Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Nom des gens
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Le Nom des gens" et de son tournage !

    Un film militant sans pour autant être un pensum

    Une vision réjouissante de l'engagement politique : faisons l'amour, pas la guerre !

    L'apparition clin d'oeil de Lionel Jospin dans son propre rôle

    La balade d'une Sara Forestier entièrement nue dans les rues de Paris et dans le métro

    La fraîcheur de Sara Forestier, désarmante!

    Des répliques qui font mouche : "Le laserdisc va remplacer la VHS", "Les bâtards sont l'avenir du monde"...

    Les échanges entre Jacques Gamblin et son alter-ego ado

    L'un des plus beaux baisers de l'année (la scène du métro)

    Toutes les scènes de Michèle Moretti (mère d'Arthur Martin), tellement émouvante...

    En partie autobiographique

    Le réalisateur a rencontré Baya Kasmi (la scénariste du Nom des gens) en 2000, d'une façon similaire à celle qui débute le film. Le film est en partie autobiographique pour ses auteurs, l'humour en plus. Michel Leclerc témoigne : "C'est la raison pour laquelle je fais de la comédie : cela me semble la seule manière élégante de parler de son nombril en évitant de tomber dedans".

    Mise en scène plan large

    Le réalisateur expose sa démarche de metteur en scène : "Je souhaitais éviter le sur-découpage et le recours systématique aux grands plans, typiques de la comédie standardisée. J'ai préféré filmer en plan large pour cadrer le corps des personnages et ne pas sur-éclairer les scènes, quitte à perdre certains effets de comédie".

    Une bonne histoire

    Le scénario a remporté en 2008 le grand prix Sodapin, prix mettant en valeur chaque année le travail des scénaristes et permettant aux candidats finalistes d'être lus par un jury de professionnels du cinéma, ce qui a facilité les financements du film.

    Revoir sa copie

    Le scénario initial n'était pas adaptée à la personnalité de Sara Forestier, comme l'explique le réalisateur : "Nous avions écrit le personnage de Bahia comme une Marilyn arabe. Au départ, on cherchait donc une comédienne d'origine maghrébine. (...) quand on a rencontré Sara Forestier, bien qu'elle ne corresponde pas au personnage tel qu'on l'avait imaginé, nous avons compris immédiatement que c'était elle. (...) A partir de là, on a réécrit le personnage pour Sara (...)".

    Durée et lieu de tournage

    Le premier coup de manivelle a été donné le 21 septembre 2009 sur une durée huit semaines, pour un tournage en région parisienne.

    Influence new-yorkaise

    Le Nom des gens est, de l'aveu de son réalisateur, très influencé par le cinéma de Woody Allen, en particulier Annie Hall et Radio Days.

    Un caméo politique

    Le film contient une apparition de Lionel Jospin, jouant son propre rôle.

    Making-off

    La co-scénariste Baya Kasmi est également la co-réalisatrice, avec Loïc Mahé, du making-off du film.

    Supports variés

    Le film est à la fois tourné en HD, en Super 16 et en Super 8. Un choix que le réalisateur Michel Leclerc justifie : "par exemple, lorsque l'on adopte le point de vue amoureux d'Arthur sur Bahia, on passe au Super 16 qui a une texture beaucoup plus sensuelle et chaleureuse".

    Ecrit sans fil rouge

    Lors de l'écriture du film, les deux scénaristes n'avaient aucun fil rouge narratif, mais une soixantaine de pages de situations très diverses. Le déclencheur a été le concept du personnage de Bahia, qui couche avec ses ennemis politiques pour les convertir à sa cause.

    Une scène de nu capitale

    A l'origine, le scénario comprenait une scène de nu du personnage de Bahia, que l'actrice qui devait jouer le rôle a fait supprimer. Lorsque Sara Forestier s'est finalement vue confier le rôle de Baya, elle a lu la scène en question et a accepté de la tourner pour le film car cette scène était selon elle "la clé du personnage".

    Musique référencée

    Le compositeur Jérôme Bensoussan a utilisé son propre style tzigane, klezmer et oriental, complété par une orchestre, le tout inspiré du lyrisme de Georges Delerue.

    Prénoms communs

    Le personnage principal féminin, Bahia Benmahmoud, porte le même prénom que la co-scénariste du film, Baya Kasmi.

    Deuxième film, thème commun

    Le Nom des gens est le deuxième film du réalisateur Michel Leclerc, après J'invente rien, tourné en 2006. Dans les deux cas, il s'agit d'une comédie.

    Bande originale

    La chanson du générique de fin a été écrite et interprétée par le réalisateur Michel Leclerc et sa co-scénariste et compagne Baya Kasmi. Intitulée "De Bénisaf à Salonique", elle fait partie de la bande originale du film et de l'album que le couple, par ailleurs musicien et chanteur, compte sortir.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Star Wars: L'Ascension de Skywalker (2019)
    • 1917 (2019)
    • Les Incognitos (2019)
    • Les Filles du Docteur March (2019)
    • Play (2018)
    • Les Vétos (2019)
    • À couteaux tirés (2019)
    • Les Misérables (2019)
    • Underwater (2019)
    • La Reine des neiges II (2019)
    • Les Enfants du temps (2019)
    • Scandale (2019)
    • La Vérité (2019)
    • Jumanji: next level (2019)
    • Selfie (2018)
    • SOL (2018)
    • Docteur ? (2019)
    • L'Adieu (The Farewell) (2019)
    • Le Lac aux oies sauvages (2019)
    • Le Voyage du Dr Dolittle (2020)
    Back to Top