Mon AlloCiné
Ne vous retournez pas
note moyenne
3,3
303 notes dont 84 critiques
8% (7 critiques)
31% (26 critiques)
17% (14 critiques)
25% (21 critiques)
15% (13 critiques)
4% (3 critiques)
Votre avis sur Ne vous retournez pas ?

84 critiques spectateurs

Sid Nitrik

Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 416 critiques

2,5Moyen
Publiée le 22/10/2013

Bizarre, bizarre... Considéré comme un chef d'oeuvre chez nos amis anglais, cet espèce de giallo sauce british restera une énigme cinématographique. Avec « Don't look now », le réalisateur Nicolas Roeg nous fait part d'une bien étrange façon de mettre en place la tension. Narration subjective, superposition d'images étranges, de visions glauques, extrême ambiguïté de la quasi totalité des personnages (même le maître d'hôtel que l'on ne voit que 2 ou 3 fois est bizarre...) et surtout une fin qui laisse sur le cul tant l'on est assailli d'interrogations (but why???). Cette fin d'ailleurs, particulièrement tendue et tordue, rattrape bien un film où l'on s'ennuie parfois un peu malgré une très bonne réalisation. Autre point étrange : avec un postulat si grave (la mort d'une fillette), était-ce bien vu de coller en plein milieu du film une scène de baise particulièrement explicite (et surtout sur un fond sonore aussi atroce) ? Ah quand les anglais se prennent pour des italiens....

Davidhem

Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 335 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 17/07/2008

"Ne vous retournez pas" ne vous laissera pas de marbre. Ce thriller horrifique et fantastique étrangement méconnu vaut en effet que chaque spectateur lui accorde cent cinq minutes pour apprécier ce long-métrage envoûtant, troublant et psychologiquement effrayant. Contrairement à d'autres productions de ce genre, le film ne délivre que très peu d'hémoglobine et pourtant grâce à des images aux effets spéciaux formidablement bien élaborés, la tension au sein du spectateur monte crescendo. Le film relate l'histoire d'un couple britannique qui voit leur fille mourir noyée et qui tente de trouver un second souffle en s'expatriant à Venise, l'endroit supposé le plus paradisiaque du monde et qui va se transformer pour eux en un véritable enfer. Le réalisateur Nicholas Roeg réunit pour ce long-métrage deux acteurs qui possédaient alors le vent en poupe, Donald Sutherland reconnu depuis lors grâce à "Les douze salopards" et "Mash" et Julie Christie, actrice elle aussi très célèbre et qu'on a pu voir brillante notamment dans "Le docteur Jivago". Le film peut certes paraître lent mais ce rythme est voulu et cela n'empêche pas la prolifération de multiples évènements qui ne nécessittent aucune parole. Le réalisateur veut en effet créer un climat terrifiant, nous plongeant dans l'hiver de Venise dont certains coins ressemblent à des coupe-gorges la nuit. Le réalisateur, plûtot que de s'appuyer sur un thriller classique avec une enquête poussée, préfère jouer sur les jeux de regards et les détails visuels, un genre que d'autres réalisateurs sauront reprendre par la suite. Le film en lui-même reprend le thème de la malédiction, de la prophétie, des dons de médium, en bref tout ce qui se rapporte au spiritisme. Le scénario est riche, dense, bien ficelé, les acteurs excellent chacun dans le rôle qui leur est assigné. Nicholas Roeg signe un film tendu, proposant une intrigue fantastique terrifiante qui cloue le spectateur à son siège jusqu'à la scène finale qui le fera frissonner.

vinetodelveccio

Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 796 critiques

4,0Très bien
Publiée le 28/11/2013

Un film à l'ambiance particulière, rondement mené et angoissant à souhait. Tout commence comme un mélodrame classique, mais peu à peu, le réalisateur s'amuse à brouiller les pistes et fait de son film une expérience glaçante, assez barrée et plutôt incompréhensible. Tout est fait ici pour rendre le spectateur mal à l'aise, pour interroger sur le souvenir et le désir d'en savoir trop, pour finir sur un coup de poing dont on ne comprend pas d'où il vient et pourquoi il arrive. L'atmosphère de ce film est malsaine, les personnages sont puissants et complexes, et la bande originale et la mise en scène participent de cette réussite générale. Les acteurs sont excellents, Donald Sutherland en tête, les personnages secondaires sont tous ultra flippants grâce à un casting hors du commun tant il est fait de tronches de cake et autres physiques pas très avenants.

