Notez des films
Mon AlloCiné
    20000 lieues sous les mers
    note moyenne
    3,0
    22 notes dont 12 critiques
    répartition des 12 critiques par note
    1 critique
    3 critiques
    1 critique
    6 critiques
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur 20000 lieues sous les mers ?

    12 critiques spectateurs

    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 758 abonnés Lire ses 4 025 critiques

    1,5
    Publiée le 29 janvier 2017
    Cette adaptation de ce qui est en fait le mélange de deux ouvrages de Verne, avec une part d’imagination du scénariste, et qui dure plus de 2 heures, est peut-être un des premiers à innover quant aux prises de vues sous-marines, mais force est de constater que l’ensemble n’est pas savoureux. J’ai l’impression que dès qu’on parle de film muet, de films pionniers du cinéma, il y a une interdiction d’en dire du mal, et pourtant, tout n’était pas chef-d’œuvre à l’époque non plus, et pas plus qu’aujourd’hui la seule innovation technique ne peut justifier la réussite d’un film. Ici, la nouveauté ce sont les prises de vue sous-marines. Elles sont finalement peu nombreuses dans le film, mais il faut reconnaitre que ça devait être marquant à l’époque, même si c’est parfois très peu lisible. On peut voir ainsi des coraux, des requins, et des hommes déambulés en scaphandre. C’est très démonstratif, c’est-à-dire qu’il ne se passe rien de particulier sous l’eau, mais bon, c’était une prouesse technologique certaine. Le souci c’est que le réalisateur n’avait visiblement pas grand-chose d’autre à offrir. L’histoire est terrible. Ça dure 2 heures, la narration est catastrophique passait la première demi-heure. Celle-ci est en effet bien fidèle à Verne, et se laisse suivre sans déplaisir, mais alors ensuite on voit les personnages passés alternativement de l’île au Nautilus, une fille sauvage, et dès que le film fait intervenir Charles Denver là c’est le craquage. L’histoire s’enlise, elle n’avance plus, le réalisateur n’a plus d’idée, et le film devient ennuyeux. Nemo semble retiré en arrière-plan, l’exploration sous-marine passe au second plan, et ce qui devait être un long métrage ressemble furieusement à une succession d’historiettes, jusqu’à la dernière, ajoutée par le réalisateur, qui consiste à raconter la vie de Nemo. On à l’impression d’une adaptation au quart du livre de Verne, avec l’absence de moments forts d’ailleurs, et le réalisateur semble avoir compensé en rajoutant des morceaux de sa composition et d’autres issus de L’Ile mystérieuse. Le gloubi-boulga qui en résulte ne m’a pas convaincu, malheureusement. Visuellement, hormis les séquences sous-marines, cette adaptation reste assez moyenne. Je ne vais pas me prononcer outre mesure, car on est tout de même qu’en 1916, donc le manque de précision de l’image ne surprendra pas. Dans l’ensemble ce n’est pas mauvais, mais la mise en scène n’a pas de relief du tout, avec souvent des plans beaucoup trop rapprochés. Du coup on profite peu des éventuels décors, pas si vilain, et on n’a pas l’ampleur qui sied au cinéma d’aventure. Pour le coup il y a des courts à la même époque, notamment chez les frères Lumière, qui par les angles de prise de vue étaient plus marquant. Quant aux acteurs c’est très variable. Aucun ne m’a réellement marqué, mais je salue cette idée de faire de Nemo un personnage oriental (même si joué par Allen Hollubar). Même si le maquillage est assez grossier ici, c’était, me semble-t-il, un des aspects du livre qui pouvait laisser sous-entendre que Nemo n’était pas occidental. Après, on ne peut pas dire que l’interprétation retienne bien l’attention. Le film propose beaucoup trop de personnages, du coup ils n’ont pas une présence à l’écran très significative, et les rôles restent assez peu dégrossis. Dans un muet de ce genre les acteurs ont surtout à assurer une présence en fait. Il y a un poil de surjeu chez Jane Gail, mais les autres restent sobres et tiennent leurs personnages sans surnager. En conclusion, 20000 lieues sous les mers, version 1916, est une curiosité, mais qui manque de saveur. La narration est très chaotique, pour ne pas dire bordélique, l’interprétation n’a pas de relief particulier, et la réalisation a visiblement tout miser sur sa singularité technologique, car le réalisateur ne force pas du tout son talent (s’il en a !). 1.5
    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 300 abonnés Lire ses 3 252 critiques

