Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Jour où je l'ai rencontrée
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Le Jour où je l'ai rencontrée" et de son tournage !

    Premier long-métrage

    Le Jour où je l'ai rencontrée est le premier long-métrage de Gavin Wiesen. Auparavant, il avait réalisé un court-métrage intitulé Kill the Day. Il a jugé important de s'attarder sur ce tournant décisif de l'existence qu'est l'adolescence, qu'il appelle "un carrefour de la vie", tout en écrivant une histoire assez autobiographique : "A 17 ou 18 ans, la plupart d’entre nous sont à un carrefour de leur vie. C’est la fin du lycée, on est sur le point d’entrer dans un monde inconnu et effrayant, celui des adultes, et on n’a que très peu de temps pour quitter l’enfance définitivement", explique le metteur en scène.

    Comme un héros de Salinger

    La productrice Gia Walsh avoue qu'elle s'est laissée convaincre par l'histoire du réalisateur et scénariste du Jour où je l'ai rencontrée, Gavin Wiesen, notamment parce que le personnage de George (interprété par Freddie Highmore) ressemble à ses yeux beaucoup à Holden Caulfield, le protagoniste du roman culte de Jérôme David Salinger, "L'attrape-coeurs".

    Des producteurs fous d'Emma !

    Les producteurs Kara Baker et Darren Goldberg venaient de terminer la production de leur premier film, The Winning Season, déjà avec Emma Roberts, quand ils ont reçu le scénario du Jour où je l'ai rencontrée. Ils en ont profité pour le transmettre à l'actrice, qui a donc rejoint le projet très rapidement.

    La photo

    Le directeur de la photographie Ben Kutchins a été choisi pour son appartenance au milieu du cinéma indépendant new-yorkais, et son habitude à travailler sur des productions peu coûteuses. Il connaît très bien la ville, et a su trouver des endroits atypiques et peu montrés. Son travail sur l'image du Jour où je l'ai rencontrée s'est effectué en fonction de la chronologie de l'intrigue : au début, les couleurs sont froides, puis, à mesure que le temps avance et que l'histoire sort de l'hiver, elles deviennent plus chaudes. A noter que cette logique somme toute assez répandue se retrouve de manière flagrante dans Requiem for a Dream (2000), dont l'intrigue se déroule également à New York.

    Habillé comme Chaplin et Allen !

    La chef costumière Erika Munro s'est inspirée de Woody Allen et Charles Chaplin pour concevoir la garde-robe du personnage de George. Il fallait que le personnage joué par Freddie Highmore paraisse timide, mais également en accord avec son époque.

    Accent

    Natif de Grande-Bretagne, le comédien Freddie Highmore a dû travailler énormément son accent américain, et effacer 19 années d'intonations britanniques, pour être crédible en jeune new-yorkais.

    Différence d'âge

    Elizabeth Reaser, l'interprète de la mère de Sally dans le film, a moins de 16 ans de différence avec sa prétendue fille incarnée par Emma Roberts ! Une différence assez moindre et étonnante, mais néanmoins pas impossible.

    Changement de titre

    Le film a changé de titre durant sa promotion. Quand il fut projeté à Sundance en janvier 2011, il s'appelait "Homework". Ce n'est que plus tard, pour la sortie en salle aux Etats-Unis, qu'il a pris le titre définitif (anglais) de The Art of Getting By.

    Premier choix

    Freddie Highmore fut le premier et le seul choix du réalisateur Gavin Wiesen pour le rôle principal du film.

    Sundance

    Le Jour où je l'ai rencontrée a été présenté au festival de Sundance en 2011.

    Tournage à New-York !

    Le Jour où je l'ai rencontrée a été tourné à New York pendant 5 semaines, de mi-mars à fin avril 2010, dans de nombreux endroits de la "Grosse Pomme". Parmi ceux-ci, Sheep's Meadow, près de Central Park, et les quartiers de Chinatown, Highline Park ou encore Greenpoint.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Tenet (2020)
    • Les Nouveaux mutants (2020)
    • Effacer l’historique (2020)
    • Police (2020)
    • Antoinette dans les Cévennes (2020)
    • Le Bonheur des uns... (2020)
    • Petit Pays (2019)
    • La Daronne (2020)
    • Enorme (2019)
    • Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait (2020)
    • Antebellum (2020)
    • Les Apparences (2019)
    • Mignonnes (2019)
    • Belle-Fille (2020)
    • Enragé (2020)
    • Dans un jardin qu'on dirait éternel (2018)
    • Éléonore (2020)
    • J’irai mourir dans les Carpates (2020)
    • Greenland - Le dernier refuge (2020)
    • Boutchou (2019)
    Back to Top