Mon AlloCiné
    Horns
    note moyenne
    3,1
    4152 notes dont 472 critiques
    6% (28 critiques)
    22% (104 critiques)
    39% (182 critiques)
    19% (90 critiques)
    9% (43 critiques)
    5% (25 critiques)
    Votre avis sur Horns ?

    472 critiques spectateurs

    FilmsAddict
    FilmsAddict

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 216 critiques

    4,0
    Une oeuvre à nulle autre pareille, d'une singularité et d'une originalité plus que bienvenues. Un mélange des genres (fantastique, horreur, thriller, comédie noire) audacieux et extrêmement fun. Un vrai plaisir coupable qui rebutera certains (c'est violent, osé, et la fin abusée en déconcertera plusieurs). Le scénario est bon, même si la chute est plutôt classique. Le film est plastiquement sublime, rempli d'images de grande qualité et d'effets spéciaux réussis. Daniel Radcliffe déploie toute l'immensité de son talent. Alexandre Aja le qualifie d'ailleurs comme le plus talentueux acteur de sa génération, assurément à suivre. Après l'excellent "the woman in black" et maintenant "horns", l'après "Harry Potter" est clairement amorcé et D. Radcliffe mérite des rôles conséquents. "Horns" est tout simplement ce que j'ai vu de plus original depuis longtemps, un bon gros trip horrifique et comique visuellement splendide.
    Thibault G
    Thibault G

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 16 critiques

    2,5
    Aja nous amène avec lui dans un délire qui passe, ou qui casse. Le réalisateur nous plonge dans les abysses ténébreuses de son esprit, et attention, c'est flippant c'est drôle. Car oui le film est comique malgré lui et remplis de clichés (les flics gays, la serveuse débile,le médecin/secrétaire, et j'en passe), et si neuneu (flashs back) qu'on croit être devant une série B à gros budget. Le spectateur se retrouve face à un point de vue sombre et hyper-sexualisé de la société et se sent piégé par des idées très subjectives de l'humanité. Et même si on se surprend parfois à lui trouver d'excellents point positifs comme une excellente bo et un Daniel Radcliff excellent (il nous ferrait presque oublier Harry Potter le bougre !), les 15 dernières minutes nous rappellent sans parcimonie que ce n'est pas Iggy l'horreur, mais bien le film en lui même. En résumé un film sans âme qui se veut manichéen du début à la fin, on en attendait pourtant le contraire.
    MiCine10
    MiCine10

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 40 critiques

    4,0
    Un peu bizarre... difficile a d'être pris par le fil du film, puis étrange. Drôle ou les gens avouent leur secrets et mauvaises pensées. Mais pas convaincu.
    Moorhuhn
    Moorhuhn

