Notez des films
Mon AlloCiné
    Time Out
    note moyenne
    3,6
    17384 notes dont 1600 critiques
    répartition des 1600 critiques par note
    82 critiques
    369 critiques
    638 critiques
    356 critiques
    105 critiques
    50 critiques
    Votre avis sur Time Out ?

    1600 critiques spectateurs

    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 443 abonnés Lire ses 2 233 critiques

    5,0
    Publiée le 11 décembre 2011
    Time Out : Ah ouais, ça c’est un film qui a de la gueule, vraiment quel excellent film de Science fiction qui ma tout simplement conquis car le film privilégie le scénario plutôt que l'action, et c'est si rare de nos jours. Vraiment ce film est une pure merveille, j’ai tout simplement adoré ce film qui trônera fièrement dans le panthéon des films de Science Fiction que je préfère. Vraiment coté scénario, univers et concepts, c’est une claque et surtout c’est une réussit. Déjà pour commencé, une réalisation simple, posé, et redoutablement efficace, avec de magnifique plan de caméra et une mise en scène soigné et stylé. Le plus gros du film: le scénario et l'univers du film qui est juste énorme: un scénario /concept vraiment original : j’ai adoré l’idée ou le temps c’est vraiment de l’argent. Vraiment le scénario est solide et donc le film est captivant du début jusqu'à la fin, bien travaillé et très soigné, sans temps mort avec une excellent vision du temps et de l'argent et une bonne critique de la société, vraiment super film d’anticipation. Il y a aussi de bon moment de suspense et de rebondissement et surtout une tension palpable et des montés adrénalines assez stressant et vertigineux comme un grand huit quand on voit tout se temps s’écoulé : vraiment coté scénario, c’est juste énorme. Ensuit, les acteurs sont plus que convaincant, ils sont vraiment parfait: Justin Timberlake est vraiment exceptionnelle et excellent dans son rôle et forme un très bon duo avec la sublime Amanda Seyfried qui est elle aussi absolument génial. Et aussi Cillian Murphy qui est toujours aussi super dans ses rôles, je l’ai trouvé particulièrement convaincant. Voila, Rythmé, captivant de bout en bout, concept énorme et acteurs convaincant: voila ce qui vous attend dans ce film qui est vraiment excellent, très bon divertissement, je vous le conseil absolument car pour moi c’est un énorme coup de cœur pour ce pur chef-d’œuvre. Et surtout, vous ne perdrai pas votre temps en regardant ce film.
    la banquiz
    la banquiz

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 221 critiques

    2,0
    Publiée le 20 mai 2013
    Un bon début, qui n'était pas mauvais, mais cela va tourner au désastre pour finir dans la poursuite de deux fugitifs qui va être plus que bidon, les poursuites sont pourris, et ou on s'ennuie le seul suspense c'est avec le temps qui s'écoule. Le reste ne m'a pas convaincu, le scénario est nul et les deux acteurs principaux sont mauvais, donnent l'impression de s'ennuyer aussi, et de se foutre d'être les ennemis public n°1. Justin Timberlake était vraiment le dernier a prendre pour ce rôle... Puis on a un méchant pas méchant et ça, ça peux pas le faire, Cilian Murphy passe plus pour un gentil qui ne fait que son job a courser les criminels que pour un vilain. J'appelle pas ça un thriller mais bon. Time Out a quelques points positifs mais rien qui donne envi de le revoir. A éviter.
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 942 abonnés Lire ses 3 659 critiques

