Mon AlloCiné
Elysium
note moyenne
3,4
16016 notes dont 1655 critiques
5% (81 critiques)
26% (426 critiques)
33% (549 critiques)
24% (392 critiques)
8% (134 critiques)
4% (73 critiques)
Votre avis sur Elysium ?

1655 critiques spectateurs

Alain D.

Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 1 567 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 31/07/2015

Elysium est une base spatiale paradisiaque en orbite terrestre. La technologie y est très avancée (nous sommes en 2154). Les gens qui y vivent sont riches et les malades y sont immédiatement reséquencés. Non loin de la, sur la terre, à un quart d'heure de navette, c'est la misère, la pauvreté, la surpopulation. Les pauvres y travaillent à la chaine dans des conditions déplorables. Tous veulent aller sur Elysium, mais le ministre de la défense fait abattre sans sommation, toute navette non autorisée. Max travaille dans une usine qui fabrique les robots qui assurent le maintien de l'ordre. Victime d'un accident d'irradiation, il ne lui reste que 5 jours à vivre : il doit impérativement se rendre sur Elysium pour sauver sa peau. Apres "District 9" en 2009 et "Chappie" en 2015, deux très bons films, " Elysium " est la troisième réalisation de Neill Bomkop abordée. La encore, c'est un excellent résultat : le scénario est original, audacieux et tout simplement extraordinaire, nous délivrant une histoire mouvementée ne laissant aucun moment de répit. Un gros budget bien employé : les décors et les effets spéciaux sont très aboutis, nous offrants notamment des navettes et des androïdes plus que réels. Quant au jeu des acteurs, il est infiniment intéressant : Jodie Foster, bien qu'ayant un rôle secondaire assez peu exploité, est comme toujours sobre et efficace dans ce personnage de ministre de la défense. Sharlto Copley est très bon également dans le rôle de l'agent Kruger, et enfin Matt Damon tout simplement sublime dans le rôle principal de Max, le héros. Embarquez dés que possible pour Elysium : prenez un billet pour 110 minutes de pur plaisir avec cet excellent thriller de SF.

benoitG80

Suivre son activité 916 abonnés Lire ses 1 315 critiques

3,5Bien
Publiée le 18/08/2013

"Elysium" est un film de SF où la société humaine est très présente dans sa différence et par la manière dont elle est traitée... Un peu comme dans l'efficace "Time Out", on retrouve les enjeux certes pas bien nouveaux, du monde des riches et des pauvres, mais il faut reconnaître que le film fonctionne bien et qu'on ne voit pas le temps passer... Quelques bonnes idées sont à retenir de cette réalisation comme cet immense satellite où se sont réfugiés les plus nantis (même si on ne voit pas assez la vie menée là-bas), tandis que la surpopulation et la maladie rongent notre vieille planète... À ce propos, les images de la terre au début du film sont éloquentes de précision et de réalisme. Mais le point qui différencie cette histoire avec toutes les autres c'est assez étonnamment, le côté très égoïste du personnage central, bien incarné par Matt Damon qui ici, ne cherche qu'à sauver sa peau avec la recherche d'un aller simple vers Elysium ! Au point même de laisser son amie et sa fille gravement malade sur le carreau ! Bien sûr, le retournement de situation changera la donne mais quand même, le fait est là... La partie de l'histoire plus consacrée aux bagarres est davantage convenue et habituelle pour ne pas émouvoir plus que cela, mais se trouve être forcément nécessaire à la progression de l'intrigue ! La fin est assurément à l'image du bon film américain c'est à dire sans surprise quant à son dénouement ! Malgré tout, de sérieuses qualités au niveau de la réalisation associées à un bon rythme qui nous tient en haleine, font de ce film un bon divertissement avec un fond de réflexion très intéressant !