    Suivre son activité 78 abonnés Lire ses 462 critiques

    3,0
    Trois ans après Piranha 3D, Alexandre Aja revient au cinéma avec son nouveau film Horns, adapté du roman éponyme de Joe Hill. Le synopsis m'intriguait. Forcément, des cornes qui poussent sur la tête d'Harry Potter, ça ne peut qu'intriguer. Je connais très peu Aja, n'ayant vu que son film de piranhas justement. Film que je trouvais jouissif par moments avec ces piranhas qui bouffaient des kikoos mais que je trouvais plombé par sa romance et son histoire familiale à deux balles. Je n'attendais finalement pas grand chose de Horns, si ce n'est un film potentiellement sympathique. Verdict. Dès le début, le film est envoûtant. On ne peut pas réellement classer Horns dans une catégorie tant le mélange des genres est important. Principalement fantastique, le film lorgne également du côté de la romance, de la comédie et du thriller. Pour des résultats tantôt réussis, tantôt mitigés. Mais, quoi qu'il en soit, on sent néanmoins toute la passion d'Aja pour ce type de cinéma bien que j'ai trouvé l'ensemble assez sage. Déjà, le mec sait filmer, ça ne fait aucun doute. J'aime beaucoup l'introduction avec ce travelling qui part d'une scène romantique (un peu nunuche certes) pour se terminer sous terre, comme une descente aux enfers. On comprend alors les enjeux pour le personnage principal qui devra essayer de se laver d'un crime qu'il n'a pas commis. D'où le côté thriller du film qui est malheureusement entaché d'un gros problème: c'est trop prévisible. Forcément, quand on identifie le tueur dès sa première apparition, ça la fout un peu mal. Bon après tout le monde ne devinera pas forcément tout de suite mais je trouvais justement que son introduction était un peu ratée, ce qui m'a un peu sorti du film. Après, fort heureusement, le film ne se repose pas uniquement sur ça. Il contient une atmosphère vraiment prenante et intrigante car si le mystère sur le meurtre est assez vite disparu, il y a toutes les idées à côté qui maintiennent le suspense. Forcément, l'apparition des cornes sur Radcliffe et le pouvoir qu'elles engendrent suscite l'intérêt, apporte une touche mystérieuse. J'ai adoré ce côté-là d'ailleurs où les personnes qui croisent le personnage principal avouent leurs vices cachés, leurs envies de meurtre. Il y a ce côté humour noir qui me séduit particulièrement. Une idée de base vraiment sympathique ma foi. Et des idées, le film en a. La mise en scène d'Aja est inspirée, aidée parfois de musiques connues qui contribuent à l'ambiance spéciale du film. La séquence du début sous Heroes de Bowie est superbe, la bagarre sous fond de Personal Jesus repris par Manson est jouissive. L'ensemble du film est plutôt bien fait mais c'est quand même trop lisse. Ca manque justement de scènes puissantes, qui ne se refusent rien. Bien que l'audace y soit parfois. Je pense notamment à ces 10 dernières minutes qui ont dû en déstabiliser plus d'un (moi compris). D'où mes quelques réserves vis-à-vis du rendu final. Je ne peux m'empêcher d'être un peu déçu de certains points car Aja ose et réussit à faire un film fantastique d'un bon niveau mais le film semble bridé. Ce n'est pas aussi diabolique et subversif que ça n'aurait dû l'être. La romance qui prend une part importante dans le récit est trop simple, trop idéalisée et légèrement bâclée de ce fait. C'est dommage d'ailleurs car certaines scènes étaient plutôt belles, comme celles dans la cabane, mais l'histoire d'amour est vraiment trop classique. Avec un tel sujet, on pouvait justement s'attendre à autre chose, à un traitement différent. Je pensais d'ailleurs qu'Aja pouvait en détourner les codes mais ce n'est pas le cas. Dommage. Cependant difficile de bouder son plaisir face à une oeuvre qui reste assez généreuse et qui est surtout rafraîchissante. Car si tout le film est bien à prendre au sérieux, la dose de second degré est bien présente. Les touches d'humour sont réussies. Elles tranchent pourtant avec une partie plus sombre, plus tragique mais sans que cela choque. Aja a su trouver le bon équilibre entre ce qui était sérieux et ce qui ne l'était pas. Et cette formule rend vraiment le film sympathique et digeste. Horns n'est pas parfait, c'est clair et net. Mais le film en a quand même dans le bide et le moment passé est agréable. Certes c'est parfois un peu mièvre, certes ça manque d'amoralité vu le sujet, certes c'est parfois prévisible, mais la mayonnaise prend. Radcliffe est d'ailleurs très convaincant dans son rôle grâce à l'évolution progressive et bien foutue de son personnage. C'était la première fois que je le voyais en dehors d'HP et c'est la première fois que je le trouve bon. Il y a du progrès donc et j'espère qu'il saura retrouver des rôles du genre à l'avenir. Le reste du casting est plutôt correct. Juste une mention à Juno Temple qui a un charme fou. Juste de quoi me faire perdre mon objectivité en quelque sorte. Horns est donc l'archétype du film sympa, qui essaie d'aller au bout de ses idées bien qu'il soit un peu bridé, légèrement aseptisé même. Mais de l'autre côté on a quelques bonnes idées de cinéma, un aspect fantastique qui tient bien la route et quelques scènes belles et marquantes. J'en attendais pas grand chose et j'ai finalement passé un bon moment. Que demander de plus après tout? J'espère retrouver un Aja encore plus en forme la prochaine fois car le talent est bien là.
    Djack le Flemmard
    Djack le Flemmard

