Mon AlloCiné
    Yo, También
    Note moyenne
    3,1
    14 titres de presse
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Parisien
    • Libération
    • Ouest France
    • Première
    • Critikat.com
    • Excessif
    • La Croix
    • Le Monde
    • L'Express
    • Télérama
    • Positif
    • Studio Ciné Live
    • Cahiers du Cinéma

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    14 critiques presse

    Le Journal du Dimanche

    par Alexis Campion

    Casse-gueule et bien obligé d'ouvrir sa porte à un certain sentimentalisme, le film parvient néanmoins à garder son cap sans jamais sombrer dans le voyeurisme ni verser dans l'apitoiement [...]

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

    Le Parisien

    par Alain Grasset

    Inspiré de la propre vie du comédien, Pablo Pineda, un jeune trisomique qui s'exprime parfaitement et possède un grand sens de l'humour, ce film au sujet casse-gueule est une vraie réussite.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Libération

    par Gilles Renault

    (...) le film dans son ensemble s'empare habilement d'un sujet délicat qui possède à la base tous les aspects pour s'embourber dans la compassion niaiseuse.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Ouest France

    par La rédaction

    Sans mièvrerie ni naïveté, un très beau film d'espoir.

    Première

    par Christophe Narbonne

    Yo, Tambien tient du miracle: le sujet (la vie amoureuse et sexuelle des trisomiques) était si casse-gueule qu'on n'osait espérer que le film échappe au sentimentalisme ou au voyeurisme. Le secret de Pastor et Naharro? Considérer la personne handicapée comme l'égale des autres, avec lesquelles elle partage certains tracas et aspirations.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Critikat.com

    par Emmanuel Didier

    En voulant épargner au spectateur les tics mélodramatiques du genre, le film maintient à l'écart son spectateur, comme en retrait face à une expérience clinique. Ce n'est théoriquement pas inintéressant. Reste à savoir si cela procure quelque plaisir...

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Excessif

    par Stephane Caillet

    Malgré quelques longueurs et maladresses propres aux premières oeuvres, Yo, también se révèle au final particulièrement touchant et pertinent.

    La critique complète est disponible sur le site Excessif

    La Croix

    par Arnaud Schwartz

    Il y a quelque chose de profondément chaleureux dans cette oeuvre forte (...).

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Monde

    par Isabelle Regnier

    Ce qui frappe dans ce film, et ce qui fait sa réussite, c'est la justesse du ton, qui doit autant au talent des acteurs (qu'ils soient trisomiques ou non), qu'à la distance adoptée par les auteurs vis-à-vis d'eux, et au dispositif proche du documentaire qu'ils ont adopté pour les filmer.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    L'Express

    par Julien Welter

    voir le site www.lexpress.fr

    La critique complète est disponible sur le site L'Express

    Télérama

    par Cécile Mury

    Par petites touches quotidiennes, un fou rire, une balade à la plage, les réalisateurs parviennent à rendre crédible et touchante cette quête de " légitimité amoureuse ".

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Positif

    par Fabien Baumann

    Les films bien-pensant avec des handicapés dedans partagent tous le même défaut. (...) Antonio Naharro et Alvaro Pastor ne résistent (...) pas au plaisir de nous faire pleurer...

    La critique complète est disponible sur le site Positif

    Studio Ciné Live

    Voir le site Studio Ciné Live.

    La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

    Cahiers du Cinéma

    par Nicolas Azalbert

    Version espagnole et amoureuse de Huitième jour de Jaco Van Dormael, Yo, también accueille son couple de personnages hors normes comme une émission de télévision reçoit ses invités en plateau.

    La critique complète est disponible sur le site Cahiers du Cinéma
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top