Mon AlloCiné
    Renaissance
    note moyenne
    3,4
    3070 notes dont 294 critiques
    22% (66 critiques)
    37% (110 critiques)
    10% (29 critiques)
    18% (54 critiques)
    8% (24 critiques)
    4% (11 critiques)
    Votre avis sur Renaissance ?

    294 critiques spectateurs

    Nelly M.
    Nelly M.

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 493 critiques

    4,0
    Publiée le 22 octobre 2008
    Graphisme éblouissant. Avec des vraies gueules, un sujet et des répliques du polar, mais "à la française". Goûté particulièrement le style de pub de cet "Avalon" qui emprunte des bouts de Paris. Certes, l'atmosphère reste lourde, entretenue par une musique aux relents d'apocalypse. Mais toujours l'aspect technique tient en haleine, aucun relâchement à ce niveau.Possible de zapper quelques moments d'action qu'on voit venir de loin, sauf UNE poursuite en bolide, avec cette fillette surprise. Le bonus du dvd offre aux novices de comprendre comment ces passionnés ont réussi pareille prouesse. A voir au moins une fois dans sa vie !
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 26 juin 2007
    Un très bon film d’animation français. Ca fait penser c’est vrai à Sin City (noir et blanc) ou encore Blade Runner. Un défi pas facile a réalisé du point de vue technique et bien c’est réussi. Un scénario original, pas mal de rebondissements, l’effet des images est pas mal du tout et on découvre un nouveau style d’animation, chapeau à toute l’équipe. Le casting des voix est très bon on reconnait de nombreuses voix française connus qui ont doubler de grands acteurs et actrices américain, anglais... comme Patrick Floersheim, Laura Blanc, Virginie Mery, Gabriel Ledoze, Marc Cassot...
    Nico2
    Nico2

    Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 939 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Renaissance est un film noir graphiquement et esthétiquement sublime, le Paris de 2054 imaginé par le réalisateur, mélange habile de futurisme et de rétro, est très original. Là où c'est dommage, c'est que le scénario ne brille pas par son originalité puisqu'il accumule bon nombre de clichés du genre et certains passages sont assez "téléphonés" mais sinon, ce film original mérite d'être découvert.
    Jérôme H
    Jérôme H

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 2 295 critiques

    4,0
    Publiée le 23 juillet 2008
    De belles images, une belle intrigue et un suspens élevé dans ce thriller d'anticipation habillement mener par le réalisateur.
    JamesDomb
    JamesDomb

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 1 061 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Renaissance apporte enfin du sang neuf dans l’animation française. Le film, au-delà de sa réussite technique irréprochable, est un polar nerveux et captivant bien que desservi par un certain manque de rythme et des références flagrantes trop nombreuses comme Minority Report ou Blade Runner. Les images sont vraiment sublimes et on reste scotché devant la performance de l’animation grâce à la motion-capture, permettant une gestuelle d'un naturel époustouflant ainsi qu'une expression troublante des expressions des visages. Renaissance est un hommage au film noir (flic ténébreux, femme fatale, pluie abondante...), aux classiques de la science-fiction et on pense aussi bien évidemment à l'univers graphique de Frank Miller et Sin City. Les décors et la création de Paris en 2054 sont un régal pour les mirettes. La scène de poursuite sur les quais de Seine est un moment inoubliable et on a parfois l'impression de regarder un vrai film "live" devant le réalisme confondant des images. Renaissance est un film ambitieux, s'adressant en priorité aux adultes et ne se moque pas de son public. L'histoire, bien que classique tient aisément la route durant 1h40. Une fable d'anticipation au style inédit beaucoup plus convaincant que Le Pôle Express vis à vis de l'utilisation de la motion-capture. On peut néanmoins regretter l'absence d'humour (bon d'accord c'est un film noir !) et des personnages stéréotypés peu développés Renaissance est un divertissement de qualité, qui peut dérouter au début du film mais, une fois habitué aux images, on ne peut qu'être séduit par la beauté du noir et blanc stimulant notre imaginaire. Une expérience à voir sur grand écran pour bénéficier du travail intégral des animateurs notamment sur les décors splendides de l'architecture de Paris (ville devenue policière, contrôlée dans ses moindres recoins) en 2054 et pour surtout s'y fondre complètement. Un studio d'animation à suivre de très près qui n'a absolument rien à envier aux studios étrangers.
    Cluny
    Cluny

