Mon AlloCiné
    Le Hobbit : la Désolation de Smaug
    note moyenne
    4,2
    26989 notes dont 2050 critiques
    21% (424 critiques)
    39% (804 critiques)
    22% (451 critiques)
    12% (238 critiques)
    4% (82 critiques)
    2% (51 critiques)
    Votre avis sur Le Hobbit : la Désolation de Smaug ?

    2050 critiques spectateurs

    x-worley
    x-worley

    Suivre son activité 98 abonnés Lire ses 203 critiques

    5,0
    Ce deuxième volet est d'une virtuosité inouïe, a mes yeux Peter Jackson restera a jamais le plus grand de tous les metteurs en scène, ça c'est clair et net. Cette suite extraordinaire est aussi envoûtante, si ce n'est plus d'ailleurs que le premier. On garde la mise en scène grandiose habituelle, avec ce parfait mélangeant de passages émotionnel et de séquences d'action absolument incroyable. C'est simple on est sous tension de la première a la dernière seconde. Effet spéciaux plus que remarquable(smaug est magistral), les décors j'en parle même pas et les acteurs sont plus qu'impeccables. Donc certes c'est pas aussi profond que la trilogie de l'anneau, mais quel monumental spectacle! Et a mon sens ça reste une totale réussite(le meilleur film de l'année aussi), et j'ai hâte de voir le dernier chapitre. Clairement ma plus grosse attente 2014! Quand a la 3d(avec lunette active, sur un mixage dolby surround 7.1), c'est juste la plus belle que j'ai jamais vu. Aller, vivement le 17 décembre 2014!
    Raphaël O
    Raphaël O

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 653 critiques

    5,0
    Cette suite des aventures de Bilbo le Hobbit et de la Compagnie des Nains est aussi extraordinaire et rythmée que la précédente, les décors et costumes sont superbes, les effets visuels époustouflants, les combats épiques et le casting de qualité. Peter Jackson a encore réussi son paris et réalise un chef-d'œuvre !
    Maxime F
    Maxime F

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 186 critiques

    4,0
    Bon d'abord il faut préciser que je suis fan de ce genre de film à la base, et de Tolkien également. C'est pourquoi ma note pour ce film est élevé, car j'ai passé un très bon moment. Néanmoins il faut avoir l’honnêteté d'admettre que ce film est loin d'être sans défaut. J'en distinguerais deux types. Le premier contient les petits défauts oubliables ( spoiler: j'aurais préféré un Béorn plus massif, certains personnages comme le maître de lacville ou alfrid ne sont pas très exploités (pour le moment), des combats trop retouchés avec des effets spéciaux, ou encore le coup de la statue d'or géante que je trouve pour ma part inintéressante et assez mal faite ). Mais le film contient également deux très gros défauts selon moi. Le premier est la trop grande présence de "légolasserie". Faire des pirouettes et faire danser ses lames pour faire le beau gosse c'est marrant deux seconde mais ça devient vite soûlant surtout que c'est le cas chaque fois qu'il apparaît. Mais le plus gros défaut, qui équivaut à un meurtre, un odieux carnage, c'est spoiler: d'avoir mis une foutu histoire d'amour totalement stupide, inutile et bien chiante entre Tauriel et Kili . Cela laisse un gout très amer en sortant du film alors que tout le reste est très bon. Car évidement ce film a des qualités. Il est beaucoup plus rythmé, les personnages en images de synthèses sont un peu plus peaufinés ( sauf certains orcs je trouve), les couleurs pastelles très présentes dans le premiers volets ont laissés la place à une atmosphères beaucoup plus sombre proche du SDA. Les séquences tirés des appendices du SDA sont plutôt sympas, la séquence des tonneaux est bien fun même si parfois un peu exagéré. Mais le point le plus fort de ce film reste Smaug lui même. Jamais un personnage en images de synthèse n'a été aussi beau. Smaug me fait penser à une sorte d'équivalent négatif de Draco dans Cœur de Dragon, ces deux dragons étant très charismatiques. D'ailleurs il est appréciables de voir, ou plutôt d'entendre que la VF n'a pas charcuter le travail de Benedict Cumberbatch. Parmi les libertés prises par Jackson, une d'entre elles est spoiler: d'avoir mise en scène une confrontation entre nains et Smaug , et pour une fois je trouve l'idée excellentes car c'est une chose qui manquait beaucoup dans le livre. Quand à Tauriel, l'idée d'une elfe jeune qui conteste les décisions de son rois était à la base sympa, dommage que Jackson ne se soit pas arrêté à ça pour ce personnage. Enfin, une petite scène qui m'a énormément plus est la séquence ou spoiler: Légolas, qui d'habitude dégomme tout le monde, se prend des coups par Bolg , du pur plaisir tellement ce personnage peut parfois être énervant à être "parfait". Bref certains peuvent être déçus, surtout les puristes, mais pour ma part j'ai quand même passé un très bon moment malgré certains (gros) défauts.
    Kormin
    Kormin

