Notez des films
Mon AlloCiné
    Boogie Nights
    note moyenne
    3,8
    2213 notes dont 164 critiques
    répartition des 164 critiques par note
    44 critiques
    68 critiques
    25 critiques
    17 critiques
    10 critiques
    0 critique
    Votre avis sur Boogie Nights ?

    164 critiques spectateurs

    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 28 janvier 2014
    un pure délice c'est maîtrisé à la perfection , bon à part ce gros porc d'insupportable de seympour hoffman , j'ai trop kiffé l'univers des films de boules dans les seventies en plus y a nina hartley qui a un petit l'un des actrices de films de boules les plus sexy et bandantes es années 80 dommage y pas traci lords. Wahlberg est impressionnant même dans la peau d'un teenage boy pas évident et Moore est délicieuse une pure réussite
    Kloden
    Kloden

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 617 critiques

    4,0
    Publiée le 14 mai 2013
    Une chose est sûre, on ne peut pas reprocher à Boogie Nights le manque de couilles que j'avais trouvé légèrement regrettable chez un Hard Eight (son premier long) assez poli. Ici, Paul Thomas Anderson s'essaye à la peinture d'un milieu qui, de son propre aveu, l'a fasciné : celui du monde porno des seventies. En cela, il s'aide d'une ambiance visuelle et sonore disco et funky très réussie. Si sa mise en scène est géniale - bien plus travaillée, là aussi, que celle de Hard Eight - son schéma narratif comme sa caméra rappellent un peu trop certains classiques de Scorsese. Certains plan-séquences sont quand même vraiment bluffants. Un peu agacé par ses personnages assez pathétiques lorsqu'ils ne sont pas décrits avec assez de causticité, je dois bien avouer que le ton de Boogie Nights souffre peu de défauts, et que le parti pris de PTA, qui montre sans porter une condamnation pure et simple, sert très bien son sujet. Bref, à seulement 26 ans, Boogie Nights était vraiment un coup de maître. A noter qu'au passage, et ce malgré une direction d'acteurs irréprochable, William H. Macy et son personnage de mari cocu sortent vraiment du lot, malgré une présence à l'écran très sporadique. Très bon !
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 24 janvier 2014
    un pure délice c'est maîtrisé à la perfection , bon à part ce gros porc d'insupportable de seympour hoffman , j'ai trop kiffé l'univers des films de boules dans les seventies en plus y a nina hartley qui a un petit l'un des actrices de films de boules les plus sexy et bandantes es années 80 dommage y pas traci lords. Wahlberg est impressionnant même dans la peau d'un teenage boy pas évident et Moore est délicieuse une pure réussite
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 6 janvier 2014
    un pure délice c'est maîtrisé à la perfection , bon à part ce gros porc d'insupportable de seympour hoffman , j'ai trop kiffé l'univers des films de boules dans les seventies en plus y a nina hartley qui a un petit l'un des actrices de films de boules les plus sexy et bandantes es années 80 dommage y pas traci lords. Wahlberg est impressionnant même dans la peau d'un teenage boy pas évident et Moore est délicieuse une pure réussite
    Blaise Porchez
    Blaise Porchez

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 5 critiques

    4,5
    Publiée le 16 novembre 2013
    4,5 étoiles et demi. Pourquoi ? Parce que quand je sélectionne 5 étoiles, je vois écris "chef-d'oeuvre" dans la description. Vous voulez un chef-d'oeuvre académique d'une beauté figée ? Regardez "There will be blood". Vous voulez voir un film qui marque l'arrivée de l'un des plus grands cinéastes de sa génération ? Regardez "Boogie Nights". Vous voulez pleurez, rire ? Regardez "Boogie Nights". Vous voulez voir un film à haute teneur symbolique tout en écoutant une bande-son qui vous feras sauter sur le canapé ? Regardez "Boogie Nights". Vous voulez voir Mark Wahlberg porter une prothèse terrifiante ? Vous avez des fantasmes discutables, mais regardez "Boogie Nights". Vous.. regardez "Boogie Nights" quelque soit les raisons qui vous portent à le faire, ça ne me regarde pas, mais regardez-le, lui.
    ghyom
    ghyom

    Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 149 critiques

    4,0
    Publiée le 31 mars 2014
    Boogie Nights, film choral de Paul T. Anderson, nous expose les derniers jours de gloire du cinéma porno américain à la fin des années 70, début des 80s. On y suit principalement Eddie "Dirk Diggler" Adams (Mark Wahlberg) jeune homme rapidement propulsé au rang de star grâce à sa belle gueule et une nature qui fut particulièrement généreuse. Cette ascension s'effectue grâce et en compagnie de toute une petite famille d'adoption. Le père : Jack Horner (Burt Reynolds) réalisateur médiocre qui a l'ambition de faire de ses films plus que de simples pornos La mère : Amber Waves (Julianne Moore), actrice porno et mère privée de son droit de visite qui reporte son affection sur les autres acteurs/actrices La petite sœur : Rollergirl (Heather Graham), lolita toujours en patins à roulettes (même pendant l'acte) Le grand frère : Reed (John C. Reilly) et tout un tas d' "oncles" et de "cousins" interprétés par William H. Macy (marié à une nymphomane), Don Cheadle (qui rêve d'ouvrir un magasin de chaînes Hi-Fi), Phillip Seymour Hoffman (homosexuel très attiré par Eddie), etc. Nous suivons donc les aventures tragicomiques de toute cette petite famille à la trajectoire Scorsesienne (ascension, sommet, chute). Scorsese a fortement inspiré PTA et cela se sent. La scène du drugstore n'est pas sans rappeler celle de Taxi Driver, celles de la visite de la maison ou le plan séquence final pas sans rappeler Les Affranchis. A propos de plans séquences, PTA se fait plaisir. Il y en a plusieurs dont 3 assez mémorables : Le plan d'ouverture est simplement magistrale, celui de la fête où la caméra entre dans la piscine et donc le plan séquence à la fin. Pour son 2è film PTA démontre déjà un talent rare pour la mise en scène et les mouvements de caméra. Sa direction d'acteur n'est pas en reste entre un Mark Wahlberg débutant et un Burt Reynolds sur le retour. Mais je retiendrai surtout Julianne Moore que j'ai rarement trouvé aussi juste (à part peut être dans Magnolia du même PTA et dans The Big Lebowsky des frères Coen). Côté négatif, mais c'est assez négligeable compte tenu de la qualité de l'ensemble, j'ai été un peu déçu par une fin un peu trop happy-end où tout fini bien pour tout le monde (sauf Little Bill et sa femme sacrifiés comme symboles du tournant pris à l'aube des années 80). J'aurais préféré des destins un peu plus nuancés et différents pour nos protagonistes. J'ai également été déçu des rushs des films pornos tournés. Si PTA s'amuse de notre côté voyeur en nous refusant toute vision érotique ou pornographique, et c'est un point fort du film, cela fait tout de même très bizarre, lors du visionnage des rushs, de ne voir que des plans du visage des acteurs. Tout d'un coup ça sonne faux. S'il n'avait pas inclus ces visionnages de rushs ou, mieux, s'il ne nous les proposait que flous ou trop lointains pour qu'on puisse distinguer ce qu'il s'y passe, ces moments auraient sonnés plus vrais.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 3 novembre 2013
    un pure délice c'est maîtrisé à la perfection , bon à part ce gros porc d'insupportable de seympour hoffman , j'ai trop kiffé l'univers des films de boules dans les seventies en plus y a nina hartley qui a un petit l'un des actrices de films de boules les plus sexy et bandantes es années 80 dommage y pas traci lords. Wahlberg est impressionnant même dans la peau d'un teenage boy pas évident et Moore est délicieuse une pure réussite
    Loskof
    Loskof