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 64 critiques

    3,5
    Ig Perrish (Daniel Radcliffe) est accusé d’avoir tué la femme qu’il aimait éperdument, Merrin (Juno Temple). Totalement désemparé et harcelé par les journalistes, Ig essaye malgré tout de survivre. C’est alors qu’un beau matin, après une bonne cuite, il lui pousse des cornes sur la tête. Peu à peu, il va se découvrir un don : celui de faire avouer toutes les personnes se trouvant autour de lui les secrets les plus terribles et incongrus qu’ils gardent en eux. – "Mouais… C’est Harry Potter avec des cornes de toute façon…" Tais-toi, blaireau. Harry Potter n’est plus. Depuis trois ans, Daniel Radcliffe a prouvé qu’il prenait des risques, bifurquait vers d’autres styles, tout aussi différent, pour casser son image qui, hélas, le poursuit encore. Entre un père veuf déprimé dans le très bon La Dame en noir, poète homosexuel dans Kill your darlings, ou maintenant jeune transi amoureux réclamant vengeance dans Horns, Daniel Radcliffe est en train de se forger une belle petite carrière post-magicien binoclard. Et quand on voit sa prestation dans ce nouveau film comique/horrifique/romantique, on ne peut qu’approuver ses choix. C’est dur à admettre, surtout pour nous qui n’apprécions pas du tout son jeu (il est quand même sacrément mauvais dans Harry Potter), mais on ne peut que s’incliner devant son travail ici. On arrive à trouver quelques passages bien marquants où le bonhomme nous a franchement convaincu (la "dispute" dans le Diner par exemple). Bien entendu, derrière cette bonne prestation, on a le savoir-faire indéniable d’un homme : Alexandre Aja. La caméra du réalisateur de La colline a des yeux sait magistralement mettre ses acteurs en valeur. Qu’il s’agisse de Radcliffe comme de Juno Temple (Killer Joe, The Dark Knight Rises), Aja les rend tout bonnement sublime. La photographie est magnifique et les plans impeccables. Seulement, là où le metteur en scène maîtrise parfaitement le visuel de son film, il n’en pas de même pour le rythme. Car Horns s’avère être très réussi à certains moments, et carrément barbants à d’autres. La faute à quelques flash-back futiles, ou trop long, et à une tension proche de zéro. Parfois, la sauce prend, ça monte, on attend la suite avec un petit sourire béat, mais le soufflé retombe, plombé par des dialogues sans grand intérêt ou, encore une fois, qui s’étirent inutilement. Alors qu’il y avait matière à faire quelque chose de bien plus poussé, car cette idée farfelue mais tout bonnement excellente qui sert de base au film, pourrait impliquer de grandes choses. Malheureusement, elle n’est pas parfaitement exploitée. Si l’aveu de certains secrets font rire aux éclats, d’autres auraient eu le mérite d’être bien plus extravagant, voir extrême. Horns ne va pas assez loin dans son délire, comme si Alexandre Aja ne savait pas à quel genre se cantonner : film d’enquête policière mais pas trop, romantique et lyrique sans trop en faire, comique en restant sobre… Du coup, des moments sont très frustrants, à l’image de son acte final grand-guignolesque. L’idée est tout bonnement énorme (même si on la voit arriver à dix kilomètres), mais hélas gâchée par un on ne sait quoi qui freine le réalisateur à partir totalement en vrille. S’il avait rendu sa fin plus ravagée, plus tordue, et qu’il avait pris son pied à foutre un vrai bordel dans le récit, on aurait sûrement filé un meilleur note à ce film néanmoins très réussi. Et, juste en passant, si Horns devient une franchise avec cette idée finale, on sera les premiers à être dans la salle. Pour les Flemmards : Entre une beauté visuelle indéniable, un final inouï et un Radcliffe surprenant, voir même remarquable, Alexandre Aja nous frustre souvent en retenant ses coups dans tous les domaines.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Réalisateur prometteur du cinéma gore, Alexandre Aja nous avait étonné avec La Colline a des Yeux, 2006 et plus récemment avec Maniac, 2013. Mais avec Horns, on est un peu déçu de voir que le réalisateur a finalement modéré les scènes d’horreur, laissant la belle part à la romance… Horns c’est avant tout l’histoire d’amour de deux êtres sur fond de meurtre et de mauvais coupable. En somme, la romance de Horns s’apparente beaucoup à celle de Faust de Goethe remixé à la sauce moderne. En effet, le meurtre de la femme fille va entraîner la déchéance et la quête de vengeance du jeune homme. Le pacte avec le diable se fera de manière implicite, bien que l’on se demande si Daniel Radcliffe n’est finalement pas une incarnation du Diable lui-même. La mise en place de sa transformation et de la naissance des cornes de Daniel Radcliffe est très bien réalisé, et Horns devient à la fois glauque et fantastique. Mais l’intérêt en reste là. Car, l’enquête du meurtre de Juno Temple prend vite le dessus et l’on devine dès les premiers instants qui est le véritable assassin. Mais Alexandre Aja multiplie les fausses pistes et Daniel Radcliffe élimine – avec ses nouveaux pouvoirs magiques – ses nuisibles un à un…Mais, le véritable démon de Horns se dévoile enfin et tourne en dérision le film. La fin de Horns en est le plus beau témoignage et le spectateur reste stoïque face à ses étranges cornes. Au final, Horns reste d’avantage une romance fantastique qu’un véritable film de vengeance ou d’horreur. Si les 30 premières minutes de Horns sont délicieuses, le reste du film est long et fâcheusement prévisible.
    Sébastien D
    Sébastien D

