Mon AlloCiné
    Horns
    note moyenne
    3,1
    4192 notes dont 472 critiques
    6% (28 critiques)
    22% (104 critiques)
    39% (182 critiques)
    19% (90 critiques)
    9% (43 critiques)
    5% (25 critiques)
    Votre avis sur Horns ?

    472 critiques spectateurs

    krokmitten
    krokmitten

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 206 critiques

    3,0
    Publiée le 8 octobre 2014
    HORNS est un film qui ne tiens principalement qu'à l'interprétation tout en justesse de Daniel Radcliff (Juno Temple est pas mal mais on ne voit que trop peu son talent à base de flashback) en faite ce film se laisse regarder sans problème, vu qu'il y a beaucoup d'humour, surtout dans le traitement de la nature humaine. Certes HORNS n'est pas parfait car l'histoire est tiré d'un roman à succès et il est clair qu'afin d'aller à l'essentiel, Alexandre Aja n'a pas su développer cette relation quasi fraternelle qu'on cette bande d'amis, qui grandissent ensemble et qui finissent par se déchirer lorsque Merrin fini par se faire assassiner : crime passionnel? Il y avait du Stephen King dans le traitement de cette amitié (je pensais justement à "IF"). Les décors, ils sont magnifiques, un peu à la Twin Peaks (c'est d'actualité ces derniers temps), le chef Op' y est pour beaucoup. Une mention spéciale acteur pour le fils de Anthony Minghella, Max qui nous aura bien fait balader tout au long du film. A part çà, pourquoi ma note est faible, tout simplement par rapport à cette fin tout en CGI qui m'a complètement déconnecté du climax final entre les antagonistes... après c'est bouclé vite fait bien fait et c'est dommage, le personnage d'Iggy méritait d'avoir une fin très opposé à sa souffrance qu'il traine. Au moins Alexandre Aja ose sortir des sentier battu de la réalisation pour nous offrir de véritable oeuvre fantastique.
    Blog Be French
    Blog Be French

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 111 critiques

    2,5
    Publiée le 19 novembre 2014
    Voguant entre film fantastique aux bases théologiques et série B horrifique, Alexandre Aja propose un divertissement original, très second degrés, et parfois même ingénieux. Reste que pour faire un film crédible, on ne peut pas voguer en ligne de flottaison éternellement... Il faut savoir où l'on va et ne pas laisser traîner de trop grosses ficelles derrière soi. Chose qu'Aja ne semble pas encore maîtriser... Retrouvez nos avis et critiques ciné sur Be French !
    Mathieu H.
    Mathieu H.

    Suivre son activité 29 abonnés

    2,0
    Publiée le 8 octobre 2014
    Ayant un avis non objectif car j'ai lu le livre de Joe Hill (je vois déjà les gens râler après la célèbre phrase "le livre est mieux"), et bien oui le livre est mieux (voire excellent à côté de mauvais film). Aja a trahi la promesse d'une adaptation, digne de ce nom, d'un ouvrage qui vaut le détour. Il bafoue les symboles et métaphores établis par Joe Hill et passe à la trappe les émotions et relations des personnages au profit du "spectacle" et du "gore". Histoire revisitée donc qui n'a en commun que le synopsis et le titre. Mise a part ça, Daniel "Potter" Radcliffe s'en sort bien et tombe juste dans un registre pas évident.
    Emmanuelle Claeys
    Emmanuelle Claeys

    Suivre son activité 43 abonnés Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 8 octobre 2014
    Un mélange poétique qui nous emmène dans un univers décalé et rock. L'histoire se tient mais parfois un peu de redondance même si globalement, le film est bien soutenu. Un Daniel bluffant de tallent : on à hâte de le retrouver.
    Thibault G
    Thibault G

