Mon AlloCiné
    Le Bossu de Notre-Dame
    note moyenne
    3,7
    3800 notes dont 160 critiques
    27% (43 critiques)
    48% (76 critiques)
    15% (24 critiques)
    6% (10 critiques)
    3% (5 critiques)
    1% (2 critiques)
    Votre avis sur Le Bossu de Notre-Dame ?

    160 critiques spectateurs

    Let's Go Everybody Reset
    Let's Go Everybody Reset

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 55 critiques

    5,0
    Publiée le 24 avril 2019
    Le dessin animé Disney le plus sombre qui m’a été de voir derrière l’image éducative que je me faisais d’eux, pas étonnant venant du célèbre roman français. Les premiers instants annoncent le drame, on se retrouve dans une situation inconfortable, la littérature gothique Hugonienne est pesante, sa démarche nonchalante est un handicap qui attendrît en direction vers cette grande introduction chorale. Ce n’est pas plus mal d’aseptiser le produit en nettoyant avec des rince-doigts chansonnettes adoucies, les paroles deviennent douteusement lugubres au yeux d’un public mâture. Il y a de la modification qui ne me dérange, l’adaptation n’a pas été massacré, les passages suggérés sont durs, des cris sourds tortueux entendus dans la salle de questionnement, le symbole fort du supplice moyen-âge. L’humiliation pitrerie populaire moqueur au milieu des tomates anachroniques balancées sur le bouc émissaire, la couleur est rouge sang. Les créations du trio de gargouilles vivants sont là pour un effet comique des plus rassurants, un plaisir de gaieté relevant l’obscurité, en effet, l’imagination d’un triste solitaire dans son modeste palais catholique. Rien de positif à tirer de ces personnages littéraires, tous maudits selon l’histoire d’origine, la difformité est cette part obscurcit d’humanité, écrit au 19eme et faisant un bond en arrière au 15eme. Victor Hugo, le poète engagé n’était pas tendre envers ses contemporains et nous le fait savoir qu’autrefois, c’était la fête à Toto chez les compatriotes moyenâgeux, envers et contre tous, et surtout envers eux-mêmes. Le jugement bien ancrée issue de la société féodale des rois serviteurs de la religion, façonnant la France superstitieuse qui impressionna ses habitants, des simplets combattants l’esprit malin. Revenons-en à cette animation américaine, je le trouve incroyablement majestueuse pour un chef-d’œuvre indiscutable, malgré toujours l’édulcoration au grand dam des descendants de la famille Hugo qui avait averti. Ce n’est pas un roman à l’eau de rose de l’ancêtre aisé à être adapté, pour un adulte qui comprendrait mieux le romantisme noir, pas de fin heureuse pour tous, il aura même des ingrats volages mais pas un salaud puriste. Leur crainte sera soulagé avec les explications et la vue de ce film monumental sur l’ouverture couvrant Notre Dame. C’est avant tout la politique de la souris boss Mickey, destinés aux enfants qui ne comprendraient la portée humanitaire contre la cruauté dogmatique. Ce que le cinéma américain définit comme étant la discrimination raciale, véhiculée dans ces vielles valeurs philosophiques influentes de cette nation française qui fusse, peut-être vu en faveur de l’égalité, de la justice sociale à l’image de l’autre œuvre connue « les misérables ». Que les hommes peuvent être aussi méchants que le dogme rêvé de la vierge Marie mère tant aimé du jésuite, ne faisant croire aux femmes consciencieuses qu’elles n’ont leurs places paradisiaques, ce ne sont que des maudites sorcières et n’ont besoin d’amour. Plus précisément l’archidiacre de la cathédrale, une fonction au centre de l’intrigue inquisitrice romanesque, le cinéma lui confie la tâche de juge au tribunal religieux, depuis le haut du parquet à poser ses intentions pernicieuses. La distinction du bien et du mal dans ce vilain le ronge, un esprit tordu profondément, la tentation ou pas, il a fait son choix dans la violence de ses convictions maladives. Une version hideuse du sonneur de cloche nous pousse à compatir pour la condition humaine, il est né ainsi handicapé avec sa bonté, une naïveté crue en la figure paternelle malfaisant qu’est l’auto-noirceur totale, finira seul à plongée aveuglement acharné dans les abîmes de l’enfer du feu terrestre, plutôt que le gros bêta deficient physique et mental sans réfléchir dangereusement pour autrui, prudence envers cet être effrayant à l’attitude d’insécurité. L’ancien roi de France n’est présent aux festivités, laissant le soin à l’autre roi des rues du peuple la présentation chaleureuse au bal masqué, la fronde peut commencer à gronder. Le capitaine est un gentilhomme non un coureur, tombé sous le charme d’artiste artifice égyptienne, fila le parfait amour donc plus de conçurent à rivaliser, le héros accepte avec complaisance la morale moderne. Justice rendue à l’injustice provoquée, par son rejet de la différence des damnés violentés tragiquement, l’homme de loi et la foi négative battu sainement au bouquet final. Ce n’est une fleur de lys, fiancé bon parti et mari vagabond omis volontiers chez ce classique Disney incompris mais incontournable, répétons en cœur son soutien aux bannis, droit d’asile à l’église de la Dame !
    M-Guillaume
    M-Guillaume