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 208 critiques

    5,0
    Aussi invraisemblable que convaincant, ce film fou m'a saisi du début à la fin. Y a du suspens, de l'action, des scènes troublantes, et j'ai beaucoup rigolé en plus. J'ai passé un très bon moment.
    Snow D.
    Snow D.

    Suivre son activité

    2,0
    Les deux étoiles sont mises simplement pour la prestation de Daniel Radcliffe qui arrive à lui seul a faire de ce film sans intérêt un film qui se regarde. '' Horns '' est pour moi un film qui manque de beaucoup de maitrise de la part du réalisateur (Fallait s'y attendre, la seule réussite d'Aja est ''La colline a des yeux'') et qui essaye beaucoup trop de mélanger le fantastique, l'horreur, la religion (car oui, le film est basé en priorité sur ça..). Bref, malgré un bon début de film plutôt preneur, la suite démystifie tout et c'est bien dommage. Un gâchis.
    Eloïse E.
    Eloïse E.

    Suivre son activité 12 abonnés

    5,0
    Génial! Ce film passe dans l'ombre de certaines grosses productions américaines, alors qu'il vaut vraiment la peine d'être vu! Entre le fantastique, l'humour, l'émotion intense que Daniel K. Nous fait ressentir tout le long du film! Un seul mot : Wouha!
    Prad12
    Prad12

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 210 critiques

    3,0
    Daniel Radcliffe arrivera-t-il à se débarrasser d'Harry ? pas encore...... après la cicatrice en zigzag le voici pourvu d'une paire de cornes et toujours entouré par les légendes bibliques du combat entre les forces du bien et du mal à coup de croix, de serpents, d'ailes, de feu et d'un méchant aussi prévisible et voyant qu'un camion de pompier dans un congrès de pyromanes......... il faut reconnaître que l'idée tirée du livre est originale et assez bien traitée, que Daniel Radcliffe joue bien sa partition et qu'il y a des scènes jouissives et hilarantes lors des révélations "corniques" telle que la scène du combat des journalistes..... au final un film sympa mais loin du film du mois.......
    Allocritik
    Allocritik

