Mon AlloCiné
    Horns
    note moyenne
    3,1
    4148 notes dont 472 critiques
    6% (28 critiques)
    22% (104 critiques)
    39% (182 critiques)
    19% (90 critiques)
    9% (43 critiques)
    5% (25 critiques)
    Votre avis sur Horns ?

    472 critiques spectateurs

    S M.
    S M.

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 453 critiques

    4,5
    Même si "Horns" n'est pas parfait, il m'a fait passer un excellent moment. Original, le film mélange les genres (Thriller, fantastique, drame, horreur) et part dans tous les sens. Pas le temps de s'ennuyer. On s'éclate! Les acteurs sont très bons. Daniel Radcliffe a bien grandi et est plus que convaincant. Quel plaisir aussi que de retrouver la belle et rare au cinéma, Kelli Garner (qui m'avait fait craquer dans le "Bully" de Larry Clark à l'époque). Par moments, on pense à "Twin Peaks", à "The Crow" ou encore à "Stand by me". Rien que ça! Les effets spéciaux sont réussis. Les dialogues sont crus et drôles. Certaines scènes sont très trash. Pas de doute, on est bien dans un "Aja". Un Alexandre Aja qui a adapté librement et de façon réussie le roman du même nom de Joe Hill, fils de Stephen King.
    François G.
    François G.

    Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 21 critiques

    3,0
    Nouveau film d'Alexandre Aja, "Horns" est une adaptation du livre de Joe Hill (fils de Stephen King). Ce long-métrage mélange avec brio différents genres (aussi bien la comédie, le thriller, l'horreur, le drame mais aussi le fantastique). Le film part dans tous les sens grâce à son scénario et j'aime ça: il m'a fait rire (l'humour est à la fois potache et provocant), il m'a ému spoiler: (j'ai eu les larmes aux yeux à la lecture de la lettre de Merrin par Ig) et il m'a fait peur par moment. Certaines répétions au niveau du scénario sont à noter mais le film est passionnant et original, ce qui est un de ces points forts je trouve. Daniel Radcliffe essaie de se démarquer de son rôle d'Harry Potter en offrant une très bonne interprétation au personnage d'Ig Perrish (même si sa doublure française reste la même); quant aux autres acteurs, aussi petits que soient leurs rôles (celui de Juno Temple par exemple), ils signent un très bon jeu d'acteurs. La réalisation d'Alexandre Aja est plutôt bonne et nous offre certaines séquences, bien qu'elles soient assez courtes, absolument magnifiques: la bagarre des journalistes par exemple. Le seul gros point faible du film est la séquence finale qui n'est pas aussi bonne que le reste. Dans cette séquence tout s'y trouve : des scènes assez violentes voir cartoonesques (mais c'est quand même un film de A. Aja alors il fallait s'y attendre), des incohérences au niveau du scénario (même quelques clichés) et des effets spéciaux plus ou moins bien faits. En tout cas, j'ai passé un excellent moment devant ce film même s'il est bien loin du chef d'œuvre que j'attendais.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 761 abonnés Lire ses 4 985 critiques

    3,0
    Alexandre Aja n'est sans doute pas l'un des plus grands réalisateurs contemporains, mais cela ne l'empêche pas de créer un filon à travers la série B souvent fantastique de fort bonne facture, surtout lorsqu'on est amateur du genre tel votre serviteur. « Horns » n'échappe pas à ce constat : nous sommes bien dans la série B fantastique pure et dure, avec sans doute quelques fautes de goût et excès, mais avec suffisamment de panache et d'humour pour que cela passe sans trop de mal. J'ai beau avoir deviné aisément l'identité du coupable, le scénario est suffisamment délirant et créatif pour que l'on y trouve son compte, l'auteur de « La Colline a des yeux » exploitant bien son budget à travers quelques effets visuels pas loin du psychédélique, mais néanmoins efficaces. Après, c'est évident qu'Aja s'adresse, comme toujours, à un certain type de public, mais si vous souhaitez une vision différente et décalée de thèmes tels que les Démons ou l'image du Mal de façon générale, alors ce plaisant (et parfois un peu foutraque) divertissement, entre conte macabre et second degré à tendance « WTF », devrait gagner vos faveurs, surtout avec Daniel « Harry Potter » Radcliffe en tête d'affiche.
    Kiwi98
    Kiwi98

