Notez des films
Mon AlloCiné
    Precious Life
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Precious Life" et de son tournage !

    Qui est Shlomi Eldar ?

    Shlomi Eldar, réalisateur de Precious Life dont c'est le 1er documentaire, est à l'origine journaliste pour la chaîne privée israélienne Channel 10, après avoir fait ses débuts sur la chaîne publique Channel 1. Pendant 20 ans, ce reporter du monde arabe travaille à recueillir les témoignages des habitants de la bande de Gaza. Son travail est récompensé par le prestigieux prix Sokolov, l'équivalent israélien du Pulitzer. Le jury souligne "l'intégrité professionnelle" d'Eldar et "ses reportages [qui] évoquent la vie à Gaza d'une manière totalement inédite". En 2005 paraît son 1er livre, Eyeless in Gaza, où il met en garde la population contre le Hamas dont le pouvoir ne cesse de grandir. Lors d'un reportage en janvier 2009 sur le conflit israélo-palestinien, son ami le médecin Izzeldin Abou El-Eish lui téléphone en direct : trois de ses filles sont mortes suite au bombardement de sa maison par l'armée israélienne. Ce témoignage bouleversant suscite l'indignation en Israël et révèle les conditions de vie des Palestiniens.

    De reporter à cinéaste

    Shlomi Eldar n'avait pas prévu de réaliser Precious Life. C'est tout d'abord en tant que journaliste qu'il couvre l'histoire de Mohammad, un bébé né sans système immunitaire. Suite à l'appel d'un médecin de Tel Aviv, Raz Somech, Eldar réalise un reportage sur le nourrisson qui permet de récolter suffisamment d'argent pour opérer l'enfant. Mais l'aventure ne s'arrête pas là pour le reporter : "quelque chose m’a retenu à l’hôpital. Et j’ai continué à rendre visite à Mohammad et Raïda, sa mère, et à les filmer, sans vraiment savoir ce que j’allais bien pouvoir faire de ces images (...). Et pourtant, il est arrivé un moment où mes producteurs et moi-même avons compris que cette histoire devait donner lieu à un long métrage de cinéma. C’était aussi une vraie chance pour moi de pouvoir donner mon propre point de vue sur le conflit israélo-palestinien, après avoir été envoyé spécial à Gaza pendant vingt ans. C’est quelque chose que je ne pouvais pas faire en tant que journaliste."

    Les médecins

    Raz Somech, médecin du petit Mohammad, est à l'origine du projet puisque c'est lui qui a contacté le réalisateur en vue d'attirer l'attention du public sur le cas du nourrisson malade. Spécialiste de la médecine pédiatrique, il a remporté plusieurs distinctions et bourses de recherche pour son travail. Quant à Izzeldin Abou El-Eish, il est un fervent partisan de la paix israélo-palestinienne. Preuve en est : il a exercé dans de nombreux hôpitaux sans faire de distinction entre ses patients israéliens et palestiniens. En 2009, trois de ses filles ont été tuées dans le bombardement de sa maison par l'armée israélienne. Cette tragédie ne fait que renforcer sa détermination. Son combat a été récompensé par le prix Stavros Niarchos et le Middle East Institute Award. Il fut également candidat au Prix Nobel de la Paix en 2010.

    Capter sur le vif

    Le réalisateur s'est laissé porter par les évènements, sans planifier ce qu'il allait filmer : "les choses se sont déroulées, tout simplement, sans qu’on n’y puisse rien. Mais la réalité est plus forte que n’importe quel scénario de fiction, et nous nous sommes retrouvés confrontés à beaucoup de moments déchirants que nous avons voulu intégrer au film. (...) Nous n’avons jamais tenté d’avoir la moindre maîtrise sur les événements. La seule initiative que j’ai eue, c’est de participer au combat pour sauver la vie de Mohammad. Le film s’est, en quelque sorte, déroulé sous mes yeux, et j’étais là, avec ma caméra, pour capter les événements. Je n’ai jamais écrit de scénario, ou établi de plan de travail, et il n’y avait ni début, milieu ou fin. C’était une pure démarche de documentaire capté sur le vif."

    Changer les mentalités

    Le réalisateur espère que son film bousculera les idées reçues : "J’ai eu beaucoup de réactions de la part d’Israéliens qui ont eu le sentiment que le film leur avait offert un regard inédit sur la vie à Gaza. Cela fonctionne dans les deux sens car je crois que la diabolisation mutuelle entre nos deux peuples est l’un des problèmes les plus graves. On ne peut l’endiguer qu’à partir du moment où on apprend à se connaître. (...) J’aimerais penser que le cinéma est à même de produire des changements, même s’ils sont infimes…"

    Festival

    Precious Life a été présenté au Festival international du film de Toronto 2010.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • 1917 (2019)
    • Les Filles du Docteur March (2019)
    • Star Wars: L'Ascension de Skywalker (2019)
    • Play (2018)
    • Les Incognitos (2019)
    • Les Vétos (2019)
    • Scandale (2019)
    • Underwater (2019)
    • Selfie (2018)
    • Les Misérables (2019)
    • À couteaux tirés (2019)
    • Les Enfants du temps (2019)
    • Bad Boys For Life (2019)
    • Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part (2018)
    • SOL (2018)
    • L'Adieu (The Farewell) (2019)
    • Jojo Rabbit (2019)
    • Jumanji: next level (2019)
    • La Reine des neiges II (2019)
    • Le Voyage du Dr Dolittle (2020)
    Back to Top