Mon AlloCiné
Le Discours d'un roi
note moyenne
4,3
22501 notes dont 2209 critiques
32% (701 critiques)
44% (983 critiques)
16% (363 critiques)
4% (99 critiques)
2% (44 critiques)
1% (19 critiques)
Votre avis sur Le Discours d'un roi ?

2209 critiques spectateurs

Jeremy C

Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 685 critiques

4,0Très bien
Publiée le 22/01/2018

Centré sur la culture britannique, notamment sur la royauté et ses doctrines, Tom Hooper dénoue une problématique qui touche tout individu, possédant un blocage qu’il se doit de dominer pour avancer. Le contexte veut que le bégaiement d’un futur Roi lui ampute de sa crédibilité et de son respect, qu’on devrait lui accorder en tant que personne, malgré tout. Aborder cette condition sous une forme de maladie a de quoi adoucir l’approche, et cela répond à de nombreuses phobies que tout orateur occasionnel se doit de prendre en compte. Bien évidemment, il est fortement conseillé de se lancer dans une lecture en version originale, rendant ainsi justice à la performance de Colin Firth dans le rôle du Roi, mais cela apporte également une dimension plus crédible et réaliste de la maladie, tout comme les nuances que l’on apprend à son sujet. On ouvre avec toute cette problématique, induisant l’importance pour le profit personnel et la responsabilité commune dans un discours disfluent. On prend alors l’occasion de nous présenter le duc d’York, dans l’ombre de son père le Roi et de son frère Edward VIII (Guy Pearce). Le récit l’installe alors dans une situation inconfortable sous différents formats. La lutte contre son bégaiement est un handicap qui le rabaisse peu à peu, tout comme son tempérament impulsif et peu commode, indigne de la royauté qu’il symbolise. Il se referme ainsi à toute résolution, car la peur le guette et le premier facteur qui le boque autant est un conflit interne qu’il a envers son image. Seule son épouse (Helena Bonham Carter) soutient sa peine et propose de palier à sa « maladie » que tout son entourage juge au premier abord. Le fait de restreindre les interactions à la noblesse ajoute une pression supplémentaire, du fait de la responsabilité que l’on incarne et on le comprend assez vite. Sa famille ou bien l’Archevêque n’hésitent pas à le lui rappeler. Il ne demande rien, il pensait passer une vie paisible dissimulant son mal, mais il vient toujours un moment où il faut affronter ses faiblesses, et pourquoi pas les dompter pour les transformer en force ? Assez rapidement, nous faisons la connaissance d’un thérapeute aux méthodes peu orthodoxes, mais qui s’avèrent payantes en un sens. Lionel Logue (Goeffrey Rush) aide ainsi son altesse dans une totale modestie et envie de réussir dans son pari. Il le place ainsi comme son égal, l’appelant Bertie, et peu à peu une relation de confiance s’installe entre eux. Cependant, il est inévitable de signaler un soupçon de relâchement dans une motivation saccadée par la vie privée. Logue use ainsi d’astuces pour aider le duc à comprendre d’où vient le mal qui lui colle à la peau. Le souci du bégaiement n’est alors qu’un détail à la vue du réel problème qui le préoccupe réellement. La confiance en soi est la clé de voûte qu’il doit acquérir afin de gérer la mécanique de son élocution. Passé un certain âge, on devient un homme. La maturité doit pouvoir restreindre les jugements sur sa propre personne. C’est ce que vit le duc en s’écoutant parler, il se jugeait. Ainsi, il devra se défaire de ce jugement qui gouverne son tempérament. Il doit renouer avec l’enfance qui n’a pas été aussi glorieux qu’il l’a vécu, malgré le rang qu’il occupe. Vient ensuite le moment fort du film. Le fameux discours de George VI à l’aube de la guerre est une transition importante pour le moral du peuple, représentant une grande majorité de la population mondiale. L’exercice pour cet homme est de peser chacun de ses mots, sans que son bégaiement ne lui fasse défaut, afin de rester crédible et afin qu’il puisse enfin honorer son peuple de son statut de leader et d’espoir. Chaque mot devient une révélation, chaque mot devient un espoir, chaque silence se transforme en émotion et il n’y a plus qu’une voix pour tous les guider. On ne manquera pas une brève comparaison avec un autre grand orateur de l’autre côté de la manche, qui menace la stabilité d’un monde aux portes de sa haine et sa terreur. De même, les apparitions de Winston Churchill sont fortement rafraichissantes, en connaissant le personnage et ce qu’il induira par la suite. Ainsi, il est reconnu comme Roi et la fierté d’avoir surmonté un obstacle est justifiée par un mental rudement mis à l’épreuve. « Le Discours d’un Roi » symbolise alors une thérapie hors du commun, où une complicité se dresse pour vaincre les préjugés. Et par le biais d’une véracité historique, l’intrigue y parvient et réussit à faire jaillir l’émotion à chaque moment de faiblesse du Roi, alors qu’il se démène avec effort pour la canaliser en force et en caractère. Cela ne manquera donc pas de nous surprendre, mais la simplicité de la mise en scène l’emporte sur ce qui est à la base l’autobiographie d’un fait, que l’on jugeait anecdotique. Et pourtant le retour émotionnel comble tout bonnement la plus belle des morales, accompagnée d’un message de courage des plus singulières.