    Suivre son activité 197 abonnés Lire ses 91 critiques

    2,5
    Le premières images ont vu le jour il y a aujourd'hui plus d'un an, on croyait le film mort pendant un moment ne réussissant pas à se faire distribuer mais maintenant c'est bon, le nouveau film de notre petit génie national Alexandre Aja arrive chez nous, tout préparé avec un Daniel Radciffe qui a toujours envie de se débarrasser de son image de Harry Potter qui lui colle à peau depuis son enfance. Et il nous prouve qu'il est adulte le jeune acteur de 26 en incarnant une sorte de démon ! Horns raconte l'histoire d'un jeune homme, sans histoire et accusé d'avoir sauvagement violé et assassiné sa petite amie, il est alors traqué par les journalistes et la moitié de la population de sa ville voulant sa peau mais soudainement des cornes vont apparaitre sur son visage, c'est en faite un don qui pousse les gens à qui il parle de lui dire la vérité, il va s'en servir pour identifier le coupable. Qu'on l'attendais ce nouveau film de Alexandre Aja ! Réalisateur français pratiquement surdoué ayant mis Hollywood à ses pieds avec des films comme Haute Tension ou La Colline a des Yeux et récemment Piranha 3D. C'est l'un des rares réalisateur de film d'horreur à avoir un style bien à lui, loin de James Wan et ses jump scare à la d'jeuns les films de notre compère ressemble plus à du De Palma, n'ayant pas peur ni du mauvais gout et encore moins du ridicule faisant virer ses films à la comédie noire pleine à craquer. C'est le cas pour Horns, probablement son film le plus bancal en racontant la descente au enfer d'un gamin. Le tout forme un concept aussi délirant qu'intéressant mais malheureusement se laissant trop au hasard. Utilisation des couleurs parcimonieuse et une mise en scène finalement peu transcendante (si on ne compte pas le premier quart d'heure). Le tout est principalement dommage à cause d'un manque de profondeur, le film peut être aussi touchant qu'il peut se noyer dans le ridicule total et on perd rapidement le contrôle sur ce qu'on voit avec cette surcharge d'absurdité volontaire, c'est dommage car voir des enfants courir avec comme fond sonore le morceau Where Is My Mind? (presque aussi bien utilisé que dans Fight Club) c'était vraiment chouette et surtout voir Juno Temple danser sur du Bowie, la pure extase et Aja qui d'ailleurs va aussi livrer une sorte d'hommage musical en nous offrant notamment des références à Nirvana en prime (et tant mieux car visiblement Aja et moi on a pile les mêmes gouts musicaux) et il faudra également saluer une superbe BO qui réussi a rendre l'univers intéressant à la fois glauque et comique et des personnages très riches et on sent l'amour de Aja pour le roman Corne qu'il adapte ici et surtout sa volonté de faire une sorte d'ovni. Le gros soucis du film est surtout la manière dont les différents genres sont traités, avec un humour peut subtile (limite beauf) le film semble un peu crier en vain en nous montrant des scènes souvent fades et un final purement nanar. Le problème vient aussi de Radcliffe, même si il joue son personnage quasi parfaitement il y a un gros soucis au niveau du charisme et c'est assez énervant de le voir donner la réplique à l'autre protagoniste en levant la tête même si il faut dire que le rôle lui colle bien et il prouve qu'il a bel et bien tourné la page avec Harry Potter en montrant cette facette trash insoupçonné pour une prestation touchante en homme simple. Bilan : Film ambitieux, très inégal et mal élevé Horns marquera une bonne partie de ses spectateurs mais ne laissera pas indifférent entre son traitement lourd, son final nanar mais cette euphorie permanente et son ambiance hallucinogène laissent finalement le spectateur partagé entre arnaque géniale et chef d'oeuvre tordue. Dommage que le film ne sache jamais vraiment quoi dire.
