Mon AlloCiné
    Lost Highway
    note moyenne
    3,9
    5444 notes dont 361 critiques
    40% (146 critiques)
    25% (89 critiques)
    10% (37 critiques)
    9% (32 critiques)
    10% (35 critiques)
    6% (22 critiques)
    Votre avis sur Lost Highway ?

    361 critiques spectateurs

    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1156 abonnés Lire ses 2 468 critiques

    5,0
    Publiée le 9 janvier 2015
    Je sais qu’on parle à tort et à travers de David Lynch et qu’on le présente tantôt comme un génie, tantôt comme un imposteur… A mon sens, chacun est libre d’en penser ce qu’il en veut, à condition qu’on ait pris le temps de s’ouvrir à la logique. Lynch est un manipulateur de l’esprit : il ne nous raconte rien, il nous fait ressentir quelque-chose. Je dirais même plus qu’il nous confronte à une expérience. Or, pour moi, de tous les films du maître, « Lost Highway » est celui qui incarne le mieux cette démarche. Je trouve ça intrigant, subjuguant, mais surtout diaboliquement maîtrisé. Pour moi, rien n’est gratuit ni illogique dans ce film. Il faut juste comprendre que nous, spectateur, faisons partie de l’intrigue : nous sommes le sujet à duper. Je dirais même plus, nous sommes les individus dont il faut libérer les sens. Pour moi ça marche totalement. Difficile d’en dire davantage sans écrire un roman. Je ne peux que vous renvoyer à mon blog si vous voulez en savoir davantage. En attendant, je conclurais simplement en disant qu’il s’agit là sûrement d’un de mes films préférés…
    Shelby77
    Shelby77

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 53 critiques

    1,5
    Publiée le 10 octobre 2016
    Critique de "Lost Highway". Pour moi ce film est une horreur, le début de l'histoire laisse présager quelque chose de grand mais à la fin on est tout déçu et on l'air tout bête, parce que ça part dans un gros truc de délire psychologique je sais pas quoi. Le film est beaucoup trop lent et au niveau dialogue c'est pas du régal non plus. Lynch réussit quand même à donner un aspect horrifique à ses films , plans bloqués sur une pièce sombre, avec musique créant angoisse et suspens. Il le fait ici mais derrière tout ça il y a quoi ? Rien, c'est mou, c'est lent et ennuyeux. 1,5/5
    LeCochon
    LeCochon

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 22 août 2014
    David Lynch à son sommet. Expérience sensorielle inoubliable, Lost Highway perd le spectateur et ce dernier aime ça, baladé qu'il est, entre des rêves hallucinés (et hallucinants) et des scènes surréalistes portées par la musique toujours si belle d'Angelo Badalamenti. La moiteur sexuelle entre en écho avec certains passages macabres où l'on reconnait la mise en scène de Lynch, novatrice et inspirée. Plus complexe encore que son futur Mulholland Drive, qui sera plus orienté grand public, Lost Highway est une bombe, à découvrir et redécouvrir.
    oranous
    oranous

    Suivre son activité 93 abonnés Lire ses 1 097 critiques

    4,0
    Publiée le 12 juillet 2008
    L'ambiance du film est malsaine et glauque et pourtant ce film fascine. Il fascine d'une part par son coté incompréhensible, où le spectateur doit faire remuer ses méninges mais également par le travail qu'a réalisé David Lynch. Un travail de réalisation assez impressionnant. La première partie bien qu'assez sobre est malsaine a souhait. J'aime les deux facettes de Lynch et pour moi "Une Histoire Vraie" et "Mulholland Drive" sont ses meilleurs films bien qu'il m'en reste 4 encore a voir (Inland Empire, Twin Peaks, Dune et Elephant Man). Un film purement fantastique proche du rêve ou plutôt du cauchemar dans lequel j'ai du mal a comprendre l'aspect schizophrénique du personnage car un schizophrène ne change pas d'apparence. Du Lynch comme on l'aime tous simplement génial.
    Jerem69tt
    Jerem69tt

