Notez des films
Mon AlloCiné
    Mortal Engines
    note moyenne
    3,1
    3418 notes dont 377 critiques
    répartition des 377 critiques par note
    29 critiques
    85 critiques
    109 critiques
    84 critiques
    50 critiques
    20 critiques
    Votre avis sur Mortal Engines ?

    377 critiques spectateurs

    Dudu F
    Dudu F

    Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

    0,5
    Publiée le 14 décembre 2018
    Un remake de tout ce qui a déjà été fait, tout est téléphoné... Seul point positif, les effets spéciaux
    Tikaoueya
    Tikaoueya

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 7 critiques

    0,5
    Publiée le 13 décembre 2018
    Grosse déception en ayant regardé ce film; l’idée n’est pas mal , des grandes cités qui engloutissent des plus petites pour les piller . Mais malheureusement très mauvais choix d’acteurs surtout Robert Sheehan, des personnages mal développés comme Shrike et la mise en scène que je trouve vraiment en de ça d’un seigneur des anneaux .
    x-worley
    x-worley

    Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 346 critiques

    4,0
    Publiée le 20 avril 2019
    Personnellement j'ai vraiment beaucoup aimé car ce film est tellement rafraichissant! En plus il est méga bien rythmé! Aucun moment de répit! D'autant que c'est un film assez ambitieux et visuellement c'est une tuerie. Après oui Christian Rivers n'est pas Peter Jackson, mais quand même pour un premier film et en plus de ce style(mélange de sf, space opéra et de steampunk) c'est quand même plutôt pas mal. Et oui du coup j'aimerai vraiment avoir une suite car c'est un bel univers et je pense qu'il serai bien de l'approfondir car ça rendrait le tout encore plus intense.
    labellejardinière
    labellejardinière

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 261 critiques

    0,5
    Publiée le 2 mars 2019
    Aucune cohérence, ni originalité, dans cet univers SF, à effets spéciaux quincaille. Pas de scénario se tenant. Pas d'acteurs sachant jouer. Si les "moteurs" sont promis "mortels"... l'ennui abyssal et mortel, lui, est d'emblée au rendez-vous. "Mortal Engines" : à fuir !
    Cath B
    Cath B

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 27 décembre 2018
    juste génial j'ai qd mm trouvé les dialodues un peu 'enfantin' ou plutot léger en français, je le reverrai en VO
    InayahDesFleurs
    InayahDesFleurs

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 29 décembre 2018
    J'ai adoré ce film. Tout l'imaginaire du steampunk est bien présent, et les details sont magiques. Des le départ on en prend plein les yeux même sans la 3D ce que je préfère dailleurs. Le scenario est intéressant : je ne suis pas blasée � Oui on connait le genre mais c'est vraiment bien fait et jaime la fraicheur des personnages très beaux et attachants, et supers classes ! les histoires d'amitié et d'amour sont sobrement traités. Pour moi il restera culte et je vais le revoir moulte fois.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1386 abonnés Lire ses 3 096 critiques

