Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Règlement de comptes
note moyenne
4,1
280 notes dont 55 critiques
24% (13 critiques)
45% (25 critiques)
24% (13 critiques)
5% (3 critiques)
2% (1 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur Règlement de comptes ?

55 critiques spectateurs

Consent
Consent

Suivre son activité Lire ses 66 critiques

3,5
Publiée le 19/09/2010
Bon film, même si j'ai trouvé le dénouement un peu trop rapide.
mac guffin
mac guffin

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 84 critiques

4,5
Publiée le 13/05/2010
Fritz Lang dans sa dernière période. Loin de son style expressioniste, il livre ici un film réaliste, sec, dur et noir. Pessimiste aussi tant son analyse de la mince frontière entre le bien et le mal est percutante. La sobriété de la mise en scène est exemplaire et sert parfaitement une histoire où l'intensité dramatique et la densité emotionnelle vont croissantes. On n'oubliera pas la brutalité de Lee Marvin, la vibrante composition de Glenn Ford, et encore moins Gloria Grahame avec son pansement sur la figure, pour moi le symbole du film, voir de l'oeuvre de Lang
NicoMyers
NicoMyers

Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 302 critiques

4,0
Publiée le 08/07/2009
Magnifique film noir signé Fritz Lang, The big heat est doté d'un scénario puissant et captivant, simple mais fort, d'une pléiade d'excellents acteurs, d'une mise en scène exceptionnelle. Sur fond de réflexion sur la corruption et la justice, Lang nous livre un petit chef d'oeuvre violent, brutal, rythmé, au suspense tendu et à la photographie excellente.
RENGER
RENGER

Suivre son activité 321 abonnés Lire ses 5 434 critiques

2,5
Publiée le 29/01/2009
Après sa période Allemande, Fritz Lang a eu sa période Américaine, comme en témoigne sa filmographie qui regroupe pas mal de polars, tous assez réussis. Règlement de comptes (1953) en fait partie et ne déroge pas à la règle, si ce n’est que cette fois-ci, le réalisateur ne nous offre pas là sa plus belle performance. Si le scénario tient en haleine, c’est en partie grâce aux acteurs, avec notamment Glenn Ford (Fritz Lang l’a d’ailleurs dirigé une seconde fois dans Désirs humains - 1954), aux côtés de Gloria Grahame (découverte dans le somptueux La Vie est belle - 1946), de Frank Capra. On regrettera seulement que la mise en scène ne soit pas plus poussée, en effet, on devine aisément ce qui se passe sans le moindre effort et quant au final, il est d’une simplicité déconcertante.
Nelly M.
Nelly M.

Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 531 critiques

5,0
Publiée le 23/04/2008
Tout est comme contourné, au moment où on croit s'enliser dans le miel familial des fifties, patatras, une violence ultra-brève et souvent vacharde, on est à la limite de rire. Pourtant ce flic qu'on suit essuie quelques revers... Franchement, je me demande si on fabrique encore d'aussi bonnes histoires et si magistralement filmées en ce vingt et unième siècle !
Nico2
Nico2

Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 1 144 critiques

5,0
Publiée le 10/12/2007
Fritz Lang considérait ce film comme le plus réussi de sa période américaine. S'il n'évite pas certains clichés du genre, comme le trait romantique un peu forcé entre Dave Bannion et son épouse, ce film demeure un excellent polar efficacement réalisé par Fritz Lang, avec un admirable Glenn Ford dont le jeu est d'une très forte intensité. Les seconds rôles sont également très présents par leur forte personnalité, que ce soit Gloria Grahame en petite amie de gangster trop grande gueule ou Lee Marvin en truand sadique. Les thématiques de Lang sur la violence et le meurtre sont toujours aussi présentes et esthétiquement, c'est une nouvelle fois très beau. Un excellent film du genre.
Drunk-Cat
Drunk-Cat

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 328 critiques

4,0
Publiée le 08/05/2007
Film majeur de la période noire de Fritz Lang. La barrière coupable - innocent n'a jamais été aussi mince.
Starwealther
Starwealther

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 621 critiques

4,0
Publiée le 01/05/2007
Ce film noir de Fritz Lang est une réussite. La première scène est superbement mise en scène, elle nous met direct dans une ambiance bien sombre. Le scénario est alléchant, tous les ingrédients du genre sont présents avec une histoire de vengeance assez complexe mais assez bien traitée. Le film est (je trouve) très violent pour un film de 1953, je pense qu’à l’époque il devait être très choquant même si il n’y aucune trace de sang lorsque quelqu’un est touché. Glenn Ford est plus que charismatique, le rôle d’inspecteur lui va tout à fait et il joue à merveille, il est sombre, ténébreux, rageur. Son désir de vengeance est totalement perçu lorsqu’on regarde les expressions de son visage. Au début, j’étais plus dans l’idée que ce serait un film sur les guerres de gangs entre mafieux mais rien de tout ça. Ici c’est plus un film de détective privé, un film à la Sherlock Holmes avec une patte mafieuse. Malgré tout, les classiques du genre mafieux sont bel et bien présents comme la mort de la femme du personnage principal qui va se venger et retrouver les assassins qui sont à l’origine de ce meurtre(cf. je pense au parrain). Cependant, le film n’est pas sans aucune faiblesse. J’ai trouvé l’intrigue quelque peu confuse et certains points dans l’élucidation de l’affaire me semblent un peu tiré par les cheveux mais bon on tolère car dans l’ensemble c’est quand même très convaincant. La fin est aussi quelque peu brutale et assez décevante, je me suis dit « C’est tout ! ». Enfin, je ne vous dirais pas ce qui m’a gèné pour ne pas vous raconter la fin. Je n’ai pas trouvé que c’était le meilleur film noir de tous les temps, il est très bon mais je ne le classerais pas dans mes incontournables. Mais c’est quand même vraiment à voir, ça vaut le coup d’oeil.
calamarboiteux
calamarboiteux

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 438 critiques

4,0
Publiée le 22/02/2007
Un héro intègre, deux héroïnes quelque peu vénéneuses, un "méchant" riche et sans morale, une intrigue avec rebondissements et une atmosphère un rien glauque: en somme un des archétypes du film noir d'après (ou d'avant) guerre, que n'aurait renié ni Hawks ni Huston. The big heat, ou l'art de démontrer qu'avec des moyens réduits, peu de trucages, on peut procurer au spectateur les frissons qu'il attend Voulez-vous que je mette la cafetière à chauffer ?
anonyme
Un visiteur
5,0
Publiée le 02/05/2006
L'histoire se base simplement sur l'enquête d'un meurtre, il n'y a pas de réelles surprises, mais c'est admirablement bien fait. Tout est maîtrisé, Gloria Grahame y est sublime.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top