Notez des films
Mon AlloCiné
    Assaut
    note moyenne
    3,7
    1140 notes dont 138 critiques
    répartition des 138 critiques par note
    36 critiques
    50 critiques
    32 critiques
    14 critiques
    3 critiques
    3 critiques
    Votre avis sur Assaut ?

    138 critiques spectateurs

    TheDarkKnight74
    TheDarkKnight74

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 194 critiques

    4,5
    Publiée le 15 décembre 2012
    Chef d’œuvre chef d’œuvre ! Assaut, un plongeon dans un chaos urbain d’une noirceur totale, rien que par sa musique géniale, et huis clos minimaliste clouant. Moi qui adore le cinéma de Carpenter, Assaut m’a impressionné par sa maîtrise du cadrage absolument stupéfiante pour un deuxième film. Carpenter a le plan large de cinéma dans le sang, ça c’est clair, pour réussir à filmer son second long métrage avec un tel talent. Le scénario est simple, mais les histoires simples sont les meilleures quand on les raconte aussi bien. Assaut est prenant dès ses premières minutes, où on assiste à un carnage de sang-froid qui consiste en une entrée brutale, directe et irréversible en la matière. D’ailleurs c’est dans sa première partie que Carpenter déverse le plus de violence, en particulier le meurtre de la fillette qui produisit le même genre de choc à l’époque que celui du viol dans Délivrance, et par conséquent le même genre de censure. Cette mise en place qui dure presque la moitié du film montre déjà le génie empathique de Carpenter. On s’intéresse aux personnages, à leurs sorts respectifs, pourtant ils sont simples, mais ont de la personnalité, et une interprétation excellente, donc on les adore et on ne veut surtout pas qu’ils meurent. Austin Stoker, grand héros black à l’effigie du Duane Jones de la Nuit des Morts-Vivants, est à la hauteur comparé à ce dernier, et Laurie Zimmer en Leigh, femme cachant une étincelle de lutte pour la survie en elle, sont mes deux préférés. Charles Cypher, qui suivra Carpenter pendant une grosse partie de sa carrière, intervient pour la première fois dans un film du Master of horror. Cependant, cette mise en bouche ne serait pas aussi importante pour la suite si l’on y suivait pas le quatuor de méchants silencieux, commettant les prémices barbares du déchaînement qu’ils préparent. Il y a également, lors de cette phase 1, un survol du lieu où se dénouera le drame, ce commissariat divisé en plusieurs pièces : la prison, le bureau et ses salles annexes…autant d’entrées à défendre contre la tempête meurtrière qui se prépare. Quant au souterrain, c’est le dernier endroit de repli, il est bien entendu sagement passé sous silence. Arrive enfin le siège, cette seconde partie distillant une tension croissante. On est déjà bien excité, complètement captivé par le récit, et l’intensité de ces assauts répétés, notamment pendant les moments d’attente des pluies de balles, n’en sera que décuplée. Le film fonctionne à un régime largement supérieur à beaucoup de séries B toutes périodes confondues, malgré les effets spéciaux démodés (mais en aucun cas ridicule car ils sont mis le moins possible en avant) et le rythme vieillot (qui nous gagne complètement une fois qu’on est rentré dans le film). Le drame prend une ampleur étouffante, la musique lorgne vers le lacrymal style western, et lors du final il n’y a plus que le film qui existe. Et ce qui est si stupéfiant, c’est qu’à chaque vision, l’effet obnubilant d’Assaut on Preccint 13 nous reprend avec autant de force, inaltérable.
    Antoine Renaud
    Antoine Renaud

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 505 critiques

    5,0
    Publiée le 30 mars 2009
    Premier film de Carpenter, premier chef-d'oeuvre. Derrière la caméra et devant son synthétiseur, le Maître orchestre magnifiquement ce huis-clos plein d'audace aux messages très profonds, dont on suit nerveusement les personnges dans cette survie entre flics et criminels, où l'amitié et la loyauté se mêlent dans toute cette violence... Efficace, courageux, culte et indispensable. Du grand art cinématographique.
    Cannaghan
    Cannaghan

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 452 critiques

    3,0
    Publiée le 20 juillet 2010
    Un film qui m'avait bien marqué à l'époque, mais qui accuse sérieusement son age maintenant... Néanmoins ca reste un classique de Carpenter.
    Stewart&cie
    Stewart&cie

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 293 critiques

    3,5
    Publiée le 17 mai 2012
    Deuxième film de John Carpenter, et étonnament, il n'est pas énormément atteint par le poids des années (rappelons qu'il date de 1976). Seules quelques incohérences et une musique à suspenseun peu trop répétitive sont reprochables. Mais quasiment tout le reste est irréprochable: de bons acteurs, des rebondissements correctement orchestrés, le tout sans omettre la réalisation solide de mr Carpenter. Un film qui mérite d'être redécouvert.
    Zyklon-K
    Zyklon-K