Sergent Zirivkiand

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 1 066 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 07/01/2018

Un chef d'œuvre émouvant, humain, réel, sublime et intelligemment écrit avec des dialogues bien ficelés, un très bon scénario, un sens de la narration superbe, des acteurs au sommet de leurs arts et une belle musique de la part d’Alexandre Desplat.

Robrex

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 533 critiques

4,5Excellent
Publiée le 03/01/2018

Vraiment un très bon film !!!! Inspiré d'une vraie histoire, "Le Discours d'un Roi" est un film émouvant, fascinant, dramatique mais avec quand même quelques doses d'humour. On reste ébahi et impressionné devant ce film car en plus d'être bien monté, les acteurs sont tous excellents. Colin Firth est tout simplement génial. Il est crédible dans son jeu et interprète son rôle à la perfection. Pareil pour Geoffrey Rush, qui est impressionnant et ça change de le voir dans ce film que dans "Pirates des Caraïbes" par exemple. Vraiment, le rapprochement amical entre les personnages de Colin Firth et de Geoffrey Rush est intéressant, drôle et émouvant (tout ça en même temps purée !!!). Quant aux autres acteurs, Helena Bonham Carter, Michael Gambon, ils sont bons aussi. Vraiment, "Le Discours d'un roi" est l'un des meilleurs films sortis en 2011, et est pas loin d'un chef d'oeuvre. Vraiment, je dirais même que ça pourrait être un film culte avec ses scènes, ses dialogues, le jeu des acteurs, etc... Bref, un grand film à voir et à ne pas jeter aux oubliettes, sinon c'est que vous êtes pas humains !!!

Les Razmottes

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 675 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 14/09/2017

Un chef d'œuvre émouvant, humain, réel, sublime et porté par des acteurs à la perfection. Un grand moment de cinéma intelligemment écrit doublé d'une belle histoire d'amitié avec des dialogues bien ficelés, un très bon scénario, un sens de la narration superbe et une belle musique de la part d’Alexandre Desplat.

Anton Ego

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 339 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 15/08/2017

C’est un chef d'œuvre émouvant, humain, réel, sublime et porté par des acteurs à la perfection. Un grand moment de cinéma intelligemment écrit doublé d'une belle histoire d'amitié avec des dialogues bien ficelés, un très bon scénario, un sens de la narration superbe et une belle musique de la part d’Alexandre Desplat.

Agnes L.

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 195 critiques

4,5Excellent
Publiée le 19/10/2016

Film émouvant qui fait toucher du doigt la souffrance des bègues et l'infinie angoisse qui les étreint. Et quand la fonction est royale, on mesure encore plus la nécessité d'avoir une élocution appropriée. Peut-être que l'on aurait pu assister davantage à cette rééducation dans le film car c'est le cœur du sujet. Il faut souligner la magnifique interprétation de l'acteur qui joue le rôle du roi George VI, Colin Firth.

