Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Perdus dans l'espace
note moyenne
1,6
2024 notes dont 166 critiques
5% (9 critiques)
8% (13 critiques)
9% (15 critiques)
23% (38 critiques)
34% (57 critiques)
20% (34 critiques)
Votre avis sur Perdus dans l'espace ?

166 critiques spectateurs

Flepi
Flepi

Suivre son activité Lire ses 18 critiques

0,5
Publiée le 17/03/2013
Un navet navrant qui n'est sauvé ni par les acteurs, ni par le scénario... mais pourquoi j'ai lancé le film déjà???
Akamaru
Akamaru

Suivre son activité 528 abonnés Lire ses 4 333 critiques

0,5
Publiée le 11/12/2013
Un navet intergalactique sans aucune excuse,vaguement adapté d'une série SF des années 50. "Perdus dans l'espace"(1997) est une épopée familiale d'un ridicule sans nom. On a peine à croire que William Hurt et Gary Oldman se soient autant compromis dans cette histoire,surtout dans des rôles aussi stéréotypés que le brave médecin et le traître rebelle. Matt Le Blanc n'est pas du tout crédible en pilote impétueux. Les effets spéciaux sont tellement ratés et moches qu'on se demande si ça n'a pas été fait exprès. Et toute cette bêtise dure quand même deux heures...
lastachille
lastachille

Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 379 critiques

4,0
Publiée le 05/04/2014
C'est injuste comme note car c'est un très bon film SF et plein d'humour. Certe il accuse l'age pour les effets spéciaux (toutes fois très bien fait pour l'époque), la bande son à l'orchestre symphonique très classique de l'époque, et des dialogues genre familial de l'époque aussi, mais franchement tout cela ne rend pas le film désagréable! bien au contraire, on s'amuse beaucoup et c'est très divertissant! Seul grand hic, les incohérences dans l'histoire qui feront retourner Newton et Einstein dans leur tombe, mais que diable! ce n'est qu'un film pour se divertir! pourquoi cela s'appel de la science "fiction"?!! et le truc par exemple de trouver de l'oxygène et de la gravitation ces incohérences existaient même dans "Star Trek" et "Star Wars" et ça ne dérrange personne! un deuxième mais assez important, c'est les doublages, surtout celui de "Matt LeBlanc" Rôle : Major Don West, surtout quand on voit (entend!) la qualité de celle de "Mimi Rogers" (VF : Tania Torrens qui a doublé aussi "Sigourney Weaver") Rôle : Docteur Maureen Robinson le déséquilibre est de taille est ça s'entend et ça se ressent tout de suite! Ce film est EXCELLENT! à regarder en famille, amis ou seul, ce film fout la patate et redonne de la peche!!!
chrischambers86
chrischambers86

Suivre son activité 1043 abonnés Lire ses 10 110 critiques

0,5
Publiée le 30/07/2014
Perdus dans l'espace ? Perdus dans le nèant plutôt! il s'agit ici d'un ratage plus que d'un vèritable film de science-fiction! Le film de Stephen Hopkins utilise sans avoir l'ambition des ingrèdients classiques du genre mais les èdulcolore à fond les ballons! Casting pourtant allèchant (Gary Oldman, William Hurt, Matt LeBlanc...). A ce degrè là, ça vaut presque le coup d'oeil mais ne pas s'y tromper, c'est plus fendard qu'une sèrie Z italienne! Histoire d'une grande platitude qui traîne en longueurs, une volontè limite parodique, mais bien peu de relief! Cest finalement assez pènible au niveau des effets spèciaux! Largement suffisant pour que le spectateur standard quitte dare-dare l'espace ou la salle de projection! A ne même pas conseiller aux fans de Gary Oldman car l'ensemble est totalement dèpourvu d'invention! Pourtant certains ont longtemps fait leurs dèlices de ce type de film mais en 2014 (soit seize ans après sa sortie en salles), ce produit de la Metropolitan Film Export paraît dèjà bien kitsch...
J.Dredd59
J.Dredd59

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 589 critiques

1,0
Publiée le 25/12/2016
Une déambulation banale. On sent que les producteurs ont voulu capitaliser l'image de Matt Le Blanc, star de Friends et ultra populaire alors. Donc pour ça on le met en tête d'affiche, on brode un semblant d'histoire banale autour (perdu dans l'espace et... c'est tout) et on lui adjoint un acteur bankable quand même car vu le cachet faut assurer (Gary Oldman donc). Ca vous parait fin comme un papier de cigarette ? C'est normal, ça suffit à faire des entrées (et encore) donc pas la peine de se creuser pour aller plus loin. Bon du coup attendez-vous à vous ennuyer, à ne pas souvenir de grand chose, à décrocher, à dormir, à trouver que Joey ne sait pas jouer car on ne lui demande pas de faire l'abruti pour une fois, et surtout à ne pas apprécier ce truc car c'est vraiment nul.
Sebi Spilbeurg
Sebi Spilbeurg

Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 1 042 critiques

1,5
Publiée le 05/08/2014
Pour qu’une adaptation de série télé marche au box-office, il faut avant tout s’assurer que celle-ci soit connue à l’international. Sinon, l’échec commercial répond à l’appel rapidement ! Si vous voulez un exemple, prenez le récent The Lone Ranger : adaptation d’une série connue principalement aux États-Unis qui n’a pas su se faire une place dans les autres pays. Ou encore le Tintin de Spielberg, qui a cartonné en Europe (son continent d’origine, en même temps !) mais pas aux States, le reporter étant méconnu là-bas. Eh bien, c’est la même chose pour Perdus dans l’espace, adaptation d’une vielle série américaine (des années 60) qui n’a franchement pas marché à l’international. Ni sur le territoire de l’oncle Sam d’ailleurs ! Ah ? Comme quoi, être l’adaptation d’une série à succès n’est pas toujours gagnant, même sur sa terre d’origine ! En 2058, l’Humanité touche petit-à-petit à sa fin, manquant de ressources pour vivre. C’est dans ce cadre que le professeur John Robinson (William Hurt) et sa famille se retrouvent envoyés dans l’espace, afin de procéder à la construction d’un anneau orbital vers la planète Alpha Prime. Qui facilitera la colonisation de cette dernière, étant une sorte de téléporteur. Mais le voyage ne se passera pas comme prévu, notamment à cause de l’intervention de Smith (Gary Oldman), membre d’une secte qui désire faire échouer le projet et qui s’est retrouvé coincé à bord du vaisseau après son sabotage. Dès lors, tout ce petit monde se met à dériver dans l’espace et en des temps inconnus, un saut non contrôlés de l’hyperespace ayant propulsé le vaisseau dans le futur. Avec Matt LeBlanc au casting, c’était inévitable : en voyant Perdus dans l’espace, il est impossible de penser à autre chose qu’à la série Friends ! Et pour cause, le comédien est surtout connu pour y avoir joué le personnage de Joey Tribbiani, un acteur gamin au possible et aux ambitions démesurées qui doit pourtant se contenter de rôles de secondes zones (étant le personnage principal d’une série oscillant entre Les Feux de l’Amour et Urgences) et des prestations farfelues (un flic devant faire équipe avec un robot tout droit sorti de Sciences et Vie Junior, une pièce de théâtre romantique dans laquelle il s’avère être un extra-terrestre digne de Star Trek…). Bref, le personnage que LeBlanc interprétait était toujours confronté à de la télévision de série Z (surjouée comme ce n’est pas permis, manquant de moyens, guignolesque…). Et le fait de le voir dans Perdus dans l’espace renforce encore plus le côté nanar que propose le film malgré lui. Le film de Stephen Hopkins (Predator 2, Blown Away) a beau être l’adaptation moderne (le kitsch en moins) d’une série à succès, cela ne l’empêche pas d’avoir des airs de téléfilm. Pour faire le lien avec le paragraphe précédent, Perdus dans l’espace donne l’impression d’être un long-métrage provenant de la série Friends, avec Joey Tribbiani au générique et non Matt LeBlanc. Car tous les reproches pouvant être faits sur la carrière de Joey se retrouve dans ce film. À commencer par un scénario brouillon qui essaye de brasser les trames d’une série entière et différents thèmes de la science-fiction (une Terre en manque de ressources, le thriller spatial, le voyage dans le temps, la planète inconnue, les batailles spatiales…). Avec son lot de personnages hautement clichés, niais et pas attachants pour un sou, qui balancent des répliques totalement inertes et sans relief, augmentant cette impression que les scénaristes se sont emmêlés les pinceaux pour écrire ce film. Un navet qui aurait très bien pu être appréciable s’il ne se prenait pas pleinement au sérieux et ne proposait pas un budget aussi conséquent pour l’époque (soit 80 millions de dollars) qui ne se remarque nullement (les décors font faux et les effets numériques sont mauvais). Au lieu d’un délire kitsch, nous avons un space opéra mal mené avec des comédiens qui cherchent avant tout à donner de la forme à leur personnage respectif, sans succès (grande déception de la part de Gary Oldman, qui semble pourtant le seul à se surmener parmi toute une troupe de têtes à claques) et qui arbore des thématiques musicales purement hollywoodiennes. Sans oublier une mise en scène sans génie et trop appuyée, qui gâche le suspense que le film aurait pu proposer (comme la morsure de « l’araignée », filmée au ralenti pour montrer que cela aura un impact sur l’histoire, alors que justement, la réaliser de manière classique aurait été mieux pour le scénario). Mais il faut bien avouer que Perdus dans l’espace se laisse regarder, notamment grâce à un rythme soutenu et plutôt énergique (d’où une telle note malgré tout le mal dit jusqu’ici). Surtout que niveau bouse intersidérale, nous avons vu bien pire que ce film. Il n’empêche, Perdus dans l’espace mérite un tel titre et donc d’être oublié dans l’inconscient collectif (honnêtement, qui connait ce long-métrage ?). Un échec commercial et critique cuisant justifié par ses piètres qualités et un budget finalement restreint face à ses ambitions démesurées (rappelons tout de même que les premiers Star Wars avaient révolutionné le genre pour si peu !). Encore une fois, Perdus dans l’espace a plus sa place dans la série Friends que dans le monde réel. Et vu la fin ouverte qu’offre le film, il faudrait être fou de penser qu’une suite prenne un jour naissance !
Alain69
Alain69