soniadidierkmurgia

Suivre son activité 175 abonnés Lire ses 3 019 critiques

4,0Très bien
Publiée le 09/01/2012

Le film éthéré de Nicolas Roeg est devenu culte auprès des cinéphiles avertis et nostalgiques des années 70. De Palma à la même époque suivra la même voie avec « Obsession ». Les photos érotiques de David Hamilton ont mis en avant les décors brumeux aux contours mal définis dans lesquels évoluent des jeunes filles à moitié dénudés. Roeg qui est de la même génération qu'Hamilton et britannique comme lui est en premier lieu un photographe. Pas étonnant donc pour cette troisième mise en scène que son travail soit en phase avec le courant du moment. Le sujet qui porte sur le deuil impossible d'un enfant et sur les dons de voyance est tiré d'une nouvelle de Daphnée du Maurier. Venise la ville des amoureux avec ses méandres de canaux sert de décor idéal pour les retrouvailles de ce couple dont les deux membres sont embarqués dans des voies différentes suite au drame qui les a frappé brutalement un après-midi d'automne quand leur fille s'est noyée dans l'étang de leur propriété. La ville romantique va d'abord rapprocher les deux époux joués magnifiquement par Donald Sutherland et Julie Christie. Mais le mal qui mine Laura Baxter est encore trop présent et la rencontre d'une voyante aveugle va réanimer son obsession de rentrer en contact avec l'enfant perdue. Dès lors la fracture entre les deux époux redevenus un temps amants va se creuser à nouveau. Tout en la suivant de près John Baxter va perdre le contact avec sa femme qui s'enfonce dans le mysticisme proposé par ces deux femmes mystérieuses. Comme John nous pressentons une menace encore accentuée par la configuration de la cité lacustre de Venise qui occupe une place essentielle dans l'ambiance voulue par Roeg. Mais adroitement celui-ci ne nous livre jamais une piste afin de nous placer progressivement dans l'état de malaise des deux parents. Ceci jusqu'au dénouement final inattendu et renversant. Un film subtil qui démontre que l'on peut distiller un suspense sans jamais tiré un coup de feu . Un exemple que certains réalisateurs actuels nourris aux effets spéciaux devraient suivre.

Parkko

Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 2 013 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 29/08/2010

Il y a parfois des films acclamés où, même si l'on aime pas, on peut comprendre les qualités trouvées. Il y a aussi des films, où, il est bien dur de comprendre les louanges qu'on lui adresse. Voici le cas de Ne vous retournez pas. Dans un scénario poussif, le réalisateur nous propose une mise en scène assez lourde (histoire de montrer qu'il sait utiliser sa caméra, mais ça sert à rien de vouloir faire des zooms ou autres si sur le moment ça ne sert à rien à part alourdir le tout !). Vers la fin, le tout semble enfin prendre un peu plus d'ampleur, lorsque le réal arrive à instaurer une atmosphère paranoïaque très réussie (je le reconnais), mais le tout retombe comme un soufflet, pour s'apercevoir que le tout était (malheureusement) bien vide. Au final le tout ressemble aux mauvais films de Brian de Palma.

Benjamin A

Suivre son activité 298 abonnés Lire ses 1 897 critiques

4,0Très bien
Publiée le 05/06/2014

Pour son troisième film « Don’t Look Now », Nicolas Roeg adapte la nouvelle « Pas après minuit » de Daphné du Maurier, nous faisant suivre un couple récemment perturbé par la mort de leur jeune fille qui se rend à Venise, ils y rencontreront une médium aveugle qui se dit porteuse d’un message d’avertissement de la part de leur fille… Nicolas Roeg instaure un climat mystérieux de plus en plus envoutante tout le long du film, il laisse des indices et questionne le spectateur, se posant les questions de qui sont les deux vieilles femmes et que veulent-elles dire lorsqu’elle annonce que John court un grave danger, est-ce que John a vraiment vu Laura à Venise alors qu’elle était retourné en Angleterre, puis Christine… Im maintient le suspense de bout en bout. Il instaure un climat de plus en plus troublant, oppressant et angoissant et dose intelligemment le fantastique et le surnaturel dans son cadre réaliste. De plus, il a la bonne idée de prendre Venise comme cadre qu’il filme de manière froide mais adéquat au récit et se sert à merveille de ses canaux et de ses rues, donnant de superbes images. Julie Christie et Donald Sutherland sont excellents dans la peau de leur personnage complexe, cherchant à oublier le passer, continué à vivre (ce qui est plus difficile pour Julie Christie) et à comprendre ce qu’il se passe et les éléments qui se présentent en face d’eux. Les seconds rôles aussi avec parfois des personnages terrifiants ! Un film tour à tour mystérieux, angoissant ou encore glaçant, bien réalisé et très bien interprétés par le couple Julie Christie/Donald Sutherland.