Julien D

Suivre son activité 333 abonnés Lire ses 3 455 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 14/08/2013

Découvert grâce à son éblouissant District 9 qui avait merveilleusement compris comment faire de la science-fiction une métaphore cinglante d’une réalité sociale, Neil Blomkamp s’est évidemment fait mettre le grappin dessus par les majors hollywoodiens. Néanmoins, on peut remarquer que les studios TriStar ont accordé un sacré budget mais surtout une totale confiance artistique au réalisateur sud-africain en le laissant, en plus de pouvoir écrire son propre scénario, reconstituer l’équipe technique de son précédent film (même chef opérateur et même monteur). L’ennui c’est que justement ça voit. Elysium est formellement identique à District 9, l’imagerie futuriste (filmée cette fois dans des bidonvilles mexicains et non plus dans ceux de Johannesburg) y est sensiblement similaire avec ses couleurs désaturées et ses prises de vues branlantes. Scénaristiquement aussi, on retrouve les deux mêmes thématiques majeures, à savoir la légalisation de la ségrégation et l’hybridation de l’homme avec la machine. Le schéma de la séparation sociale faite entre exploitants et exploités, entre riches et pauvres, est vieux comme le cinéma d’anticipation (depuis Métropolis en 1925 pour être précis) et est ici traité par le biais d’une ville paradisiaque mise en orbite autour d’une Terre victime de famine. Le scénario faisant d’un terrien moyen un être renforcé par un exosquelette bien décidé à retourner l’ordre établi n’a strictement d’original, pour ne pas dire qu’elle est purement dérisoire, seule la sous-intrigue complotiste laissant poindre le bout de son nez à la fin du premier acte semblait pouvoir apporter un semblant d’audace au récit. Malheureusement, après un deuxième acte qui n’a à offrir que d’impressionnants combats entre Matt Damon et Sharlto Copley (les deux ayant fait des efforts de transformisme qui s'avère l'aspect le plus innovant du film), la dernière partie, au lieu d’amplifier les enjeux, ne fait que surenchérir bêtement dans la violence et la mièvrerie. Comment qualifier Elysium au final? De film d’action explosif ? Oui. De blockbuster mettant en scène une jolie technologie robotique? Certainement. De science-fiction intelligente? En aucun cas! Une grosse déception de la part de Blomkamp donc…

Dex et le cinéma

Suivre son activité 506 abonnés Lire ses 184 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 03/09/2013

Par le réalisateur "visionnaire" de District 9, Elysium est... Plutôt satisfaisant. En effet pour répondre à toutes les déceptions, jamais le film n'a promis d'être une fable aussi puissante et intelligente que le génial D9. Il est vrai qu'on en espérait beaucoup, mais personnellement, c'est pour l'aspect visuel que je l'attendais, et je ne suis pas dessus !! Elysium est un film d'action-sf qui remplit parfaitement les promesses que nous avait fait la bande annonce. Nous faire voir un spectacle superbement filmé et des scènes d'action absolument dantesques, sur la base d'un scénario... Hum. La réalisation caméra à l'épaule peut énervé dans la première partie, car tremblant pour montrer des scènes de dialogues, mais dès l'acte 2, elle prend tout son sens. Neil nous signe un film d'action filmé comme un reportage de guerre ce qui le rend extrêmement réaliste. De nombreux plans sont absolument magnifiques, comme les scènes spatiales qui en deviennent presque lyriques. Il faut également souligner les idées design qui tiennent du génie, que ce soit les vaisseaux ou les droides, du très grand art !!! Malheureusement, le scénario est beaucoup beaucoup trop facile, et cette intrigue de "quête du paradis perdu", est imperméable a tout les films et pourrais être écrite par à peu près n'importe qui, tout comme le message du film qui est également des plus simples, riches= méchants et pauvres= gentils. Mais sachant que je n'espérais pas une fable aussi forte que celle de D9, je ne suis pas totalement dessus. J'avoue que j'ai pris mon pied avec ses scènes d'action et ces design juste sublimes. Malgré le scénario d'un cliché absolue, je considère que 3/5 n'est pas si cher payé, pour un spectacle appréciable. Peut être un peu quand même...

yoshibubble

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 31 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 15/08/2013