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 16 critiques

    2,5
    Publiée le 8 octobre 2014
    Aja nous amène avec lui dans un délire qui passe, ou qui casse. Le réalisateur nous plonge dans les abysses ténébreuses de son esprit, et attention, c'est flippant c'est drôle. Car oui le film est comique malgré lui et remplis de clichés (les flics gays, la serveuse débile,le médecin/secrétaire, et j'en passe), et si neuneu (flashs back) qu'on croit être devant une série B à gros budget. Le spectateur se retrouve face à un point de vue sombre et hyper-sexualisé de la société et se sent piégé par des idées très subjectives de l'humanité. Et même si on se surprend parfois à lui trouver d'excellents point positifs comme une excellente bo et un Daniel Radcliff excellent (il nous ferrait presque oublier Harry Potter le bougre !), les 15 dernières minutes nous rappellent sans parcimonie que ce n'est pas Iggy l'horreur, mais bien le film en lui même. En résumé un film sans âme qui se veut manichéen du début à la fin, on en attendait pourtant le contraire.
    Lu34s
    Lu34s

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 157 critiques

    4,0
    Publiée le 7 mai 2015
    Après les talentueux remakes de La Colline À Des Yeux et Piranha (3D), Alexandre Aja nous livre sa nouvelle adaptation, cette fois-ci du livre éponyme de Joe Hill, fils de Stephen King, où l'on découvre un homme accusé à tort (?) d'avoir tué sa petite amie, et se retrouve à avoir des cornes poussant sur sa tête. Par ce pitch vraiment original, Aja en fait un film multi-genres, mélangeant film d'horreur, romance et intrigue policière, et sait rendre le tout parfaitement homogène malgré quelques lourdeurs scénaristiques, notamment sur la fin. Tout cela est du grâce à une réalisation ultra stylisée de par ses mouvements de caméra, cette ambiance glauque qu'il arrive à distiller tout le long du film grâce à une excellente bande originale et un acteur principal au plus haut de sa forme. En effet, Daniel Radcliffe sait parfaitement nous faire oublier le rôle de petit magicien à lunettes qu'il a incarné pendant une décennie en campant le rôle d'un homme torturé par le mal et surtout le diable, symbole représenté par la malédiction (?) des cornes qu'il doit porter. Les seconds rôles ne sont pas vraiment exceptionnels même si Juno Temple reste parfaitement crédible dans le sien. Et même si la dimension religieuse peut en déplaire certains, Horns se révèle être parfaitement divertissant, savamment bien dosé dans les genres, avec un Daniel Radcliffe dans son meilleur rôle à ce jour et une réalisation du français vraiment originale.
    Paul T
    Paul T