cocolapin-2la-foret-des-revebleu

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 138 critiques

4,5Excellent
Publiée le 22/10/2013

40 ans après sa sortie, ce chef d'oeuvre a gardé toute sa force intacte. Les scènes d'épouvante restent prodigieusement inégalées, dans l'élégance et dans la retenue. Nicolas Roeg, l'un des cinéastes anglais les plus sous estimés, signe ici son meilleur film, alliance de giallo et de mystère so british. Julie Christie et Donald Sutherland sont magnifiques, tous comme les seconds rôles qui ont tous le temps de briller lors de courtes mais intenses scènes. La photographie, les décors, l'ambiance, tout est réussi comme ce final inoubliable avec ce brouillard à ras de terre, et cette mort si soudaine... Et cette longue scène de sexe entrecoupée de plans du couple qui s'habille a rarement été égalée dans la sensualité. Une admirable réussite à découvrir de toute urgence

overlook2

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 163 critiques

4,0Très bien
Publiée le 21/06/2016

Le style déconstruit et expérimental de Nicolas Roeg trouve dans cette histoire une belle pertinence. Sa façon de truffer le récit de flashback subliminaux et de jum-cut intempestifs colle en effet parfaitement avec l’incapacité des personnages de vivre le présent (le deuil irrésolu de la mère, la culpabilité enfoui du père), quant à sa manière très kaléidoscopique de filmer le réel, qui brouille en permanence les repères er rend le monde insaisissable, elle illustre idéalement l’incapacité de « voir » du héros, qui ne déchiffre qu’à contre-courant les signes qu’il croise (l’accident de sa fille et sa propre mort). Même si ce geste radical peut agacer et parfois frôler l’exercice de style, il faut reconnaître qu’il donne ici une ampleur presque métaphysique à ce drame de la culpabilité dont l’ambivalence narrative nous entraîne joliment à la lisière du fantastique. Le choix d’un Venise décrépit et putride donne un cadre idéal à l’histoire d’un homme qui marche vers sa mort, et confère définitivement à ce récit fantomatique une dimension mentale. Glaçant.

chrischambers86

Suivre son activité 1043 abonnés Lire ses 9 999 critiques

4,0Très bien
Publiée le 27/07/2013

Opèrateur rèputè, Nicolas Roeg a pourtant ètè un metteur en scène contestè! Pour sa troisième rèalisation, Roeg signe un film troublant, et ce dès les premières images. "Don't Look Now" installe une ambiance, puis laisse les choses s'enchaîner dans leur « logique paranormale ». Les amateurs de frissons seront sûrement comblès par l'atmosphère exceptionnelle de cette production fantastique qui rèussit à faire de la belle Venise un sujet d'èpouvante et de rèpulsion! De plus, c'est un mètrage qui joue sur la fascination de l'image, avec une virtuositè remarquable dans la prise de vue et le montage! La douleur (la perte d'un enfant) qui traverse "Don't Look Now" intrigue mais elle sait aussi surprendre où le spectateur se retrouve impliquè dans le processus qui consume les personnages de Donald Sutherland et Julie Christie dont les scènes de cul firent sensation en 1973! Dècidèment, Venise est de toutes les humeurs: vivante et gaie pour ses habitants, proche de l'adieu dèchirant dans "Morte a Venezia" de Visconti, mystérieuse et fantomatique chez Roeg avec quelques scènes vènitiennes (de jour comme de nuit) d'une insoutenable beautè...

Julien D

Suivre son activité 332 abonnés Lire ses 3 455 critiques

3,5Bien
Publiée le 16/06/2013

Bien que totalement inconnu, Ne vous retournez pas est film atypique particulièrement intéressant à étudier pour tout cinéphile adepte de fantastique. Nicolas Roeg est parvenu à créer une ambiance si pesante que la vision des mésaventures du couple incarné par les brillants Donald Sutherland et Julie Christie est aussi psychologiquement éprouvante que pour ces personnages. Avoir réussi à faire de Venise, ville culturellement assimilée à un lieu romantique, estival et fleurissant, un lieu sinistre, froid et dépourvu de vie au point de l’assimiler à un véritable purgatoire est une réussite artistique admirable auquel peu de réalisateur saurait parvenir. Tout le suspense vient de la virtuosité avec laquelle le montage parvient à nous balader, sur un rythme très lent, dans les recoins de cette cité infernale ainsi que dans les tréfonds des frayeurs de ces individus hantés par le souvenir de leur défunte fille. Cependant, au-delà de cette atmosphère glaçante et des deux personnages principaux merveilleusement interprétés, le scénario est quelque peu confus au point que la conclusion, bien que terriblement tendue, peut sembler être complétement tirée par les cheveux.