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Décidément les personnages à Cornes ont la cote cette année ; en effet, après Angelina Jolie dans le rôle de Maléfique, voici Daniel Radcliffe dans le rôle d'Ignatius Perrish. Le moins que l'on puisse dire c'est que Dan s'est dans ce film totalement détaché d'Harry Potter grâce à la personnalité du personnage qu'il incarne ( spoiler: il fume, boit, à des relations sexuelles, est grossier, s'énerve facilement, veut se venger, est sarcastique ect... ) mais également grâce à sa propre prestation qui est si exceptionnelle qu'on croit à 100% en l'enfer que vie Ignatius ; et puis personnellement je n'ai fait aucun rapprochement entre Ig et Harry ou Daniel Radcliffe de Horns et Daniel Radcliffe de la saga tirée des romans de J.K Rowling. J'ai adoré le quintette qui forme l'acteur avec Juno Temple, James Remar, Max Minghella et Kelli Garner qui sont bons eux aussi. Le casting comporte également Heather Graham, James Remar, Kathleen Quinlan et David Morse qui sont plutôt connus. Concernant le film en lui-même, j'ai adoré ! Certes, le scénario comporte des défauts mais l'histoire est bien ficelée et nous donne une immense envie de lire le livre de Joe Hill, le fiston de Stephen King pour ceux qui ne le savent pas. Le plus gros point positif du long-métrage, c'est son mélange de genres. En effet, d'abord annoncé comme un film d'horreur, Horns s'avère être finalement un film fantastique mais également une comédie avec certaines situations et répliques assez comiques, un thriller avec le côté policier de l'histoire, un film romantique avec l'histoire d'amour en Ig et Merrin ainsi que légèrement dramatique grâce à l'approfondissement de tout ce qui ne va pas dans la vie du personnage principal et horrifique grâce à certaines scènes sanglantes. Selon moi, les différents registres sont bien dosés ; par exemple, l'humour, l'émotion et le suspense sont placés au bon moment et le réalisateur n'en fait jamais trop. Bref, avec tout les genres que mélange Horns (six, ce qui n'a pas dû être facile à gérer), le film est un véritable cocktail et a forcément un côté complètement décalé qui ne plaira malheureusement pas à tout le monde, mais ce n'est pas mon cas (Ouf!). Le bande originale, en plus de déchirer correspond justement bien à ce décalage. L'atmosphère particulière du long-métrage ainsi que les décors et les effets spéciaux qui sont excellents et la direction artistique qui est géniale nous donnent une ambiance typique des films de Dark Fantasy. En plus de la beauté des effets visuels et des décors, la photographie est vraiment pas mal ! J'ai déjà évoqué le suspense du long-métrage plus haut mais je n'ai pas développé : même si j'ai vite deviné qui était le réel meurtrier il y en a pas mal, notamment grâce à plusieurs retournements de situation et je trouve que le fait que spoiler: l'histoire ne soit pas linaire renforce la tension du film (parfaite maîtrise des flashbacks qui permettent souvent de passer d'un registre à un autre). Il y a pleins de petites références en ce qui concerne les thèmes de Horns ( spoiler: le bien et le mal, le diable ect... ), par exemple dans la scène où spoiler: le protagoniste principal s'élève dans le ciel grâce à des ailes blanches, puis brûle et retombe sur le sol sous un aspect diabolique tel un ange déchu fait clairement référence à un épisode religieux mais bon ... je pense que cette scène apparaît aussi dans le livre. Enfin, Ignatius Perrish est un protagoniste très approfondi et est donc assez charismatiques bien que pas exemplaire. J'aimerais ajouter que la durée du long-métrage est très satisfaisante ! Bref, j'hésitais à le voir à cause de certaines critique et je ne regrette absolument pas d'avoir payé car il s'agit pour moi du second meilleur film du réalisateur français Alexandre Aja : c'est inférieur au remake de La Colline a des Yeux qui est un chef-d'œuvre mais supérieur à Haute Tension et Piranha 3D que j'avais déjà beaucoup aimé. Un film gothique vraiment kiffant ! Si vous aimez le Dark Fantasy et les films déjantés, courrez voir Horns.
    patosud26
    patosud26