Ayant vu District 9, on pouvait s'attendre a un grand film mais, un pamphlet social réalisé pour un public américain avec les moyens d'un blockbuster... fallait pas rêver. Et effectivement, on est pas déçu : manichéisme de comptoir, vision de l'homme et de l'évolution de la société ultra simpliste (comment peut-on oser parler de SF ?!!), rien n'est crédible dans le déroulement de l'action (la population vivant sur terre est très malade, les hôpitaux sont pleins mais attention, on ne parle pas de grippe, ce ne sont que des affections majeures de type leucémie, myopathie et j'en passe que la médecine sur place ne peut pas soigner. Par contre, on est capable de vous implanter un modem dans le crâne, un exosquelette sur le système nerveux avec des scies à métaux et votre dernière perçeuse/visseuse achetée chez casto). Plus de classe moyenne, ce qui montre une incompréhension totale du fonctionnement de la société. Les gens s'accommoderait de la fange dans laquelle ils vivent : on est riche et policé ou pauvre et chaotique ! On soulignera une légère critique des gens qui vivent sur terre à travers la démonstration d'un égoïsme forcené des gens y vivant et notamment du personnage principal sauf... qu'il a un destin. Ah ! oui ! il y avait longtemps que l'on nous avait pas fait le coup de l'élu !!! Quant aux invraisemblances scénaristiques, impossible d'en faire un inventaire tellement elles sont nombreuses et ne servent qu'aux besoins d'un scénario bancale : la présence d'une police sur terre ??? Mais pourquoi faire ? Ca n'a aucun sens ! On rentre sur Elysium finalement comme dans du beurre (pas de véritable moyens de défense sur place). Où sont, à la fin, les robots policiers ? En RTT sûrement (en même temps c'est un française qui dirige la défense, faut pas s'étonner) ? Et comble de la stupidité, si le matériel médical n'était pas mis à la disposition des gens vivant sur terre, ce n'est pas parce qu'il est trop cher, qu'il n'y en a pas assez, bref pour une raison économique ! Non, c'est parce que les riches sont très très méchants. Ils ont ce matos en quantité industrielle (c'est ce qui ressort très clairement de la fin du film) mais le garde très précieusement dans des hangars histoire de ricaner le soir en buvant un cognac au clair de terre sur ces imbéciles de pauvres qui crèvent alors qu'ils pourraient être sauvés. Au secours !!!! Ce film est une véritable insulte à l'intelligence.

Sainte Andrasté

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 3 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 16/08/2013

Le premier film du réalisateur, District 9 était une agréable surprise à sa sortie même s'il n'était pas exempt de défauts, notamment un certain manichéisme, même si ça se justifiait dans le scénario. Et bien le principal problème problème d'Elysium, c'est justement le manichéisme... D'un côté vous avez les riches, ces "salauds de riches" comme le dit l'expression. Ces sales riches comme vous vous en doutez, ce sont les méchants, ils n'ont strictement rien pour eux. Ils sont égoïstes, pervers, sadiques, n'ont que faire de la vie des pauvres Terriens qu'ils traitent comme du bétail etc. je vais m'arrêter là pour les clichés vous avez très bien compris où je veux en venir... Et de l'autre côté on a la plèbe terrienne... Eux ce sont les gentils, et ça on le comprend très vite. La vie n'est pas facile dans ce gigantesque favela qu'est devenu Los Angeles mais même les rares voyous qu'on y croise sont des types sympathiques au fond (dans le futur le grand banditisme a disparu, j'ai hâte d'y être !). A ce titre, le sidekick de Matt Damon incarne parfaitement ce cliché du "gentil voyou", toujours prêt à aider et à se sacrifier pour les autres, trop mignon. Enfin voilà, dès les premières minutes du film on comprend déjà comment tout ça se finira... A ce sujet, j'ai trouvé la fin un peu douteuse : Spoiler: les frontières d'Elysium sont finalement ouvertes... Faut-il vraiment s'en réjouir ? On peut imaginer que dans le futur des masses de population se déplaceront sur Elysium et ce petit paradis deviendra un taudis comme sur Terre, super, au moins on est tous égaux dans la misère. Signalons aussi que le film a du être tourné par un parkinsonien puisqu'on ne pige rien mais alors rien aux scènes de combats. Ça bouge dans tous les sens, c'est illisible, vraiment insupportable. Alors malgré tout ça se laisse regarder mais bon, sans grand enthousiasme.

