Notez des films
Mon AlloCiné
    Only God Forgives
    note moyenne
    2,3
    8657 notes dont 1619 critiques
    répartition des 1619 critiques par note
    147 critiques
    292 critiques
    233 critiques
    294 critiques
    267 critiques
    386 critiques
    Votre avis sur Only God Forgives ?

    1619 critiques spectateurs

    Le petit Kirby
    Le petit Kirby

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 22 septembre 2020
    Ce film est un chef d'oeuvre incompris. Lorsque je m'aperçois que des films insipides comme Avengers ont plus de 4 étoiles de la part des spectateurs et des critiques, c'est à n'y rien comprendre. Ce n'est pas le cinéma qui est mort. C'est le grand public. J'ai pour ma part eu le privilège de m'être laissé transporter par cette oeuvre unique aux allures de comte onirique et mystique, dans laquelle la frontière entre le réel et l'imaginaire n'existe plus. Il est vrai qu'il n'est pas très facile de savoir ce que le réalisateur veut nous montrer et nous dire dès le premier visionnage du film, tellement il y a de détails et de subtilités dans la mise en scène, ainsi que de non dits à décrypter. Cependant, à force de persévérance, on finit par comprendre la totalité de cette fresque qui fait aussi honneur au 7ème art de part sa recherche d'un esthétisme renversant dans chacun de ses plans. Le personnage de Julian, interprété par Ryan Gosling au sommet de son art, est un homme en quête d'absolution, comme nous l'indique la séquence dans laquelle il se lave les main dans le lavabo avec de l'eau avant que cette eau ne se transforme subitement en sang. En clair, cet homme en a gros sur le coeur, il est bourré de remords. Ses mains sont maculées d'un sang indélébile, du sang de son propre père qu'il a tué aves ses mains. C'est la raison pour laquelle après cette scène, il a une vision ou il voit son bras se faire couper, suivi ensuite par un retour à la réalité marqué par l'orgasme de la prostitué qui se masturbe en face de lui. Ce qui n'est pas anodin. Ce que veut nous faire comprendre le réalisateur ici c'est que pour Julian, se faire couper les mains, est son plus grand désir. Le fait de se faire couper les mains qui ont servi à tuer son père et qui porte en elles tous ces remords qui le rongent de l'intérieur, lui apporterai le pardon qu'il convoite tant. Donc ne vous méprenez pas, la fin du film est en vérité une fin heureuse pour nous spectateurs et pour le protagoniste qui, se fait finalement couper les bras par le personnage qui représente dieu. Enfin, Julian a trouvé l'absolution. Enfin Julian peut-etre en paix avec lui meme. Amen.
    Chevtchenko2
    Chevtchenko2

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 786 critiques

    1,5
    Publiée le 13 septembre 2020
    C'est lent, ennuyeux et clou du spectacle, je n'ai rien compris au final. Film bon pour les amateurs de David Lynch ce qui n'est pas vraiment mon cas.
    TUTUR29
    TUTUR29

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 162 critiques

    3,0
    Publiée le 20 août 2020
    Only God Forgives est un film assez étrange et inégal selon moi. Je vais commencer par les gros points noirs du film. Déjà, l'intrigue est très simpliste mais met quand même un temps monstre à se lancer. Certaines scènes paraissent vraiment surréalistes et sorties de nulle part, j'avais vraiment l'impression que Winding Refn était en roue libre totale par moment. Ces scènes coupent un peu le rythme du film selon moi, et donnent un aspect incompréhensible au film parfois. En revanche, le film a quand même beaucoup de qualités. Tout d'abord, l'antagoniste est très flippant et charismatique et les scènes avec lui sont jouissives. Le questionnement moral de Julian n'est pas toujours exploité mais donne parfois lieu à de superbes scènes [spoilers] celle où il tue un de ses complices pour protéger la petite fille par exemple [spoilers]. Only God Forgives est construit de la même façon que Drive selon moi, on assiste à une montée en puissance tout au long du film, et si le début du film est très lent et pas très intéressant, les 30 dernières minutes sont en revanche un pur régal. La violence est toujours aussi bien mise en scène et suggérée que dans Drive, et la photographie du film est très belle. En bref, c'est un film qui aurait pu être aussi marquant que Drive, mais il est malheureusement un peu plombé par son rythme très lent et certaines scènes qui paraissent totalement surréalistes. Je recommande quand même si vous avez aimé Drive.
    Gautier François
    Gautier François

    Suivre son activité Lire ses 4 critiques

    1,5
    Publiée le 27 juin 2020
    J'aime beaucoup le travail de winding Refn mais ce film s'avère extrêmement décevant. Quelques belles images et scènes intéressantes, cependant l'ensemble est très mou, prétentieux et enchaîne les caricatures. Ni la trame de l'histoire ni la présence de Ryan Gosling sauve ce qui restera selon moi un film bâclé et présomptueux
    Mr S
    Mr S

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 17 critiques

    1,5
    Publiée le 19 juin 2020
    Là où NWR avait pu largement nous surprendre avec drive ,une épopée violente et sentimentale baaaaah la il fait complètement le contraire en proposant un film vide (avec comme d'habitude le fameux personnage muet qui est poussé à sont paroxysme par refn)avec des acteurs qui sans contre fou de ce qu'il disent et ça ce se voit très clairement et c'est surtout un film qui fleurte avec le nanars mais qui pas comme the neon demon (qui lui est un vrai nanars) arrive à esquiver ce fâcheux attribut. Heureusement NWR arrive à sauver les meubles par le fameux technicien qu'il est avec une photo magnifique est une real impeccable.
    Mathieu H.
    Mathieu H.