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 4 critiques

    5,0
    Ce film est un chef-d'oeuvre car on n'a jamais rien vu de pareil. L'histoire est 100% originale et les acteurs sont parfaits, surtout Daniel Radcliffe. On oublie qu'il a longtemps été un gentil sorcier et finalement le rôle du diable ou du justicier cornu lui va bien mieux. Le film n'empêche pas la lecture du livre, car il y a de très très nombreuses différences et comme toujours les personnages sont plus aboutis dans le livre. Lles liens qui les unissent, je parle surtout de Ig, Lee et Merrin sont beaucoup plus forts et complexes. Un film a voir pour son originalité, pour le talent de Radcliffe, pour l'histoire, et aussi pour son humour complètement décapante.
    Lebruitdupopcornmerendfou
    Lebruitdupopcornmerendfou

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 81 critiques

    0,5
    Au début, on trouve le film original. Puis ce dernier avançant, il devient irritable jusqu' à en devenir détestable. Romantico, pleurnichardo, invraisemblablo, décadant ! C'est mièvre, nul, grotesque, vulgaire et totalement irréel ! Ne mérite pas de telles critiques élogieuses !
    Flaw 70
    Flaw 70

    Suivre son activité 225 abonnés Lire ses 98 critiques

    3,5
    Alexandre Aja est le réalisateur français le plus intéressant du moment qui s'inscrit dans un cinéma de genre de façon ingénieuse et fraîche, ce que l'on a pas l'habitude de voir pour un cinéaste français. Sa carrière est majoritairement faite de remake ( La Colline a des Yeux, Mirrors, Piranha 3D ) mais il arrive toujours a apporter une vision différente à ses films, il ne livre pas de pale copie de ce qui a déjà été fait mais arrive vraiment à apporté un nouveau point de vue intéressant et pertinent aux films qu'il réadapte. Alors le voir s'attaquer à l'adaptation du très bon roman Horns de Joe Hill, fils de Stephen King, avait quelque chose d'intriguant qui promettait un film qui ne ressemble à aucun autre. C'est en partie le cas grâce à une écriture qui multiplie et mélange les genres sans véritablement de cohérence, ce qui sera à la fois la force mais aussi la principale faiblesse du film. Il ne fait aucun doute par contre que cela fait son unicité car rare son les films à faire des mélanges de genres, du moins des mélanges de genres aussi opposé car on a ici de la comédie potache, du thriller classique et psychologique, du film d'épouvante et du drame pur ainsi que du teen movie et de la romance. On aura donc un mélange éclectique mais inégal car à force de multiplier tout cela le film ne prendra pas de direction précise ce qui fait que des thèmes pourtant très intéressant ne seront que survoler au profit d'autres moins intéressant. Comme ses flashbacks à rallonge qui viennent trop souvent casser le rythme du film pour nous raconter des choses dont on se fiche un peu, surtout que ce ne sont pas les scènes les plus drôles ou les plus réussis du film. Aussi le film à trop tendance à désamorcer la tension dramatique par son humour quasi-permanent, ce qui fait que le film sera très drôle et provoquera pas mal d'éclats de rire mais qui perdra en route toute la tragédie de l'histoire ce qui fait perdre le sel du roman d'origine. Néanmoins l'écriture des dialogues est vraiment bien géré, pleins de sous entendu et de double sens ainsi que l'humour qui se montre satirique à souhait, le procédé de révélé les secrets inavouables de chacun promettait beaucoup et il est plaisant de voir que de se coté là Aja se donne à fond. De plus le film injecte parfois des pointes de noirceur bienvenu dans son film qui redore le blason du tragique de l'histoire et certaines scènes se montre vraiment poignante et le film arrive aussi à mettre un peu d'onirisme et de mysticisme ce qui donne droit à de très belles scènes. Malheureusement ses aspects ne seront pas totalement exploité mais le faite qu'il soit déjà