chrischambers86

Suivre son activité 1031 abonnés Lire ses 10 091 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 09/10/2013

Avec son "District 9", le Sud-Africain Neill Blomkamp avait surpris son monde à la fin de l'ètè 2009, fable de science-fiction originale et ambitieuse avec un style très documentaire qui soutenait son côtè très rèel! Le voilà de retour avec une nouvelle oeuvre d'anticipation qui oscille entre "D.O.A" et "Total Recall". Comprenne qui peut ce mèlange à la sauce Blomkamp (ou plutôt à la sauce hollywoodienne) qui reprend en gros la thèmatique des disparitès sociales qui avait dèjà ètè à la base de "District 9" et les traite encore plus sur un plan littèral! Nous sommes ici en 2154! Dèvastèe par la pollution, la Terre a ètè abandonnèe par ses habitants les plus riches, partis vivre sur "Elysium", une station spatiale qui louche vers "Aeon Flux". Ce n'est pas un compliment mais bon [...] Sur la planète restent èvidemment les plus dèmunis qui survivent dans des conditions insupportables! Matt Damon (parfait, même avec la boule à zèro), un ex-dèlinquant, est condamnè à mourir après un accident de travail! Seul salut ? Se soigner en rejoignant "Elysium" mais ce dernier va se retrouver entraînè dans une suite d'èvènements qui le dèpasse totalement dont il va être spectateur malgrè lui pendant un temps et dont il va devenir acteur à mesure qu'il se rend compte de l'ampleur des èvènements dans lesquels il est impliquè! Dès le dèbut du mètrage, l'ambiance apocalyptique impressionne! Les univers visuels de la Terre et d'"Elysium" sont assez bluffants, surtout dans une salle obscure; l'odyssèe de Damon, touchante! Seule Jodie Foster, qui campe la responsable de la Dèfense d'"Elysium" avec une main de fer, est quelque peu en retrait! C'est souvent le cas quand l'actrice joue un second rôle mais il n'y a pas de quoi bouder son plaisir car "Elysium", c'est avant tout de la S.F bien fichue doublèe d'effets spèciaux très spectaculaires même si ce film raconte à peu de chose près la même chose que "District 9" en reprenant tous les parti pris de rèalisation! Mais la vision du futur de Blomkamp est assez pertinente et le monde filmè dans le mètrage est à mettre à son crèdit! Reste cinq jours pour sauver sa peau avec insècuritè, guerre, action virile et tutti quanti...

Dandure

Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 110 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 16/08/2013

Attention, cette critique contient des "spoilers" tels que: Spoiler: Ce film est mauvais. A Hollywood, on n'a pas d'idées mais on a de l'argent. Hé, Neil ! On a bien kiffé ton truc avec des aliens parqués dans des taudis. Tu pourrais nous refaire la même ? En mois exotique hein ! C'est pour faire du pognon alors on va lisser le produit. Laisse tomber la violence jubilatoire, l'ironie et le second degrès, ça risque de distraire les Américains de leur pop corn. Regarde, on t'a trouvé un Matt Damon tout neuf avec pleins de muscles et une Jodie Foster regard d'acier option français. On a fait simple pour le script, les riches sont très méchants, les pauvres très gentils. Tiens, voilà 100 millions ! Ouais je sais, les dialogues sont indigents, les enjeux fantomatiques et les perso secondaires insipides. Mais t'es hors sujet là, Neil. Faut juste que ça fasse joli et ça pète dans tous les sens. Prends pas cet air dégoûté, on veux bien engager ton pote Coley malgré son accent bizarre et son regard halluciné. Mais pas de blague hein ? Tu files droit, c'est promis? On veut du crash de navette, de l'hybridation, du bougé de caméra, du bidonville, tout pareil... Bon garçon, tu iras loin. Moralité: District 9 - Elyseum 0