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 5 critiques

    3,5
    Si ça bouge, si c'est visuellement agréable, si l'univers est respecté, si Legolas agit enfin comme un elfe, si Thranduil est superbe, Smaug réussi et les passages à Dol Guldur épiques, reste deux-trois petites choses: spoiler: * amourette ridicule entre Tauriel et Kili. Inutile dans l'histoire, lui fait perdre du temps au dépend de bien d'autres choses intéressantes * le WTF du combat entre Smaug et les nains dans Erebor. Certes, il fallait que Smaug apparaisse plus largement que dans le livre, m'enfin bon, on aurait pu trouver autre chose que ces courses poursuites capilotractées dans Erebor. Le passage de l'or fondu me laisse très sceptique... * pas convaincu plus que ça par Lacville. Le coté "révolte qui couve", le ridicule un peu trop poussé du seigneur de la ville. Et ces orques, increvables (y en a toujours autant malgré le fait qu'ils se font massacrer à chaque fois) qui entrent ni-vu ni-connu sans soucis dans la ville et en repartent fort facilement, hormis un Legolas qui n'aurait jamais dû dépasser la Foret Noire Dommage car ce sont des passages qui prennent du temps qui n'est pas dévolu à autre chose: Béorn, les araignées (dont j'attendais vraiment plus, dans le livre, c'est un moment superbe et ici un peu trop vite passé), la foret noire (on aurait pu insister davantage). Bref, ça ne gâche pas le film, loin de là, les éléments positifs rattrapant de loin ces défauts. Mais quand même, parmi les 5 films de PJ sur la Terre du Milieu, je me sens moins convaincu par celui-ci.
    MaCultureGeek
    MaCultureGeek