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 788 critiques

    1,0
    Publiée le 28 mai 2017
    Moins abouti que Mullholand drive, plus compliqué que Mullholand drive, plus ennuyant que Mulholand drive (Mullholand drive étant déjà fort sur ce point), Lost Highway restera dans la filmographie de David Lynch comme étant un film sans queue ni tête à la narration non linéaire incompréhensible et au scénario compliqué au possible pour pas grand-chose. Au final, le film n’a pas de but clair et rien ne ressort, on ne peut même différencier la réalité de l’histoire du délire. Ajouter à cela, un rythme lent -pour être gentil-, ou plutôt des longueurs interminables souligné par une quantité de dialogue incroyablement faible et une qualité de dialogue assez fade. Le tout laisse place à de l’ennui dans la première demi-heure d’un film dont on n’arrive pas à saisir l’histoire principale. Au final, vous n’avez rien compris et c’est normal, mais ça n’en fait pas un bon film, c’est même plutôt le contraire ; ce sera 1/5 pour moi mais libre à vous de considérer Lost Highway comme un chef d’œuvre, chef d’ouvre d’incompréhension ça c’est sûr.
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 362 abonnés Lire ses 5 436 critiques

    1,0
    Publiée le 24 décembre 2009
    David Lynch ne déroge pas à la règle, réaliser comme lui seul sait le faire, une oeuvre complexe, limite expérimentale, difficilement compréhensible mais visuellement très travaillée. L’intrigue se dévoile peu à peu (et c’est le cas de le dire, tant on trouve le temps long), mise en scène de façon contemplative, peu de dialogue, de longs plans, des flashs lumineux aveuglants et une agréable B.O ponctuent cette œuvre délibérément dérangeante et assommante.
    Puce6386
    Puce6386

    Suivre son activité 414 abonnés Lire ses 908 critiques

    3,0
    Publiée le 21 juillet 2012
    Un thriller fantastique, mystérieux, incompréhensible, désordonné...bref, un film dans le plus pur style lynchien ! La mise en scène est vraiment réussie avec une atmosphère tendue qui maintient tout notre intérêt. Cependant, dans l'ensemble, le film n'offre rien d'exceptionnel, et David Lynch, comme dans bon nombre de ces réalisations, nous laisse nous faire notre propre interprétation de l'histoire. Une petite déception donc pour ce film, pourtant porté aux nues, qui, malgré tout, a ouvert la voie à une oeuvre plus aboutie : "Mulholland Drive".
    John M.
    John M.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 71 critiques

    5,0
    Publiée le 28 janvier 2013
    Peux pas dire que j'ai une analyse pour tous les éléments du film, ou même un semblant d'analyse pour le film dans son ensemble. Je retiens que ce film, tout comme Mulholland drive dont il est finalement très proche, me laisse un sentiment incroyable de plaisir un peu obscène, un peu interdit. Comme après un rêve invraisemblable dont on se rappelle des bribes. Impossible de mettre un sens sur les images et sur le fil tordu des pérégrinations oniriques. On se souvient du plaisir qu'on a eu avec ces femmes magnifiques et cruelles qui n'existent finalement que dans les rêves ou dans le cinéma de David Lynch.
    JimBo Lebowski
    JimBo Lebowski

