Mon AlloCiné
La Planète des singes : les origines
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "La Planète des singes : les origines" et de son tournage !

Et de 2!

La Planète des singes : les origines est le deuxième long métrage de Rupert Wyatt après Ultime Evasion.

Tournage

Le film a été tourné durant l'été 2010 dans les villes de Vancouver, San Francisco et O'ahu.

Changement de casting

Tobey Maguire et Shia LaBeouf ont tous les deux été pressentis pour interpréter le personnage de Will. C'est finalement James Franco qui a obtenu le rôle.

Pas un vraiment une adaptation

La Planète des singes : les origines est inspiré du roman de Pierre Boulle, La planète des singes. Pour autant, ce n'est pas une adaptation puisque l'histoire du film se déroule avant celle du livre.

Un problème contemporain

Selon le producteur Peter Chernin, La Planète des singes : les origines aborde "certains des problèmes les plus épineux de notre époque". La question centrale est : "Jusqu’où pouvons-nous aller sans violer les lois de la nature ? Quelle sont les limites ?"

Un singe protagoniste

Contrairement aux autres films de la saga, les singes sont les personnages principaux. L'histoire en est donc transfigurée, comme nous l'explique Peter Chernin, producteur : "Le fait que César soit le personnage central et que l’histoire est racontée de son point de vue marque un changement radical par rapport aux autres films de la série. On s’attache beaucoup plus à lui."

Performance capture

Pour la première fois, les singes ont été créés numériquement grâce à la performance capture. C'est la compagnie Weta Digital (Avatar , Le Seigneur des anneaux : la communauté de l'anneau) qui s'est occupée de leur création. Joe Letteri, le superviseur des effets spéciaux, revient sur le processus de création : "Nous avons utilisé des combinaisons de performance capture et des casques pour filmer les expressions faciales des acteurs et enregistrer la totalité de leur jeu d’acteur physique. Mais pour la première fois, les acteurs de performance capture ont été filmés dans de vrais décors en même temps que les autres acteurs comme James Franco et Freida Pinto, ce qui a fait disparaître la barrière entre les effets visuels et les prises de vues réelles. Le tournage ressemblait donc à celui d’un film traditionnel. Les acteurs jouaient vraiment les uns avec les autres, et nous nous sommes occupés des effets visuels plus tard."

Un choix inévitable

Selon Rupert Wyatt, Andy Serkis était le seul acteur capable d’interpréter César : "Andy Serkis a beaucoup apporté au film. C’est le Charlie Chaplin de notre génération. J’entends par là qu’il est un des seuls acteurs qui exploite pleinement la technologie de la performance capture parce qu’il a parfaitement compris son potentiel et ce qu’elle permet de créer. Certains acteurs ont un peu peur de cette technique parce qu’ils pensent que cela les prive d’une véritable interprétation, alors que c’est tout le contraire."

Enfant deviendra grand

Le film suit César depuis sa naissance jusqu’à ce qu’il devienne un adulte et le leader de la révolution, une difficulté de plus pour Andy Serkis : " C’est une chose de jouer un chimpanzé, mais le jouer depuis l’enfance jusqu’à l’âge adulte – et quand il devient un leader révolutionnaire – en est une autre. Une partie du défi était de le jouer quand il est un enfant qui découvre le monde, puis un jeune qui prend conscience de l’étendue de son intelligence. En apprenant des humains qui sont autour de lui, il comprend qu’il est un être extrêmement doué, puis il réalise que le monde peut être un endroit très brutal. Dans la deuxième partie, Caesar devient un prisonnier. Il se retrouve enfermé, entouré de créatures sauvages et traumatisées, après avoir été rejeté par les êtres humains qui ont été ses parents et ses proches. Il se demande qui il est, puis il trouve la force de mener et d’unir les autres singes, et quand il arrive à cet instant, c’est le début d’un troisième stade pour lui, celui de la révolte… et de la révolution. Il utilise son intelligence pour galvaniser les singes puis sa force et son pouvoir pour les guider. Pour un acteur, c’est un parcours extraordinaire."