    2,5
    Publiée le 7 novembre 2011
    Mélangeant astucieusement les deux récits de Jules Verne que sont " 20000 lieues sous les mers " et " L'Ile Mystérieuse ", ce long métrage muet de Stuart Paton mérite le coup d'oeil pour ses séquences de plongée sous-marines - tournées grâce à un système assez révolutionnaire pour l'époque - et pour la beauté de ses paysages. Par contre, on ne peut pas dire que l'interprètation du casting soit convaincante, bien au contraire. Notamment par rapport à la performance de Allan Holubar qui semble bien peu à son aise pour camper le Capitaine Nemo. Quand à l'intrigue, elle possède malheureusement quelques longueurs. Bon allez, c'est à découvrir tout de même.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 2442 abonnés Lire ses 6 878 critiques

    4,0
    Publiée le 3 avril 2020
    Je le verrais probablement avec beaucoup moins de naïveté aujourd'hui, mais j'avoue que cette adaptation centenaire du classique de Jules Verne m'avait fait à l'époque forte impression, notamment d'un point de vue visuel. En espérant que le redécouvrir n'altèrera pas trop ce souvenir positif.
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 192 abonnés Lire ses 3 139 critiques

    2,5
    Publiée le 31 décembre 2019
    L'époque veut que l'on soit indulgent. On a l'impression de voir un documentaire car en guise d'aventure, nous avons un récit plat entrecoupé de textes explicatifs. La dramaturgie existe quand même un peu mais on quitte l'exploration sous-marine pour aller vers l'île mystérieuse, autre roman ou l'on rencontre Nemo. Mais en vérité 20000!lieues est un récit presque féerique et philosophique sur l'exploration sous-marine. Ici le parti pris a été de donner un semblant d'action mais ce n'est pas fidèle du tout.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 4353 abonnés Lire ses 10 398 critiques

    2,5
    Publiée le 9 octobre 2015
    L'indiscutable pionnier du film d'exploration sous-marine est John Ernst Williamson qui, dès le dèbut du XXe siècle, filma quelques images sous-marines! La curiositè èveillèe par la nouveautè et l'intèrêt de certains milieux industriels lui permirent de s'èquiper ensuite des appareils appropriès pour explorer les fonds sous-marins de l'île de Nassau! Son entreprise la plus ambitieuse fut cette adaptation de Jules Verne, "20,000 Leagues Under the Sea", rèalisè par Stuart Paton en 1916, mais prèsentè au public deux ans plus tard! Ce muet allait constituer le point de dèpart d'un nouveau genre d'aventures cinèmatographiques! Les dèbuts de l'exploration du « sixième continent » doivent aussi beaucoup , sur le plan de la technique, aux français Gaston Madru et Yves le Prieur! À toutes celles et tous ceux qui attendent le passage avec la pieuvre seront forcèment dèçus! En revanche, les funèrailles sous l'eau dans le final, est une sèquence qui vaut le dètour! Un classique du muet qui s'annonce bien pour son centième anniversaire malgrè quelques longueurs dans la dernière demie heure...
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 229 abonnés Lire ses 2 986 critiques

    3,5
    Publiée le 26 décembre 2014
    On connait davantage les versions de Richard Fleischer avec Kirk Douglas et de Georges Méliès mais, en 1916, le célèbre roman de Jules Verne avait également été dans un long métrage muet. On remarque rapidement la qualité e la photographie et de la mise en scène. L'image est effectivement soignée. Cependant, trop heureux d'exploiter une invention récente permettant de filmer sous l'eau (une première au cinéma !!!!), on a le droit à deux longues séquences sous-marines des plus soporifiques. Quant à l'intrigue, cette dernière mêle en fait deux romans de Jules Verne ("20 000 lieues sous les mers" et "l'île mystèrieuse"). L'idée a du mérite mais rend l'histoire assez lourde et malheureusement pas toujours cohérente. Beau et intéressant, "20 000 lieues sous les mers" est digne que l'on s'y attarde.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 537 abonnés Lire ses 3 421 critiques