    2,5
    Publiée le 18 novembre 2011
    J'ai rien de particulier contre Niccol, puisque les idées de bases de ses films sont bien souvent très agréables et sympathiques, bien plus que ses films eux mêmes malheureusement. In Time (non mais là il faut qu'on m'explique le titre français, parce que question connerie on fait fort là, parce que si tu sais ce que veut dire time out, tu sais aussi ce que veut dire in time, enfin bon), c'est un pitch très sympa, le temps remplace l'argent. Bon le mec est pas allé cherché très loin non plus : "le temps c'est de l'argent". Et hop on fait une "métaphore" (j'ose à peine utiliser le mot tant c'est grossier), de notre civilisation dans ce film futuriste. Et moi je suis pour, on fait un film d'action ou un thriller, dans un univers qui ressemble au notre, et j'aime le film pour ça, surtout que je n'aime pas trop Amanda Seyfried (que je déteste dans cher john, le chaperon rouge, Jennifer's body (et on peut continuer la liste de ses navets), mais que là Niccol me la rend agréable, et même je la trouve belle, avec sa coupe de cheveux, une petite robe etc. Après je n'ai rien contre Timberlake qui semble bien choisir ses films (je ne connais absolument pas ce que ce monsieur a pu faire comme "chanson"), ou du moins y tient un rôle pas forcément mauvais et ne joue pas plus mal qu'un autre le beau grosse trop dark. Et Murphy que j'adore vraiment (bon il n'a pas l'air d'avoir 25 ans lui), dans le rôle d'un flic tenace, ça lui va bien, bien que la psychologie de son personnage aurait pu être un peu plus fouillée (en fait toutes les psychologies). Le souci c'est que le film n'épargne aucun cliché, aucun poncif du genre à son spectateur. Tout est toujours cousu de fil blanc. Il n'y a aucune surprise, jamais. Je veux dire le coup de la mère qui meurt les violons à fond, après 10 minutes de film, on se doute que comme par hasard, il va se passer la même chose avec l'héroïne du film, que la manière dont le père du héros est mort, va se répéter etc. Et toujours la musique d'une banalité affligeante, ultra pompeuse pour faire chialer dans les chaumières. La photo du film ressemble plus par moment à une pub, filtres jaunes à gogo. Je n'aime vraiment pas ça. Je sens comme pour les autres films de son auteur une sorte de volonté de rendre le film accessible pour les ados, et c'est dommage. Le pire reste la fin, et son happy end de merde. Je veux dire, le film aurait dû finir comme Bonnie and Clyde, (le film étant un mélange de Bonnie and Clyde et de Robin des bois). Et puis j'aime certaines scènes où ils se rendent compte que distribuer du temps ne sert à rien, comme dans la réalité, le marché va venir réguler tout ça, seulement Niccol ne s'en est pas contenté. Et c'est navrant. C'est comme la fin de Gattaca ça nuit à la dureté et l'âpreté de l'univers. Et surtout ça empeste la naïveté. Là où un happy end collait bien avec l'univers de the Truman Show (dont Niccol a écrit le scénario), là non, parce que l'univers est total, il n'y a pas d'échappatoire. En fait en faisant cette fin, c'est comme s'il ne croyait pas à l'univers qu'il a créé. Surtout qu'il y a plein de facilités scénaristiques. Je ne sais pas si c'est des coupes au montage, mais voir Timberlake avoir 100 ans, et en parier 200 au poker, mouais. Personne ne se dit qu'il y a un souci ? Par contre le film nous épargne l'écueil de l'explication scientifique de comment on fait pour stopper le vieillissement des gens à 25 ans. Après l'univers je le trouve bizarre, on peut voler bien trop facilement du temps à quelqu'un. Et puis leurs banques ne sont pas très bien gardées. Enfin bon. Personne n'est à l'abri des incohérences. Dommage. Après quelques scènes sont pas trop mal foutues, arrivent à créer un faux suspens, mais bon. C'est reste globalement très moyen, même si le film a excité mon côté marxiste.
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 12 juillet 2012
    Nous somme en présence d'un excellent film de science-fiction superbement ficelé en thriller. Le fait que la vie ne tienne qu'à un fil et que la vie n'est qu'une question de temps, car le temps se monnaie comme argent comptant ou comme à notre époque se sont toujours les riches qui s'accaparent de tout ou presque. Un choix judicieux pour ce scénario et bien interprété par de très bons acteurs, les amateurs de science-fiction seront ravis de visionner un très bon du genre.= 4,5 sur 5.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1171 abonnés Lire ses 3 094 critiques