Un singe qui change tout

Au début du film, le personnage de Will est froid et distant, mais lorsqu'il doit s'occuper de César son comportement change et il devient plus humain. James Franco raconte : "Will doit maintenant veiller sur son père et sur un bébé chimpanzé. À mesure que l’histoire avance, Will se comporte davantage comme une personne et moins comme un scientifique, et il commence à accorder plus d’importance à César qu’au médicament."

Une scène compliquée

La principale difficulté pour Weta Digital a été le tournage du climax du film qui se déroule sur le Golden Gate Bridge de San Francisco. Le décor gigantesque a été construit près de Vancouver. Durant cette séquence se déroule une bataille épique entre les hommes et les singes – avec des cascades compliquées, des incendies, des explosions, des hélicoptères, des centaines de voitures et de figurants, et le brouillard de San Francisco – qui est aussi le point culminant de l’intensité narrative et émotionnelle et du parcours des personnages.

Le choix de l'émotion

John Lithgow explique ce qu'il a aimé dans le scénario de La Planète de singes : les origines : "Les films de science-fiction ancrés dans les émotions et les conflits humains sont très rares, et j’ai vraiment été stupéfait par l’authenticité émotionnelle du scénario. Le film épouse les attentes du public puis les renverse complètement."

A la dernière minute

Début octobre 2011, le président de la post-production de la Twentieth Century Fox Film Corporation a déclaré que la fin du film, à laquelle les spectateurs ont assisté, n'était pas celle qui avait été imaginée lors de l'écriture du scénario original. En effet, cette première version devait s'achever sur la mort du personnage de Will (James Franco). Ce changement de dernière minute (juste un mois avant la sortie internationale du film) s'explique notamment par la crainte de la Fox de perdre son acteur principal en cas de suite (très probable) à ce Blockbuster. Rappelons à ce sujet que l'exploitation en salle de La Planète des singes : les origines a rapporté plus de 400 millions de dollars de recettes à travers le monde.

Draco Malfoy au générique

Tom Felton est plus connu pour son rôle de sorcier maléfique dans Harry Potter. La Planète des singes : les origines est son premier film depuis la fin de la saga.

Changement de titre

Durant la phase de production, le film a connu plusieurs titres différents dont Caesar et Rise of the Apes.

Producteur à succès

Thomas M. Hammel, producteur exécutif du film, a produit de nombreux succès dont La Nuit au musée, La Nuit au musée 2, From Hell et Le Jour d'après.

Directeur de la photographie oscarisé

Andrew Lesnie a été oscarisé en 2002 pour son travail sur le film Le Seigneur des anneaux : la communauté de l'anneau. Depuis, il est fidèle à Peter Jackson puisqu'il a éclairé tous ses autres films.

Des monteurs de renom

Les deux chefs monteurs du film sont particulièrement reconnus dans la profession. Conrad Buff a remporté l'Oscar du Meilleur montage pour son travail sur Titanic tandis que Mark Goldblatt l'a obtenu pour Terminator 2 : le Jugement Dernier.

Influences

Rupert Wyatt s'est inspiré d'Elephant Man pour créer César. Mais selon lui, il y a une grande différence entre les deux personnages. "Elephant Man évolue pour le mieux alors que César évolue pour le pire", confie le réalisateur.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Alita : Battle Angel (2019)
  • Le Chant du loup (2018)
  • Grâce à Dieu (2019)
  • Ralph 2.0 (2018)
  • Destroyer (2018)
  • Black Snake, la légende du serpent noir (2017)
  • Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ? (2018)
  • Nicky Larson et le parfum de Cupidon (2018)
  • Green Book : Sur les routes du sud (2018)
  • Dragons 3 : Le monde caché (2019)
  • All Inclusive (2018)
  • La Favorite (2018)
  • La Chute de l’Empire américain (2018)
  • La Grande Aventure Lego 2 (2018)
  • La Mule (2018)
  • Paradise Beach (2018)
  • Vice (2018)
  • Jusqu'ici tout va bien (2018)
  • Brice 3 (2015)
  • Escape Game (2019)
Back to Top