Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Freakonomics
note moyenne
2,5
40 notes dont 8 critiques
0% (0 critique)
13% (1 critique)
50% (4 critiques)
25% (2 critiques)
13% (1 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur Freakonomics ?

8 critiques spectateurs

Ewen Blake
Ewen Blake

Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 767 critiques

3,0
Publiée le 29/03/2014
Un documentaire divertissant mais inégal. Je n'aime pas les critiques résumant le film. Ce n'est pas leur but. Pourtant pour Freaknomics les enseignements peuvent être rapidement résumés et leur capacité à convaincre promptement discutés. Ainsi la démonstration sur la triche dans les combats de Sumo est intéressante en cela qu'elle nous montre le pouvoir des chiffres même isolés de leur contexte. Celle sur l'influence des prénoms parait trop conforme aux attentes pour vraiment marquer même si l'interrogation finale sur le choix de donner un prénom non marqué d'un point de vue "racial" (dans le sens US) afin de s'intégrer dans la norme dominante ou faire l'expression de son individualité et assumer un choix personnel qui handicapera (statistiquement) son enfant est plus profonde qu'elle n'y parait. Celle sur la récompense financière peu efficace dans l'enseignement méritait qu'on s'y attarde même s'il s'agit probablement de l'enquête la plus pauvre du documentaire. Le passage sur la baisse de la criminalité dans les années 90 qui serait causée par la légalisation de l'avortement en 1973 est certainement l'enseignement le plus polémique et le plus déroutant de Freakonomics et mérite à lui seul le visionnage de ce documentaire.
Hans Grüber
Hans Grüber

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 175 critiques

4,0
Publiée le 14/03/2014
Forcément moins chouette que le livre mais c'est pas une raison pour passer à côté
Nicolas S.
Nicolas S.

Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 1 161 critiques

1,5
Publiée le 10/06/2012
Seul le segment de Morgan Spurlock était intéressant, le reste part dans des hors-sujets ennuyeux et peu ou mal documentés.
Caine78
Caine78

Suivre son activité 725 abonnés Lire ses 7 283 critiques

3,0
Publiée le 15/03/2012
Les documentaires sur l’argent et son influence dans le monde sont à la mode : après  « Capitalism : A Love story » en 2009 et « Inside Job » en 2010, voici que débarque sur les écrans français en ce début d’année 2012 « Freakonomics », adaptation du livre d’économie le plus lu aux Etats-Unis.  Celui-ci, conséquent à la crise économique de 2007 et qui date du début de l’année 2010, s’inscrit assez bien dans la mouvance de ses deux prédécesseurs, en particulier celui réalisé par Michael Moore : aborder des choses assez graves et on ne peut plus d’actualité sur un ton relativement léger. Déjà que la période n’est pas toujours gaie, il ne faudrait pas non plus tomber dans la dépression totale ! De ce point de vue le film est assez réussi, même si l’on aurait peut-être aimé un humour plus ravageur, un cynisme de tous les instants que l’on ne fait qu’entrapercevoir. Des atouts, « Freakonomics » en a. On retrouve notamment à la réalisation des documentaristes très différents dans leur style (pour ne citer qu’eux, Heidi Ewing et Rachel Grady ont réalisé auparavant l’hallucinant « Jesus Camp », tandis que Morgan Spurlock était aux manettes de « Super Size Me », expérience saisissante sur le monde de la malbouffe), mais qui s’avèrent ici complémentaires, évitant la répétition de mise en scène et de construction narrative. Chacun s’est attaché à un sujet différent pour illustrer de façon complète et originale une thèse économique, ce qui ne manque pas de fluidité et de perspicacité à l’écran. Autre bonne idée : la participation active de l’économiste Steven Levitt et du journaliste Steven J. Dubner, co-auteurs du best-seller, dont les commentaires réguliers durant chaque séquence apportent une certaine cohérence, le tout avec une légèreté salutaire. Nous pouvons en revanche être surpris de certains choix opérés en ce qui concerne les sujets traités pour aborder le dérèglement économique : n’y avaient-ils pas meilleurs exemples pour illustrer le propos que ceux de l’influence du prénom sur notre avenir, des matches de sumos arrangés, du déclin de la criminalité urbaine dans les années 90 aux Etats-Unis et des étudiants récompensés par de l’argent afin de leur faire obtenir de meilleurs résultats ? Au moins, l’originalité de ces thèmes a le mérite de présenter la question de l’argent et de nos problèmes de société sous un angle inattendu, loin des explications que l’on nous rabâche à longueur de temps à la télévision, la radio ou dans la presse. Alors que Levitt et Dubner nous invitent à une réflexion personnelle, notamment à l’occasion d’un discours final honnête, sans la moindre démagogie ou naïveté, le film s’achève avec modestie. A défaut d’être subversif, le documentaire s’apprécie comme un divertissement agréable, où la forme prend peut-être un peu trop le dessus sur les idées (on saluera toutefois la qualité des séquences animées et en particulier celle de « It’s Not Always A Wonderful Life », remarquable). Pas rédhibitoire, de l’« entertainment » fréquentable.
beautifulfreak
beautifulfreak

Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 342 critiques

2,5
Publiée le 15/01/2012
Adapté du best-seller éponyme, cette compilation de courts métrages pose des questions pertinentes de manière ludique mais n'y répond que partiellement. C'est un peu "L'économie pour les nuls". On retiendra l'amusant segment de Morgan Spurlock (le réalisateur de "Supersize me", le documentaire sur les fast-foods) sur l'influence que les prénoms peuvent avoir sur nos vies, puis une enquête plus sérieuse sur la tricherie lors des tournois de sumo, qui révèle ce qui se dissimule derrière les apparences soi-disant respectables et établit un parallèle avec les malhonnêtetés boursières. Nous avons droit également à une théorie controversée démontrant que les lois légalisant l'avortement aux USA ont contribué à la diminution de la criminalité (moins d'enfants non désirés et éduqués dans de mauvaises conditions, cela produirait moins de délinquance par la suite) et enfin à une expérience tentée dans une école pour stimuler les mauvais élèves en leur promettant de l'argent et une virée en limousine s'ils améliorent leurs notes: là on se croirait presque dans une émission de télé-réalité! "Freakonomics" ne fait que survoler ces thèmes, et il vaut peut-être mieux lire le livre pour avoir en avoir une vision plus approfondie.
RENGER
RENGER

Suivre son activité 321 abonnés Lire ses 5 437 critiques

2,0
Publiée le 13/01/2012
Freakonomics (2010) est l’adaptation du livre éponyme (et véritable best-seller traduit en 35 langues !) écrit par l'économiste Steven Levitt et le journaliste du New York Time Stephen Dubner. L’intérêt du film est qu’il a été confié à six réalisateurs reconnu dans le monde du documentaire, on pourra notamment citer Heidi Ewing à qui l’on doit l’édifiant Jesus Camp (2006) & Morgan Spurlock, connu grâce à son effarant Super Size Me (2004). L’ennui avec les films collectifs comme celui-ci, c’est qu’il y a très souvent des hauts et des bas, certaines séquences sont plus ou moins réussies que d’autres, à cause de leur mise en scène ou de leur sujet. Ainsi, sur la multitude de sujets présentés, on préfèrera n’en retenir qu’une poignée, notamment celui sur les prénoms (est-ce que le choix d’un prénom peut-il avoir de l’influence sur votre destin ?) ou encore celui sur les combats de sumos où la triche serait bien plus présente qu’il n’y paraît (alors qu’il s’agit d’un sport sacré).
Pascal H.
Pascal H.

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 78 critiques

3,5
Publiée le 11/01/2012
Intéressant comme pourrait l'être un reportage Arte, que dire d'autres? L'image est peut-être un plus soigné car destiné au cinéma, et encore... Cela reste très intéressant !
Christopher Ramoné
Christopher Ramoné

Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 284 critiques

3,0
Publiée le 03/01/2012
Freakonomics passe du best-seller au documentaire, porté par six réalisateurs et six visions d’une économie incontrôlable. Le côté délirant et frais du livre est respecté, mais le documentaire n’apparaît aussi abouti que son homologue
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top