Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Le Casse de Central Park
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Le Casse de Central Park" et de son tournage !

Privés de Thanksgiving

Le casse du film a lieu au moment de l'un des événements les plus célèbres des Etats-Unis : la Macy’s Thanksgiving Day Parade. Intégrer cette vieille tradition au film n'a pas été une chose aisée pour la production. L'équipe fut en effet obligée de recréer la parade une semaine après l’originale. Mais pour s’assurer de saisir toute la magie de l’événement, des douzaines de techniciens sacrifièrent leur week-end de Thanksgiving pour capturer des images du véritable défilé sur Columbus Circle, célèbre avenue de New-York.

Haut les mains !

Passionné de films de hold-up, le réalisateur Brett Ratner a confié s'être inspiré de certains classiques du genre tels que Le Gang Anderson de Sidney Lumet (1971), Les Quatre malfrats de Peter Yates (1972) ou encore Les Pirates du métro de Joseph Sargent (1974).

Braquage de nazes !

A l'inverse des gentlemen braqueurs du style Ocean's Eleven, c'est une bande de bras cassés qui s'occupe de faire le boulot dans Le Casse de Central Park. Tous les stéréotypes de losers y passent : un gérant bafoué et remonté ; un courtier en pleine faillite ; un concierge, futur papa sans le sou ; un liftier prêt à tout pour pimenter son quotidien, et une femme de ménage. Braquage sans classe... Mais braquage quand même !

La voiture de Steve McQueen

Brett Ratner et son chef opérateur, Brian Grazer, voulaient tous les deux utiliser une voiture de luxe comme cheville narrative. Ligne fougueuse, puissance et beauté se devaient donc d'être au rendez-vous. Leur choix se porta sur le modèle d'une Ferrari, la 250 GT Lusso de 1963, celle du légendaire Steve McQueen. Une fois cette décision prise, la production s’autorisa une légère licence poétique sur la couleur du bolide. La teinte originale de la Ferrari de McQueen était marron, alors que le tandem s'arrêta sur un rouge brillant : l’amaranto.

Attention aux oeuvres d'Art

Les férus d'Art pourront remarquer certaines œuvres d'artistes emblématiques au domicile de Shaw (Alan Alda). Ils distingueront ainsi des tableaux et objets de Pablo Picasso, Francesco Clemente, Richard Prince, Francis Bacon, Ed Ruscha, Jean-Michel Basquiat, Cy Twombly, Roy Lichtenstein, Alberto Giacometti et Andy Warhol.

Precious Odessa

Le personnage d'Odessa Montero est campé par Gabourey Sidibe. Ce nom ne vous dit peut être rien, et pourtant ! Elle n'est autre que la vedette du film de Lee Daniels, Precious, en 2009, et dont la performance a été couronnée par une citation à l’Oscar ainsi qu'au Golden Globe de la meilleur Actrice.

Retour au casse pour Affleck

Casey Affleck, qui interprète Charlie, le beau-frère fauché et pas très débrouillard de Josh (Ben Stiller), n'est pas un novice en matière de hold-up : ce dernier campait le personnage de Virgil Malloy dans la saga Danny Ocean de Steven Soderbergh (en 2001, 2004 et 2007).

Tournage hivernal

Le film a entièrement été tourné à New-York, de novembre 2010 à janvier 2011. En plein milieu de l'hiver donc !

Retrouvailles

C'est l'heure des retrouvailles pour plusieurs acteurs et actrices du film : Ben Stiller, Alan Alda et Tea Leoni avaient déjà travaillé ensemble en 1996 sur Flirter avec les embrouilles de David O. Russell ; la comédienne retrouve également Brett Ratner, le réalisateur de Family Man en 2000, tandis que Ben Stiller croise de nouveau la route de Matthew Broderick qu’il avait dirigé dans Disjoncté en 1996.

Nouveau tandem

Le tandem Ben Stiller/Eddie Murphy, que dirige le réalisateur Brett Ratner dans ce film, n'est pas sans rappeler celui que formait Chris Tucker et Jackie Chan dans la saga Rush Hour. Saga qui avait été réalisée par un certain... Brett Ratner !

Une tour de milliardaire

La tour que l'on aperçoit dans le film a fortement été inspirée par la Trump Tower située en plein coeur de Manhattan. D'ailleurs, un grand et bel appartement au dernier étage du Trump International Hotel, donnant sur Central Park, a servi de modèle pour le décor du film.

Projet d'origine

Cette comédie policière devait, au départ, être une sorte d'Ocean's Eleven, réunissant des acteurs hollywoodiens afro-américains interprétant des braqueurs. C'était Chris Rock qui devait être le coéquipier de d'Eddie Murphy. Finalement, l'idée a été abandonnée et le script retravaillé avec l'arrivée de Ben Stiller au casting.

Un acteur qui rapporte et qui imite...

Eddie Murphy est l'une des figures incontournables de la comédie américaine, dont les films ont rapporté en tout plusieurs milliards de dollars depuis ses débuts. Il a commencé sa carrière en faisant du stand-up et des imitations de personnalités comme Lionel Richie, Bill Cosby, ou encore Elvis Presley.

Egalement producteur

Le réalisateur Brett Ratner a produit le récent Comment tuer son Boss ?, ainsi que la série Prison Break, un film et une série pas si éloignés que ça du Casse de Central Park.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Parasite (2019)
  • Men In Black: International (2019)
  • Tolkien (2019)
  • Le Daim (2019)
  • Nevada (2019)
  • Beaux-parents (2019)
  • Child's Play : La poupée du mal (2019)
  • X-Men : Dark Phoenix (2019)
  • Roxane (2018)
  • Aladdín (2019)
  • Greta (2018)
  • Rocketman (2019)
  • Toy Story 4 (2019)
  • Anna (2019)
  • Spider-Man: Far From Home (2019)
  • Guy (2018)
  • John Wick Parabellum (2019)
  • Le Roi Lion (2019)
  • Venise n'est pas en Italie (2017)
  • Un havre de paix (2018)
Back to Top