ManoCornuta

Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 1 497 critiques

3,5Bien
Publiée le 09/09/2016

Sujet pour le moins étonnant pour qui ne connaît pas l'histoire de George VI (et c'était mon cas), ce Discours d'un Roi est un beau film, à l'atmosphère et à la réalisation très classiques, mais qui compense surtout par l’interprétation en tous points impeccable aussi bien de Colin Firth que de Geoffrey Rush, dont les échanges, amicaux ou à couteaux tirés, font le sel du récit. Avec également des seconds rôles bien campés (dont la délicieuse Helena Bonham Carter), la reconstitution de cette page d'histoire est particulièrement juste et le problème du bégaiement finement abordé, avec beaucoup de délicatesse et de tendresse. A voir.

天道

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 410 critiques

4,5Excellent
Publiée le 05/09/2016

Ce qui est génial avec ce film c'est que d'un point de vu purement humain, il admet qu'un roi puisse être au même niveau qu'un individu lambda. Colin Firth excelle, et son duo avec Helena Bonham Carter est tout simplement énorme. L'immersion est immédiate tout comme la proximité avec les personnages qui est très bien effectué. Un Oscar amplement mérité, honnêtement.

Roub E.

Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 2 700 critiques

4,0Très bien
Publiée le 07/07/2016

Une réussite et un beau film. J ai vu que le film était tiré d'une pièce de théâtre et chose suffisamment rare pour être notée on est jamais dans le théâtre filmé mais dans un vrai film. Un film So British dans le bon sens du terme du point de vue de l humour, du sens de la répartie et dans le même temps un côté guindé qui lui convient parfaitement. L interprétation essentielle dans ce genre de film est remarquable en tout point. Le film a en plus réussi à m'intéresser à l histoire de ces têtes couronnées qui est du genre à me rebuter habituellement et c'est à mon sens une vraie surprise car il m'a fait passer un bon moment en étant loin de ce que je recherche habituellement en regardant un film.

Le cinéphile

Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 1 743 critiques

4,0Très bien
Publiée le 15/03/2016

Subtil et touchant, le film de Tom Hooper présente Colin Firth et Geoffrey Rush sous des jours inédits et percutants. Le long métrage raconte les problèmes d’élocution du roi George VI, atteint de bégayement, attrait négatif quand il s’agit de diriger un pays. Ainsi le roi George va prendre des cours d’orthophonie avec le personnage de Geoffrey Rush. Un long métrage de qualité, créant une alchimie salvateur et calme entre les deux protagonistes.

Steven O.

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 370 critiques

4,5Excellent
Publiée le 15/02/2016

Magnifique sublime. Cette histoire que je ne connaissais pas est passionnante. Colin Firth est excellent mais pour moi la palme revient à Geoffrey rush tout bonnement parfait. L'histoire qui aurait pu être soporifique est très bien mené si bien que l'on ne s'ennuie pas les dialogues et répliques sont parfaites franchement pas grand chose à redire sur ce film

Vincent L

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 73 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 24/08/2015

Un biopic captivant retraçant l'histoire de Georges VI, passant du duc d'Yorgh au roi d'Angleterre qui prononça le fameux discours lors des débuts de la 2nde Guerre Mondiale. Mais l'intérêt, le point fort de ce film reste en soi le bégaiement du roi, un handicap inconvénient par rapport à son statut. Pour ce faire, il fait appel à un orthophoniste australien aux méthodes contestées mais toutefois révolutionnaires. De là commence une grande histoire d'amitié qui se construit tout au long du film, ayant des hauts et des bas, dû notamment à ces deux mondes opposés possédants des règles et des modes de vie différentes.. La réalisation est excellente, en lien avec une mise en scène indiscutable. Ce film est porté par un fabuleux duo : Colin Firth et Geoffrey Rush, épaulés bien évidement par l'étincelante Helena Bonham Carter. Au sommet de son art, Colin Firth livre une prestation exemplaire. Omniprésent du début jusqu'à la fin, il campe à merveille ce roi bégayant qui fut aidé par un orthophoniste. Ce dernier est interprété par l'immense Geoffrey Rush, sous ses beaux jours, épatant donnant un peu de légèreté et de gaieté à ce chef d'oeuvre.. Ce film n'est point ennuyeux car il y a peu de longs plans de séquence, caractéristique classique en général d'un biopic. La caméra ne cesse de bouger Spoiler: (ex: lors du discours de fin, entre autres), ce qui amène le spectateur a apprécié ce film d'une efficacité redoutable.. Un très bon scénario, ce film est intelligemment écrit, avec des dialogues bien ficelés et un sens de la narration superbe. Une belle musique de la part d'Alexandre Desplat, prodigieuse qui démontre à quel point ce compositeur français va faire une longue carrière à Hollywood...