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 116 critiques

0,5
Publiée le 05/01/2013
1) Le film est esthétiquement laid. 2) "Production design" d'une indigence rare. Carton-pâte, effets spéciaux piteux. 3) Scénario incohérent. 4) Et sans la moindre imagination. Tout, absolument tout, est piqué ailleurs. Rarement vu un truc aussi nul.
g33kofwar
g33kofwar

Suivre son activité Lire sa critique

0,5
Publiée le 07/03/2011
Film lamentable. Reprend et mélange tout et n'importe quoi : de retour vers le futur, avec les paradoxes des voyages temporels en plus, à Disney avec l'alien multicolore, en passant par des clichés amour/trahison, vus et revus. Même le scénario de base est copié sur des classiques du genre. Bref aucun intérêt.
lhomme-grenouille
lhomme-grenouille

Suivre son activité 948 abonnés Lire ses 3 062 critiques

1,0
Publiée le 08/07/2014
En plus de brasser en permanence des images de la bonne famille américaine absolument vomitive, ce film est quand même un monument de kitsch construit par des éléments visuels « new age » devenus aujourd’hui totalement hideux. Je vous rassure néanmoins, ils l’étaient déjà pour leur époque…
shmifmuf
shmifmuf

Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 1 760 critiques

0,5
Publiée le 13/10/2012
Comédie spatiale au casting alléchant, hormis Matt Leblanc évidemment, "Perdus dans l'espace" ne conviendra malheureusement qu'aux plus jeunes et aux moins exigeants des publics.
Mark X
Mark X

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 414 critiques

3,5
Publiée le 07/12/2016
Quelle surprise, ici on nous sert du kitch à toutes les sauces avec beaucoup d'action. Les acteurs sont pas excellents mais font le taf, le casting est pas dégueu.
Ashitaka3
Ashitaka3

Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 1 088 critiques

2,0
Publiée le 17/07/2014
Le film ne sait pas où il veut aller et ne s'attache à aucun personnage. Du coup, nous, spectateurs, nous nous ennuyons très facilement. C'est assez déplorable par moments et les effets spéciaux ne sont pas extraordinaires. La musique en fait trop facilement. Inutile et gâchis d'argent.
Alexarod
Alexarod

Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 1 499 critiques

1,0
Publiée le 03/09/2011
Rien à faire, j'accroche pas, c'est typiquement le genre de téléfilm tiré d'une série : on recycle des acteurs de séries (Friends, X Files) on ajoute une star de ciné (Oldman), on sert le tout avec un scénario moyen et des FX qui partent dans tout les sens et voilà ce que donne Perdus dans l'espace (avec le script donc). Pour le reste rien à signaler niveau musique, le jeu des acteurs est très pauvre, même celui d'Oldman, ridicules parfois dira-t-on, trame plus que classique, histoire banale dont on devine aisément la fin ainsi que les dialogues (et les vannes)... Bref on s'attend à tout puisqu'on a l'impression d'avoir déjà vu ce film 20x, mais le postulat de départ n'incitait pas à l'optimisme ni à la nouveauté, le résultat montre que rien n'a été fait pour dévier cet astéroïde de la case navet, dommage mais c'est chiant en plus, on perd son temps à mater ce pseudo film de SF.
Xyrons
Xyrons

Suivre son activité 152 abonnés Lire ses 3 285 critiques

2,0
Publiée le 12/03/2011
Perdus dans l’espace est un film de science fiction très moyen de Stephen Hopkins. La mise en scène du réalisateur est correcte bien que certains effets spéciaux sont médiocres, le scénario est plat et sans aucun intérêt, les personnages sont stéréotypés et les dialogues sont à revoir. Les acteurs comme William Hurt, Mimi Rogers ou encore Gary Oldman sont convaincants dans leurs rôles. En revanche, Matt LeBlanc ne l’est pas du tout.
Yoland F
Yoland F

Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 587 critiques

3,0
Publiée le 28/11/2010
je comprend pas trop les critiques qui disent que c'est un navet, c'est cler que c'est pas un truc de ouf mais de là dire que c'est nul c'est un peu abusé!bon je peux pas nier que les dialogues sont parfois médiocre, certains personnages ne servent à rien et qu'il y a quelques failles scénaristique mais globalement ca va même si la base de l'histoire est banal après sa devient plus original(même si déjà vu)!
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top