Mon Allociné
Ce que je veux de plus
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News

Plus de photos

Alba Rohrwacher - 26
Taj Mahal : Photo Alba Rohrwacher Tale of Tales : Photo Alba Rohrwacher Vierge sous serment : Photo Alba Rohrwacher, Flonja Kodheli Hungry Hearts : Photo Adam Driver, Alba Rohrwacher Les Merveilles : Photo Alba Rohrwacher, Sam Louwyck
Pierfrancesco Favino - 26
Suburra : Photo Pierfrancesco Favino Une mère : Photo Mathilde Seigner, Pierfrancesco Favino Une mère : Photo Mathilde Seigner, Pierfrancesco Favino Photo Corrado Invernizzi, Lorenzo Richelmy, Pierfrancesco Favino Piazza Fontana : photo Pierfrancesco Favino
Giuseppe Battiston - 10
Photo Giuseppe Battiston La petite Venise : Photo Giuseppe Battiston Photo Giuseppe Battiston, Marjuta Slamic Photo Giuseppe Battiston Photo Giuseppe Battiston
Teresa Saponangelo - 2
Je lis dans tes yeux : photo Teresa Saponangelo, Valia Santella
Commentaires
  • heathledgerdu62

    En tout cas, l'affiche est sulfreuse !!!

  • Nelly M.

    Projetée au Cycle Univerciné Italien de Nantes 2011, cette analyse très fine des ressentis des deux sexes sur la manière "d'aller voir ailleurs". On fait comment quand débarque une forte attirance et aucun cadre pour éviter de s'y engluer. Paradisiaque au tout début, avec très vite l'inconfort de la position d'attente. Au tournant, les intérêts familiaux qui remettent de l'ordre. Pour ce réalisateur, la double vie se règlerait plus facilement côté masculin où mentir = respirer ?... En tous cas, si l'on en juge par l'adoucissement progressif de la photo (rien de sulfureux, plutôt la passion incompressible !), le couple passe vite de l'étreinte libérant une tension à l'attachement romantique requérant de l'entretien mais aussi des échanges verbaux. Les femmes devraient se reconnaître Alba Rohrwacher, genre de Monica Vitti contemporaine vivant sa passade en toute lucidité. Pour ce rôle précis de l'actrice, le film justifie le déplacement en salle.

Voir les commentaires