landofshit0

Suivre son activité 131 abonnés Lire ses 1 741 critiques

2,5Moyen
Publiée le 14/11/2013

Si Neill Blomkamp a une évidente empreinte visuel rendant son cinéma crédible. Il n'en n'est pas de même pour son histoire et ses personnages. Elysium ne renouvelle pas le coup de district 9 ,le message politique est trop première degré,et visiblement parler sérieusement n'est pas une chose faite pour le cinéma de Neill Blomkamp. Le message politique est traité avec des personnages caricaturaux aux dialogues qui ne sont que des clichés du genre. Ce qui était présent dans disctict 9 est totalement absent d'elysium,qui n'est qu'une série B mal foutue,en tout cas le message n'a rien de subtile.

lhomme-grenouille

Suivre son activité 893 abonnés Lire ses 3 020 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 22/08/2013

Bon, on ne va pas se mentir. Autant la jouer « bas les masques » tout de suite : je suis un adorateur inconditionnel de "District 9" et j’attendais de cet "Elysium" qu’il me renvoie dans cet esprit SF assez cru, engagé et surtout inventif. Pour le premier quart d’heure, il n’y a pas à dire : j’y étais, c’était un sans-faute, je commençais déjà à grimper au rideau. C’est que l’ami Blomkamp est quand même l’un des rares gars aujourd'hui qui a l’air de ne pas avoir oublié (avec peut-être Kosinski) qu’avoir beaucoup d’effets spéciaux n’interdisait pas d’avoir une réalisation soignée et rigoureuse. Mais bon, comme quoi il faut savoir aussi se méfier de ce qu’on veut, parce qu’au final, j’ai quand même fini par décrocher du film parce qu’il avait trop voulu faire ce que j’attendais de lui : c’est-à-dire faire du « District 9 »… Même ambiance visuelle, mêmes trips robotiques et mécaniques, même défouraillages bien crades, même propos, même logique… Pas un seul moment je n’ai été pris au dépourvu. Je me laissais guider sur mon rail. Alors, oui, c’est proprement mené, mais la surprise n’y était clairement pas, jusqu'à la dernière seconde. La faute à "District 9" ? Même pas sûr. Parce que finalement, à transposer sans vraiment adapter, "Elysium" y perd au change. L’absence d’ambivalence de « District 9 » apportait pour moi une réelle crudité, mais qui pouvait s’appuyer sur la dualité humains/crevettes qui servait de parallèle à la dualité blancs/noirs. Dans ce film, l’absence d’ambivalence prend très vite une tournure caricaturale entre les vilains privilégiés et les gentils pauvres dans leurs ghettos. Visiblement, l’ami Blomkamp n’a pas vraiment su résister à la machine à aseptiser d’Hollywood, car d’une œuvre majeure, il passe désormais avec cet "Elyseum" à la simple production d’un « grand spectacle sympa ». C’est pas mal certes, mais c’est quand même dommage aux vues du potentiel du mec...

tony-76

Suivre son activité 566 abonnés Lire ses 1 367 critiques

3,5Bien
Publiée le 22/08/2013

Ayant pas vu le fameux Distric 9 et étant pas un grand fan de science-fiction, j'y suis aller sans grande enthousiasme. Et pourtant, j'ai été surpris par Elysium ! Un casting bien choisi, une b.o plutôt bonne avec ses séquences d'actions musclées et impressionnantes. Le scénario tient la route, cependant une critique bien vue d'une situation déjà existante. Bon, il faut avouer que c'est un peu violent mais c'est réaliste. Matt Damon joue impeccablement bien son rôle d’antihéros, Jodie Foster est convenable mais cette dernière apparaît vaguement dans le film. Sharlto Copley est vraiment dérangeant et flippant ! Il n'y a pas de temps mort mais du rythme, néanmoins un certain suspens dans des décors teintés en gris. Mais son univers reste satisfaisant. Pour une fois, je n'ai pas été déçu d'un blockbuster de SF. Elysium nous offre un bon spectacle et les fans seront peut être déçu mais pour moi, c'est un bon film !!

