Mon AlloCiné
    Un après-midi de chien
    note moyenne
    4,1
    3061 notes dont 268 critiques
    31% (84 critiques)
    40% (108 critiques)
    18% (49 critiques)
    6% (15 critiques)
    3% (8 critiques)
    1% (4 critiques)
    Votre avis sur Un après-midi de chien ?

    268 critiques spectateurs

    Notrub
    Notrub

    Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 387 critiques

    5,0
    Publiée le 14 avril 2007
    Cet Après-midi de chien est un classique, le style de film qu'y ne tombera jamais dans l'oublie. Al Pacino joue parfaitement le braqueur débutant dont le premier braquage est un pur raté. Tous le film est réussi, la mise en scène est aprfaite est colle parfaitement au contexte, les personnages secondaires sont tous aussi drôles parfois mais attachant surtout. Car même si au premiers à bord ce film paraît ce moquer des braqueurs, ce n'est aps sa du tout, il montre juste ce pourquoi un homme est poussé un commettre un braquage. On serait presque prêt à dire que ce n'est asp de sa faute. Pou résumer je finirais par dire que ce film reste et restera un film que d'ici encore 10 ans on voudrez encore le voir tellement qu'il est aboutie !
    Jérôme H
    Jérôme H

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 2 295 critiques

    5,0
    Publiée le 6 août 2008
    Une histoire vraie que Lumet s'est efforcé à retranscrire le plus fidèlement possible, ce qui rend d'autant plus poignant ce film. Chazal et Pacino font le reste est étant somptueux.
    Flying_Dutch
    Flying_Dutch

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 770 critiques

    3,5
    Publiée le 13 mai 2011
    l'un des premiers films avec Al Pacino, le film reste simple et pourtant très prenant. A voir.
    conway
    conway

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 667 critiques

    4,0
    Publiée le 16 juillet 2009
    Un excellent film ! Lumet ne s'intéresse pas vraiment au braquage à proprement parler, mais au pouvoir des média, à la masse qui est ici représentée comme stupide par le fait quelle congratule Sonny puis le déteste quand les média parlent de son homosexualité. Un très très grand Al Pacino, son meilleur rôle avec les deux premiers Parrains et L'impasse. Un classique!
    BMWC
    BMWC

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 635 critiques

    5,0
    Publiée le 7 octobre 2007
    Après 12 HOMMES EN COLERE, Sidney Lumet nous montre qu'il n'a pas perdu la main pour faire ressentir le huis-clos étouffant, toujours dynamisé par une mise en scène virtuose enchaînant les plans mobiles. Le réalisateur est aussi fasciné par son interprète principal Al Pacino, parfois trop comme lors de cette longue scène au téléphone. Cependant, l'acteur est extraordinaire dans son interprétation très physique et que l'on devine éprouvante. UN APRES-MIDI DE CHIEN est enfin un constat de la manie de la télévision de donner immédiatement en spectacle ce fait divers. Ce film est vraiment un incontournable qui contient son lot de scènes d'anthologie comme celle où le marginal Sonny (Pacino) rallie la foule à sa cause en hurlant "Attica" sur le trottoir.
    Trelkovsky
    Trelkovsky

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 264 critiques

    3,0
    Publiée le 6 mars 2011
    Un film qui n'est vraiment pas banal. Même si on pourrait le croire au début ... l'histoire d'une prise d'otage dans une banque peut en effet avoir un effet de déjà-vu, mais les tournures qu'elle prend sont très originales. Et, surtout, c'est le personnage de Sonny, parfaitement interprété par Al Pacino, qui vient donner au film toute sa densité et sa force émotionnelle. Une force qui atteint son paroxysme lors d'un final tragique ... le film devient encore plus puissant quand on sait qu'il est en réalité l'adaptation d'un fait divers. Un grand film.
    Sawyer17
    Sawyer17

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 509 critiques

    3,5
    Publiée le 24 octobre 2010
    Extrêmement prenant, on ne souhaite qu'une chose: Que ces deux hommes, naïf et loin d'être dangereux, s'en sortent indemnes. Un après-midi de chien, reste un film sympathique avec une petite dose d'humour. Un film porté sur les épaules d'Al Pacino. C'est rare de voir un film de braquage où le soutient du spectateur se porte vers les braqueurs. Très bon.
    annatar003
    annatar003