Anonymous :)

Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 531 critiques

3,5Bien
Publiée le 02/08/2015

Pour son troisième long-métrage en tant que réalisateur, Tom Hooper a frappé un grand coup avec "Le Discours d'un Roi" lauréat de nombreux oscars et de 118 nominations. Mais cela est il exagéré ? Car si le métrage ne possède pas de défauts majeurs, force est d'admettre le classicisme dans la mise en scène et le traitement de l'intrigue. Dans les années 1930, au Royaume-Uni, le prince Albert, vit un grave problème de bégaiement. L'abdication de son frère aîné Édouard VIII l'oblige à monter sur le trône malgré son handicap. Avec l'aide d'un orthophoniste aux méthodes peu orthodoxe, il va surmonter ses difficultés. Évoluant sur les pans inconnus de la famille royale Britannique, l'intrigue nous invite à découvrir un personnage atypique au caractère bien trempé, touchant par son humanité. Le réalisateur joue la carte de la sensibilité en développant très habilement le lien profond qui va se nouer entre les deux hommes et parvient à trouver le parfait équilibre entre drame et comédie. Les touches d'humour sont disséminées avec intelligence comme par exemple les leçons de vie de Lionel Logue, irrésistibles. Le spectateur prend plaisir à suivre le développement de cette relation touchante avec des accents un peu cucul tout de même. Tom Hooper réalise un beau film qui toutefois n'a rien d'original par son traitement mais qui assure l'essentiel avec une réalisation soignée et efficace, et ce, malgré l'académisme de la mise en scène. On est plongé malgré nous dans l'Angleterre de l'avant guerre avec des décors impeccables et une bande son superbe. Colin Firth livre une interprétation formidable et suscite l'empathie dès les premières scènes. Geoffrey Rush, lui, interprète brillamment le thérapeute aux méthodes peu communes, Helena Bonham Carter s'approprie bien le rôle d'épouse royale et Guy Pearce reste tout à fait crédible. Ainsi, "Le Discours d'un roi" est un beau film très intéressant qui séduit par la qualité remarquable de ses dialogues.

nathbentura

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 207 critiques

4,0Très bien
Publiée le 21/07/2015

Ce film de Tom Hooper est d'une puissance incroyable autant dans les émotions qu'il transmet que dans tout son aspect technique. Il permet, tout en nous apprenant l'histoire de l'Angleterre, de nous montrer le combat d'un homme contre lui-même, et quel combat ! Le défaut de langage du roi George VI paraît tellement anodin mais pourtant si lourd de conséquences, ce personnage tourmenté est joué par Colin Firth avec une justesse et un brio qui ne peuvent qu'être congratulés. Tout le long du film, Hooper arrive à installer une tension et Firth une réelle empathie pour le roi, ses multiples face-à-face avec Logue, lui aussi interprété avec brio par Geoffrey Rush, étant juste magnifiques jusqu'a l'ultime discours dans une scène dantesque, pleine d'émotion, de tension etc… bref un film très réussi qui mérite amplement ses multiples récompenses, notamment celle du meilleur acteur pour Colin Firth

Shephard69

Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 1 754 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 29/05/2014

Malgré une construction qui incite un peu trop à l'émotion et une trame classique pour ce genre de film, un chef d'œuvre somptueux porté par un casting royal avec en tête les énormes prestations de Colin Firth et Geoffrey Rush dont les joutes verbales lors de leurs faces à faces sont truculentes et pleines d'humour. Un ensemble plus tourné vers une psychologie approfondie et finement analysée des personnages que vers une mise en scène plus élaborée et éventuellement trop lourde. Splendide.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top