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 20 critiques

    3,0
    Après son excellent remake de La Colline a des Yeux et le sympathique Piranha 3D, Alexandre Aja continue sur sa lancée en restant dans le registre qui l'a rendu célèbre, celui de l'horreur. En adaptant le roman Cornes de Joe Hill (alias le fils de Stephen King), Aja ne se trouve pas trop dépaysé et offre au spectateur un film inclassable permettant à Daniel Radcliffe de faire oublier le rôle du sorcier binoclard qui l'avait rendu célèbre. En effet, la grande force du long-métrage, c'est son casting et particulièrement Radcliffe dans le rôle de ce jeune homme totalement paumé et surpassé par les événements. Le jeune britannique livre une excellente prestation passant du statut de jeune homme tranquille à celui d'homme assoiffé de vengeance grâce au pouvoir que lui confèrent les cornes qui poussent sur son front. En face de lui, Juno Temple parvient à nous émouvoir dans ce rôle d'amoureuse transie malgré une présence à l'écran très limitée. Le casting secondaire, quant à lui, est excellent et nous offre quelques scènes humoristiques grâce à des dialogues savoureux. Cependant, si l'idée de départ est plutôt bonne, Aja s'attarde un peu trop sur les détails plus ou moins inutiles du scénario, notamment au travers de certains flashbacks trop longs et parfois inintéressants qui arrivent comme un cheveu sur la soupe. Le film navigue ainsi entre flashbacks et intrigue principale comme il navigue entre les genres, tantôt film romantique ou comédie teintée d'humour noir, jusqu'à la révélation finale qui pourrait en décevoir plus d'un et aboutissant vers un dénouement trop long qui fait regretter la première partie. Mais le plus frustrant reste le fait qu'Aja n'aille pas au bout de ses idées en nous livrant un scénario qui aurait pu profiter du brin de folie propre au réalisateur. Toutefois, il faut saluer la technique du cinéaste qui nous offre une photographie absolument envoûtante qui contribue grandement à l'ambiance glauque que le film cherche à nous offrir, notamment grâce à un montage intelligent et dynamique. Au final, Horns constitue une légère déception pour les fans d'Aja, la faute à un scénario un peu trop prévisible et cliché par moments, mais qui parvient à se rattraper grâce à des acteurs impeccables et une réalisation au poil. On espère toutefois un léger regain d'énergie de la part du réalisateur pour son prochain film. spoiler: N'hésitez pas à suivre les actualités d'Allocritik sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter (liens sur le Blog) !
    Davy Devienne
    Davy Devienne

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 6 critiques

    4,5
    Un des meilleurs film vu cet année! Une bonne dose d'humour noir, une intrigue originalement traitée!
    Le tour du chat
    Le tour du chat

    Suivre son activité Lire ses 14 critiques

    3,5
    Le sens de l'histoire n'était pas très compréhensible pour moi; le mystère formé autour du démon est plus intéressant -au début- mais s'épuise vite. L'histoire d'amour est émouvante. Il y a de l'esprit je trouve mais le résultat fait un peu brouillon.
    Pathé t'es pas fan.
    Pathé t'es pas fan.

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 136 critiques

    1,0
    En faite l'histoire part bien le scénario se suit mais on devine trop vite qui est le tueur et le film perd de son état hellboy
    KHO0OL ..
    KHO0OL ..

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 3 critiques

    3,0
    Ce film avait tout pour être une bombe. Après avoir vu la bande annonce et les pubs je m'attendais à du lourd, je n'arrivais vraiment pas à situer l'histoire. Harry Potter avec un blouson en cuir et des cornes quoi ! Un truc aussi intrigant ne pouvait qu'être énorme. Au final j'éprouve une certaine déception même si le film n'est pas mauvais en soi. Je me suis toujours demandé si Daniel Radcliffe sortirait un jours de son rôle du petit Potter, avec autant de succès et aussi jeune ça allait être compliqué. C'est le premier film que je regarde de lui après H.P. Au final je trouve qu'il s'en sort plutôt bien, je n'ai pas vu harry potter dans le film mais un autre gars, c'est pas énorme mais je trouve que ça passe quand même. Au niveau de l'intrigue j'ai mis du temps à capter qui était le tueur même si j'ai entendu beaucoup de personnes dire qu'elles avaient compris depuis le début. La réalisation est correcte, mais je trouve certaines choses assez too much comme spoiler: lorsqu'il revient après avoir été "immolé" par son pote, le père de la fille n'est même pas choqué . Il y a aussi le coté un peu trop fleur bleu du film par moment, même si je pense que c'était voulu par le réalisateur histoire d'avoir un contraste fort avec le côté beaucoup plus ténébreux de l'histoire. Et les serpents sont vraiment mal fait non mais sérieux on n'y crois pas ! Je suis un peu déçu par la fin, je trouve qu'elle a été bâclée je n'ai pas lu le bouquin mais je trouve que ça va un peu trop dans tous les sens, et ça fini par ne presque plus avoir de sens. spoiler: Le policier qui meurt à la fin, c'est une perte i-nu-ti-le, on est tellement indifférent de son existence ! Le frère serait mort ça aurait pu ramener plus d'émotions. Bref, une histoire vraiment entrainante par moments, oui on veux savoir ce qui va se passer. Mais on est un peu déçu quand même à la fin. Ça se regarde, pas énorme mais ça se regarde en plus c'est Harry Potter avec un blouson en cuir et des cornes quoi ! Juste pour voir ça, je regarde. Verdict : 3/5
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top