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 593 critiques

    3,0
    Publiée le 13 octobre 2012
    Dans le Paris labyrintique de 2054, une jeune scientifique, Ilona, est enlevée. Une brigade de recherche dirigée par le capitaine Caraz se lance sur sa piste, aidée par Rieslaine, la soeur d'Ilona. L'enquête mène vers les dirigeants d'un puissant trust pharmaceutique, Avalon. Expérimentation sauvage, recherche de l'immortalité, manipulations génétiques semblent au programme de cette mystérieuse entreprise... "Renaissance" est le premier film français d'animation de ce type, avec un univers graphique en noir et blanc dans la lignée de "Sin City". Le dessin très contrasté, alternant des images low key et high key, rappelle l'univers de José Munoz (l'auteur avec Carlos Sampayo d'"Alack Sinner"). L'action se passe dans un Paris reconnaissable, sur lequel se sont greffées des constructions à la Schuiten, mélange du XIX° siècle eiffelien et d'un XXI° siècle futuriste. Cet univers représente la plus grosse réussite du film, avec des mouvements fluides intelligemment intégrés à la narration, et des idées originales (utilisation du plancher de verre pour multiplier dans le cadre les lieux de l'action, une scène dans le noir en vision thermique, l'application de filtres gris et des effets de solarisation, l'irruption de la couleur comme dans "La liste de Schindler" pour illustrer l'univers mental d'un personnage...) Les personnages ont été animés grâce à la "motion capture", technique qui consiste à filmer des acteurs munis de capteurs pour numériser leurs mouvements. Mais là où cette technique donnait une forme d'humanité ambigue à des personnages monstrueux tels que King Kong ou Gollum, ici l'effet est inverse, et en saccadant les mouvements, elle déshumanise des personnages déjà assez vides. Et ce sentiment de fausseté est renforcé par les voix des personnages, plus proches du doublage d'un dessin animé japonais sur la 5 de Berlusconi que de la Comédie Française, alors que la grandiloquence de certains dialogues nécessitait un jeu parfait. Mais la plus grande faiblesse du film réside dans l'intrigue. Dans "Sin City", si certaines situations étaient stéréotypées, le film était porté par une tonalité ultra-noire qui permettait d'accepter invraisemblance et exagérations. Dans "Renaissance", l'histoire est affligeante de banalité et enchaîne les clichés : le savant fou est japonais ou s'appelle Dr Muller (merci Hergé !), le dirigeant du trust est fourbe et impitoyable, le héros est marqué par un traumatisme de l'enfance... Il m'a donc été difficile de noter le film : 9/10 pour le graphisme, 3/10 pour l'histoire. Faisons donc la moyenne, mais reste à savoir quels sont les coefficients ! Au delà de l'originalité et de la beauté du graphisme, un film, et surtout un long-métrage, vaut d'abord par la qualité de son histoire et la façon de la raconter. Dommage que les auteurs ne s'en soient pas souvenu... http://www.critiquesclunysiennes.com/
    stillpop
    stillpop

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 1 444 critiques

    2,0
    Publiée le 23 mai 2011
    L'histoire virtuelle du but ultime de l'Oréal : rendre les femmes éternelles. Avec quelques péripéties, puisque c'est sensé être un polar. Aussi avec des affiches sans slogans de la Fnac et une évocation des Galeries Lafayettes. Sans parler du métro, qui sera aussi sale et moche dans 50 ans qu'il l'est aujourd'hui. Et les policiers oublieront leur Ford et autres Renault pour rouler enfin en Citroën. Vous l'aurez compris, quand on ne se souvient que de ce genre de détails, c'est que le film n'est pas très bon. Et le fait de mettre de la pub débile n'arrange rien. On a échappé à la Samaritaine de peu. Pour l'image et l'animation, le plus simple à dire est que quand deux héros s'embrassent et que l'on ne ressent aucune émotion, c'est que c'est raté. L'ensemble noir et blanc peut éventuellement être intéressant, mais le problème, c'est que les visages deviennent trop graphiques et très moches. Ce n'est pourtant pas les filtres graphiques "cartoon" qui manquent, mais le réalisateur a préféré le traitement réaliste, et ça ne passe pas du tout. Même si à la deuxième partie, la finesse et le dosage des ombres est un peu plus beau. C'est le cas également des reflets, sympathiquement traités, sauf que c'est tellement subtil que le DVD va être difficile à apprécier. Les mouvements sont en motion control, mais c'est toujours aussi peu vraisemblable, limite jeux vidéos 3D dans certaines scènes. Il y a pas mal d'idées dans les mouvements de caméra ou les enchaînements, mais l'ensemble est beaucoup trop statique et téléphoné. Pour une fois, le scénario n'est pas du ressort du réalisateur, mais ça ne change rien, c'est déjà vu mille fois, incohérent, facile, et pas très drôle. Le questionnement philosophique est escamoté avec des vérités de bar de commerce en 5 minutes, alors qu'on pouvait espérer mieux du sujet principal du film. Bref, les questionnements de Sean Young dans "Blade Runner" passent carrément pour du Socrate. Bizarre cette manière de ne rien apprendre de l'histoire du cinéma. Le design de Paris est sympa, pas forcément très logique mais le look peut plaire. Le problème, c'est que le parti noir et blanc abrupt ne fonctionne pas du tout, et qu'on loupe l'impression de profondeur et tous les détails. On est très très loin de "Metropolis" ou "Steamboy". On en arrive presque à se poser la question du choix de l'image de synthèse, tellement le dessin à la main aurait donné plus de "sensations". On ne peut pas dire que c'est loupé entièrement, puisque l'homogénéité de l'ensemble tient le coup sur la durée, mais il n'y a aucun point fort. Et c'est dommage parce que les tentatives franco-françaises dans le domaine sont rares ("Les triplettes de Belleville" étant franco-canadien). Et les producteurs vont devenir franchement frileux au vu du niveau français.
    Sora54
    Sora54

