Mon AlloCiné
    Le Jour des morts vivants 2 : Contagium
    note moyenne
    2,0
    34 notes dont 12 critiques
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    0% (0 critique)
    25% (3 critiques)
    58% (7 critiques)
    17% (2 critiques)
    Votre avis sur Le Jour des morts vivants 2 : Contagium ?

    12 critiques spectateurs

    Geoffroy B.
    Geoffroy B.

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 2 critiques

    0,5
    Publiée le 19 juillet 2014
    Je n’ai pas la prétention de connaître l’intégralité de la filmographie zombiesque de 2005 mais une chose est sûre : ce truc fait partie des pires films de l’année (toutes catégories confondues). Une chose à savoir : l’intention de la scénariste et co-réalisatrice Ana Clavell était de rendre hommage au monument de George A. Romero… Nous dirons que c’est raté. Sous les mains d’une équipe maladroite, l’hommage se transforme en insulte ! Pauvre George, s’il était mort, il se retournerait dans sa tombe… Pour ceux et celles qui ne veulent pas perdre leur temps voici ma note : 1/10 et encore je suis généreux. Pour les autres, c’est parti pour une critique aiguisée. Ce film est vraiment étrange. Prenons l’origine de l’infection par exemple : le plus probable serait de dire qu’elle est de nature extra-terrestre. En effet, une fois la fiole ouverte, un liquide translucide et brillant se répand sur le sol, puis des petites boules lumineuses telles des lucioles en sortent et se mettent à virevolter autour des personnes présentes dans la pièce, avant de disparaître. On retrouve lesdites boules luminescentes quelques heures plus tard, virevoltant de nouveau autour de chaque personne présente lors de l’ouverture de la fiole. Les « lucioles » s’immiscent alors dans leurs fronts et vont ainsi tranquillement se loger dans leurs cerveaux. La contamination est en cours. Les premiers changements physiques et mentaux se font voir : la peau pèle, des pustules sanguinolentes apparaissent, les contaminés vomissent un liquide noirâtre et visqueux… Il y a encore plus fort : une forme de télépathie relie les contaminés (partage de pensées et de sensations, qui fonctionne de façon aléatoire sans qu’on sache pourquoi). Cependant, ces personnes ne se savent pas encore mortes. Par la suite, elles vont même retrouver une peau nette et claire, sans aucune trace de l’infection… avant de devenir de vrais zombies, pensant et parlant entre eux. Un peu dur à comprendre hein ? Le film aussi ne vous inquiétez pas (soupir de désespoir…). Dans nos personnages centraux, il faut différencier deux catégories : les gentils et les méchants. Car oui, il est possible de rester un gentil zombie et de ne pas manger ses camarades. Tout dépend de la nature de chacun avant l’infection. Les « gentils » gardent même un physique humain. Totalement dingue, hein ! Par contre, pour les mordus, aucun échappatoire : ils deviennent les zombies purs et durs que nous connaissons bien. Comme dans tous les hôpitaux, il y a fatalement un méchant gardien. Lui va se faire mordre et devenir une masse informe, sorte de bouillie sanguinolente sur pattes absolument ignoble… comme si le fait d’être quelqu’un de peu sympathique dans la vie avait une incidence sur la transformation ultérieure… Avec un budget de 9 millions de dollars, on peut s’attendre à mieux. Quelqu’un a pourtant bien dû gagner de l’argent, mais qui ? Voilà la seule question qu’on peut se poser ! - Les acteurs ? Ils ne font rien de plus que d’ « être là ». Les rôles sont peu complexes, et de toute façon ils ne sont pas mis en valeur. Donc non. - Les figurants zombies ? La personne qui devait les « coacher » devait être absente ces jours- là. Il n’y a aucune coordination entre eux : les uns se traînent difficilement tandis que d’autres courent aussi bien qu’un marathonien. Donc, non plus. - La société d’effets spéciaux ? Impossible… Sur une échelle de 1 à 10, les zombies ne valent pas plus de 3. Petite particularité du film, les armes à feux ne crachent aucune étincelle au bout des canons. Du coup on n’y croit pas une seconde. Donc, encore moins ! - La musique ? Elle ne me laisse aucun souvenir, donc … peut-être, mais je n’y crois pas. - Les réalisateurs et scénaristes ? Forcément, eux ont dû gagner de l’argent. Mais esthétiquement parlant, ce film ne vaut pas le coup. Même la manière de filmer est matière à critique : on se croirait de retour dans les années 70. Non, franchement être fan de zombies ne signifie pas pour autant qu’on va faire un bon film de zombie (sinon je m’y mets demain !)… surtout quand on reprend des idées déjà exploitées dans d’autres films : une contamination par virus, un hôpital comme décor, une grossesse… Bref, n’allons pas plus loin. Je souhaite tout le courage du monde à ceux qui veulent quand même voir ce film. C’est long, 103 minutes devant de telles images ! À éviter, donc…
    Marc M.
    Marc M.