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 12 critiques

    4,5
    Publiée le 12 mars 2019
    Avec mes 20 ans, je me suis aperçu que je n'avais pas encore vu ce Disney. Et bien je dois dire que je ne m'attendais pas du tout à ça ... je me suis pris une claque du début à la fin. Je n'arrive toujours pas à comprendre comment un dessin animé peut être encore plus beau que certains dessins animé sortis aujourd'hui alors qu'il date des années 90, surement grâce au studio Disney qui ont accompli une énorme prouesse technique. Le personnage de Frollo est le méchant le plus travaillé à mon gout que j'ai pu voir chez Disney, il porte le film à lui seul et vole même (un peu trop) la vedette aux autres protagonistes, ce qui les rends un peu fades. La complexité, le charisme de ce personnage couplé à des musiques inqualifiables de beauté m'ont fait hérisser le poil, cela fait de lui incontestablement un méchant inoubliable. Pour finir les dialogues sont excellents, ils mettent en avant la richesse et les tournures subtiles que propose la langue française. Un Disney qui se hisse à la hauteur des plus grands classiques. 4,5/5
    Camille C
    Camille C

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 8 août 2018
    Comment dire, ce dessin animé me paraît juste être un des plus beaux de tous, s'il n'est à mon sens pas réellement destiné aux enfants, car je n'ai pas su l'apprécier lorsque j'avais 5ans, 6ans, maintenant que j'en ai presque 20, je suis tombée follement amoureuse de la voix de Francis Lalane en tant que Quasimodo, ce personnage tellement attachant qui a su volé mon cœur, évidemment le protagoniste n'est pas le seul point fort de cette histoire, que dire du grand vilain, en réfléchissant bien Frollo est sans hésitation dans mon top3 des pires méchants, Disney a eu la prétention de reprendre un monument littéraire, et il l'a fait avec brio pour moi, le rendant compréhensible pour un plus jeune public. Je n'ai qu'une chose à dire, j'aime Quasimodo!
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 18 septembre 2018
    La réalisation du film « Le Bossu de Notre Dame » a poussé les artistes du studio à se surpasser et ça se voit: l'animation traditionnelle est sublime, sans doute ce qu'il se faisait de mieux dans les années 90, avec une mention particulière pour la scène d'ouverture, animant la majestueuse ville parisienne du XVe siècle. La musique et les chansons sont sublimes. Les personnages très bien définis, notamment une Esmeralda combattive et affirmée, dont Victor Hugo n'aurait pas eu à rougir. Et une histoire respectant l'œuvre originale (à quelques détails prêts bien sûr). C'est un Disney qui a sa place dans le haut du panier, et je vous le conseille vivement si vous ne l'avez encore jamais vu.
    André2003
    André2003

    Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 16 mai 2018
    Un ched d'oeuvre méconnu de Disney.mais un grand classique.A voir absolument,cela m'a intrigué quand je l'ai vu enfant.Mais actuellement,cela ne me fait plus rien.
    Julien D.
    Julien D.

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 16 avril 2018
    Un Disney magnifique. Un scénario intense, des personnages qui sont très bien écrit et utiles à l'histoire. Les chansons sont magnifiques et aporte beaucoup. Des décors magnifique. Bref un chef d'œuvre Disney qui mérite qu'on s'en souviennent.
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 4 janvier 2018
    "Le Bossu de Notre-Dame" est un excellent film d'animation magnifique et somptueux des studios Disney avec un Quasimodo attachant, des chansons entraînantes et inoubliables, une animation sublime et une histoire passionnante.
    LySteal
    LySteal

    Suivre son activité Lire ses 256 critiques

    3,5
    Publiée le 30 décembre 2017
    Revisiter un classique de la littérature en y apportant une touche d'inventivité, tel est le pari réussi de Disney aux travers du "Bossu de Notre Dame"
    Cronenbergfansoff
    Cronenbergfansoff

    Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 16 critiques

    3,0
    Publiée le 26 février 2018
    C'est pas mal mais c'est un peu et même très long un graphisme médiocre mais il y'a une bonne revisitation du conte. Je le déconseille aux moins de 3 ans. 3/5
    Ti Nou
    Ti Nou

