Mon AlloCiné
    The Housemaid
    note moyenne
    3,3
    622 notes dont 125 critiques
    6% (7 critiques)
    28% (35 critiques)
    38% (48 critiques)
    18% (22 critiques)
    6% (8 critiques)
    4% (5 critiques)
    Votre avis sur The Housemaid ?

    125 critiques spectateurs

    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 788 abonnés Lire ses 5 002 critiques

    4,0
    Publiée le 24 octobre 2011
    N'ayant pas vu la version originale de cette « Housemaid » je serais bien mal placé pour faire un quelconque comparatif, mais je dois reconnaître qu'en ce qui me concerne, le plaisir a été total devant cette leçon de méchanceté et de provocation. Ce qui est d'autant plus étonnant, c'est la manière qu'à le réalisateur de garder toujours une suprême élégance dans la mise en scène, mais également dans tous les détails techniques (photo, éclairages), ce qui rend en définitive beaucoup plus angoissant et étouffant un propos qui ne manquait déjà pas de sel et de violence. Inutile toutefois de vous en dire trop au cas ou vous ne l'auriez pas encore vu, mais sachez simplement que « The Housemaid » comporte au fond à peu près tout ce qui manque dans le cinéma d'aujourd'hui : un style, une personnalité, une audace et surtout un cynisme digne des sommets de Mankiewicz (rien que ça!) : c'est dire comme je vous recommande cette oeuvre certes peu aimable, mais brillante.
    vanou97
    vanou97

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 633 critiques

    3,5
    Publiée le 4 janvier 2012
    D'une rare élégance visuelle, les images sont somptueuses, les acteurs impeccables, la mise en scène virtuose, bande son délicate qui passe en finesse, le cinéma asiatique nous montre son plus grand art. A regarder sous aucun pretexte, même pour les plus sceptiques comme moi, pour ne pas passer à côté de ce scénario si bien suivi.
    Legid
    Legid

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 389 critiques

    3,0
    Publiée le 3 décembre 2012
    Moyennement convaincu par ce film ! La réalisation et la photographie sont superbes et on ressent la volonté du réalisateur d'offrir une œuvre esthétiquement aboutie. Les acteurs sont très bons eux aussi et l'histoire est accrocheuse. Alors pourquoi seulement "pas mal" ? Et bien la fin est ratée ! Le final vire dans le grand n'importe quoi ridicule et a gâché la bonne impression que j'avais jusque là. A voir quand même pour la très belle réalisation !
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 358 abonnés Lire ses 5 436 critiques

    3,0
    Publiée le 26 juillet 2010
    Im Sang-soo réalise ici le remake d'un célèbre film Coréen intitulé Hanyo (1960) de Kim Ki-Young. Ayant lui-même réécrit le script afin de mieux recentrer l'histoire à notre époque (l'original ne datant pas d'hier, le train de vie des Coréens ayant tellement changé depuis, qu'il était nécessaire de remettre au goût du jour le script original). Avec The Housemaid (2010), le cinéaste en restitue une oeuvre radicalement différente, puisque cette dernière se présente comme un thriller sexuel dans lequel une aide-gouvernante dans une maison bourgeoise devient petit à petit la maîtresse du riche propriétaire. Les choses s'envenimant les unes après les autres, le calme paisible régnant dans la maison va vite basculer en règlements de compte. Cette nouvelle adaptation fut présentée en Compétition Officielle lors du 63ème Festival de Cannes, mais il repartit bredouille. Pourtant, le film de Im Sang-soo mérite toute notre attention. Le scénario nous prend aux tripes, ses personnages tous passionnants les uns que les autres nous tiennent en haleine jusqu'au couperet final (un clin d'oeil renvoyant au prologue du film). Interprété avec beaucoup de sensibilité et de subtilité, les deux interprètes principaux sont remarquables (Jeon Do-Yeon & Lee Jung-Jae) aux côtés de Youn Yuh-Jung & Seo Woo. Une réalisation marquante pour une oeuvre qui ne l'est pas moins, ce huis-clos au sein de ce triangle amoureux risque à coup sûr de ne pas faire l'unanimité !
    jujulcactus
    jujulcactus