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 6 critiques

    5,0
    Publiée le 17 juillet 2013
    Des méchants voyous qui veulent vous casser la gueule? Ne vous inquiétez pas, Austin Stoker est là pour vous protéger dans un vieux commissariat en abandon. Bon j'exagère un poil. Mais ce film est excellent. Vraiment. Alors en lançant tout ça, on s'attend à du nanar made in années 70, mal doublé et avec du jeu de merde. Après une intro assez calme, on commence à se demander sur quoi on va tomber. Eh bien sur de la qualité. C'est assez étonnant, comment ce film est à la fois apaisant et stressant en même temps. (la zikmu trop d4rk de Carpenter fait son effet, même si y'a toujours des boulets pour la trouver stressante) Et puis la situation dans dans laquelle Bishop et sa clique de bras cassés (coucou Napoléon) se retrouvent est surprenante puisque ils vont d'emmerdes en emmerdes (j'en dis pas plus, sinon on va me gueuler dessus). Un excellent film, un flic noir trop badass, des méchants voyous dirigés par Che Guevera (!) et Cisla (!), spoiler: une gamine tuée pour une glace vanille-fraise, première dans un film, et puis Napoléon quoi. (Z'auriez pas un clope? Si vous en voyez un qui s'promène, piquez-le pour moi voulez-vous.) Parfois la VF est un peu dure à entendre, songez à montez le son.
    Bruno65
    Bruno65

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 747 critiques

    2,5
    Publiée le 19 février 2007
    Largement encensé sur la jacquette du d.v.d,la violence de ce film n'est pas choc et le qualifier d'oeuvre majeure de J.Carpenter est pour moi éxagéré.Certe,c'est pas"Oui-Oui",mais niveau violence,j'ai vu plus trash.La ou par contre,il est performant,c'est au niveau de la mise en scène et la photo qui se rapprochent des standards du fantastique.Les 3/4 du film sont pratiquement à huis-clos,et dégage une tension qui progressivement monte à son paroxysme,mais je n'ai pas grimpé au rideau.Bref pour finir,un convenable film qu'on peut classer thriller et qui ne mérite pas un concert de louanges intempestifs.Il ne sort pas de l'ordinaire.
    Mr_Marceau
    Mr_Marceau

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 207 critiques

    5,0
    Publiée le 11 avril 2007
    Le premier film de John Carpenter (mis à part Dark Star). Que dire, si ce n'est que la mise en scène est nerveuse et efficace. Les effets d'ombres sont saisissants et le climax est palpable à chaque seconde. Malgré le manque de moyen, ce film demeure un grand classique.
    Wilfried F
    Wilfried F

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 19 critiques

    5,0
    Publiée le 30 janvier 2009
    Le plus grand film de John Carpenter, un huis-clos unique. On retrouve les habituelles thématiques de ses films (les héros et anti-héros qui doivent s'entraider, une satire de notre société, une atmosphère inquiétante...). Carpenter souhaitait réaliser un western mais la production ne l'entendant pas ainsi, il a créé un mélange de genres qui a depuis ouvert la voix à de nombreux réalisateurs. Il a en effet adapté le célèbre "Rio Bravo" de Howard Hawks (lieu assiégé, la cavalerie qui arrive à la fin du film). Ce film culte a été repris plus d'une fois (le remake "Assault on Precinct 13", "Nid de guêpes", "Dog Soldiers" et d'autres j'imagine..). Une oeuvre complète dans laquelle le réalisateur a lui-même composé la bande originale qui se fond parfaitement à l'image.
    mister
    mister

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 178 critiques

    5,0
    Publiée le 15 janvier 2020
    Comment faire un film culte avec peu de moyens. Carpenter réussi à créer dans huis-clos un drame digne des tragédies antiques. Le scénario très travaillé, la musique synthétique de John Carpenter qui colle à l'atmosphère, des personnages hors du commun, des ressorts psychologiques, des hécatombes qui rappellent la nuits des morts vivants, a masterpiece de John Carpenter, un must des années 70.
    Matis H.
    Matis H.