    Suivre son activité 265 abonnés Lire ses 517 critiques

    4,0
    Publiée le 24 mars 2015
    PTA est assez avare en films, je n'avais vu que There Will Be Blood, qui est excellent mais pêche un peu sur la fin, mais tu sens le mec qui a tout compris, et qui pour le coup fait de l'art, pas du produit commercial. Et dans Boogie Nights ça se sent tout de suite. Le mec a 27 ans, fait un film sur le monde du porno à la fin des 70's, avec des plans séquences dans tous les sens. Prétentieux? Peut-être, mais surtout incroyablement talentueux. Tout le monde retient la réalisation et à raison car c'est virtuose, pas parfait, mais virtuose. Quand le type balance un plan séquence, tu ne vois que ça, tu es happé par l'écran. En plus c'est écrit divinement bien, la galerie de personnages est succulente, les dialogues aussi, passant de la comédie au drame. L'histoire est somme toute assez classique, c'est l'univers dans lequel elle se déroule qui est original, et traité avec originalité (car sans perversion). Je ne peux quand même cacher un air de déjà vu, la trame ascension/chute/rédemption ça ne me captive guère, surtout la partie de chute en fait. C'est ce qui empêche le film d'arriver à 5/5. Mais pour le reste le film est incroyablement riche, le passage des 70's au 80's, la célébrité, la gloire, l'évolution technologie, l'art, tout cela est très bien traité.
    maxime ...
    maxime ...

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 889 critiques

    4,0
    Publiée le 20 juillet 2014
    Après There Will Be Blood, Magnolia, The Master je visualise Boogie Nights ! Le casting ... une folie sur papier, une folie à l'écran également, Mark Walhberg, Burt Reynolds, William , Julianne Moore, John , Don Cheadle, Heather Graham, Philip Seymour Hoffman ... et tant d'autres ! j'ai beaucoup rit, même dans les situation tragiques ou on ressent l'ironie de Paul Thomas Anderson. Hier j'ai revu The Yards de James Gray, et il faut dire que Leo Handler et Dirk Diggler ( tout deux joué par Mark Walhberg ) n'ont absolument rien à voire, d'ou le talent exceptionnel de cet acteur. Ce long métrage ressemble un peu à Magnolia, on suit beaucoup de personnages à travers une fresque et d'ailleurs la scène ou Rollergirl et Jack frappent un gars en sortant de la limousine et qu'au moment même Dirk se retrouve être frappé par une bande de types et qu'il finissent tous par ce croisé sans s'en rendre compte ( + Buck qui va à la boulangerie ) me rappel une scène similaire de Magnolia justement. Le film dure plus de 2 h 30 mais à vrai dire je ne me suis pas rendu compte du temps qui défilais devant moi, je suis séduit par Boogie Nights et une B.O génial qui accompagne le tout !
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 365 abonnés Lire ses 3 097 critiques

    4,5
    Publiée le 21 février 2012
    Sexe, drogue et disco, ça ne peut que plaire! Ils'agit là d'une excellente vision des coulisses d'une industrie qui, dans un premier temps, peut paraitre glamour, la pornographie dans les années 70/80. Paul Thomas Anderson filme l'histoire vraie d'un hardeur résté légendaire dans le métier avec un réalisme digne d’un documentaire, et la divise en trois parties classiques, la découverte d’une star, sa carrière puis sa chute. Le casting est prodigieux pour incarner tant de rôles souvent à contre-emploi (Burt Reynolds et Julianne Moore y sont mémorables, Philip Seymour Hoffman est méconnaissable tandis que l’on y découvre tout le talent de Mark Wahlberg) et le travail fait sur les personnages est lui aussi irréprochable. La découverte de ce monde impitoyable, accompagné de sa musique dynamique, est donc une superbe image de notre société. A ne pas rater.
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 348 abonnés Lire ses 1 055 critiques