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 291 critiques

    4,0
    Publiée le 16 septembre 2010
    Le remake est un exercice de haute voltige, et ce qu'a réussit là Im Sang-Soo est remarquable. Il a déjoué tous les pièges, encrant pleinement son film dans le XXIe siècle et laissant sous son aspect travaillé et sophistiqué un message social intéressant et assez saisissant. Un scénario sans grande originalité (la servante qui devient maîtresse de l'homme de maison) mais très bien tenu avec un réel sens du rythme, de la reflexion, et surtout mené par des acteurs proches de la perfection dans des rôles souvent intrigants, la palme à la magnifique Jeon Do-Yeon qui tient l'ambiguité de son rôle dans tout sa nuance, apportant même son petit grain de folie par la relation assez forte qu'elle établie avec la petite fille de la maison, personnage clef du film. Mais c'est grâce à sa présentation que «The Housemaid» s'éloigne des genres et des codes en déployant ses ailes. Une gigantesque maison sous la neige coupée du monde, où chaque pièce exploite son goût pour le luxe à l'extrème, sa grandeur en vient à inspirer le vide, le froid et participe grandement a cette ambiance si singulière que le réalisateur coréen injecte à son film par sa maitrise insolente de la caméra, sa mise en scène millimétrée, la beauté de son image, de ses décors, de ses acteurs ... C'est sublime en tout point, non dénué d'une certaine émotion ni d'une certaine tension, le film fait son effet et capte tout l'attention. La fin m'a un peu surpris, un peu déçu aussi mais elle reste marquante, et l'ensemble est d'une qualité ésthétique époustouflante mais pas seulement, le film sait tenir ses promesses sous sa parure dorée, la critique du monde bourgeois est efficace, les personnages plus complexes qu'ils en ont l'air, l'histoire en elle même saisissante... Il ne faut donc pas confondre «The Housemaid» avec un simple exercice de style, il est bien plus que ça : une oeuvre fascinante!
    pandani
    pandani

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 379 critiques

    4,0
    Publiée le 26 avril 2011
    A ma grande honte, je ne connaissais pas Im Sang-soo (j'avais notamment raté son "vieux jardin"). C'est bien dommage, car ce type est un vrai virtuose. Sa mise en scène et sa façon de filmer ce huis clos bourgeois et quasi-Hitchcockien, pleines de talent, de maîtrise et de bonnes idées, font d'un remake qui aurait normalement du être sans intérêt, un nouvel avatar extrêmement réjouissant de la vitalité du cinéma Coréen. C'est juste dommage que l'acteur masculin ne soit pas au niveau des actrices, car on est passé tout près du très très grand film.
    chouchou75
    chouchou75

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 19 critiques

    3,5
    Publiée le 20 septembre 2010
    De très belles images une musique superbe une scène d'ouverture assez prenante, une premiere partie sensuelle dans tous les sens du terme ! Tout pour plaire cependant le sujet traîté manque un peu de rythme et pourrait être plus sulfureux vu le sujet dont il traîte ! Bref le milieu du film est un peu ennuyeux mais les dernières minutes reviennent (comme le début) rehausser le film pour en faire un très bon film ! Très magistralement interprétée !!!! Un film à voir
    ffred
    ffred

    Suivre son activité 339 abonnés Lire ses 2 113 critiques

    3,0
    Publiée le 23 septembre 2010
    Ce nouveau film de Im Sang-soo est très différent de son précédent Le vieux jardin que j'avais adoré. Il est toujours question de lutte des classes ici mais mais l'univers a changé, le style aussi. On assiste là à un huit-clos étouffant, érotique et meurtrier. Un bel exercice de style à mon goût. Les images sont d'une grande beauté, d'un esthétisme froid, contrastant avec la bouillonnement des sentiments des personnages. La magnifique scène d'ouverture contraste elle aussi avec le calme apparent de la suite. L'interprétation est de haute volée. Jeon Do-Yeon est parfaite, oscillant entre le calme, la passion et la folie. Une prestation à la Adjani comme j'ai pu l'entendre. Youn Yuh-jung dans le rôle de la vieille gouvernante est tout aussi impressionnante. La mise en scène, virtuose, peut paraitre froide et distante. Alliée à un scénario machiavélique, on est tour à tour intrigué puis fasciné. Les scènes d'amour sont d'un érotisme troublant, ce qui ne gâte rien. Si l'intérêt faibli à un moment avec l'intervention de la belle-mère, le dénouement arrive inéluctable et terrible, avant une bizarre scène finale digne des meilleures David Lynch. Au final on assiste à quelque chose d'étrange, de visuellement magnifique, laissant dans la bouche un goût amer et dérangeant. Beau et troublant.
    velocio
    velocio

    Suivre son activité 346 abonnés Lire ses 1 161 critiques

    4,0
    Publiée le 13 septembre 2010
    Cette année, le Festival de Cannes nous présentait en compétition deux excellents films coréens : "Poetry" et "The Housemaid". Entre les deux, au moins un point commun: l'actrice Jeon Do-Yeon qui avait obtenu le prix d'interprétation féminine à Cannes 2007 avec "Secret Sunshine", le film précédent du réalisateur de "Poetry". Sinon, il peut être intéressant de se rappeler que Im Sang-Soo, le réalisateur de "The Housemaid", avait réalisé il y a 5 ans "The President's Last Bang" et de savoir que "The housemaid" est le remake d'un film coréen de Kim Ki-Young, sorti en Corée en 1960 mais jamais sorti en France. "The Housemaid" présente l'intérêt majeur de nous introduire dans une famille de la grande bourgeoisie coréenne, chez une classe dirigeante qui vit dans le luxe, complètement coupée du reste de la société. Alors que sa femme attend des jumeaux, et déjà père d'une petite fille, Hoon, le "chef de famille" prend Euny, la nouvelle aide-gouvernante, comme maîtresse et arrive ce qui devait arriver : Euny se retrouve enceinte ! C'est fou comme la grande bourgeoisie est partout la même et ce film en apporte la preuve flagrante : d'après vous, qui arrivera à rebondir sans problème et retrouvera très vite son rythme de croisière, sans état d'âme ? Dans cette famille, on arrive à trouver quand même un personnage sympathique, la petite fille. A qui son père dit sans rire : "vu notre rang, montrer du respect aux gens, c'est leur montrer qu'on leur est supérieur". Je vous laisse méditer là-dessus ! En tout cas, "The Housemaid" montre une fois de plus la bonne santé du cinéma coréen surtout lorsqu'il s'intéresse aux gens plus qu'à la violence plus ou moins gratuite.
    jawen
    jawen

