement des enfants à l'écran. Leurs réactions, leur façon de bouger, de parler et de voir le monde est incroyablement bien retranscrite. Le cadre de l'histoire, la campagne japonaise en été, est également fantastique. On sent que cet univers est vivant grâce à des petits détails, comme les sauterelles qui s'envolent au passage des humains, les têtards dans la mare ou bien encore la fameuse scène sous la pluie. De plus le lien avec l'univers de Totoro se fait à travers un chemin dans la forêt (belle référence à Alice au Pays des Merveilles), ce qui permet de passer du réel au fantastique (et vice-versa) sans faire de cassure nette. Ainsi par moment les deux se mélangent et donne un certain charme à l'histoire. Ce film très vrai sur l'enfance est une incitation au voyage et aux rêveries.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top