    4,0
    Publiée le 9 mars 2014
    Deuxième film de Paul Thomas Anderson, "Boogie Night" nous emmène dans l'univers du film porno dans les années 1970 et 1980 et nous fait suivre l'histoire de Eddie Adams, dont les attributs et le physique avantageux lui permettront d'être une vedette du porno et d'entré dans ce monde si particulier (et fascinant à la vue du film) tout en montrant l'évolution de ce genre entrant peu à peu dans le marché vidéo. Il évite tous clichés, morales ou vulgarité, il traite le sujet de manière juste et nous dresse aussi le portrait impitoyable du monde du show-biz de ces année-là, entre drogue, glamour, excès, look ou encore ambitions. Il sait parfaitement osciller entre drame, humour ou encore chronique sur un ton plus ou moins sarcastique. Les personnages sont bien traité et intéressants, on suit leurs évolutions entre monté vers la gloire et le succès, les chutes, leurs relations et complexités. La maitrise technique (réalisation, mouvement de caméra, les plans...) de ce jeune réalisateur qui avait 27 ans est impressionnante et parfaite, tout comme sa capacité à choisir et utiliser ses musiques. Le casting cinq étoiles est à la hauteur, que ce soit Mark Whalberg (bluffant), Julianne Moore, Burt Reynolds, John C. Reilly ou encore Philip Seymour Hoffman. Une grande réussite de la part d'un des réalisateurs les plus talentueux de ces vingt dernières années.
    7eme critique
    7eme critique

    Suivre son activité 128 abonnés Lire ses 1 073 critiques

    4,5
    Publiée le 16 avril 2015
    C'est avec ce second film, que Paul Thomas Anderson se révèlera au grand jour comme un cinéaste de génie ! "Boogie nights" se penche sur l'univers du cinéma pornographique, avec une immersion que l'on aurait jugé impossible sans assister à des plans, dirons-nous, osés. PTA réussit pourtant cet exercice avec brio. Sa belle écriture, et sa direction sans faille, nous combleront de plaisir face à ce "Boogie nights" entraînant et surprenant. Entouré de son lot d'acteurs prestigieux (Wahlberg, Reynolds, Moore, Seymour Hoffman, Reilly, Cheadle...), et offrant des prestations plus vraies que nature (notamment le rôle du réalisateur et du producteur), le film ne mettra pas longtemps à convaincre le spectateur, tout en le laissant savourer une bande originale de qualité. PTA débarque avec puissance dans le cinéma en nous faisant part d'une réelle originalité sous une mise en scène remarquable !
    Yetcha
    Yetcha

    Suivre son activité 123 abonnés Lire ses 2 049 critiques

    5,0
    Publiée le 4 janvier 2014
    Attention très bon film! Superbement réalisé avec une photographie exceptionnelle et des acteurs fantastiques. Derrière un sujet "léger" on découvre la lourdeur des situations et la détresse des protagonistes. Un très très bon film dont on aurait souhaité qu'il dure encore plus afin de balayer sur une période encore plus longue l'évolution de ce milieu si particulier qu'est l'industrie du porno.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 6 mai 2016
    Quand Paul Thomas Anderson s'attaque à l'industrie pornographique, forcément, ça tape fort. Le film me fait d'ailleurs énormément penser au Loup de Wall Street de Scorsese : on a la même structure ascension/décadence, le même parti-pris de tout oser, le même côté no-limit... Et bien sûr des personnages qui ont quelque chose de sympathique, mais qui sont tous totalement à côté de la plaque. Dès la scène d'intro, on en prend plein les yeux : un plan-séquence de malade (d'autres reviendront dans le film), une esthétique so fin 70/début 80, une BO jubilatoire... Alors le film est peut-être un peu long, pas ennuyeux, mais un peu long, disons qu'il y a des moments qui auraient mérité d'être raccourcis, mais il a également pour lui un casting impeccable et une réalisation sublime, donc il serait dommage de passer à côté.
    Guillaume182
    Guillaume182

    Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 1 189 critiques

    4,0
    Publiée le 25 juin 2011
    Avec ce film on comprend qu'il ne sert à rien de suivre certaines voies. Paul thomas Anderson pour son deuxième film arrive une nouvelle fois captivé les spectateurs du début à la fin. Drôle, mais ce film est surtout un véritable drame qui s'attarde sur les relations humaines et sur l'univers impitoyable du showbiz. Réalisation de génie, casting exceptionnel, c'est la première fois que j'ai trouvé Wahlberg bon dans un film et puis bien sûr il y a toujours l'excellente Julianne Moore. Un film à ne pas louper.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top