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 47 critiques

    3,5
    Publiée le 7 octobre 2014
    Avec Horns, adapté du roman éponyme de Joe Hill, Alexandre Aja était à deux doigts de réaliser le film fantastique de l’année. À deux doigts seulement. Malgré une réalisation impeccable et des pistes scénaristiques diablement intéressantes, le dernier film du réalisateur du remake réussi de La colline a des yeux et du très marrant Piranha 3D peine à convaincre faute à un montage qui révèle très tôt l’intrigue. Dommage, on espérait tellement plus de la rencontre entre le fils Arcady et le fils King… Ignatius Perrish (Daniel Radcliffe), accusé du viol et du meurtre de sa petit-amie Merrin (Juno Temple) évite l’emprisonnement préventif grâce à son ami avocat Lee (Max Minghella). Profitant de sa liberté temporaire et dans l’attente de son procès, il mène l’enquête. Les suspects sont nombreux en commençant par son frère Terry (Joe Anderson) ou son amie Glenna (Kelli Garner). Ami d’enfance, le shérif du conté, Eric (Michael Adamthwaite), lui colle aux basques. Horns part tout simplement d’une idée géniale. Ignatius Perrish est livré à la vindicte populaire. Tous les bien-pensants culs-bénits de sa petite ville manifestent devant chez lui en réclamant sa mort. Excédé, Ignatius en vient à souhaitez à voix haute, en provocation envers les journalistes, l’aide du diable puisqu’il renie Dieu qui a laissé mourir sa bien-aimée. Il ne s’attend pas à être exaucé mais pourtant des cornes commencent rapidement à lui-poussé. Horns reprend l’imagerie de Lucifer portée par un pan de la littérature fantastique, c’est-à-dire une vision reprenant la stricte étymologie du nom, le porteur de lumière. Ainsi, le démon qui s’empare d’Ignatius ne le fais pas sombrer dans la folie. D’une part, il ouvre le cœur des autres qui se confient spontanément sur leurs secrets les plus puissamment enfouis. D’autre part, il permet à Ignatius, sans abandonner son humanité, de se délester du poids de certaines culpabilités. En somme, les cornes d’Ignatius révèlent aux grands jours les ambitions humaines. Dans un premier temps effrayé par les confidences de ses rencontres, Ignatius prend conscience que les cornes agissent comme un puissant sérum de vérité. En enquêtant, il entendra aussi certaines choses dont il se serait passé comme le ressentis de ses parents. Toutefois, il est le seul à se souvenir de ses conversations. Comme si la part sombre de l’être humain devait le rester. La plupart des confidences versent immédiatement dans le stupre et la luxure au risque de choquer quelques âmes sensibles dans la salle. Malgré tout, derrière cette apparente vulgarité, Ignatius permet à certains d’assumer enfin ce qu’ils sont. Une enquête policière mené par le diable lui-même et une histoire d’amour, le tout saupoudré de fantastique, baignant dans les thèses les plus provocatrices et les plus folles, auraient dû assurer un film à la fois exaltant et cathartique. À la vision de la bande-annonce, on s’attendait à une apothéose nihiliste, un grand n’importe quoi digne de la fin de La cabane dans les bois de Drew Goddard ou profondément pessimiste tel L’associé du diable de Taylord Hackford. À la vision du long-métrage, on sent l’intention mais on peut chercher longtemps les sensations qu’évoquent ces deux-titres dans nos mémoires cinéphiles. La faute à un montage déconcertant, pour la première fois, on en viendrait à demander une version du réalisateur rente ou quarante minutes moins longues. L’aspect dramatique du film est totalement anéanti par une aberration scénaristique. Au bout de quinze minutes seulement, un long retour en arrière nous ramène dans l’enfance des principaux protagonistes. Celui semble avoir deux but. Le premier, louable, est de vouloir ancrer l’amour profond qui anime Ignatius et Merrin. Malgré tout, c’est une sacré mauvaise idée. On n’a absolument pas besoin qu’on nous explicite leur amour, pire il perd en force avec ce procédé. Le spectateur est tout à fait prêt à croire à un amour pure et intemporelle juste parce que le héros l’affirme. Vouloir l’expliciter davantage, c’est le faire passer du statut de légende à celui d’amour d’enfance… Ensuite, le second but est de donner des clés de compréhensions des rapports de ces adultes qui ont vécus leurs enfance ensemble. Seulement, ce « flash-back » donne toutes les clés, absolument toute, pour comprendre qui est l’assassin et ses motifs. Au bout de quinze minutes. Vraiment. Cette erreur impardonnable gâche tout le plaisir et le suspens qui doivent prévaloir dans un thriller, fût-il fantastique. Dans les tout derniers instants déjantés du film, Alexandre Aja fait parler l’hémoglobine, c’est une honorable intention de « fan service ». Toutefois, cela ne réussit pas à sauver le film dont l’intrigue a été tué dans l’œuf et dont le côté fun ne renaît que périodiquement au cours de rares scènes réellement entraînantes. Horns est un rendez-vous manqué. D’autant plus qu’aucun comédien ne démérite. Comme nous l’avons dis plus haut, le même film remonter en excluant les « flash-back » aurait fait l’effet d’un coup de poing lancé vers les cieux. Retrouvez nos autres critiques sur Une Graine dans un Pot :
    Hollywood-Biographer
    Hollywood-Biographer

    Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 777 critiques

    3,5
    Publiée le 7 octobre 2014
    Le nouveau film d'Alexandre AJA est une véritable réussite. "Horns" est à la fois original et intriguant jusqu'à sa conclusion finale. Le suspense est au rendez-vous, la mise en scène habile. Il comprend, en outre, un beau mélange de thriller, de comédie, de romance et de fantastique. Daniel RADCLIFFE y est étincelant. Il signe ici l'un de ses plus grands rôles post "Harry POTTER". Les effets spéciaux sont également de qualité. En somme, il s'agit d'un excellent moment de divertissement.
    goti3d
    goti3d

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 28 critiques

    1,5
    Publiée le 7 octobre 2014
    film original au début et qui part complètement en vrille, la fin est catastrophique et d'un niais absolu. Les effets spéciaux quant à eux sont terriblement mauvais.
    alexterreur
    alexterreur