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 3 critiques

    1,5
    Publiée le 27 janvier 2014
    Ce n'est pas terrible et C'est long! Très longgggg... Ca n'est pas très gore, pas drôle, pas flippant, pas bien joué...Le seul point qui aurait pu être positif est celui de voir le côté un peu plus psychologique de la contamination mais ça ne casse pas trois pattes à un canard. A voir si l'on a du temps et par curiosité mais ça n'est ce que l'on pourrait appeler une réussite.
    Toutou to you
    Toutou to you

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 599 critiques

    1,5
    Publiée le 9 novembre 2012
    Suite officieuse du chef d'oeuvre de George A. Romero ( Day The Living Dead, 1985 ), ce Jour Des Morts Vivants 2 Contagium brille par ses inepties. Ah qu'on est loin de la maîtrise de notre bon vieil artisan de films de zombies aux portées métaphysiques et politiques de bon ton. Écrit par Ana Clavell ( également co-réalisatrice ), on aurait pu croire que la sensibilité d'une femme aurait donné au tout une certaine consistance, une once de subtilité. Hélas, mille fois hélas, ce n'est pas le cas. Son Contagium suinte de par et d'autre d'un manque criant de fond : dialogues affligeants, direction d'acteurs aux abonnés absents ( quoique, dans le film les patients sont souvent devant la télé, en plus d'être passionnant, cela a dû leur prendre toute leur énergie...), rythme aussi vif qu'un papi de 95 ans qui s'adonnerait aux joies du football ( attention respect aux personnes âgées ), scénario décousu ( un tel se transforme en vilain, un autre deviendra un invincible ). Le film, de plus, enfile les clichés comme d'autres enfilent les strikes : un médecin chef très secret, un infirmier passablement méchant voire sans coeur et une bande de gais lurons sympatoches mais à la naïveté lamentable. Néanmoins, dans cette série z un peu plus audacieuse que la production courante, on notera une tentative, un peu vaine, de donner de la densité psychologique aux protagonistes ou encore le spectateur aura le droit à quelques maquillages pas mauvais et à un peu de gore. Enfin, le final, assez brutal dans son traitement sera le meilleur moment d'un direct to vidéo sentant le réchauffé. Ah j'oubliais, l'action ( le mot est encore trop fort !! ) commence après 1h d'un déballage soûlant. Prévoyez le doliprane et les gâteaux. 1,5/5
    Nikki L.
    Nikki L.

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 151 critiques

    1,5
    Publiée le 30 septembre 2012
    Des zombies qui ressemblent à des monstres en papier carton, ça vous dit ? Oui, hé ben regarder "Le Jour des morts vivants 2 : Contagium". Ce film ne marquera pas le cinéma de zombie, c'est sûr mais il permet tout de même de se divertir un peu. Le réel problème réside dans les longueurs, qui énervent beaucoup. Et les espèces de malades mentaux pas crédibles du tout sont pathétiques. Tu n'as qu'une envie : qu'ils se fassent bouffer un par un par les zombies. Ha oui, on voit aussi une sorte de sosie de La Chose des 4 Fantastiques, c'est assez drôle mais pitoyable (il parle en plus.. les scénaristes ont du se faire plaisir). Tombé dans l'oubli, et c'est bien comme ça !
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 28 septembre 2012
    Dans la même ambiance que le jour des morts vivants ce film est bien en général de bons acteurs, les zombies sont biens faits les scènes ou les humains se font dévorer sont bien gore. En conclusion un film à voir pour ceux qui aime les films de zombies.
    Aktarus1er
    Aktarus1er

