Mon Allociné
J'ai rencontré le Diable
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "J'ai rencontré le Diable" et de son tournage !

Pointures

J'ai rencontré le diable réunit la fine fleur du cinéma de genre coréen actuel. Derrière la caméra se trouve Kim Jee-woon, réalisateur éclectique qui est passé de la comédie (The Quiet Family) au film d'horreur (2 soeurs) en passant par le film noir (A bittersweet life) et le western (Le Bon, la brute et le cinglé). Devant la caméra s'affrontent Lee Byung-Hun et Choi Min-sik. Le premier, après avoir tourné avec Park Chan-Wook dans son segment pour 3 extrêmes, devient un habitué de l'univers de Kim Jee-woon qui le dirige dans A bittersweet life et Le Bon, la brute et le cinglé. Quant à Choi Min-sik, qui a déjà tourné avec Kim Jee-woon dans The Quiet Family, il est révélé par ses rôles dans Ivre de femmes et de peinture et Old Boy.

Note d'intention

Bien que J'ai rencontré le diable se présente comme un vigilante (film d'auto-justice) nihiliste et extrême, Kim Jee-woon assure que ce qui l'intéresse avant tout, ce sont ses personnages : "J'ai rencontré le diable s'articule autour des émotions et des actes de deux hommes qui se torturent au nom d'une certaine idée de la vengeance, plutôt que sur un schéma qui corresponde aux canons d'un film de genre. Je voulais observer l'énergie primitive qui surgit du clash entre la folie furieuse et la démence glaciale. Je voulais voir la confrontation explosive entre Choi Min-sik, aussi brûlant qu'une boule de feu, et Lee Byung-Hun à la précision de jeu sans égal."

Mélange des genres

Au-delà du simple film de vengeance, Kim Jee-woon considère J'ai rencontré le diable comme "une fable sur le thème de la souffrance partagée. Il prend aussi une dimension religieuse si on l'analyse à partir de la lutte contre le diable. Il touche à nos consciences, à notre idée de la morale, du bien et du mal, en posant la question de la légitimité de se faire justice soi-même." Aussi surprenant que cela puisse paraître, le réalisateur présente également le film comme une histoire d'amour entre la jeune femme assassinée et son fiancé, prêt à tout pour la venger.

Vengeance

J'ai rencontré le diable relate la vengeance d'un homme, un thème déjà traité par un autre cinéaste coréen, Park Chan-Wook, à travers sa trilogie comprenant Sympathy for Mr. Vengeance, Old Boy et Lady vengeance.

Monstre

Choi Min-sik incarne dans le film le Mal absolu, le diable évoqué dans le titre. Un vrai défi pour l'acteur : "Pour l'interpréter, j'ai essayé de faire sortir ce qu'il y avait de plus ignoble en moi, d'extraire les comportements les plus sombres, violents et démoniaques. Il était difficile de jouer quelqu'un qui ne ressent aucune culpabilité, qui n'éprouve aucun regret pour les atrocités qu'il commet", confie-t-il.

Palette d'émotions

Le comédien Lee Byung-Hun, qui incarne le héros dont la fiancée est tuée, revient sur son interprétation : " Le plus éprouvant pour moi a été de dévoiler toutes ces émotions et changements quasi imperceptibles, qui mènent de la rage à l'indifférence absolue, chez un être obsédé par la vengeance. Jusqu'à présent, les films dans lesquels j'ai tourné m'avaient amené à jouer des personnages qui, soit réprimaient leurs émotions, soit explosaient de haine et de colère. Ici, les deux se côtoient."

Festivals

J'ai rencontré le diable a été sélectionné au Festival du Film Asiatique de Deauville 2011 ainsi qu'au Festival de San Sebastian 2010, au Festival Hallucinations Collectives 2011 et au Festival du Film Fantastique de Gérardmer où il a remporté le Prix de la Critique, le Prix du Jury Jeune ainsi que le Prix du Public.

Retour d'exil !

C'est le premier rôle marquant au cinéma pour Choi Min-sik depuis qu'il s'est auto-exilé de son pays pour protester contre le système de quota instauré en Corée.

Première histoire

Park Young-hoon signe avec J'ai rencontré le diable son premier scénario.

Référence

Le film s'ouvre sur une citation de Nietzsche tirée de Par delà le bien et le mal : "Que celui qui lutte avec des monstres veille à ce que cela ne le transforme pas en monstre. Si tu regardes longtemps au fond de l’abîme, l’abîme aussi regarde au fond de toi.”
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Independence Day : Resurgence (2016)
  • Le BGG – Le Bon Gros Géant (2016)
  • American Nightmare 3 : Elections (2016)
  • Insaisissables 2 (2016)
  • L'Âge de Glace : les Lois de l'Univers (2016)
  • Suicide Squad (2016)
  • Tarzan (2016)
  • xXx : Reactivated (2016)
  • Colonia (2015)
  • Le Monde de Dory (2016)
  • Comme des bêtes (2016)
  • Camping 3 (2015)
  • The Dark Knight, Le Chevalier Noir (2008)
  • Débarquement immédiat (2016)
  • Conjuring 2 : Le Cas Enfield (2016)
  • Jason Bourne (2016)
  • Star Trek Sans limites (2016)
  • Bad Moms (2016)
  • Elvis & Nixon (2016)
  • La Couleur de la victoire (2016)