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 10 critiques

    4,0
    Publiée le 7 octobre 2014
    A la fois drôle et déjanté, mais aussi fort et touchant, ce film m'a vraiment agréablement surpris. Il ne rentre dans aucun genre, et ne ressemble a aucun film. On n'est a des années lumières d'Harry Potter. Beaucoup plus sombre et mature. De plus, le scénario est extrêmement bien emmener par Daniel radcliffe, parfait pour ce genre de rôle. Un film étonnant, et vraiment rafraîchissant. Très bon film décomplexé.
    soft78
    soft78

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 23 critiques

    1,0
    Publiée le 12 janvier 2015
    Diable! Fuyez!!! Le mec se promène avec des cornes et tout le monde s'en fou... spoiler: Le mec se pointe en diable devant chez son ex futur beau père, le beau père même pas peur, il se transforme en diable dans la foret pendant un combat, les mecs même pas peur, c'est du n'importe quoi!!! Pourquoi lui pousse t-il des cornes? On ne sait pas! Lui, cherche t-il pourquoi des cornes sortent de sa tête? Non! Cherche t-il comment s'en débarrasser? Ouai, spoiler: il va voir un prêtre qui lui dit "ba crève" et après un médecin qui trouve mieux à faire tout ça grâce au pouvoir "maléfique" des cornes, donc il cherche pendant 5min! Le titre du film c'est HORNS cornes en fr non? Le pouvoir maléfique des cornes... quelle blague! Je dirai plutôt que c'est le pouvoir sexuel des cornes lol. Ce film n'est pas un drame (d'un coté oui) c'est un thriller comique SF d’où les scènes bidons complètement décalées par rapport au sujet. Je donne donc une étoile pour quelques scènes décalées qui m'ont fait bien rire mais 0 pour le film.
    Cyril B
    Cyril B

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 282 critiques

    3,0
    Publiée le 7 octobre 2014
    Pas mal ! J'ai beaucoup aimé l'ambiance, le jeu de pouvoirs, et la recherche de la vérité puisque c'est principalement un thriller, fantastique, mais thriller tout de même. Bons effets spéciaux, très bonne B.O., dommage que la fin soit légèrement décevante. Mais ça reste un film sympa.
    FilmsAddict
    FilmsAddict

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 216 critiques

    4,0
    Publiée le 7 octobre 2014
    Une oeuvre à nulle autre pareille, d'une singularité et d'une originalité plus que bienvenues. Un mélange des genres (fantastique, horreur, thriller, comédie noire) audacieux et extrêmement fun. Un vrai plaisir coupable qui rebutera certains (c'est violent, osé, et la fin abusée en déconcertera plusieurs). Le scénario est bon, même si la chute est plutôt classique. Le film est plastiquement sublime, rempli d'images de grande qualité et d'effets spéciaux réussis. Daniel Radcliffe déploie toute l'immensité de son talent. Alexandre Aja le qualifie d'ailleurs comme le plus talentueux acteur de sa génération, assurément à suivre. Après l'excellent "the woman in black" et maintenant "horns", l'après "Harry Potter" est clairement amorcé et D. Radcliffe mérite des rôles conséquents. "Horns" est tout simplement ce que j'ai vu de plus original depuis longtemps, un bon gros trip horrifique et comique visuellement splendide.
    Michael H.
    Michael H.

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 27 critiques

    3,0
    Publiée le 7 octobre 2014
    Voici une fable qympathique, mêlant le glauque et le comique. Daniel est bien dans ce role, mais son doublage français est vraiment horrible !
    edwige B.
    edwige B.

    Suivre son activité

    2,5
    Publiée le 7 octobre 2014
    J'ai été déçue par le film et je trouve cela dommage car l'idée de base est sympa : des cornes qui poussent et qui deviennent un sérum de vérité, où les personnes racontent leurs vices et leurs pensées les plus intimes. Cela donne des scènes cocasses mais avec un goût de pas assez. Tout le long du film j'ai attendu quelque chose, que le film décolle, mais rien, c'est mou. Les flash-back sont longs et n'apportent pas grand chose. On est noyé dans cette enquête policière qui n'avance pas.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top