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 163 critiques

    4,5
    Publiée le 17 janvier 2018
    "Assault on Precinct 13" est à la fois un tribut cinéphilique vivant, et une œuvre décisive pour le cinéaste. L'héritage du western, notamment Hawks, est une évidence - la structure en reprenant tous les codes au sein d'un contexte contemporain - là où le personnage principal semble être un echo direct de "La Nuit des morts-vivants" de Romero. Mais, non content de s'approprier pleinement ses références, tout ce qui fait la singularité du cinéma de Carpenter s'articule ici avec maestria. Ainsi, la représentation du Mal préfigure celle de Michael Myers, dans un processus de déshumanisation passionnant car radical. Le gang passe de groupe aux rituels mystiques (scarifications, vœu de sang, drapeau etc.) à une masse de silhouettes anonyme, excluant une menace tangible et physique (allant même jusqu'à faire tirer le gang avec des silencieux) au profit du Mal comme mise à l'épreuve de l'Humanité. Il est alors logique, dans une œuvre qui traite l'affrontement non pas comme une recherche de spectaculaire, mais bien comme une nécessité narrative et thématique, de caractériser les protagonistes par leurs choix dans l'action. La mise en scène les icônise, mais en fait surtout des personnages complexes, que la mise en scène et le montage traite sur un pied d'égalité (stupéfiante alternance de coups de feu, dont l'accélération du montage traduit la cohésion naissante du groupe). Carpenter met en scène des héros, et non pas des figures héroïques. "Assault on Precinct 13" est un grand film scénographique, dont l'attention portée à la mise en scène de l'espace est capitale, aidée par un minimalisme, narratif et formel, qui crée un ensemble aussi réflexif que percutant. Le cinéaste oppose une représentation radicale du Mal, à un groupe de héros venant tout droit du cinéma classique et ce avec un premier degré nécessaire.
    Serpiko77
    Serpiko77

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 1 172 critiques

    4,5
    Publiée le 25 mars 2012
    Le premier film de la brillante carrière de Carpenter, ce huis-clos, véritable western urbain, fut précurseur d'un bon nombre de film. Carpenter, déjà multicasquette (réalisation, auteur, musique...) parvient à donner à son film une tension extrême malgré des moyens dérisoires.
    Ryce753
    Ryce753

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 431 critiques

    4,0
    Publiée le 17 décembre 2013
    Véritable film culte des années 70, "Assaut" de John Carpenter est un film que j'ai vu de nombreuses fois et que j'apprécie particulièrement. J'admets que le métrage est loin d'être parfait, avec quelques invraisemblances, une fin un peu ratée et des acteurs pas toujours crédibles et assez plats en ce qui concerne leurs réactions face à l'assaut du commissariat par tous ces voyous qui se multiplient comme des mouches autour d'un étron de cheval. Mais la musique géniale aux synthétiseurs, l'ambiance, les décors glauques ainsi que l'atmosphère claustrophobe de ce poste de police à l'abandon et la scène du marchand de glace sont des éléments qui font de ce film un classique d'action et de suspens des seventies.
    chucknorris66
    chucknorris66

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 89 critiques

    4,0
    Publiée le 1 juin 2008
    John Carpenter revisite "Rio Bravo" et "La nuit des morts-vivants" et nous livre ici une excellente série B, où la tension ne retombe quasiment jamais. Certaine scènes sont vraiment affreuses (la mort de la gamine), la B.O est super (AAAAAAAH !!! Ces synthés !!) et la réalisation simple mais efficace. Seul petit bémol : on a parfois l'impression que les méchants se laissent volontairement tuer et on rigole involontairement. Dommage.
    adn34130
    adn34130

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 72 critiques

    5,0
    Publiée le 12 avril 2008
    un des meilleur carpenter avec un excellent scenar qui tien tres bien la route , un suspence et une angoisse omnipresente. film a voir absolument!!!
    Dexxam
    Dexxam

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 9 critiques

    4,0
    Publiée le 25 mars 2010
    L'évident manque de moyen n'empêche nullement à Carpenter d'apporter une fois de plus sa vision et d'instaurer une sacré atmosphère (y'a pas à dire, les compos du réalisateur claquent leur race !). J'aime assez l'aspect fauché du film. Sinon, l'ouverture est peut être l'une des plus violentes et directes que j'ai pu voir aujourd'hui. Le cinéaste annonce d'emblée la couleur et la teneur de son film. Ce n'est pas par hasard que l'histoire se déroule à Los Angeles, compte tenu de ses quartiers chauds, de ses gangs et de la violence extrême qui s'y trouve. Carpenter tire en quelque sorte la sirène d'alarme avec Assaut, critique politique acerbe et constat amer d'une société malade. Film qu'il construit sous la forme d'un western urbain. Cela se ressent dans la mise en scène, les décors, les dialogues, le contexte, mais surtout dans les personnages, archétypes westerniens en puissance. Dérangeant, étouffant, ultra-violent - tellement qu'Assaut semble quasiment surréaliste - et sans concessions (la scène avec le marchant de glace résonne encore dans ma tête). D'un autre côté, le film a ses limites. Et le scénario montre ses failles autant que son manque de logique, parfois. Même si ce n'est pas son meilleur, ça reste sidérant d'audace et couillu comme rarement.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top