Notez des films
Mon AlloCiné
    Chantons sous l'Occupation
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Chantons sous l'Occupation" et de son tournage !

    Chanter pour panser les malheurs de la guerre

    Chantons sous l'Occupation est un documentaire mettant en vedette, documents d'archives à l'appui, une pléiade de talents et d'artistes qui faisaient la Une de la vie culturelle française entre 1939 et 1945. Un documentaire qui permet d'observer combien les spectacles et les concerts étaient nombreux durant la période de l'Occupation, lors de la Seconde Guerre mondiale.

    Parmi les documents d'époque visibles dans le documentaire, citons des films de fiction (Les Visiteurs du soir de Marcel Carné, Nuit et brouillard d'Alain Resnais,...), des prestations de comédiens (Danielle Darrieux, Fernandel, Jean Marais, Raimu, Edwige Feuillere,...), d'écrivains et artistes (Jean Anouilh, Jean Cocteau, Sacha Guitry,...) ou encore, répondant au titre même du documentaire, de chanteurs et de musiciens (Maurice Chevalier, Mistinguett, Edith Piaf, Tino Rossi, Charles Trénet,...).
    Chantons sous l'Occupation est complété par des opinions et des témoignages récents, avec des interventions de personnalités du monde artistique telles que Michel Audiard (cinéaste-écrivain), Bruno Coquatrix (compositeur et fondateur de la salle de music-hall L'Olympia) ou André Pousse (comédien).

    La parole à André Halimi

    A propos de Chantons sous l'Occupation, le réalisateur André Halimi déclare : "Mon film ne prétend pas évoquer la Résistance, les hauts faits militaires et les souffrances engendrées par la Seconde Guerre mondiale. Mais - et c'est là mon propos - j'ai voulu montrer que cette période (1940-1944), si pénible pour les uns et tragique pour les autres, a été fort allégrement supportée par ceux qui ont "chanté sous l'occupation". Aussi les images du film présentent-elles un rapport plus qu'évident avec des personnes existant ou ayant existé, et dont certaines, par bonheur, chantent toujours..."

    André Halimi et l'Occupation

    Chantons sous l'Occupation est le premier film d'André Halimi traitant de la période de l'Occupation (1940-1944). Il réitère l'expérience en 2003 avec La Délation sous l'Occupation.

    L'hommage de François Truffaut

    Le cinéaste François Truffaut ne tarissait pas d'éloges sur Chantons sous l'Occupation lors de sa sortie en 1976 : "Le film d'André Halimi nous rappelle qu'on n'a jamais autant chanté que sous l'occupation. Je revois en effet les parisiens se rassembler sur les boulevards autour des chanteurs de rues qui vendaient ensuite la chanson-papier. (...) En illustrant par des documents le comportement des artistes français pendant cette période, André Halimi oppose deux thèses : a) il fallait bien que la France continue - b) les artistes auraient dû faire grève afin que les "collaborateurs" se sentent isolés et les résistants soutenus. Les choses ne sont pas si simples et cela, Chantons sous l'Occupation le montre également..."
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • The Room (2019)
    • Get Out (2017)
    • Tous en scène (2016)
    • The Gentlemen (2020)
    • Les Traducteurs (2018)
    • Parasite (2019)
    • 7. Koğuştaki Mucize (2019)
    • Ad Astra (2019)
    • Pinocchio (2019)
    • L'Appel de la forêt (2020)
    • The Square (2017)
    • La Vie scolaire (2019)
    • Avatar 2 (2021)
    • Une fille facile (2019)
    • Invisible Man (2020)
    • 1917 (2019)
    • Coexister (2017)
    • Underwater (2019)
    • Wonder (2017)
    • La Faille (2007)
    Back to Top