Akamaru

Suivre son activité 520 abonnés Lire ses 4 332 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 04/07/2012

Un film très déroutant à l'ambiance gothique et aux lisières du fantastique qui n'a pas tellement d'équivalent.Nicolas Roeg réussit à faire de venise,une cité terriblement angoissante,aux ruelles menaçantes,aux visions nocturnes irréelles et aux personnages excentriques.C'est du cinéma d'auteur,qui utilise à plein les artifices à sa disposition(flash-backs,montage heurté,gros plans et scènes d'attente volontaires).On ne sait trop que penser de "Ne vous retournez pas"(1973).Objet glaçant à la beauté plastique indéniable,ou illustration pessimiste de la plongée en enfer de ce couple.Un couple,qui dès la première séquence,perd sa fille,noyée dans le lac de leur propre domaine.Exilés à Venise,le mari semble voir partout l'imperméable et le capuchon rouge de sa défunte fille,alors que la femme se fait happée par deux soeurs médiums.La cité semble être le théâtre d'une immense machination,mais toutes les interprétations sont possibles.Etonnante interprétation de Donald Sutherland,presque trop flegmatique et de Julie Christie,insondable.Dans la scène d'amour déstabilisante,leur passion hors-écran éclatait au grand jour.Une oeuvre vraiment à part.

cylon86

Suivre son activité 430 abonnés Lire ses 4 347 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 12/08/2011

Un thriller inquiétant à la fois fantastique et horrifique qui envoûte le spectateur par son ambiance glaçante renforcée par une photographie froide et un montage brillant bien que parfois trop voyant. Venise se prête bien aux tourments de ce couple hanté par la mort de leur jeune fille jusqu'à la fin, déstabilisante et marquante. Donald Sutherland et Julie Christie sont, chacun dans leur registre, magnifiques.

banana-joe

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 391 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 30/12/2007

Encore un film injustement méconnu et qui ne le mérite franchement pas. Le réalisateur a su mettre en place une ambiance particulière pour traiter du phénomène de voyance de manière feutré, en distillant les indices avec parcimonie, le tout culminant pour un final hallucinant où la révélation ne tombe pas comme une mouche dans le lait. (évite le syndrome Shyamalan en quelque sorte) Il faut dire que cette Venise, filmée hors saison, le tout accompagné d'une musique envoûtante y participe beaucoup. Ajouter à cela deux acteurs particulièrement inspirés et vous obtenez un classique du genre. Et dire qu'à la lecture des autres avis, certains sont passé complètement à côté de ce film, les pauvres.

Diabolyo

Suivre son activité Lire ses 5 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 09/06/2006

Don't look Now est un film étrange et triste à mi chemin du thriller et du film d'épouvante. C'est l'histoire d'un couple qui perd sa fille et qui, en voyage à Venise rencontre une voyante qui va les persuader qu'elle peut communiquer avec leur fille défunte. Ce qui fait la force du film c'est qu'on ne sait vraiment pas où le réalisateur veut nous mener. Enchainant les gros plans de détails insignifiants, il arrive à faire naître chez le spectateur une angoisse permanente à partir de rien, jusqu'au final, terrifiant. Le scénario est complexe, la mise en scène virtuose et assez avant-gardiste (pour un film de genre), la musique et le montage sont déroutants d'invention et les acteurs sont excellents - Donald Sutherland et Julie Christie sont au top de leur art. Venise en hiver est magnifiquement filmée et certaines scènes sont vraiment marquantes. Tranquillement, Don't Look Now s'impose comme un classique du film d'épouvante British. Injustement méconnu, il est à découvrir d'urgence.

elmek

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 13 critiques

4,0Très bien
Publiée le 03/04/2006

Voici un film pour le moins troublant. Il s'inscrit davantage dans le registre "auteur" car le réalisateur s'ingénie à éviter les codes traditionnels du thriller ou du film d'horreur. J'oserai davantage le comparer à du David Lynch pour sa narration très quasi onirique, et surtout au fait qu'aucune explication n'est donnée aux évènements (et surtout à cette fin si spéciale)... A voir absolument si vous êtes amateur de film bizarre, dont la première vision vous laisse sur votre fin, mais dont vous ne pouvez parvenir à effacer le souvenir. Un mot sur les acteurs : Sutherland est comme d'habitude parfait et Julie Christie est vraiment ravissante.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top