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 273 critiques

    1,5
    Publiée le 12 juin 2020
    Un film qui rejoint son prédécesseur "Drive" sur bien des points : une stylisation exacerbée, un sujet plus ou moins "light", un Ryan Gosling taiseux et inexpressif... Si "Drive" séduisait par son côté novateur, presque enragé par moments, "Only God forgives" croule rapidement sous sa propre mégalomanie formelle, rendant ainsi le traitement du sujet plus que laconique. A part Kristin Scott Thomas, qui se voit offrir un rôle à contre-emploi, rien ni personne ne sort de sa zone de confort. Le seul réel intérêt est l'atmosphère, l'éclairage au néon quasi-permanent. Bref, une esthétique qui a des côtés hypnotisants, mais ça ne suffit pas à faire un film.
    Kadec
    Kadec

    Suivre son activité Lire ses 24 critiques

    3,5
    Publiée le 12 juin 2020
    Si ce film se voulait, une grande œuvre, c'est manqué. Cependant, il a réussit à me captiver et se révèle suffisamment créatif pour rester dans les mémoires. Il y a trop de lenteurs et pas mal de lacunes notamment dans l'interprétation des acteurs qui semblent avoir été bridés, à part Kristin. Par contre Gosling est vraiment sous employé. Une des réussites de ce film est de transmettre l'ambiance thaïlandaise, jusqu'à la moiteur chaude du vent tropical. Et les musiques, super... Le personnage du flic thaï renouvelle l'archétype du super-héro. Excellent ! Impitoyable, protecteur des faibles, pure moralité. Quasiment une sorte d'archange punisseur vénéré par la population. A lire les critiques, ce que j'ai fait après avoir rédigé ma première partie, j'ai l'impression qu'on est face à un chef d'oeuvre manqué ou à un film incompris. Le responsable ? Je ne sais pas. Certains mettent en avant l'image et la lumière alors qu'il s'agit pour moi d'un semi-échec même si elles ont un rôle important dans l'effet du film. Certains mettent en avant la forme du film alors que pour moi, les personnages et leurs relations sont une des grandes forces du film. Il faudrait peut-être refaire ce film en le travaillant un peu plus et en le rendant plus abordable pour les spectateurs.
    Fourmi  .
    Fourmi .

    Suivre son activité Lire sa critique

    1,0
    Publiée le 11 juin 2020
    Bof... une histoire d'un flic assoiffé de sang qui tue à coup de sabre les malfrats du quartier sous prétexte de faire la loi. J'ai trouvé que les personnages n'avaient pas de profondeur et que les quelques dialogues étaient creux. A mon avis, seule la photographie mérite une étoile. Je suis bon public en général, mais là je n'ai pas compris pourquoi il y avait de si bons commentaires ... les goûts et les couleurs ...
    Rémy L.
    Rémy L.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 26 critiques

    5,0
    Publiée le 6 juin 2020
    La photo est très bien mais c'est trop lent le scénario est pauvre et de film en film golsing persiste avec son jeu d'acteur de poisson rouge L'esthétisme de la violence n'apporte rien et n'est que prétentieux. Dans le genre c'est bien un chef d'œuvre....
    Santu2b
    Santu2b

    Suivre son activité 115 abonnés Lire ses 1 628 critiques

    1,0
    Publiée le 5 juin 2020
    Après le succès de "Drive", l'idée de retrouver Ryan Gosling et Nicolas Winding Refn était une perspective alléchante. Pourtant, avec "Only God Forgives", ce dernier confirme son statut de cinéaste inégal. On aura beau se raccrocher aux plans et aux couleurs parfois bien travaillés, le film ne fait que mettre ne relief une histoire insipide dont on peine à comprendre les enjeux. Refn tombe même dans certains travers en adoptant une posture globalement racoleuse : violence gratuite, personnages cabotins, propos à la limite du sexisme. L'archétype d'un cinéaste qui ne se renouvelle pas, proposant à nouveau un Gosling mutique désormais lassant.
    Théo C
    Théo C

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 42 critiques

    2,0
    Publiée le 17 mai 2020
    ONLY GOD FORGIVES (Nicolas Winding Refn) ou l'histoire d'une vengeance partant en tous sens. Scénario délirant et biscornu mais très bien filmé par ses plans et ses décors, qui ne laisse forcément pas indifférent. Ryan Gosling est convaincant, dans ce rôle d'homme silencieux qu'il commence à bien connaître. 8/20
    fujitsu003
    fujitsu003

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 63 critiques

    4,5
    Publiée le 14 mai 2020
    Dans Only God Forgives, Winding Refn ne s'embarrasse pas d'un scénario inutilement encombrant mais nous rappelle l'essence même de son cinéma: une esthétique sublime et une mise en scène lente, intriguante et fascinante.
    bobbyfun
    bobbyfun

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 994 critiques

    1,0
    Publiée le 3 février 2020
    Only God Forgives ne vaut que par son effet soporifique et sa lourdeur de style récurrente et continue.
    Théo Pouillet
    Théo Pouillet

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 183 critiques

    2,5
    Publiée le 26 octobre 2019
    Un film à l'esthétique forte due à la photographie minutieuse de son réalisateur, dans un Bangkok froid où la nuit, les néons côtoient la vengeance. Malheureusement au-delà de ça, ont ce lasse trop vite d'une histoire vide.
    Valentin B
    Valentin B

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 75 critiques

    4,0
    Publiée le 24 mars 2019
    Une expérience visuelle hors-norme, un trip cinématographique singulier : voilà le film le plus important de NWR. Il ne s’agit pas d’un Drive 2 mais bel et bien d’un film unique qui ravit par son travail de chaque plan. Ryan Gosling excellent dans un rôle taillé sur mesure, quasi-muet.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top