Marc Guiot

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 18 critiques

4,0Très bien
Publiée le 24/08/2013

Un très bon film de la part de Neil qui nous avait régalé avec le fabuleux District 9 dont on attend toujours la suite (l'acteur principal joue ici Krueger, le méchant du film, hélas moins accrocheur). De plus on ne regrettera pas qu'Eminem ait refusé le premier rôle (bien que très talentueux dans 8 mile) au profit d'un Matt Damon qui s'avère être un véritable Jason Bourne aussi bien sur terre que dans l'espace aux côtés de Jodie Foster.

guzu

Suivre son activité Lire ses 108 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 27/08/2013

Une idée de départ plutôt sympa mais traitée de façon beaucoup trop manichéenne. Les riches sont méchants, les pauvres sont gentils - et ça va pas chercher plus loin. Quant à la morale... Spoiler: le héros égoïste - mais finalement non - qui se sacrifie pour la gamine malade (notez l'originalité), et grâce à qui sur Terre il n'y aura plus de décès dus au maladies. La population est sauvée !! Sauf que si on réfléchit deux secondes... si tout le monde est en bonne santé, il y aura encore plus d'être humains ; en quoi cela les sauve-t-il de la misère?

Ramm-MeinLieberKritiker-Stein

Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 542 critiques

4,5Excellent
Publiée le 18/08/2013

Il est vrai que le réalisateur de "District 9" aurait pu s'enfoncer dans une vedettariat et poursuivre avec une suite. Mais non : il à en effet décider de continuer avec un film des plus originaux : Elysium. Ce long-métrage est le génie même de la S.F. ! Un film qu'on n'attendait pas à voir ces temps-ci. Car oui, c'est avec un génie tout particulier et des acteurs tout aussi grandioses que nous fait plonger Neill Blomkanp. Nous fait plonger dans un monde sans foi ni loi. Un monde qui fait peur. Outre un scénario pour le moins haletant et inattendu, Matt Damon réussit à nous faire ressentir une ÉNORME pression! On a peur pour lui, mais aussi pour les autres habitants de la Terre, qui, dès le début et ce jusqu'à la fin Spoiler: sacrificiel, sont dans une misère noire! Max (Damon) devra donc affronter la ministre de la justice d'Elysium : Madame Rhodes (superbement orchestrée par l'unes des actrices la plus reconnue d'Hollywood : Judie Foster). En bref : L'uns des plus grands films de S.F. de l'été 2013.

Edgar L.

Suivre son activité 149 abonnés Lire ses 271 critiques

3,5Bien
Publiée le 16/09/2013

D'une vision désastreuse du futur, le réalisateur néo-zélandais Neill Blomkamp nous offre un film de science-fiction particulièrement réussi, qui, s'il ne parvient pas à atteindre le niveau très élevé de son précédent "District 9", lui permet néanmoins de confirmer toute l'étendue de son jeune talent. [...] Du bel art ! Après l'excellent "District 9", Neill Blomkamp transforme l'essai et confirme aux yeux de tous toute l'étendue de son talent. Il impose une mise en scène stylistique et est accompagné d'un casting savoureux et talentueux. Cette vision noire et désastreuse du futur est loin des standards actuels du cinéma de science-fiction, et ça fait du bien. Néanmoins, quelques petits défauts empêchent gâchent la copie finale, et on peut regretter que le jeune réalisateur n'ait pas atteint le niveau de l'excellent "Disctrict 9". Nul doute que quelques années lui suffiront à rectifier le tir et à prouver définitivement qu'il est l'un des plus grands réalisateurs de sa génération.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top