Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Class of 1999
note moyenne
2,9
50 notes dont 8 critiques
13% (1 critique)
25% (2 critiques)
50% (4 critiques)
13% (1 critique)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur Class of 1999 ?

8 critiques spectateurs

Yannickcinéphile
Yannickcinéphile

Suivre son activité 203 abonnés Lire ses 4 013 critiques

3,0
Ce qui est bien avec Lester c’est qu’on sait toujours plus ou moins qu’on va se regarder un film idiot, mais fun ! Bon, parfois ils sont plus intelligents, mais ici c’est juste idiot, mais c’est terriblement divertissant ! Le casting est tout de même bien sympa. Pas de grosses pointures, mais tout de même, le spécialiste des seconds rôles dans des petites productions fantastiques Malcolm McDowell, le toujours sympathique (en méchant !) Stacy Keach, et quelques têtes d’affiche qu’on a toujours plaisir à voir, ici spécialement Pam Grier. Face aux vétérans, un casting de jeunes qui n’a pas vraiment percé, et même s’ils se démènent comme de beaux diables ici, on peut comprendre pourquoi car leurs prestations restes tout de même très limitées. Il est vrai aussi que ce ne sont pas leurs personnages en carton pate qui va changer grand-chose et leur permettre de s’exprimer, car entre le bad boy repenti et la fille proprette du directeur, c’est tout de même très simplet. Reste que chacun s’engage joyeusement, et on retiendra John P. Ryan, déchainé en méchant sadique ! Le scénario ne fait pas dans la crédibilité ! C’est clair qu’on se demande pourquoi des chefs de gang viennent à l’école, c’est étonnant ! Enfin, cela étant, on a du mal à croire aussi qu’avec l’armée par exemple on ne puisse pas déblayer des bandes de petites frappes. Mais en fait Class of 1999 ne chercher pas la crédibilité, il chercher à faire du spectacle. Bastons à tout va, rythme effréné, scènes horrifiques, effets spéciaux sympas, le film est un concentré de vitamine estampillé rétro, et on s’amuse franchement, dès lors qu’on adhère au concept hautement roublard et foutraque du film. C’est dans la veine de Commando du même réalisateur, de la baston, beaucoup de baston, et quelques répliques badass. Cela peut donc apparaitre très futile comme spectacle, et c’est vrai, même si l’on s’amuse beaucoup, mais il faut reconnaitre que Lester en général sait emballer ses films. Ici on retiendra donc une solide réalisation, des effets spéciaux performants, quelques scènes sanglantes bien vus, une bande son attrayante. Class of 1999 a un petit budget mais il performe, et pour ma part le seul petit défaut que je soulignerai en la matière c’est dans les décors. Là encore on a du mal à croire en un lycée tout joli et que, dès que l’on sort dehors, c’est Los Angeles 2013 ! Le décorateur en a trop fait soit dans un sens soit dans un autre, mais, de manière générale, le film pousse un peu le bouchon dans le registre film post-apocalyptique. Clairement il ne faut pas voir ce film pour autre chose que du divertissement bêta sans prise de tête. Mais Lester sait se montrer généreux et prend du plaisir à filmer ses aventures incohérentes, et le film transpire cela. Donc c’est quand même bien fun. 3.
chrischambers86
chrischambers86

Suivre son activité 1036 abonnés Lire ses 10 088 critiques

3,0
Les inconditionnels de Mark L. Lester se souviennent forcèment du film culte "Class 1984 sorti en 82, de ce prof de musique qui trouvait un emploi dans un lycèe où des èlèves redoutables se livraient à toutes sortes de trafics en imposant leur loi par la force! Près de dix ont passè et Lester verse en 91 dans la science-fiction efficace et super divertissante, avec en guise de prètexte des ètudiants d'un campus (Bradley Gregg, sculpteur de talent dans le troisième volet de "A Nightmare on Elm Street", Joshua John Miller, jeune vampire dans l'excellent "Near Dark"...), armès pour tuer! En tout cas, on s'attendait pas à voir une suite aussi ahurissante avec des sèquences explosives à la « Terminator » . Un casting dètonnant : Malcolm McDowell joue les proviseurs dont le support favori est le prof androïde! il y en a d'ailleurs plusieurs ici : une prof à la poigne et poitrine d'acier (Pam Grier, bien avant "Jackie Brown"), un autre qui joue les pions trop zèlès...Bref, il faut voir ce "Class 1999" au second degrè sinon il y a un risque important de lobotomie! Mention à la punition corporelle et au look new age de Stacy Keach qui fait du grand n'importe quoi...
Henry Jones Jr.
Henry Jones Jr.

