Mon AlloCiné
Retour à la vie
note moyenne
3,5
24 notes dont 7 critiques
14% (1 critique)
43% (3 critiques)
43% (3 critiques)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur Retour à la vie ?

7 critiques spectateurs

halou

Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 1 484 critiques

4,0Très bien
Publiée le 11/11/2011

Cinq sketchs de qualité par 4 grands réalisateurs sur un thème du retour de guerre et notamment le retour civil des combattants français. Plusieurs thèmes abordés soulevant nombre de questions à cette époque et restant malgré tout parfaitement d'actualité sur le fond. Un régal pour le spectateur de voir une palette d'acteurs de qualité (Reggiani, Blier, Frankeur, etc.). A noter une grande performance de Jouvet dans le film de Clouzot. A voir.

Plume231

Suivre son activité 523 abonnés Lire ses 4 612 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 19/11/2014

Cinq sketchs ayant pour thème commun le retour à une vie normale, aussi normale que puisse être leur vie après cela, de cinq anciens prisonniers français des camps nazis, cinq sketchs qui peuvent être cruels, sombres, émouvants, caustiques, parfois même légers... 1. Le retour de Tante Emma : D'habitude je suis très loin de porter dans mon estime le cinéma d'André Cayatte que je trouve trop lourdement didactique et manichéen mais là il fait très bien le boulot. L'histoire est celle d'une rescapée de Dachau, épuisée totalement physiquement et moralement (et on la comprend !!!) qui va devoir faire face à une autre épreuve de retour dans sa famille : la cupidité de cette dernière. L'écriture de l'histoire est intelligente car elle ne charge pas inutilement les personnages ; ces derniers étant bien attentionnés mais ne pouvant s'empêcher de faire ressortir leur vénalité lorsqu'une question d'héritage est en jeu. Leur attitude est détestable mais tellement "humaine" qu'on les méprise sans vraiment les haïr. L'interprétation, en particulier celle de Bernard Blier, est excellente. 2. Le retour d'Antoine : Comme dans ton bon film à sketchs qui se respecte il faut au moins un raté. Ne cherchez pas plus loin, c'est celui-ci. L'histoire : un prisonnier de guerre fraîchement libéré se retrouve barman de nuit dans un hôtel réquisitionné pour un groupe de femmes militaires américaines. On pouvait s'attendre à quelque chose de piquant ici. Ce n'est pas le cas, on a juste le droit à un ensemble bien-pensant, sans audace, insignifiant pour ne pas dire niais. 3. Le retour de Jean : Ah un sketch réalisé par un géant du cinéma : Henri-Georges Clouzot... On s'attend donc avec ce cinéaste, surtout sur le thème s'y prête à merveille, à quelque chose de fort et de décapant, on ne va pas être déçu. Le réalisateur, injustement accusé d'avoir été collabo, ne manque de profiter de cette occasion pour régler ses comptes avec la France bien-pensante dans la première moitié de l'histoire. Rien que la séquence où un vieillard qui se dit bon pied, bon œil avec le "Maréchal" tout en montrant un portrait de de Gaulle vaut son pesant d'or. Mais c'est surtout dans la seconde moitié que le sketch est le plus remarquable en développant un discours très intelligent et pertinent sur "la banalité du mal" et puis surtout sur la "banalité" de ceux qui peuvent le faire. Si la grande réussite de cette partie de l'ensemble du film, la plus réussie de l'ensemble d'ailleurs, doit beaucoup à l'immense talent de son réalisateur, il est incontestable qu'elle doit aussi énormément à l'interprétation du géant Louis Jouvet, impérial en ancien prisonnier qui veut comprendre. 4. Le retour de René : Un sketch ici assez léger, ce qui ne l'empêche pas de se montrer très caustique au début en se moquant des officiels, qui n'ont pas peur du ridicule, ou du comité d'épuration, qui s'apprête à juger des femmes de ménage qui ont juste eu le tort de faire le ménage à la Kommandantur. L'histoire est celle d'un ancien prisonnier, artiste de cirque dans le civil, qui va avoir les mauvaises surprises d'apprendre que sa femme l'a quitté et que son appartement est occupé par une veuve et ses enfants. Ça se laisse regarder sans déplaisir en grande partie grâce à l'attachant Noël-Noël dans le rôle principal. 5. Le retour de Louis : Un ancien prisonnier de guerre revient dans son village accompagné d'une épouse...allemande. Inutile de préciser que la haine, certes dans un certain sens compréhensible mais entièrement ici injuste, des habitants qui ont tendance à trop assimiler "allemand" à "nazi" va tenir un rôle important dans l'histoire. Grâce à une écriture subtile et à une distribution parfaite, ce sketch est particulièrement puissant.

gnomos

Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 487 critiques

4,5Excellent
Publiée le 12/10/2013

Même si les sketchs sont inégaux quant à leur qualité cinématographique, ( j'ai assez peu apprécié le deuxième, où je me suis quelque peu ennuyée ), il faut quand même souligner le courage des metteurs en scène et autres distributeurs d'avoir tourné un film comme celui-ci quatre ans après le traumatisme de la seconde GM. Car certains sujets abordés étaient quand même osés, que ce soit cette évocation frontale de la rescapée de Dachau victime de la cupidité de ses neveux, ou la vengeance d'un homme victime des tortures infligés par les ennemis, ( prodigieux Louis Jouvet, comme toujours ), et l'histoire interprétée par Serge Reggiani, ramenant sa nouvelle épouse, une Allemande, après sa captivité. Même l'histoire de Noël-Noël, qui revient et se rend compte qu'il a tout perdu de sa vie passée est émouvante. Un film nécessaire à la mémoire collective, qui rappelle que le retour des survivants ne fût pas toujours un conte de fées.