présent au milieu du reste tiens du petit miracle car il faut reconnaître que Aja nous gratifie d'un travail de précision. Dommage par contre que l'écriture soit trop classique car elle se montre très linéaire, les rebondissements sont attendu et on n'est jamais pris par surprise dans l'enquête, le coupable est évident et le film tombe dans les facilités hollywoodiennes avec l'utilisation de la voix off ainsi que la fin très classique et cliché. D'ailleurs le film sera inégal dans son découpage avec une première partie vraiment très réussi, drôle, piquante et satirique pour tomber ensuite dans une deuxième partie plus convenu, plus sage et plus moralisatrice qui fait chuter le film dans les travers mainstreamiens et se trouve parfois même à la lisière du ridicule notamment avec le final du film. Pour ce qui est du casting, les acteurs sont tous très bons grâce à des seconds rôles solides qui jongle à la perfection entre retenu et cabotinage contrôlé surtout quand ils dévoilent leurs secrets dans des moments d'hystéries ( Heather Graham est renversante ) et le tout est dominé par un couple solaire et convaincant. Juno Temple crève l'écran à chacune de ses apparitions par la grâce de son jeu et sa beauté tandis que Daniel Radcliffe livre la meilleur performance de sa carrière. Très loin de son rôle d'Harry Potter, il prouve qu'il peut être à laisse dans tous les registres et il dévoile même une palette de jeu assez impressionnante car il passe par toute les émotions. Il prouve donc que c'est un très bon acteur qui à assez de charisme et de talent pour tenir un film sur ses épaules. Pour ce qui est de la réalisation on à le droit à un montage intéressant mais étrange qui souligne bien l'aspect unique du film même si parfois cela entache le rythme du l'ensemble ( les flashbacks notamment ), on à parfois l'impression d'être devant une succession de sketch qui forme une histoire. La photographie est très belle tandis que la sélection musicale est de bonne facture mais tombe parfois dans la facilité avec des hits maintes fois utilisé dans d'autres films ( Where is my Mind des Pixies dans le culte Fight Club par exemple ) et que les musiques n'ont pas trop de rapport avec le film, placé Sympathy for the Devil des Rolling Stones aurait été plus judicieux surtout que c'est une musique cité à plusieurs reprise dans le roman de Joe Hill. Néanmoins les musiques reste d'excellente facture. Pour la mise en scène d' Alexandre Aja on a le droit à des mouvements de caméra ingénieux notamment avec l'ouverture du film qui fait un parallèle judicieux entre le paradis et l'enfer. L'ensemble se montre très ambitieux et même si il n'évite pas le classicisme ainsi que la gratuité ( le final sanguinolent ) cela reste parfaitement dans l'esprit de ce que Aja à l'habitude de nous offrir, un film détonant qui va parfois là ou on ne l'attend pas. Il mélange aussi les genres par sa mise en scène qui se trouve être très référentielle mais c'est ici beaucoup plus tenu que ce qui est fait par l'écriture et Aja nous gratifie même de scènes absolument superbe spoiler: ( la scène des journalistes, la scène des serpents et la scène du bad trip ). En conclusion Horns est un film inégal mais globalement bon, handicapé par un mélange des genres parfois maladroit cela favorise néanmoins son aspect unique. C'est un film qui ne ressemble à rien de se qu'on à déjà vu et rien que pour cela c'est une curiosité qui mérite d'être vu. Surtout que l'ensemble se montre très drôle et que malgré une deuxième partie plus convenu et prévisible, la première partie excellente, la mise en scène inspiré de Aja ainsi que le casting irréprochable qui dévoile tout le talent de Radcliffe valent le coup d’œil. Il serait donc dommage de bouder son plaisir surtout que c'est pas tout les jours qu'un cinéaste français arrive à proposer quelque chose qui sort de la norme.
    gabriel r.
    gabriel r.

