Mon Allociné
Playoff
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Playoff" et de son tournage !

Ralph Klein (1931-2008)

Le personnage de Max Stoller (Danny Huston) est inspiré de la vie de Ralph Klein. Né à Berlin en 1931, Klein est issu d'une famille de juifs hongrois. Il rejoint Budapest peu de temps avant le début de la Seconde Guerre mondiale, mais son père meurt en déportation à Auschwitz. Sa famille émigre alors en Israël en 1951, où il devient un basketteur reconnu (huit fois champion d'Israël, participation aux Jeux Olympiques de 1952, au championnat d'Europe)... En 1970, il débute sa carrière d'entraineur, avec le même succès : quatorze fois champion avec l'équipe du Maccabi Tel-Aviv et champion d'Europe en 1977, avant de prendre en charge l'équipe nationale en 1979. Playoff raconte ce qui lui est arrivé après, lorsqu'il décide d'entrainer l'équipe nationale de RFA...

La rencontre

C'est grâce à son producteur que Eran Riklis s'est passionné pour le destin de l'ancien basketteur Ralph Klein. Avant de s'atteler au projet qui allait devenir Playoff, le cinéaste a logiquement voulu s'entretenir avec le héros de son futur film : "J'ai rencontré Ralph Klein peu de temps avant sa mort prématurée, et j'ai compris qu'il cachait un secret. Un secret est toujours un bon point de départ quand on veut écrire un scénario. Je me suis donc plongé dans son histoire pour tenter de découvrir la vérité derrière le masque des apparences", révèle-t-il.

Quatre films, une trilogie ?

Après sa trilogie sur le Moyen-Orient, composée de Cup Final (1992), La Fiancée syrienne (2004) et Les Citronniers (2008), le réalisateur Eran Riklis s'était juré de ne plus s'"intéresser aux Israéliens et aux Palestiniens", avant d'avouer : "Mais très franchement, est-ce que je pouvais vraiment prendre mes distances avec l'histoire explosive du Moyen-Orient ? Eh bien, pas vraiment", concède-t-il.

Hors des frontières

Si l'on excepte quelques scènes du Voyage du directeur des ressources humaines (2010), le réalisateur Eran Riklis a tourné pour la première fois un de ses films en dehors d'Israël. Pour Playoff, le metteur en scène a ainsi posé ses caméras à Francfort et Wiesbaden, où il a retrouvé "l'atmosphère de l'époque qui, pour nous, évoquait une palette sombre et presque monochrome".

Pas le même maillot, mais la même passion...

Avec Playoff, Eran Riklis retrouve donc tous ses thèmes de prédilection. Même le sport était déjà abordé dans l'un de ses précédents longs métrages, Cup Final (1992), l'histoire d'un soldat israélien prisonnier au Liban, qui tisse des liens avec ses geôliers grâce à la retransmission des matchs de la Coupe du monde de football 1982.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Radin ! (2016)
  • Juste La Fin Du Monde (2016)
  • Victoria (2016)
  • Capitaine Phillips (2013)
  • Frantz (2016)
  • War Dogs (2016)
  • Kubo et l'armure magique (2016)
  • Les 7 Mercenaires (2016)
  • Cézanne et moi (2016)
  • Miss Peregrine et les enfants particuliers (2016)
  • La Danseuse (2016)
  • Blair Witch (2016)
  • Bridget Jones Baby (2016)
  • Nerve (2016)
  • Brooklyn Village (2016)
  • Infiltrator (2016)
  • Deepwater (2016)
  • Ben-Hur (2016)
  • Comme des bêtes (2016)
  • Free State Of Jones (2016)