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 159 critiques

    2,5
    Publiée le 27 septembre 2012
    Pour l'anecdote il s'agit d'un film indépendant Allemand-Américain, ce n'est en aucun une suite. Le nom a été décidé en clin d'oeil au film " day of the dead " de George A. Romero. Bon petit film de série B mais ne vous attendez pas à une révolution! point fort: scènes gores plutôt convaincantes lol point faible: manque de budget ? Mais ça a son charme!
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 341 abonnés Lire ses 2 085 critiques

    1,5
    Publiée le 18 septembre 2012
    Un titre qui veut profiter du 1er mais ça à rien à voir c'est presque même pas un film de zombie plutôt un film sur un virus, les effets gores sont pas terribles du tout, le cadre est pas mal et original mais les personnages sont vraiment bidon.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 10 avril 2012
    Evidemment, le titre du film n'est qu'un élément marketing, puisqu'il n'a rien à voir avec le film de Romero, (c'est celui avec Boubou, non?), il est seulement truffé d'incohérences. Au début, nous sommes en 1968, nous voyons le Russe infecté, le type qui se tire avec sa thermos, et l'armée intervient;(on ne sait pas comment cela se termine puisque arrive le générique, pseudo-philosophique à deux balles), et ensuite on nous dit que l'on se trouve 5 jours plus tôt, ce qui est complètement incohérent, vu la suite de l'histoire, se déroulant de nos jours, apparemment, (voir les costumes des infirmières du début), je n'ai pas trouvé la moindre logique à ce film, mais il est parfois drôle, (la tronche du toubib, infecté), et les quelques scènes gore vers la fin ne sont pas mal faites; pour le film à message, on repassera, mais ce n'est pas non plus le navet du siècle, je ne me suis pas ennuyée, ne cherchons pas toujours la petite bête.
    onethemars31
    onethemars31

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 150 critiques

    1,5
    Publiée le 20 octobre 2011
    un film qui tiens pas la route et la fin du film arrive d un coup on ne c est meme pas comment finisse les personnage
    Philippe Oliver
    Philippe Oliver

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 27 critiques

    0,5
    Publiée le 29 septembre 2011
    Un film ridicule qui n'apporte rien à part de l'ennuie et du non sens... à éviter absolument. A croire que les producteurs on vraiment de la tune a jeter par les fenêtres.
    jamesluctor
    jamesluctor

    Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 1 704 critiques

    1,5
    Publiée le 1 novembre 2010
    J'avais le choix entre Pumpkinhead et ce film... Je m'en mords les dents maintenant. Ce truc a pour seul mérite de faire des allusions à Romero. Et malgré le gore outrancier en dernière bobine (ce qu'on voulait voir pendant 1h30 et pas 20 minutes) et l'intro musclée (un détachement de l'armée nettoie méticuleusement tout un hôpital), l'histoire est des plus inintéressantes. Les présentations pseudo-philosophiques laissent la place à des petites lumières qui infectent les personnages, puis s'ensuivent des effets de maquillages très amateurs, et tout part en cacahouette sans aucun soucis de cohérence avec son modèle pourtant honnête. Une grosse arnaque.
    WindBug
    WindBug

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 421 critiques

    1,5
    Publiée le 13 octobre 2010
    Les premiers jours de la contamination du virus qui fait muter l'homme en mort-vivant. Pourquoi pas? Sauf que le scénario est un peu crétin, voire souvent totalement incohérent (ce qui peut prêter à sourire niaisement et faire valoir au passage sa suprématie intellectuelle sur les quelques scénaristes qui ont répandu leur(s) neurone(s) sur ce torchon. LOooL.). La période de "mutation" traîne vraiment en longueur et il faut attendre longtemps avant de voir du gore viril (ce pour quoi on a acheté le film 4 euros, bordel !). Mais le pire c'est la filiation revendiquée avec le film de Romero, honteuse tromperie marketing, le film n'ayant absolument rien à voir avec LE « Day of the Dead » (à part qu'il y a des militaires (crétins) au début). Un film pour rire entre potes lors d'une soirée weed and beers (m'en fous un peu parce je ne fume ni ne bois et que c'est pécher). Et encore.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top