    Suivre son activité

    1,5
    le nanar de l'année, la musique vous tiens éveillé.
    Louise E
    Louise E

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 2 critiques

    0,5
    Decu par ce film, je m'attendai vu les notes de certain personne a quelque chose d'extraordinaire mais c'était tout le contraire. Nul, nul, nul. Je me suis ennuyais du début à la fin.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Horns est un très bon film qui brille de part sa réalisation magnifique et des acteurs qui sont tout simplement très performant, le film bénéficie aussi une très bonne mise en scène et mélange tout les genres, le fantastique, l'épouvante, le thriller sont au rendez-vous. Le scénario est très bien écrit et l'enquète du film et vraiment sympas mais n'est pas assez intriguante a cause d'un manque de personnages. Les effets spéciaux sont très bon et réussi hormis une scène: spoiler: Quand des ailles poussent dans son dos et finissent par bruler. les dialogues sont parfois un peu fouillis a cause du manque d'explication, ce film mérite l'interdiction -12 car il y a certaines scènes choquante et parfois assez violentes donc le choix est justifier, les deux heures du film passent plutot rapidement avec un affrontement final très réussie.
    Jennifer D.
    Jennifer D.

    Suivre son activité 7 abonnés

    0,5
    decevant au regard de la bande annonce . nul , grossier , pas du tout ce que laisse supposer les images de la bande annonce. long a la limite de l ennui .
    Quentin E. V.
    Quentin E. V.

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 82 critiques

    1,5
    Il ne s'agit pas de prendre un acteur ayant eu de la notoriété, d'y ajouter un esthétisme douteux pour avoir un bon film. Le puzzle proposé est trop facile, la révélation ne satisfait rien chez le spectateur, au contraire elle accroit la frustration d'avoir usé 2h de son temps pour rien. Une fin grotesque.
    Lilly T
    Lilly T

    Suivre son activité 11 abonnés

    0,5
    Franchement y'a des scènes c'est du n'importe quoi...! Un mec qui montre sa bite ...!?Et des dialogue aussi "sucés vous" enfin des truc auquel on imaginer pas pour ce films....
    Chatterer
    Chatterer

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 312 critiques

    5,0
    Après l'excellent "Haute tension", l'effrayant "Colline a des yeux", le flippant "Mirrors", le délirant "Pirahna 3D", notre Alexandre Aja national est de retour et, bien évidemment, je suis enthousiaste par ce nouveau projet plus qu'intriguant. Il s'agit cette fois ci de l'adaptation du roman du fils de Stephen King, Joe Hill. Ignatus est accusé du viol et du meurtre de sa petite amie. Tout le monde le rejette, se montrant plus qu'hostile à son égard. Un matin, il se réveille avec des cornes qui lui ont poussées sur la tête. Celles-ci ont l’étrange pouvoir de faire avouer les plus sombres secrets des gens qu'il croise. Ignatus se lance alors à la recherche de la vérité. Avec Horns, Alexandre Aja s'amuse tout d'abord à dresser un tableau sombre d'une société qui va mal, complétement détraquée dont il saisit les désirs refoulés. Des scènes drôles ou tragiques, je ne sais pas trop...Où il est question d'infanticide, de perversions sexuelles...Une satire sociale, un humour noir qui m'a beaucoup plu en tout cas. Le film se poursuit ensuite sur une seconde partie plus sombre où le héro prend possession de ses cornes (ou l'inverse) et se transforme progressivement en ange déchu. Un démon en quête de vérité. L'humour fait alors place à davantage de scènes violentes. Le réalisateur démontre une fois encore l'étendu de son talent dans une œuvre pas commune. J'ai vraiment beaucoup apprécié ce divertissement qui ne manque pas de qualités et de références. En le visionnant, j'ai pensé notamment à Twin Peaks et à Stand by me. Le casting est impeccable. Daniel Radcliffe est ici décidé à nous faire oublié Harry Potter...Ouffff! Il est d'ailleurs crédible et convaincant dans son rôle démoniaque. Juno Temple Brille à chacune de ses apparitions. Le film bénéficie en plus d'une jolie photo et de sublimes décors qui font penser à un conte fantastique. Des petites faiblesses néanmoins, notamment dans la narration. Mais je n'ai pas envie d'en tenir compte, l'ensemble m'a vraiment diverti! Assurément un film qui se retrouvera en Blu-ray sur mes étagères!
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top