Mon AlloCiné
    Hustler White
    note moyenne
    3,1
    50 notes dont 9 critiques
    33% (3 critiques)
    11% (1 critique)
    33% (3 critiques)
    11% (1 critique)
    11% (1 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Hustler White ?

    9 critiques spectateurs

    Hugo.Mattias
    Hugo.Mattias

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 15 critiques

    3,0
    Publiée le 18 août 2019
    Beaucoup de sexe, un peu de sang. La planète Bruce La Bruce navigue quelque part dans la galaxie Gregg Araki/ Larry Clark. C’est clairement un film mineur, avec un petit budget, des côtés très amateurs (le montage, le jeu des acteurs, à commencer par celui de La Bruce) et un goût pour ce qu’il y a de plus étrange et dérangeant dans les sexualités queer. Le résultat n’est pas désagréable, à condition de ne pas être insensible aux clichés homo-érotiques façon Querelle de Fassbinder, dont Hustler White pourrait être une version Lo-Fi et plus crue. Plus convaincant dans son versant sociologique que dans son hommage maladroit à Sunset Boulevard, le film s’achève dans un romantisme kitsch et assumé qui annonce l’étrange et joli Gerontophilia. Pas indispensable mais très représentatif d’un cinéma queer alternatif des années 90.
    César D.
    César D.

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 408 critiques

    1,0
    Publiée le 7 mars 2014
    je me souviens avoir vu ce truc à l'époque, et j'ai trouvé ça franchement chiant. c'est juste un catalogue de pratiques sexuelles. aucun intérêt cinématographique!
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 209 critiques

    3,0
    Publiée le 16 décembre 2017
    Le film propose un voyage dans l’univers du gay avec une vision exubérante , trash et même extrême pour certaines pratiques. Il mêle premièrement le quasi-documentaire avec un personnage joué par le réalisateur lui-même qui se donne un regard naïf sur ces pratiques, deuxièmement un film qu’on qualifierait de romantique en prenant cette écharpe comme fil conducteur et où la fin au soleil couchant ne laisse plus de place au doute, et enfin dernièrement, on ne peut le nier, presque le film pornographique où le spectateur aguerri trouvera nombre de belles scènes de nu et de genre franchement alléchantes.
    Carne
    Carne

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 1 117 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Un film underground sur la prostitution masculine tourné pour la ridicule somme de 50 000 dollars. C'est trash, bien réalisé, bien monté mais certains personnages sont assez risibles avec leurs dégaines "gay" un peu trop poussées parfois. Cela dit, le film est plus une expérience à vivre qu'un film s'adressant uniquement aux homosexuels. A voir...
    benoitparis
    benoitparis

    Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 1 277 critiques

    3,0
    Publiée le 20 juillet 2010
    L’underground virant à la parodie. Les personnages, les perversions, les fantasmes, arrivent au loufoque à force de stéréotypie et d‘exagération en même temps. L’écrivain hautain et maniéré étant le plus intensément parodique. C’est surprenant et drôle à la première vision, à la seconde on ressent un peu un effet catalogue et le charme s’évente d‘autant plus que l‘intrigue est des plus minces, à la limite du prétexte… Le film abonde en clins d’œil vers les figures underground, Kenneth Anger, Andy Warhol… C’est curieux, intéressant, pas vraiment un chef d’œuvre.
    boytoy38
    boytoy38

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 91 critiques

    5,0
    Publiée le 1 août 2010
    Délicieusement crash et dérangeant
    Petiot L
    Petiot L

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 41 critiques

    2,5
    Publiée le 19 juin 2016
    Le physique étonnant deTony Ward , quelques scènes insoutenables, mais de l'humour. Il y a aussi 1996, Los Angeles, l'art . On y défend des fantasmes .On a aussi l'impression qu'il a fait ce film pour faire irriter maman...
    paulkio
    paulkio

    Suivre son activité Lire ses 45 critiques

    5,0
    Publiée le 21 août 2008
    Je voulais écrire ma critique depuis longtemps, mais j'ai toujours eu du mal à trouver les bons mots pour cela. Disons déjà que Hustler White peut être catégorisé comme une "comédie romantique un peu trash" ("un peu" étant un euphémisme, pour deux scènes en particulier, l'une gore, l'autre… "sextrash" !). Ce n'est absolument pas un film porno, même si LaBruce et Castro sont plus ou moins habitués du genre… Disons que ce serait une exploration amusée et assez tendre finalement de l'univers homosexuel trash (underground) de Los Angeles. Le tout est servi dans un film à la facture un peu expérimentale, assez graphique, plutôt énergique, avec une connaissance certaine du cinéma hollywoodien (en premier lieu "Sunset Boulevard"). Non, c'est du vrai cinéma, aucun doute. Je recommande le dvd qui bénéficie d'un bonus très drôle : le visionnage du film par Bruce Labruce lui-même accompagné de deux hookers chopés sur le boulevard, les trois affalés sur le canapé, face caméra posée sur la télé ; à mourir de rire !
    StaxtonBilling
    StaxtonBilling

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 66 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Pas l'ombre d'une femme. Rien que des mecs, dans toutes les positions, agonisant sur le sol, fouetté la tête en bas, en levrette... Derrière une apparente gravité (le "héros" se prostitue pour son fils) se dégage une ironie parfaite ; on bascule sans cesse de l'étonnement face aux situations incroyables qui nous sont montrées, à cette ironie déconcertante. Le style "reportage-documentaire" donne un aspect authentique au film. Certaines scènes choquent ou en tout cas peuvent sévèrement surprendre, mais on prend son pied tellement le film est bien monté. A découvir absolument.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top