    2,0
    Publiée le 7 avril 2018
    Si tous les films muets étaient des chefs d'œuvres, ça se saurait, et celui-là est loin d'en être un. Evidemment ça a dû faire son petit effet à l'époque avec les vues sous-marines… mais ça ne suffit pas à faire un film, un peu comme aujourd'hui, ceux qui misent tout sur les effets spéciaux. Alors qu'est ce qui ne va pas dans le film ? Déjà c'est très embrouillé, le scénariste a cru bon de mélanger "20.000 lieues sous les mers" avec des bouts de "l'ile mystérieuse". Et comme si ça ne suffisait pas on nous ajoute à la fin une préquelle aussi stupide qu'inutile. Le scénario est incohérent, on passe du coq à l'âne, les personnages n'ont aucune consistance, Aronax et sa fille ne servent à rien, le harponneur non plus, Némo affublé d'une tenue de Père Noël est très méchant puisqu'il fait couler des bateaux, mais il est très gentil, et passe son temps à sauver les naufragés, faudrait savoir ? On ne s'attache à personne, même pas à Jane Gail, la fille sauvage qui a oublié d'être sexy. Bref c'est pas terrible.
    benoitparis
    benoitparis

    Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 1 277 critiques

    4,5
    Publiée le 29 juillet 2010
    Le spectacle de la fécondation réciproque de la découverte technique et du mythe, de la fiction. Le perfectionnement du sous-marin provoque l’invention du mythique Capitaine Nemo par Jules Verne. Son adoption par le cinéma donne lieu au tournage sous-marin. La plus belle séquence, la plus troublante, met en scène un jeu de miroir, d’identification entre le spectateur et les personnages du film, censés contempler les fonds marins derrière un vitrage du Nautilus, quand le film donne à voir en alterné les premières vues sous-marines du cinéma. Entre Méliès et les adaptations modernes de Jules Verne, le film de Stuart Paton ne démérite pas. Il contient d’ailleurs une séquence onirique bien dans le style du cinéaste français. C’est plastiquement beau, avec toute une dimension imaginative.
    Akirhan
    Akirhan

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 26 critiques

    2,0
    Publiée le 8 novembre 2014
    Le film est une révolution car on a des séquences filmées sous l'eau ! Sinon, les acteurs arrivent à dégager de bonnes performances (surjouées toutefois), même si certains comme Nemo sont bizarres, vu qu'il ressemble davantage à un sage hindou. Ceci dit, le développement de ce personnage est bon. L'histoire est difficile à suivre, et l'enchaînement entre l'extérieur et l'intérieur du Nautilus est mal géré.
    sulu R.
    sulu R.

    Suivre son activité Lire ses 63 critiques

    5,0
    Publiée le 30 août 2013
    Une merveille du 7ème art un scenario très subtil, le capitaine NEMO est magistral(alors qu'il s'agit d'un film muet!!!),des séquence sous marine visionnaires pour l'époque( on ne se rend pas compte du nombre de gens qui n'avaient aucune idée de comment était la mer, alors les fonds marins imaginez un peu!), la plus grande musique de film de tout les temps, un charme kitsch fou. N'attendes plus pour voir se classique.
    matthieu d.
    matthieu d.

    Suivre son activité Lire ses 39 critiques

    2,5
    Publiée le 5 juin 2018
    Je conseille de regarder ce film de 1916 en accéléré (*2) afin d’éviter toutes longueurs inutiles. Comme il s'agit d'un film muet, ce n'est pas si gênant, et passera plus vite... Faire cependant une pause à la 59 eme minute pour "admirer" la "pieuvre Géante"... Ce film est une vraie curiosité, qui n'a plus certes un grand intérêt depuis la version de 1954 de Richard Fleischer. A voir une fois quand même, ou pas...
    NeitsabesEleda974
    NeitsabesEleda974

    Suivre son activité Lire ses 109 critiques

    4,0
    Publiée le 28 octobre 2010
    Un film révolutionnaire qui a le mérite d'être vue malgré ces longueurs.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top