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 16 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Pour une fois, on peut être fier du travail numérique français ! La Motion Capture fait des merveilles dans ce polar futuriste. Impeccable utilisation du noir et blanc pour le graphisme du film. Une histoire cohérente et avec des rebondissements... Au final, c'est un grand divertissement qu'il ne faut pas rater, surtout devant le peu de salles qui mettent à l'affiche un film d'animation aussi réussi !
    orlandolove
    orlandolove

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 1 089 critiques

    2,0
    Publiée le 26 juillet 2010
    Le gros point fort du film est sans conteste l'animation. En effet les decors (la ville de Paris) sont particulièrement sompteux, les émotions des personnages ressortent particulièrement bien, et les mouvements sont plutôt fluides. Du grand travail. Reste le scenario, et là, c'est déjà moins bon. Certes ce polar tout juste honorable se regarde sans ennui mais sans passion aussi. Et les dialogues sont souvent assez moyens. Dommage!
    Unc-Scrooge
    Unc-Scrooge

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 478 critiques

    3,5
    Publiée le 19 juillet 2010
    Renaissance est avant tout une expérience visuelle impressionnante. Dans un Paris futuriste (dont on découvre assez peu finalement, à la fois frustrant mais aussi empêchant toute déception d'un futur trop "classique"), le dessin noir/blanc est impressionnant et colle parfaitement avec le genre policier. Surtout, cette réussite graphique permet de pardonner un scénario trop prévisible et beaucoup trop classique/cliché. Bande originale un peu trop absente, dommage. Mais à voir quand même!
    Niko0982
    Niko0982

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 1 331 critiques

    4,0
    Publiée le 15 janvier 2008
    Tout simplement sublime
    lescop de moy h
    lescop de moy h

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 77 critiques

    3,5
    Publiée le 15 décembre 2012
    Le scénario est confus, mais l'univers en N&B fabuleux, les décors soignés et la mise en scène d'un Paris futuriste font de ce polar graphique un petit ovni particulièrement agréable à regarder...en HD bien sûr
    Tyler555
    Tyler555

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 49 critiques

    4,0
    Publiée le 7 janvier 2008
    Magnifique!!!
    Youmna C
    Youmna C

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 351 critiques

    2,5
    Publiée le 29 septembre 2006
    Le plus attrayant dans ce film c'est bien évidemment les images, et ce noir et blanc qui remplace dignement toutes les autres couleurs. Et mieux encore... les ombres et les contrastes qui eux remplacent des expressions du visage que parfois des acteurs vivants ont du mal à exprimer! Par contre, l'oeil est fatigué à la fin du film, d'autant plus que le scénario quoique très bien écrit, est lourd aussi! Personnellement j'ai senti une sorte de chlostrophobie vers la fin, mais je ne pourrais en aucun cas nier les mérites de ce film! De plus, on a un plaisir fou à découvrir Paris en Métropolis comme l'a imaginé le réalisateur... A voir de toute façon!
    Jahro
    Jahro

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 380 critiques

    4,0
    Publiée le 2 novembre 2012
    Christian Volckman et sa bande exploitent une idée graphique de toute beauté : recréer une bande dessinée animée sur des acteurs captés en mocap. Le noir & blanc est somptueux, le trait est fin, l’animation fluide et nerveuse. Dès lors, l’histoire n’est plus vraiment qu’un prétexte, le décor un melting-pot d’influences en tous genres. Manifestement l’objectif était d’explorer les différentes facettes de la SF pour y appliquer la technique d’imagerie développée. Et clairement l’élève a été studieux. Au point que devant le jury-spectateur, il parait souvent réciter. Blade runner, Akira, Gattaca, Moebius ou Bilal, trop de références tuent la référence. Pourtant ce Paris futuriste, oppressant et anonyme, la mystérieuse Avalon, société protectrice des êtres humains, cet abandon des masses très Philip K. Dickien à la routine et aux gadgets, font fréquemment mouche sur nos esprits soupçonneux. Et si le propos manque de spontanéité, si le scénario perd en force au fil du récit, la prouesse technique, la qualité de la réalisation et le parfum d’avant-garde compensent admirablement l’écriture. Rendez-vous au prochain opus – et d’ici là, cocorico.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top