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 1 739 critiques

    4,0
    Publiée le 10 août 2017
    La réécriture, façon Disney, du roman de Victor Hugo est plutôt réussie, notamment grâce à un méchant parfait, cruel mais persuadé de sa vertu. C’est lui qui, par ses agissements, va conduire tout le récit et créer tous les enjeux.
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 117 abonnés Lire ses 2 069 critiques

    3,0
    Publiée le 7 janvier 2017
    Disney adapte à sa sauce le roman de Victor Hugo : dans la France médiévale, un bossu enfermé dans Notre Dame de Paris tome amoureux d'une bohémienne persécutée par le juge Frollo. On souligne l'animation plutôt jolie, qui donne vie au Paris médiéval dans quelques séquences très réussies. Cependant, les chansons n'ont pas grand intérêt et les personnages sont plutôt lisses (Quasimodo est niais, Phœbus en soldat au grand cœur...), toutefois Frollo constitue un appréciable méchant à la sauce Disney, tiraillé entre sa haine des bohémiens et son désir pour Esméralda. On apprécie également le ton sombre du film, qui évoque les massacres et la brutalité de l'époque, ainsi que l'intolérance omniprésente. Néanmoins, cela contraste avec quelques éléments beaucoup plus légers (notamment un spoiler: happy end artificiel). Un Disney correct, qui souffre de la comparaison avec ses contemporains.
    Bastien O.
    Bastien O.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 7 critiques

    4,0
    Publiée le 21 novembre 2016
    je trouve que ce film est un des plus beau disney et qu'il reprend d'une trés belle maniere le best-seller de Victor Hugo
    Ywan Cwper
    Ywan Cwper

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 11 critiques

    4,0
    Publiée le 15 novembre 2016
    Un Disney qui fait très bien la transition entre le dessin animé et l'animation telle qu'elle est apparue dans la décennie 2000. Certains plans en trompe-l'oeil sont étonnants mais le ressenti global est loin de l'ostension. Le scénario est drôle, touchant, bien documenté. Rien d'innovant à citer à ceux qui craignent le genre, à part peut-être le fait que le manichéisme obnubilé de Disney se manifeste surtout dans cette création dans la bienveillance franche des personnages, en opposition à des antagonismes plus ambigus.
    Wagnar
    Wagnar

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 40 critiques

    5,0
    Publiée le 3 mai 2019
    Le Bossu de Notre Dame s'inscrit sûrement parmi les dessins animés disney les plus sombres réalisés. Il aborde plusieurs thèmes sérieux comme le racisme ou la mort et contient probablement le méchant disney le plus inhumain. Alors certes, l'histoire ne respecte que fort peu le roman, mais elle n'est pas mauvaise pour autant. Elle réadapte habilement l'originale pour un nouveau public et s'avère passionnante à suivre. Je ne prétend pas qu'elle soit mieux écrite que celle de l'oeuvre de Victor Hugo, mais il y a des changements que j'ai beaucoup apprécié. Je suis content par exemple qu'Esmeralda ne soit plus la frêle et naïve jeune fille ne se fiant qu'aux apparences mais une femme courageuse, douce, indépendante et mature. J'ai beaucoup aimé la fin heureuse aussi car j'ai toujours préféré ce type de fin aux fins tragiques ou douloureuses. On sera donc indulgent envers les changements de l'intrigue par rapport au roman original qui sont tout à fait compréhensibles et on saluera la qualité formidable de l'animation, l'écriture des personnages, les envoûtantes chansons, les décors dantesques et la musique magnifique qui font du Bossu de Notre Dame un véritable monument du cinéma d'animation. Vraiment, j'adore ce disney. Tout m'envoûte dans ce film notamment les choeurs, surtout dans la scène épique où Quasimodo se libère, sauve Esmeralda et combat les gardes de Frollo avec l'aide de ses amis. Pour moi, il reste le dernier chef-d'oeuvre du studio Disney... moins peut-être jusqu'à la Reine des Neiges. C'était une bien belle époque que celle des années 1990 pour les dessins animés et pas seulement que du côté de Disney.
    Sic N.
    Sic N.

    Suivre son activité 2 abonnés

    3,5
    Publiée le 2 septembre 2017
    Vraiment pas mal du tout ! C'est un des chef d'œuvres Disney que j'adore. La musique est impressionnante, les personnages sont tous très réussi, les chansons tous très bien menées surtout "infernal" qui est fort en sensation. Les décors sont magnifique , du jamais vu chez Disney . Un seul bémol : les gargouilles qui sont un peu inutiles ( mais bon, on bénit quand même leurs présence pour les enfants car on est chez Disney malgré que le film soit quand même très sombre En tout cas GRANDIOSE !!!!
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top