    1,0
    Publiée le 20 décembre 2018
    Bon OK, je le reconnais : le titre annonçait un petit peu le désastre. Mais bon, en cette fin d’année désespérément atone, reconnaissons tout de même à ce film le mérite d’avoir un pitch plein de promesses. Quand même ! Un monde post-apocalyptique. Des cités qui se déplacent. Un trip visuel annoncé par l’affiche qui semblait faire se percuter les univers du « Château ambulant » et de « Steamboy ». Tout cela annonçait de belles vertus qui manquent pas mal au cinéma d’aujourd’hui : la prise de risque et puis aussi ce machin auquel on avait recours parfois auparavant – Rah ! J’ai le nom sur le bout de la langue ! – de la créativité ! Voilà c’est ça ! Oui, moi je trouve que ce film avait l’air de tenter d’ouvrir une porte vers quelque-chose de créatif. Maladroitement certes (« Motel Engines » que ça s’appelle quand même… Non mais oh !), mais il avait l’air de le tenter malgré tout… Et puis je me suis posé devant ce film… Et là, effectivement, il ne m’a pas fallu longtemps pour comprendre que ça allait être mort de chez mort. Une minute, en gros. Oui, il ne m’a fallu qu’une seule minute pour que tous mes espoirs s’envolent. C’est bête, mais quand tu te rends compte que dès le premier champ - contrechamp il n’y a déjà aucun effort de fait ; que le réalisateur ne semble s’être posé aucune question sur la manière de construire les images qui vont présenter le lieu, le personnage principal et l’intrigue, là tu ne peux plus décemment y croire. Une vue subjective à la jumelle en guise de plan d’ouverture ? Sérieux ? On est au cinéma, dans un temple au service de l’immersion sonore et visuelle, et toi – Christian Rivers – tu proposes en guise d'ouverture un travelling pas très net sur un paysage numérique, et tout cela vu au travers d’un appareil dégueulasse ? C’est comme ça que tu veux que les spectateurs rentrent en contact avec ton univers ? Et ces contrechamps qui te posent ton personnage principal en plan poitrine et plein axe ? C'est une blague ? Eh mais c’est pas un portrait à poser sur une commode qu’on te demande de cadrer ! Essaye au moins d'amener ton personnage par un angle d'attaque ! Un regard ! Un objet singulier ! Une expression énigmatique ! Là on a juste une pauvre louloute filmée en plan poitrine qui baisse et redresse ses jumelles. C'est limite si on doit s'étonner du fait qu'il y ait une légère contre-plongée pour donner plus d'envergure au personnage ! Non mais oh ! Un personnage principal ça s'introduit mieux que ça ! Il faut que tu génères du mystère autour de lui ! Eh ! C’est pas parce que ton héroïne elle porte un foulard sur le nez que ça suffit pour la rendre énigmatique ! Sinon à ce tarif là un blocus lycéen ça deviendrait vite une partie live de « Myst » ! J’ai conscience qu’en disant cela on pourrait me reprocher d’ergoter sur des détails. Mais ces détails – justement – n’en sont pas. Quand un film t’envoie comme premier message « les possibilités narratives que me propose le cinéma je m’en fous, ce qui compte me concernant c’est de montrer au plus vite des grosses villes en CGI », pour moi ça te dit tout. Ça te dit que la seule ambition de « Mortal Engines » c’est simplement de faire ce que font tous les romans pour ados du moment : montrer des décors fantastiques et féeriques, le tout couplé à une microsociété aux allures elle-même fantastiques et féeriques (il faudra d’ailleurs m’expliquer pourquoi dans ces films, les castes sociales fermées semblent un élément constitutif de la féerie.) Manifestement, il n’y a pas d’autres ambitions que ça. Les scènes ne sont là que pour faire de la démonstration. Soit il s’agit d’une scène d’action pour explorer les entrailles de la bête et les différents lieux, soit il s’agit de longs dialogues qui sont là pour explorer les personnages ou bien les différentes strates sociales qui composent ces cités et leur extérieur. Ça reprend tellement mécaniquement les codes de la littérature adolescente que rien n'a de quoi surprendre le spectateur. Tous les clichés sont là, aussi bien dans les caractères, les physiques que les actions accomplies. Et franchement c’est vraiment très triste d’assister à ça parce que d’un autre côté il est malgré tout assez difficile de dire que ce film est l’incarnation totale de la « zéro créativité ». Pour le coup, « Mortal Engines » s’efforce de poser beaucoup de personnages, d’enjeux différents, voire même des courants de pensées. Il bâtit d’ailleurs ses mystères à résoudre sur beaucoup de niveaux, à la fois sur le passé des personnages, le passé lié aux Anciens, sur le plan secret mené par les dirigeants londoniens, ou bien encore sur l’état du monde en dehors des cités… Même chose d’ailleurs sur ces cités en elles-mêmes ! Elles regorgent de trésors visuels ! Difficile de dire qu’il n’y a pas de boulot créatif là-dedans ! Il y a tout un jeu entre le steampunk, l’imagerie d’Epinal et le mécano qui est assez poussé et qui aurait justement mérité une bien meilleure mise en valeur que ces va-et-vient nauséeux avec lesquels on nous montre tellement de choses en si peu de temps qu'il est impossible de s'attarder sur quoi que ce soit. Cette absence totale d’ambition (et de talent) cinématographique fait que ce film n’exploite jamais ses points forts. Au lieu de ça, il se noie dans des conventions visuelles, narratives et sonores (Oh par tous les dieux la musique quelle horreur !) qui transforment ce plat doté de quelques bons ingrédients en grosse gélatine ultra sucrée et absolument écœurante. Vous l’aurez donc compris, je trouve que ce film est un véritable flop. Mais si j’ai passé autant de temps à vous expliquer pourquoi je le perçois ainsi c’est tout de même pour mettre le doigt sur ce qu’il y a de plus frustrant dans toute cette histoire. Il y avait dans ce « Mortal Engines » de quoi faire une œuvre vraiment créative et enivrante. Mais s’il échoue à parvenir à ses fins, c’est juste parce que le plan de production a été de tout miser sur ce qui rassure (plein d’effets visuels partout et une structure narrative standard) plutôt que de miser sur ce qui fait rêver (une réalisation qui sait jouer de la grammaire cinématographique pour faire en sorte que le spectateur soit pris par quelque-chose qui aille au-delà de la simple accumulation d’images et du sons). Un simple changement de philosophie nous aurait permis d’avoir un film qui coûte moins cher et qui soit davantage audacieux. Bref un film qui aurait été vraiment créatif pour le coup… Mais bon, à croire que de nos jours, ce genre d’audace, c’est un coût que plus grand monde n’est prêt à prendre. Triste tout ça… Bon après, ce n’est que mon point de vue. Donc si vous n’êtes pas d’accord et que vous voulez qu’on en discute, n’hésitez pas et venez me retrouver sur lhommegrenouille.over-blog.com. Parce que le débat, moi j’aime ça… ;-)
    Carl K.
    Carl K.

    Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

    1,0
    Publiée le 14 décembre 2018
    Je ne voulais pas aller voir ce film, mais comme ma carte "5 entrées prépayées" arrivait à échéance je me suis dis "Allez laisse toi surprendre". Verdict, je mets une étoile parce que c'est vrai les décors sont réussis (et encore que...). Je ne suis sorti qu'une seule fois de ma vie avant la fin d'un film au ciné, et j'ai bien failli réitérer. Pas par dépit cette fois, juste par ennui. Il y aurait pu y avoir d'excellentes idées dans ce film mais c'est un gâchis, véritable. Acteurs mal choisis :Robert Sheehan c'est une catastrophe, Hugo Weaving en méchant non mais s'il vous plaît on en est là de l'originalité? spoiler: La fille BCBG blonde du méchant... Sérieusement? Incohérences: Franchement avec une idée pareille il y a des choses à rendre un minimum crédible. Je veux dire, les jolis parterres de fleurs et les jardins ça a de la gueule c'est mignon, mais quand il n'y a apparemment plus un seul animal vivant sur la planète bon... Ces villes dont on nous explique très très péniblement le fonctionnement... spoiler: Un pseudo méchant finalement gentil qui fout le feu à une plate-forme aérienne, cette dernière s'embrase suffisamment doucement pour que tout le monde se casse. Le pseudo-méchant qui jette par dessus bord uniquement ceux qui sont là pour faire le nombre . S'il vous plaît si vous faites spoiler: cramer une plate-forme faites de brindille s faites le bien ou ne le faites pas ! Scénario morne à souhait: je passe les clichés de tous les films que j'ai pu voir dans celui-là, ils sont déjà bien décrits dans d'autres commentaires, mais qu'est ce qu'on s'ennuie. À 40 minutes de la fin je me suis dis "J'espère qu'il va y avoir un semblant de fin histoire de ne pas avoir perdu 2h de ma vie, parce que clairement la suite je n'irai pas la voir". En définitive, fin il y a eu, mais quelle horreur, en mode "On a plus assez de temps, on ne va pas y passer 3h vas-y ceux-là tu les tue vite fait parce que sinon je sais pas trop ce qu'on va en faire". J'aurais du partir 40 minutes avant la fin. C'est bien de vouloir faire un parallèle au capitalisme avec les bourgades qui se font engloutir par les mégapoles parce qu'elles n'ont pas les moyens de tenir la cadence , ça fait carrément gnangnan mais bon y a un semblant de fond au moins. Mais si c'est pour finir par un tel navet, avec toutes ces scènes téléphonées, des histoires d'amour inutiles et qui n'existent que sur le papier (parce que dans les faits sérieux il n'y a qu'eux pour y voir quoi que ce soit), franchement il vaut mieux s'abstenir. J'étais sur une série de films que j'avais bien apprécié, Mortal Engines vient stopper net la série. Vivement le digne successeur du Seigneur des Anneaux (un jour peut-être qui sait ...) parce que niveau SF et Peter Jackson pour l'instant ça rame sévèrement, et de plus en plus c'est peut-être ça le pire.
    Ludovic M
    Ludovic M

    Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

    0,5
    Publiée le 13 décembre 2018
    Ce Film est un énorme navet!!! Je suis un grand Fan de SF blockbuster ect.... Mais alors la on touche vraiment le fond et plus on avance dans le film et plus sa creuse dans le nullissime. Du copier coller de star wars à certains moments avec une célèbre phrase culte et oui pourquoi pas. Les meilleurs répliques de horatio dans " Les experts à MIAMI" Des décors digne de "XENA la guerrière" Des combats sponsorisés par "POWER RANGERS" (pas le film pire les épisodes de TFOU) Le jeux des acteurs est tout simplement catastrophique. (En même temps avec un casting aussi déplorable) Tout est téléphoné. 90% du budget est passé dans les 5 premières minutes du film (Soit le trailer) A mettre dans la catégorie des films comiques. Les gens rigolait dans la salle tellement c'était ridicule par moment. Point positif : Seul les effets spéciaux sont correct. LUCAS, SPIELBERG, CAMERON, BURTON et tous les autres ont encore vraiment de belles années devant eux. Bref pour conclure, si vous avez 10€ à jeter à la poubelle et que vous pensez avoir 2h d'espérance de vie en trop allez y.
    L'Info Tout Court
    L'Info Tout Court