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 164 critiques

4,0
Un petit bijou pour moi. Un B movie original, fun et divertissant, qui n'a strictement rien à voir avec Class 84 si ce n'est le charme des années 80 et la réalisation vigoureuse de Mark L Lester. De bons acteurs et de jolis effets spéciaux viennent compléter tout ça; Malcolm Mcdowell et Stacy Keach sont une nouvelle fois sous employés mais très bien mis en valeur parmis le jeune casting d'acteurs déjà apparu dans d'autres films cultes, notamment Bradley Gregg vu dans Freddy 3. La suite intitulé "Class of 1999 II the substitute" est à éviter absolument, une pseudo suite honteusement bâclé et inutile.
Compte fermé
Compte fermé

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 351 critiques

3,0
un film de série z avec Malcolm McDowell sans grand Malcolm McDowell. dommage, car le scénario est pas mal et les acteurs jouent biens.
GEN80
GEN80

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 400 critiques

4,0
Quand le réalisateur de Commando met en scène la délinquance dans les lycées du futur, on ne peut que s'attendre à un bon gros délire et pour ça, on n'est pas déçu ! Ainsi, Mark Lester n'hésite devant rien : les punks du futur rackettent leurs camarades à lunettes en plein cours et se foutent sur la tronche à la sortie à coups de fusils mitrailleurs, les profs robotisés (dont Pam Grier !) donnent la fessée aux caïds (ou leur brisent la nuque, c'est selon), et Stacy Keach se réjouit de cette discipline enfin administrée en mangeant une banane ! Le spectateur, lui, reste ébahi devant ce Terminator des campus aux répliques gratinées (oreilles sensibles s'abstenir) et à la violence dénuée de toute retenue. Complètement débile, donc indispensable.
nielrowbooks
nielrowbooks

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 625 critiques

2,5
Après un début plein d'avenir, le scénario s'égare pour lui tourner le dos et tomber dans la pantalonnade. Le manque d'imagination qui a pondu ce succédané de Mad Max et de Robocop, n'a par contre, pas réussi aussi bien dans les salles, et pour cause. Les effets spéciaux sont heureusement très réalistes, même si les personnages, humains ou robots ne le sont guère. Pour le reste on a droit aux sempiternelles scènes de tir aux pigeons avec des armes qui contiennent au moins 10 000 balles, vu qu'elles ne sont jamais rechargées, et aux scènes à suspense éventé qui émaillent les films de sous-catégories. Le final est bâclé comme de coutume et on se prend à penser qu'on a perdu son temps.
fanf 69
fanf 69

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 15 critiques

3,5
tres bon film a petit budget ........ ..... vieux certe mes tres bon... terminator dans un autre style...... les acteurs qui jouent les roles des robots sont credible ..... personnelement cet un film que j ai adorer.
AdriVecchio
AdriVecchio

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 10 critiques

5,0
Film complètement sous-estimé, rejeté et totalement inconnu par dessus le marché; il ne méritait cependant pas un tel sort. La mise en scène du réalisateur de "Commando" égale, voire surpasse celle d'autres films du même genre tel que "Mad Max" (dont les costumes sont fortement inspirés) ou bien encore "Escape from New York" (dont l'ambiance et le décor en sont tirés). Car avec un petit budget comme celui-là (à peine 5 millions de dollars, un peu moins que le "Terminator" de James Cameron), on peut dire que Lester s'en sort plutôt bien ! En effet, "Class of 1999" n'a rien à envier aux films de science-fiction des années 80 et du début des années 90. La course poursuite du premier quart d'heure est tout à fait mémorable et fait appel à des effets pyrotechniques vraiment convainquant. Et même si le principe de machines à l'apparence humaine peut paraître déjà vu, il n'en reste pas moins que l'histoire reste originale dans tous les sens du terme. La critique assez virulente du système éducatif ressort nettement et l'on devine bien que ceux qui ont écrits ce scénario avaient une dent contre leur professeurs ! On ne peut que saluer également l'interprétation plutôt effrayante des trois cyborgs. Le final reste un véritable morceau d'anthologie de la S.F et de l'horreur, avec le combat magistralement mis en scène des machines contre les étudiants. Très semblable certes à la dernière partie de "Terminator", on reste néanmoins bouche-bée lorsqu'apparaît le dernier robot en état de marche, la peau déchirée et brûlée laissant dévoiler la terrifiante machine tueuse. L'image de la marionnette animée du cyborg en décomposition qui avance lentement dans les couloirs du lycée est une pure merveille d'inventivité et d'effet spéciaux. À tous les fans de cinéma bis, laissez-moi vous le recommander vivement. En résumé : C'est de la bombe !
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top