JR Les Iffs

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 936 critiques

3,5Bien
Publiée le 02/02/2013

Film français à sketches. 1946 1. Le retour d'Emma (Cayatte) Très bon film dans lequel les protagonistes se montrent plus intéressés par l'argent que par la santé de la déportée. Bon travail de Blier. La réalisation est également à la hauteur. 3/5 2. Le retour d'Antoine (Lampin) Antoine trouve un travail de barman dans un hôtel où se trouvent des femmes militaires, comme il est beau...il va se trouver débordé. C'est ici une comédie et François Périer s'en tire bien. La réalisation est plate, et c'est assez futile. 2/5 3. Le retour de Jean (Clouzot) Un ancien nazi blessé trouve refuge dans la chambre d'un ancien déporté. Celui-ci le reconnaît. Bien réalisé, ce film montre tout le talent de Clouzot et l'art de Jouvet. De bons dialogues, une réflexion sur le mal, film profond. 4/5 4. Le retour de René (Dreville) Un prisonnier de guerre revient chez lui, mais son appartement est occupé et sa femme partie. L'humour n'est pas absent de ce film assez bien réalisé. L'acteur Noêl-Noêl est parfait dans son rôle de faux niais. Happy end. 3/5 5. Le retour de de Louis (Dréville) Un soldat prisonnier en allemagne revient avec sa femme... allemande. Au village, ça pose problème. Ce film montre une réalité, les problèmes sont bien posés, mais ici les solutions sont définitives. Une réalisation sobre mais efficace. Reggiani est très bon. Un film courageux, un peu caricatural, avec un happy end un peu forcé...

TTNOUGAT

Suivre son activité 136 abonnés Lire ses 2 178 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 07/05/2010

Sans doute le plus beau film à sketches du cinéma français d'autant qu'il a été signé conjointement par des cinéastes importants. D'emblée on comprend pourquoi il a été si mal accueilli en 1949,c'est d'ailleurs le vrai sujet du cinquième sketch...Trop tôt. Quels acteurs non de non ! Blier admirable pour avoir accepté un tel rôle,Jouvet n'avait jamais été aussi loin dans l'horreur,Noël-Noël et sa délicieuse tendresse,Perier avec son humour à lui et enfin Reggiani absolument parfait malgré sa jeunesse ,handicap lourd pour un tel rôle. Les 5 sketches sont réussis même celui qui vire à la comédie qui est d'ailleurs vraiment bienvenue dans un contexte aussi étouffant. Chacun aura sa préférence selon sa propre sensibilité ou selon la leçon qu'il en aura tiré...Celui que je ne risque pas d'oublier est de Clouzot,il est vraiment terrible au sens profond du terme et ne nous laisse aucune chance de rédemption. Ses dialogues sont pénétrants comme des lames de couteau et Jouvet pousse à fond la désespérance avec son immense talent...Dans ce rôle il est irremplaçable et ceux qui le connaissent mal ne devraient pas rater sa prestation. Ce film est utile ,il peut servir à certains de révélateur de l'âme humaine,de ses faiblesses mais aussi de ses forces. C'est un témoignage magnifique.

fuck-les-modérateurs-allociné

Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 3 925 critiques

4,0Très bien
Publiée le 31/08/2008

Film assez intéressant sur une période meconnue.

sapiens

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 684 critiques

3,5Bien
Publiée le 25/04/2006

Ce film à sketchs tourné immédiatement après guerre fut boudé du public, qui après des années de privations ne voulait pas voir la réalité des problèmes et les conséquences que cette guerre posait. "Retour à la vie" est ainsi le premier film a évoquer le génocide juif dans son premier sketch. Mais pose également d'autres question humaniste comme la réhabilitation des allemands aux yeux des français à la sortie de la guerre. Signé par 4 metteurs en scène, on retrouve chronologiquement Georges Lampin, André Cayatte, Henri-Georges Clouzot et Jean Drévile (pour les 2 derniers sketchs). Si le premier sketch se veut manquant en montrant ce que personne n'a voulut voir durant la guerre (le génocide juif). Il est contrebalancé par le deuxième très léger et frivole et qui surement le moins réussit des 5. Derrière le troisième on reconnait la griffe de Clouzot qui confronte ses personnages à leurs pulsions de vengeance. Le quatrième marque de nouveau une pose avec une histoire d'idylle très plaisante merveilleusement joué par Noël Noël. Et enfin le dernier revient sur le comportement honteux de certains français à la sortie de la guerre sur les collabos ou suposé collabos.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top