    Suivre son activité Lire ses 68 critiques

    3,5
    Publiée le 16 septembre 2010
    Film très maîtrisé: cadrage au cordeau, superbe photographie. certaines scènes sont choquantes. L'interprétation est excellente. En revanche, le film manque un peu d'âme, tout est très propre: les mouvements de caméras, la lumière sur la peau, c'est très travaillé, mais on reste parfois un peu en dehors de ce qui se passe sur l'écran. Cela manque d'incarnation. Mais sinon le scénario est réussi et procède par petites touches, tout en subtilité. Beau film esthétique, réussi, mais qui ne me touche pas plus que cela.
    cinema76
    cinema76

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 55 critiques

    3,5
    Publiée le 17 septembre 2010
    film esthétique et froid, manque un peu d'âme, mais j'aime aimé dans l'ensemble. Beaux rôles de femmes.
    nadjic
    nadjic

    Suivre son activité Lire sa critique

    2,0
    Publiée le 18 septembre 2010
    Heureusement que les Coreennes sont jolies sinon quel ennui! Le scenario n a aucun rebondissement et est terriblement previsible. Les personnages sont caricatures a outrance. Les actrices sont belles et jouent pas trop mal leurs mauvais role, mais le mec qui est pourtant au centre du sujet est transparent. Decevant.
    vuvuzela
    vuvuzela

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 324 critiques

    4,5
    Publiée le 19 septembre 2010
    Il y a longtemps à partir des ateliers des frères lumières et autres pionniers, naissaient le cinéma. Par une étrange coïncidence, dès la fin des années 50 jusqu' à la fin des 70's, ce fut en Italie que se produisirent un maximum de chef-d'oeuvre comiques ou sérieux, à la chaîne, avant que ce miracle de qualité au mètre carré ne se déplace aux USA, avec le nouvel Hollywood, etc. Aujourd'hui c'est l'Asie qui cartonne, truste le haut des places, et plus particulièrement la Corée. Ce film, même s'il ne fait pas partie des meilleurs d'entre eux, par sa fraîche originalité inédite, en est un excellent exemple. Quel jeu des acteurs! Quelle qualité des images, et de la mise en scène! Ici, une famille de la nouvelle bourgeoisie financière sacrifie sa dignité, sa santé mentale, et son honneur pour préserver les apparences de ces sentiments. Une femme de ménage sacrifiera autre chose pour se mesurer à ce petit musée des horreurs, oeil pour oeil dent pour dent, laissant une trace indélébile dans les mémoires et les consciences de cette dynastie. Imparable, simple, direct. Pure énergie.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 362 abonnés Lire ses 3 097 critiques

    2,0
    Publiée le 31 août 2012
    Le plus plaisant dans le remake modernisé qu’Im Sang-Soo a fait du classique coréen "La servante" vient de sa mise en scène et de sa photographie qui en font une sorte de pièce de théâtre magnifiquement chorégraphiée, si se n’est dans les scènes de charme où la froideur visuelle est inopportune. Les acteurs, dont particulièrement Jeon Do-Yeon, font preuve d’un jeu intense. C’est donc dommage que le scénario, sorte de drame social érotique en huis-clos, soit si peu abouti et que la narration ait un rythme bien trop lent.
    drums12
    drums12

    Suivre son activité Lire ses 19 critiques

    1,5
    Publiée le 22 septembre 2010
    En grand fan de cinéma coréen, je me dirigeais vers la salle obscure en toute confiance. J'en ressors extrêmement déçu. Rien, mais alors rien n'a marché pour moi. La précision clinique de chaque plan (composés avec une minutie mécanique, robotique, effrayante) dégage une froideur absolue. Le scénario est d'une pauvreté totale (même si souvent l'image et l'ambiance suffisent à envouter et émouvoir dans mon cas) et ne parvient jamais à suciter le fameux sourire ou la belle larme. Le dénouement est ridicule et là j'ai beaucoup ri mais je doute de l'intention comique de l'auteur à ce moment là. Je met une petite étoile et quelque pour la comédienne...évitez la servante et courrez voir la vieille dame amoureuse de poésie !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top