    Suivre son activité 234 abonnés Lire ses 295 critiques

    4,5
    Publiée le 15 mars 2014
    "Lost Highway" se dresse au milieu des années 90 comme un des tournants dans la thématique du cinéma de David Lynch, la dualité (déjà quelque peu présente dans "Twin Peaks") et l'adultère, qui seront également présents dans ses deux prochains et derniers films. L'histoire, Fred (Bill Pullman) se retrouve inculpé du meurtre de sa femme (Patricia Arquette). En prison il est en proie a de violents maux de tête et a une schizophrénie qui l'emmènera dans les méandres de son esprit jusqu'à s'inventer une nouvelle identité. Mais sa culpabilité va vite le rattraper. Ce film est avant tout noir et oppressant, le contraste de la personnalité de Fred est amorcé par sa rencontre avec l'homme mystérieux à la fête, qui est en fait une métaphore de sa conscience psychotique et de sa dualité, lui disant qu'il l'a invité dans sa maison alors qu'il se trouve dans le même temps devant lui. On peut déjà associer cela à une fuite psychophysique que l'on retrouvera en prison lorsqu'il sera accusé de meurtre à la suite d'une ellipse, moment sans doute oublié volontairement par la conscience du personnage de Bill Pullman. Il se mue alors en jeune homme de 24 ans vivant confortablement avec une petite amie, une famille aimante et un travail, ce changement d'identité a pour but de s'évader temporairement de sa condition, mais sa culpabilité va vite le rattraper sous la forme de désirs doux puis macabres pour une sorte de double de sa femme. Il subit lui aussi cet oppression mais sous forme inverse, dans le sens où c'est l'homme qui a couché avec sa femme (et qu'il a également tué) qui va se retrouver en tant que maître charismatique de sa fabulation. Certains passages semblent également aborder le thème du masochisme, cela est sans doute lié. L'homme mystérieux revient pour lui rappeler qui il est vraiment, il va progressivement retrouver son enveloppe pour que le spectateur découvre ce moment coupé par l'ellipse et ainsi recoller les morceaux. Le film se termine par une course poursuite doublée d'une mutation (déjà vue en prison), qui peut encore être apparenté à la fuite psychophysique et est condamné a revivre sans fin (à l'image de la route) cette histoire. "Lost Highway" est un film abouti et très réussi, sans doute un des meilleurs de David Lynch, avec des thématiques ciblées qui deviendront ces dernières en terme de cinéma, ce qui accouchera de deux excellents films ("Mulholland Drive" et "Inland Empire"). L'interprétation est bonne (petit plus pour Robert Loggia), la réalisation atypique de Lynch est jouissive d'effroi et la bande son envoûtante et hypnotisante vient donner la touche finale à cette ambiance si particulière. Une expérience a vivre.
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 9 août 2015
    Cette critique n’est pas une analyse détaillée du film qui va vous aider à interpréter la complexité de la narration de Lost Highway, étant donné qu’elle a déjà été faite brillamment par un membre de Sens critique. (Lien en bas de la page). Cette critique va plutôt faire résulter mon ressenti après ma vision du film avec le moins de spoiler possible et les éléments qui caractérisent le cinéma de ce grand réalisateur. 5 ans après avoir réalisé le préquel de la célèbre série Twin Peaks qui a marqué toute une génération, David Lynch revient avec un film encore plus obscur et plus lugubre que son prédécesseur. Lost Highway est une œuvre à part entière dans le cinéma, comme tous les films de David Lynch. Le réalisateur nous plonge dans un labyrinthe narratif où le spectateur est autant déboussolé que les personnages. Il va installer une ambiance singulière, funèbre et obscure aussi bien dans les dialogues que dans les décors ou la photographie. Les dialogues qui sont d’ailleurs la clé du film avec la musique. David Lynch nous transporte dans le voyage intérieur d’un homme à travers ses réalités apparentes sublimées par l’onirisme qui s’émane du film. Il réalise un voyage mental dans plusieurs réalités parallèles ou une seule et même réalité. Chaque élément du film peut être interprété différemment par chacun des spectateurs. La photographie est aussi mystérieuse que ses personnages, à la fois magnifique et ténébreuse. Les couleurs prédominantes étant le rouge et le noir ont une place à jouer dans le labyrinthe narratif qu’est Lost Highway. Notamment pour les intérieurs des maisons ainsi que ces décors aux alentours. Le rouge étant la couleur favorite du personnage de Bill Pullman au vu de la couleur de sa voiture, des fleurs et de ses rideaux qui font étrangement penser au rideau rouge de la série Twin Peaks. Ce n’est pas anodin si le film contient de nombreux détails de la série glissés dans le film, à commencer par les rideaux rouges se trouvant dans la chambre du personnage de Bill Pullman. Mais aussi le côté dissipé et rebelle du personnage de Pete qui concorde sur bien des aspects à celui de James dans la série. Plus particulièrement avec son blouson noir, sa moto et sa coupe ténébreuse. Les deux personnages éprouvant tous deux un désir insensé pour une femme fatale, nymphomane et blonde. (Bien que les personnages soient opposés). Le personnage de Patricia Arquette m’a envoûté, elle tient ici son meilleur rôle en incarnant une femme sulfureuse, énigmatique et terriblement séduisante. Le film est un condensé du cinéma de David lynch, on y retrouve le voyeurisme et l’érotisme d’un Blue Velvet, la bizarrerie d’un Eraserhead, l’aliénation d’un Sailor et Lula, l’onirisme et l’inter-monde d’un Twin peaks et enfin la complexité d'un Mulhollande Drive. Le film peut être plus apprécié et mieux compris si on connait déjà certaines œuvres du réalisateur. Notamment le film Twin Peaks qui se rapproche le plus avec Blue Velvet et Muholland Drive de Lost Highway. Au final David lynch nous dépeint l’un des films les plus obscurs de sa carrière avec (Inland Empire) mais surtout le plus abouti avec Muholland Drive. Un film culte où chaque plan, chaque musique et chaque parole procurent une perception distincte pour chacun des spectateurs le regardant avec attention. Arrivant à entremêler plusieurs thèmes à la fois tout en créant un mythe qui ne sera jamais élucidé totalement, Lynch réalise une œuvre intemporelle qui encore aujourd’hui, ébranle les spectateurs et moi-même.
    Mathias Le Quiliec
    Mathias Le Quiliec