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 855 critiques

    3,5
    Publiée le 24 novembre 2011
    "Un après-midi de chien" ou plutôt "Comment rater un Hold-Up" est un long-métrage à part du réalisateur vedette Sidney Lumet. S'inspirant d'un fait réel, ce long-métrage parle de trois puis deux jeunes hommes braquant pour la première fois une banque. Manque de pot, les flics rappliquent et le banal braquage se transforme rapidement en prise d'otages. Pour ce film, Sydney Lumet fit à nouveau appel à Al Pacino avec qui il avait ultérieurement travaillé dans "Serpico". Comme à son habitude, c'est avec beaucoup de charisme et de réalisme que l'acteur se plonge dans la peau de son personnage. Nous procurant par moment des frissons et par d'autres des sourires devant son inexpérience, le personnage de Sonny devient petit à petit culte et inoubliable. A ses côtés, tout comme dans le "Parrain" le grand John Cazale. Malgré sa présence dans le trio des braqueurs, la caméra ne se porte que rarement sur lui et son jeu, d'ordinaire si bon, se retrouve invariablement limité. Marque de fabrique de Sydney Lumet, on suit le film grâce à un très bon scénario qui rythme ces deux heures sans le moindre coup de feu, ou presque... On pourra tout de même reprocher les quelques scènes trop longues qui ne présentent pas beaucoup d'intérêt et qui éloignent le spectateur du fil conducteur.
    bidulle3
    bidulle3

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 335 critiques

    5,0
    Publiée le 24 octobre 2009
    sidney lumet refait apel a al pacino qui lui avait deja donné le role de serpico. dans un apres midi de chien, al pacino est incroyable de justesse, le scenario est excellent et les acteur parfait. alors qu'il fait chaud, 3 petit malfrat vont tenté d'attaqué une banque, sonny (al pacino) et sal (john cazale) vont se retrouvé tout les 2 car l'autre braqueur a eu peur. alors que sa devait se faire en 10 minute, le braquage va duré 12 heure, et ni la police ni les braqueur vont laché, mas le doux reve de sonny de partir d'ici va duré trop peu longtemps ... al pacino joue l'un de ces plus grand role dans celui d'un petit braqueur sans envergure ayant fait le vietnam et connu l'amour d'un homme
    Xavi_de_Paris
    Xavi_de_Paris

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 1 682 critiques

    3,0
    Publiée le 8 juillet 2011
    Au bout du compte, que reste-t-il ? Un film bavard, peu stimulant, avec de sérieuses longueurs, et une interprétation en demi-teinte. Seul le début et la fin parviennent à éveiller l'intérêt du spectateur. Mais on a le plaisir de voir Al Pacino dans ses débuts cinématographiques, et ça, ça vaut largement le coup d'oeil.
    tuco-ramirez
    tuco-ramirez

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 620 critiques

    3,5
    Publiée le 3 juillet 2019
    Mais kesako un après-midi de chien, en anglais « dog day afternoon » ? C’est une expression pour désigner un jour d’été caniculaire. Sidney Lumet débute son film avec une succession de plans de rues dans les différents quartiers de New-York avec des gens composant avec une chaleur écrasante que l’on ressent jusque derrière l’écran. Et puis sa caméra s’arrête sur une voiture dont les trois occupants s’apprêtent à commettre un braquage. Hop en 10’ le tour doit être joué. Mais comme dans tous braquages montés par des branques, tout fouare et bing (encore une onomatopée) et c’est la prise d’otage du personnel de la banque. Ce film est aussi l’adaptation d’un fait divers de 1971. Voici pour le contexte. L’histoire de braquage est assez classique, de ce côté rien de bien neuf ; mis à part que Lumet met bien tout en œuvre afin que l’ordinaire soit bien de mise ; les personnages secondaires (personnel de la banque en tête) n’ont aucune aspérité, le commun des mortels. Mais alors où va se loger l’intérêt du film ? Tout d’abord derrière la performance habitée des deux têtes d’affiche, Al Pacino et John Cazale, qui pour l’anecdote sont des copains d’enfance… incroyable. D’un côté le jeu hallucinant entre rage et émotion pure de Pacino, de l’autre un John Cazale (décédé bien trop jeune) discret et tout en vulnérabilité. Ensuite, il y a le rythme donné au film par la mise en scène et le montage sec de Lumet ; son huis clos hyper serré quasi en temps réel (la prise d’otage dura 4 heures, le film 2) affiche un traitement documentaire (extérieur, absence de lumières artificielles,…). On ne s’ennuie pas, et on ne s’ennuie pas car Lumet ajoute aux traditionnels braqueurs, flics et otages ; les medias et le public. Et c’est bien sur ce dernier point que Lumet appuie là où çà fait mal avec un regard aiguisé et visionnaire. Difficile de ne pas voir, dans le cirque médiatique qui se met en place autour de la banque, un parallèle avec quelques réalités actuelles et le travail très peu journalistique des chaines en continu. Et Pacino lorsque sa prise d’otage prend des accents médiatiques rêve à son tour d’avoir son quart d’heure de gloire ; rêve aujourd’hui accessible à tous au travers d’émission à l’encéphalogramme plat. Mais hier comme aujourd’hui à côtoyer la bête de trop près elle vous dévore. Et Pacino de martyr de la société du spectacle, il en deviendra pour les homos son fer de lance pour finir broyé. Sidney Lumet livre là une charge sans faille contre la manipulation effectuée par les medias populaires à la recherche d’audience plus que de sujet de fonds. Un chouette film qui ne laisse qu’une trace : le jeu du duo d’acteur. tout-un-cinema.blogspot.com
    orlandolove
    orlandolove

