Mon AlloCiné
Pain noir
Note moyenne
3,3
16 titres de presse
  • Excessif
  • La Croix
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Monde
  • Le Point
  • Les Inrockuptibles
  • Metro
  • Première
  • Studio Ciné Live
  • Le Parisien
  • L'Express
  • Libération
  • Positif
  • Télérama
  • Critikat.com
  • TéléCinéObs

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

16 critiques presse

Excessif

par Romain Le Vern

Si la dimension sexuelle et fantasmagorique chez Agusti Villaronga est mise en sourdine, la noirceur n'en reste pas moins intacte et ce dès l'introduction spectaculaire et choquante. La seconde bonne nouvelle vient de la caractérisation complexe et nuancée de tous les personnages dans un contexte délétère. Dans le genre, on n'a pas vu mieux depuis "L'été où j'ai grandi" de Gabriele Salvatores.

La critique complète est disponible sur le site Excessif

La Croix

par Marie-Valentine Chaudon

Le spectateur se laisse étreindre par l'étonnante atmosphère de ce film baigné d'une splendide lumière automnale.(...) Finement tissé d'ambiguïtés, entre réalisme et onirisme, ce "Pain noir", récompensé par neuf Goyas, l'équivalent espagnol des Césars, est un régal plein de surprises.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Journal du Dimanche

par Alexis Campion

Un spectacle mémorable. (...) Le film entrelace adroitement son atmosphère réaliste et bavarde à des débordements poétiques à la limite du fantastique.

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

Le Monde

par Coralie Huché

Une seule récompense n'aurait pas suffi au film, car c'est le soin apporté à l'ensemble des détails qui permet à ce long-métrage de tenir son atmosphère du début à la fin. Le discours fantastique du film apporte une once de poésie sans alléger la densité de ses nombreux sujets. Ils forment un écrin contextuel complet au récit et relèvent d'un subtil dosage qui empêche "Pain noir" de s'éparpiller.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Le Point

par François-Guillaume Lorrain

Si Almodovar a, selon nous, raté son "Piel que habito" (sortie le 17 août), pour s'être risqué sur un terrain glacé qui ne lui convient pas, Agusti Villaronga a réussi le sien, "Pain noir". Le milieu ibérique du cinéma s'en est vaguement aperçu, lui décernant neuf Goyas - un quasi grand chelem - une première pour une oeuvre tournée en catalan.

La critique complète est disponible sur le site Le Point

Les Inrockuptibles

par Vincent Ostria

Cette oeuvre très léchée, relativement bien réalisée, est une fable naturaliste où le politiquement correct de base est transcendé par l'écheveau des duplicités entre les différents protagonistes.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Metro

par Caroline Vié

Une oeuvre poignante et sombre.

La critique complète est disponible sur le site Metro

Première

par Gérard Delorme

En dépit de sa noirceur, "Pain Noir" a raflé neuf Goya (équivalent des Césars) en Espagne cette année. A juste titre.

La critique complète est disponible sur le site Première

Studio Ciné Live

par Emmanuel Cirodde

Voir le site de Studio Ciné Live

La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

Le Parisien

par Hubert Lizé

Une tragédie réaliste qu'illumine — malgré quelques digressions poétiques et superflues — le charisme des deux jeunes héros, formidables enfants acteurs.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

L'Express

par Eric Libiot

"Pain noir" a reçu neuf Goyas (Césars Espagnols). C'est beaucoup. Presque trop, eu égard à la qualité intrinsèque de ce film. Cela dit, il y a de belles choses : Villaronga rend bien la lourdeur de l'atmosphère et les angoisses du héros. Dommage qu'il n'arrive pas à éclairer une intrigue policière restée trop fouillis pour porter le film aussi haut que ses prix semblent l'annoncer.

La critique complète est disponible sur le site L'Express

Libération

par Philippe Azoury

La photo, noire et or, teintée de reflets bleus sur des chairs pâles, paraîtra soit géniale, tant elle est rugueuse, boueuse, soit asphyxiante à force de maniérisme.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Positif

par Dominique Martinez

On sait gré au cinéaste de présenter des personnages nuancés - les perdants sont aussi des salauds. Mais la surabondance de registres (...) alourdie du poids d'un symbolisme appuyé (...) plombent l'intrigue et dispersent le récit.

La critique complète est disponible sur le site Positif

Télérama

par Guillemette Odicino

La reconstitution est pesante, l'interprétation, appuyée, et quelques scènes (une castration homophobe) sont pénibles. Rien de bien nouveau sur le thème des ravages moraux de la guerre civile espagnole.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Critikat.com

par Arnaud Hée

Le film ressemble fidèlement à cette scène où grand-mère assure la veillée en racontant des histoires aux enfants : une fable vouée à préparer le terrain pour le marchand de sable.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

TéléCinéObs

par Xavier Leherpeur

[Le réalisateur] rate [...] sa cible, travaillant un scénario plus ambitieux mais trop morcelé, avançant par à-coups, interrompant trop souvent ses pistes et débouchant sur une conclusion dont l'ambiguïté, contrecarrant pourtant le versant manichéen du récit, laisse dubitatif faute de réelle construction dramaturgique.

La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top