    4,0
    Publiée le 30 novembre 2011
    Merci Andrew Niccol ! Il ne doit plus rester que lui pour oser faire de l'anticipation à l'ancienne, sauce Philip K. Dick (...en le faisant bien j’entends !) Pour ceux qui ont vu "Gattaca", il n'y aura peu de surprise (...mais s'en plaindra-t-on ?) : scénario malicieux, intrigue dynamique jusqu'à son final décoiffant, casting sobre mais efficace (quel plaisir de retrouver Cillian Murphy dans ce genre de production). "Time Out" a même poussé la filiation jusqu'au bout puisqu'on retrouve ce qui fait à la fois la force et la faiblesse de l'univers d'Andrew Niccol : une sophistication assez froide, certes justifiée par l'histoire, qui délecte aussi bien par son élégance et sa sobriété qu'elle peut quelque peu brider notre passion pour le film. Mais bon – je ne veux surtout pas cracher dans la soupe ! – Niccol a une ligne de conduite qu'il a appliqué avec la plus grande des cohérences et le plus beau des savoir-faire : comment s'en plaindre ? D'ailleurs, la musique de Craig Armstrong est, je trouve, le petit élément totalement en symbiose avec le film qui parvient à donner toute sa cohérence à l'ensemble. Personnellement, même si je ne suis pas ressorti de là totalement bouleversé de la tête aux pieds (les codes sont connus après tout), j'étais malgré tout pleinement content du spectacle auquel j'avais assisté. Histoire malicieuse, propos séduisant dans son ensemble et dense dans ses détails, le tout magistralement mené... Finalement il y a longtemps que je n'avais pas été aussi bien choyé par une œuvre de cinéma. Bref, à mon sens, si l'envie vous prend d'aller arpenter les salles obscures, c'est là sûrement le film du moment...
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 806 abonnés Lire ses 6 873 critiques

    3,0
    Publiée le 15 mars 2012
    Le grand retour d'Andrew Niccol après quasiment six ans d'absence, et avec un film de science-fiction, s'il vous plaît ! Dit comme cela, le résultat final peut être un peu décevant. Mais pourquoi autant de critiques négatives ? Bien sûr il y a quelques facilités, et l'univers imaginé par le réalisateur de « Bienvenue à Gattaca » s'apparente parfois à celui d'une série B. De plus, Justin Timberlake et la charmante Amanda Seyfried ont beau faire de leur mieux, leurs prestations ne sont pas inoubliables. Mais on ne s'ennuie jamais, la dénonciation du capitalisme sauvage sous forme de métaphore futuriste restant toujours intéressante, tandis que le scénario fourmille d'idées très astucieuses pour nous offrir quelque chose de souvent original et inventif, comme en témoigne le brillant point de départ. De plus, Niccol a su trouver un équilibre réussi entre action pure et réel travail d'écriture, l'oeuvre ne ressemblant jamais à un blockbuster sans âme ni personnalité pour tenir au contraire un propos cohérent, lucide et intelligent sur notre société. A ce petit jeu, deux personnages ressortent tout particulièrement : Raymond Leon, défenseur du système envers et contre tout, quitte à être en total désaccord avec lui, et Philippe Weis, richissime homme d'affaires cynique et sans états d'âme, que Cillian Murphy et Vincent Kartheiser interprètent avec autant de classe que de talent. A défaut d'être le chef-d'oeuvre espéré, « Time Out » reste une œuvre de qualité, l'un des bons (et seuls) films de SF que 2011 nous aie offert.
    RedArrow
    RedArrow

    Suivre son activité 648 abonnés Lire ses 1 079 critiques

    2,5
    Publiée le 13 avril 2013
    Le début de Time out est captivant. La découverte de cet univers froid et aseptisé où le temps est devenu une monnaie d'échange est très réussie grâce à la maîtrise formelle indiscutable d'Andrew Niccol. Mais le reste du film, où Justin Timberlake et Amanda Seyfried se transforment en gentils Robins des bois contre des méchants capitalistes, est beaucoup convaincant à cause de son manque d'originalité et de trop nombreuses facilités scénaristiques (le père du héros était aussi un résistant, comme par hasard...). Dommage aussi que pas mal de bons acteurs issus de la télévision (Johnny Galecki, Olivia Wilde, Matt Bomer,..) voient leurs personnages sacrifiés au profit du couple vedette. Time out est donc un bon petit film de SF light, critique d'un certain capitalisme et du jeunisme ambiant, mais qui ne restera sans doute pas très longtemps dans les mémoires.
    islander29
    islander29