    Suivre son activité 260 abonnés Lire ses 829 critiques

    2,0
    Publiée le 12 décembre 2018
    On se mange tous les clichés du genre avec une relation amoureuse cahier des charges et des situations prévisibles à n’en plus finir. Et quand on ne s’amuse pas à faire un bingo avec des scènes et des dialogues vus et entendus mille fois, on s’arrache les cheveux sur la débilité de certains twists (qui pompent beaucoup sur Star Wars).
    Mathieu P.
    Mathieu P.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 2 critiques

    1,5
    Publiée le 13 décembre 2018
    Un film anecdotique aussi vite vu aussi vite oublié. Le scénario a l’épaisseur d’une soucoupe, les personnages sont caricaturaux et pas charismatiques pour un sous, et les références à de vrais films sont légions sans leur arriver à la cheville (Star Wars, Avatar, Le seigneur des anneaux, Terminator, Mad Max). Sans parler de l’opposition manichéenne empire américain > Chine même pas dissimulée. Bref j’ai passé ma séance à lever les yeux au plafond (dans le noir ça a encore moins d’intérêt lol).
    thierryscandella
    thierryscandella

    Suivre son activité Lire sa critique

    1,0
    Publiée le 14 décembre 2018
    J’ai visionné Mortal Engines hier soir, je suis sous le choc… Le pire du pire est atteint… Tout y est, depuis les incohérences techniques et scénaristes jusqu’aux préjugés raciaux à la Hollywood sur les blacks et asiatiques. J'espère qu'il est évident pour tous que tout ce que l'on voit est techniquement impossible ? Rassurez-moi, vous ne croyez pas qu'il est possible de construire ça ? Non mais non mais vous savez qu’ils ont pompé le scénario de star wars jusque dans les détails, en plus ? La gigantesque cité sur roue attaque spoiler: la grande muraille des chinois, enfin je veux dire le mur fortifié des gentils largement asiatiques avec… un gigantesque canon laser… Mais les chasseurs X-wings (dont l’un est directement copié sur star wars) attaquent l’étoile noire, enfin la grande cité mobile, en rase-motte, détruisent les tourelles antiaériennes, et l’un d’eux piloté par le héro pénètre à l’intérieur et envoie les torpilles à photons, enfin je veux dire, tire, sur le coeur de la source d’énergie puis ressort de justesse entouré d’explosions… Oui, oui, dans l’histoire il y a aussi le genre "je suis ton père", un superméchant qui revient du côté obscur au moment de sa mort et un marché aux esclaves… Mentionnons aussi le "syndrome pacific rim", où l’océan n’est pas très profond : une cité sur pattes s’y promène, oui, moi aussi j’aurai plutôt imaginé une cité flottante, pourquoi faire simple, hein… Ha oui, il y a un terminator aussi... Quand je vous dis que c'est le pire du pire ce film. Encore un mot au sujet des engins volants ; parce que leurs ailles sont plus épaisses et remplie d’hélium, ça tient tout seul en l’air un engin de 10 tonnes façon antigravité… Je préfère encore les bisounours et leur 3 baudruches qui les font décoller, ou le parapluie de mary poppins, au moins là on ne fait pas semblant de chercher des solutions techniques… Ha, au fait, les villes n’ont nul besoin de nourriture ni de carburant ou matériaux, comme chacun sait...
    Nathan D.
    Nathan D.

    Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

    1,5
    Publiée le 13 décembre 2018
    Un univers intéressant gâché par un scénario bâclé. Un jeu d'acteur peu convainquant et un stagiaire a qui on a donné une caméra pour faire un film. Tout n'est pas à jeter mais il y a de gros manques dans ce films et malheureusement la beauté des décors ne réussit pas à rattraper le coup.
    Norbert F.
    Norbert F.

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 90 critiques

    4,0
    Publiée le 13 décembre 2018
    J'ai aimé ce film, les personnages, l'histoire. Nettement moins bien que la saga Seigneurs des anneaux, mais le film se laisse voir avec plaisir.
    Lolo D
    Lolo D

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    3,5
    Publiée le 13 décembre 2018
    Des villes mobiles dans un futur proche. Un combat entre ces villes mobiles et deux héros Tom et Esther. Pour sauver la planète et désamorcer la bombe il faut trouver un objet mais qui a cet objet. Il y a donc une histoire entre tous ça et aussi il faut bien rentrer dans le film. C'est un film fantastique sans temps mort à voir absolument. Moi j'ai vraiment aimé.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top