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 1 089 critiques

    3,0
    Publiée le 26 juillet 2010
    Pacino est génial dans ce film de braquage très drôle (Cazale en abruti fini est pas mal non plus).
    maxime ...
    maxime ...

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 885 critiques

    4,5
    Publiée le 11 août 2019
    Une dizaine d'années me sépare du temps ou j'ai vu ce long métrage pour la première fois ... Je ne l'avais d'ailleurs jamais revu depuis et pourtant tout m'est resté ! Sydney Lumet immense réalisateur ( Douze Hommes en colère, Serpico entre autres ) magnifie son film au travers de son histoire mais aussi dans sa direction d'acteurs, tous impeccables ! Impeccable, le mot est du reste faiblard tant ils sont aux diapasons. Al Pacino bien entendu, Sonny son personnage reste une de ses compositions mythiques. Ce dernier trouve toute les parades, il se rend sympathique à nos yeux, son authenticité et son mal-être résonne de minute en minute. Constat similaire pour John Cazale, lui aussi bouleverse, ses regards, ses hésitations ... Un immense acteur ! Penelope Allen, Charles Durning, Chris Sarandon et les autres sont aussi à salués. Le long métrage en soi est aussi à applaudir. Sydney Lumet comme tout excellent réalisateur filme se qui l’intéresse et délaisse ou du moins ne se sert qu'a minima de son cadre pour servir ce qui lui chante. Ici les tourments de ses êtres en perdition. Un film profondément humain, ou les paradoxes règnent, les histoires se confondant ... Un Après-Midi de Chien est un Film Culte, rien ne sert d'attendre 10 piges avant de le revoir !
    keating
    keating

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 497 critiques

    5,0
    Publiée le 27 juillet 2007
    Bienvenue dans le cinéma-réalité ! Dans le registre "film basé sur des faits réels" on ne fait pas mieux ! La preuve de l'influence de ce film culte ? Spike Lee lui a rendu hommage récemment avec son "inside man "! Sydney Lumet retrace une journée de folie pour un film passionant . Point de vue lieu , Lumet filme New york avec autant de talent qu'un Scorsese ou un Allen . Point de vue temps , l'abmiance du film avec un huis-clos(banque) et la durée d'une seule journée , crée une certaine tension très réussie . Lumet innove dans le film de braquage , grace entre autre à un élément ironie qui fonctionne à merveille . Le film tourne en ridicule la police , la foule qui acceuille le bandir comme une rock-star , ... en plus d'humour et d'action s'installe même un élément émotion dont on parle peu , avec la relation Sonny-Jack abordé sans tabous . L'interprétation est extraordianire : Al Pacino livre une performence extraoridaire de plus , et on oublie John Cazale (le "fredo" du parrain !) dont le talent égale presque Pacino . Bref "un après-midi de chien" est un film passionnant à tous les niveaux , et dont le thème prête encore aujourd'hui à la réfléxion .
    pierrre s.
    pierrre s.

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 856 critiques

    4,0
    Publiée le 21 mai 2014
    Avec comme base un incroyable fait divers, ce polar sort des sentiers battus et offre une belle alternative au genre. La différence est notamment faite au niveau du point de vue, ici on est vraiment mis en relation avec les braqueurs. De ce fait, on peut les comprendre voir même, comme les otages eux-mêmes, les apprécier. Sidney Lumet signait là, un très grand film porté par de grands acteurs.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top