    Suivre son activité 296 abonnés Lire ses 1 846 critiques

    3,5
    Publiée le 24 novembre 2011
    C'est de la pure science fiction et je dois avouer que l'idée est superbe, les inégalités sociales se traduisent par des crédits de temps individuel....Difficile de ne pas faire le parallèle entre le temps et l'argent...Le début du film est brillant et captivant mais l'idée finit par s'essoufler un peu au bout d'une demie heure....Les vols de temps deviennent routine et le scénario un peu confus...Au niveau technique je n'ai pas trop aimé les tons gris bleus du film et la bande son n'a rien d'extraordinaire (d'ailleurs je ne sais même plus si elle existe)...Cela reste distrayant et original, mais je soupçonne le livre d'être meilleur...A vous de voir...
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 230 abonnés Lire ses 3 411 critiques

    4,0
    Publiée le 26 janvier 2013
    De la SF avec une idée très originale, les humains bricolés génétiquement doivent après 25 ans acheter du temps qui est devenu la monnaie universelle, tout le monde a un petit compteur sur l'avant-bras, quand on a plus de temps on meurt. Le héros nous la joue à la Robin de bois (voler aux riches pour donner aux pauvres) avec quelques faux airs de Matrix. La morale est très inspirée de la Bande à Bonnot (Ce n'est pas voler que de voler ce qui a été volé). Les implications "économiques" d'un surplus de temps sont bien vus, action et rebondissements sont au rendez-vous et on ne s'ennuie pas. Manque juste un petit quelque chose, sinon c'eut été parfait…
    Nyns
    Nyns

    Suivre son activité 126 abonnés Lire ses 749 critiques

    3,0
    Publiée le 17 septembre 2017
    Andrew Niccol peut compter sur l'idée de base de son film d'anticipation SF, celle de l'espérance de vie en système monétaire complet faisant des très pauvres des racoleurs d'heures supplémentaires aux très riches des éternels. Évidemment on observa que ces deux cas de figure afin de bien soulever le problème d'inégalité social mené par un capitalisme totalitaire du temps. Justin Timberlake campe donc un brave prolétaire qui se voit bénéficiaire d'un don exceptionnel qui va lui changer la vie. Clairement l'idée est toute la richesse du film, car la façon dont elle est exploitée est malheureusement trop tiré sur le film d'action, alors qu'il y avait tellement à imaginer c'est dommage. Du coup In Time (titre anglais métamorphosé en Time Out, pourquoi tant de haine), est qualibrée en grand public SF et n'a pas marqué les esprits. Cela dit cette façon de vivre le temps à rebour est perturbante à souhait, avec tout ce qui va avec : les personnages tous jeunes d'un quart de siècle, sympa le casting..., et comment il faut réfléchir en fonction du temps qu'il reste, il y a quand même un petit moment d'adaptation. Il est certain que l'on ne s'ennuie pas une seconde avec ce concept justement. Loin d'être mémorable mais possède suffisamment de qualité pour être cité dans les films d'anticipation à voir.
    Cine vu
    Cine vu

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 580 critiques

    3,0
    Publiée le 19 mai 2014
    Du bon cinoche façon jeu vidéo… Justin Timberlake plus crédible que prévu, sa petit gueule d’ange ne semblait pas très appropriée mais il s’en sort plutôt dans le genre anti-héro. La jeune Amanda Seyfried passe du « petit chaperon rouge » à « chapeau melon et botte de cuir ». Elle n’est pas mal, un peu trop girly peu-être. Cillian Murphy est vraiment sexy et implacable. Du bon casting, rien à dire, on passe un chouette moment avec un scénario qui tient la route et une histoire bien rythmée. Quand même bien en dessous du niveau de « Lord of War ».
    dougray
    dougray

    Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 1 904 critiques

    3,0
    Publiée le 22 janvier 2012
    L’un des scénarios les plus prometteurs de l’année… transformé en blockbuster tapageur et sans âme ! Et c’est bien dommage car le pitch de ce "Time out" était particulièrement alléchant. Quelle idée grandiose de remplacer l’argent par le temps pour servir d’allégories aux inégalités sociales sans pour autant sombrer dans le brulot politique. Une véritable réflexion avait sa place dans le film et on pouvait légitimement s’attendre à une petite bombe façon "V pour Vendetta". Malheureusement, "Time out" a visiblement d’autres ambitions, la faute sans doute à des scénaristes trop timorés ou à des producteurs trop anxieux qu’un sujet trop politique effraie le public. D’ailleurs, le choix de prendre Justin Timberlake, certes acteur surprenant (voir The Social Network) mais surtout chanteur capable de ramener les ados, en tête d’affiche aurait dû me mettre la puce à l’oreille. L’acteur ne démérite pas dans son rôle mais se contente de cachetonner gentiment. Ses partenaires, tout aussi hype pour le jeune public, sont d’ailleurs plus en vue avec Amanda Seyfried en bombe atomique (dont le rôle reste cependant consacré à ce seul statut, comme le prouve la ridicule scène de strip-poker), Cillian Murphy en flic dont l’énorme potentiel est gâché par une mort indigne, Vincent Kartheiser en nanti symbole du capitalisme, Johnny Galecki en meilleur ami, Alex Pettyfer en salaud ou encore Olivia Wilde en mère surprenante. Le problème principal de "Time out" réside dans son choix de sombrer dans le film d’action anecdotique à base de courses-poursuites déjà vues et de rebondissements prévisibles… après une entame qui laissait entrevoir de belles possibilités (le héros Will qu’on imagine légitimement haineux envers le système mais qui reste très mesuré, le flic qu’on espère voir prendre le parti de Will ou lui révéler une partie de son passé mais qui meurt comme un vulgaire figurant…). La mise en scène est également en cause puisque Andrew Niccol a su soigner l’image et le rythme mais s’est laissé aller sur les voitures du futur (qui n’ont de futuristes que le bruit factice rajouté en postproduction), abuse allégrement des plans sur l’avant-bras des personnages laissant apparaître leur timer (une excellente idée rapidement émoussée) et, surtout, flingue complètement le final qui accumule les clichés du genre (voir la course final au ralenti). "Time out" n’en demeure pas mois un divertissement très acceptable, bien que peu surprenant, qui bénéficie, en outre, d’une excellente BO signée Craig Armstrong… mais restera comme une déception.
    legend13
    legend13

    Suivre son activité 94 abonnés Lire ses 867 critiques

    3,5
    Publiée le 27 janvier 2013
    Un bon film futuriste pour le moins original. Le temps c'est de l'argent pour Justin Timberlake qui joue au Robin des bois du futur. Un bon film, agréable à suivre.
    shmifmuf
    shmifmuf

    Suivre son activité 87 abonnés Lire ses 1 761 critiques

    3,0
    Publiée le 28 janvier 2013
    Deux oeuvres de la filmographie du réalisateur Andrew Niccol sortent vraiment de l'oridinaire: son premier film "Bienvenue à Gattaca' et surtout "Lord of War". "Time Out" est loin de les valoir, mais la qualité et l'originalité de son point de départ et de son scénario font de ce film un divertissement au dessus de la moyenne. Son duo d'acteurs principaux est à la hauteur de l'ensemble.
    Cinememories
    Cinememories

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 881 critiques

    3,0
    Publiée le 31 décembre 2014
    Depuis Gattaca, Andrew Niccol a su soutenir notre intérêt à des fins morales et réfléchies. Ce film n'échappe pas à cette continuité. Cependant, le plus dérangeant serait qu'il s'est épris du goût de la nouvelle génération qui demande plus d'action. Or, cela aurait seulement dû faire oeuvre de détail, comparé au reste qui ne souhaite qu'être plus approfondi. On se perd aisément aussi bien dans les idées que dans le rythme inexpliqué qu'explose ce réalisateur... Mais revenons au point clé qui préoccupe tant d'esprit curieux : le Temps. Le scénario permet sa chosification comme l'habitation d'une nouvelle forme de discrimination. Il ne s'agit plus de génoisme, mais d'une forme de possession, qui ne saurait encore se définir comme une richesse. Il s'adapte aux cas extrêmes qui atteint une communauté entière. On ne ressent pas la même force d'autrefois nous envahir. On sent le poids du temps également, qui s'appuie sur une durée incessante. Justin Timberlake n'a pas été convaincant et c'est bien dommage. Et rien ne suis l'attraction du scénario moins posé sur les détails important. De même pour les dialogues sans quelconque importance, car on ne montre pas ce que l'on voulait voir. On s'attendait à plus d'images pour donner raison à la méprise d'une société autoritaire... Un coup manqué qui ne saurait pardonné la prochaine tentative.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top