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 226 critiques

    2,5
    Publiée le 27 janvier 2014
    Beaucoup trop tordu pour moi ! Et beaucoup trop long comme Mulholland Drive qui lui par contre démarre réellement au bout d'une heure. Pour Lost Highway c'est au bout d'une heure et quart que j'ai éteins le lecteur. Tu sais que ça va être un truc à la Mulholland Drive mais en moins bien parce que c'est pas Mulholland Drive donc si t'es pas fan, passes vite ton chemin. Le début était hyper intéressant (je ne doute pas de la suite), atmosphère envoûtante, étrange, flippante, Lynchienne quoi. Mais ça n'a pas suffit.
    Neopolis
    Neopolis

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 667 critiques

    0,5
    Publiée le 5 septembre 2008
    Incompréhensible, tant le film que les critiques qui lui sont attribuées. Pis encore, certain trouve ce film beau car incompréhensible! Comme pour l'art moderne ou l'existence de Dieu, face à son incapacité à comprendre en s'en remet à lui et on le vénère. Et ben, c'est pas du tout mon genre, un réalisateur ou un artiste peu faire quelque chose d'abstrait mais doit chercher à nous communiquer quelque chose même s'il refuse de dire quoi et laisser notre interprétation libre, je pense à Stanley Kubrick à propos de "2001, l'odyssée de l'espace". Mais alors que voir dans cette pellicule longue de 120 minutes à part que David Lynch est fasciné par les lignes blanches? Les trois premiers quarts d'heures du film sont d'ailleurs pas trop mauvaises car on est encore dans l'espoir d'une intrigue, attente bien vaine, puisque la suite se révèle plus proche des vieux films érotiques qu'une quelconque oeuvre artistique.
    schumiforever
    schumiforever

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 200 critiques

    0,5
    Publiée le 6 août 2010
    Le moins qu'on puisse dire c'est que ce film porte bien son nom, plus on avance sur cette voie sans fin, plus on est perdu! L'homme est-il en train de devenir fou? La femme est-elle une manipulatrice? Pourquoi cette réincarnation? Et pourquoi ce penchant dérangeant pour la perversion, la musique nauséabonde et les scènes vides de sens? Probablement un film culte pour certains, moi je me demande encore comment j'ai fait pour le regarder jusqu'à la fin. Juste un bon point pour Patricia Arquette, vraiment inquiétante même si son rôle est incompréhensible.
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 932 abonnés Lire ses 2 634 critiques

    5,0
    Publiée le 21 janvier 2007
    Mystérieux, profond, beau, fou, esthétique… des simples mots ne peuvent résumer lost highway, c'est une expérience tout comme mullholand drive, une expérience qu'il faut vivre, même si on ne comprend pas, si on ne voit pas la solution c'est une sensation extraordinaire qui nous parcours durant tout le film.
    MC4815162342
    MC4815162342

    Suivre son activité 248 abonnés Lire ses 1 327 critiques

    3,5
    Publiée le 28 juin 2014
    Pourquoi ai-je mal à la tête ? Réponse simple: Lost Highway ! David Lynch part une fois de plus dans un délire hypnotique incompréhensible, il aime malmener ses spectateurs, ce génie aime torturer mentalement les gens, c'est un sadique ! Avec lui c'est difficile d'aimer ou pas, enfin pour moi en tout cas, j'adore les univers décalés et barrés mais ceux de Lynch sont parfois, même tout le temps d'ailleurs très sombres et glauques, alors que moi j'aime le décalé léger et comique comme les films de Dupieux, David me conquit très peu, son plus abordable "Elephant Man" est pour moi son plus beau et surement son meilleur, viens ensuite Mulholland Drive qui même si il reste parfaitement imbitable est fascinant et magistralement bien foutu, après cela Labyrinth Man ne m'a pas tellement plu, Blue Velvet aurait du être fantastique au lieu de réaliste et Sailor et Lula n'a rien de foufou, donc sur tout ceux là je dirais que Lost Highway se place en troisième position, même s'il est fort lent au début une fois la machine mise en route on ne pourra plus revenir en arrière, ce genre de film une fois commencé t'es obligé de le finir, tu veux voir jusqu'où va le délire et bien évidement une fois la fin arrivé tu comprend rien, enfin j'ai tout de même compris que ça concerner la tromperie, l'infidélité etc mais pas clairement, et c'est évidement volontaire, Lynch ne fait jamais dans le simplet et le bâclé, il demande constamment un travail de réflexion, même si en tout honnêteté je suis pas près de le revoir, le film est bon, intéressant et envoûtant, la mise en scène est parfaitement soigné, le casting est superbe et la bande son bien violente. En bref un bon Lynch, pas son meilleur mais loin d’être son pire.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top