    Suivre son activité 776 abonnés Lire ses 581 critiques

    5,0
    En cette fin d'année 2013, le film que j'attendais le plus impatiemment était Le Hobbit : la Désolation de Smaug, bien loin devant Cartel et le Loup de Wall Street, le dernier Scorcese. Heureux d'aller voir le film en question ce dimanche matin, j'entrais dans la salle, non sans une grande joie. Salle comble mais de petite taille. Beaucoup d'enfants, autant d'adultes. Puis, le film commençait, et la si belle musique composée par Howard Shore, excellent compositeur et musicien, en fond offrait une atmosphère unique à cette introduction. Gandalf apparaissait, ainsi que Thorin-Ecu-De-Chêne, ou Thorîn Oakenshield dans le livre, si ma mémoire est bonne. Les deux acteurs sont deux excellents interprètes, bien que je dois avouer que j'ai une légère préférence pour Richard Armitage, c'est à dire Thorin, que je trouve charismatique et parfait pour le rôle. Bref, le film s'étendait en longueur sans que le temps ne le suive, et au final, tout n'avait parut se dérouler qu'en une simple heure, et non en deux heures quarante, comme le veut la durée de ce nouvel opus des aventures extraordinaires de Bilbo Baggins ( ou Bilbon Sacquet dans le long-métrage, surement pour plus marquer la parenté entre Frodon et Bilbon. ) Tout du long, j'avais eu pour principal impression que Peter Jackson était un génie de la mise en scène et du scénario autant que J.R.R Tolkien ( John Ruald Reuel Tolkien ) en était un de l'imagination et de la narration. Peter Jackson parrer comme passionné par ce qu'il fait et par le fait de réaliser la première adaptation du Hobbit de Tolkien, ce qui ajoute un peu plus au charme de son oeuvre cinématographique. Comme j'aime à le dire, des films comme cela, il n'y en a qu'un seul chaque année. J'avais dit une chose équivalente pour Gravity, mais les deux sont incomparables, donc chacun est unique à sa propre façon. Le Hobbit, quand à lui, me fait d'autant plus aimer l'oeuvre entière de Tolkien, alors que le premier épisode de cette nouvelle trilogie m'avait fait découvrir l'univers vaste, profond et novateur et ce génie de la littérature. Il est vrai que dans cette Désolation de Smaug ( nom d'ailleurs utilisé dans la carte de Bilbo le Hobbit pour qualifier je ne sais plus trop quoi ), il y a beaucoup de fan service, comme on dit. Je ne me souviens ainsi pas de la présence d'un Elfe tel que Legolas dans ce livre culte, et je viendrai corriger cette critique s'il s'y trouve, et ce une fois que je l'aurait relu. Si vous êtes amateur ou si vous découvrez le Seigneur des Anneaux et le Hobbit, je vous invite grandement à vous procurer ce film ou à aller le voir, puisqu'il représente, en plus d'une véritable leçon de cinéma, un implacable et spectaculaire divertissement à la hauteur de toutes les attentes, et qui plus est est largement supérieur au Hobbit premier du nom. La présence démesurée de Smaug et le timbre de voix de Benedict Cumberbatch ( le Khaan de Star Trek Into Darkness ) valent à eux seuls le détour, et il en est de même pour la version française. Mais bien entendus, cette bombe cinématographique ne possèdent pas que ces seuls points forts, bien au contraire, et je vous laisse les découvrir par vous mêmes...
    landofshit0
    landofshit0

    Suivre son activité 148 abonnés Lire ses 1 353 critiques

    3,0
    Les quarante premières minutes tiennes la route,mais 2h40 c'est long et le rythme de cette mise en bouche prometteuse ne tiens pas. Jackson ayant trop tendance à étirer inutilement ses scènes,le passage des nains dans la rivière est bien plus long que nécessaire. Dès lors les séances de Peter Jackson alternes entre épique efficace et les scènes qui ne servent qu'a meubler le voyage du Hobbit. Le discours tenu par les personnages est parfois affligeant de niaiserie. La rencontre avec Smaug devrait être le sommet du film,elle n'atteint pas son but venant s’éterniser dans des dialogues souvent indigestes de crétinerie. Si le voyage reste meilleur au premier volet des aventures du Hobbit,les 2 métrages de Jakcson manques cruellement de matières pour tenir la distance sur plus de 2h. Car ce que montre Jackson du voyage du Hobbit tiendrait largement en 1h45,voir 2 h maximum mais certainement pas plus. Un film moins étiré et plus condensé aurait certainement été bien meilleur.
    Marvellous
    Marvellous

    Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 42 critiques

    4,5
    Un excellent opus aussi bien que le premier même mieux (mais je ne pouvais pas mettre 5/5 question de principe), cette fois sans chansons (eh tant mieux c'est dit !), et avec une intrigue de plus en plus approfondi. Mon principal regret : spoiler: aucun des nains ne meurent . Cette fois, les nains, Bilbon et Gandalf sont confrontés à spoiler: des araignées géantes en masse (sursauts garantis !), des orques redoutables dirigés par Azog le Profanateur (déjà le nom sonne méchant !), et bien sûr le dragon Smaug (incroyablement grand et beau j'ai été surpris !) et les Elfes Noirs (Vous inquiétez pas, ils sont pas vraiment méchants !) et un Ancien Ennemi : SAURON !! Mais qu'est-ce qu'il est bien fait ce film c'est vraiment incroyable. Déjà je le trouve plus dynamique et moins ennuyant que le premier, mais en plus il apporte vraiment une touche plus sombre à la saga du Hobbit. Pas aussi meilleur que la trilogie du Seigneur des Anneaux, il reste quand même un excellent divertissement où l'on s'évade et sursaute. Smaug est très impressionnant spoiler: (lorsque Bilbon le flatte et lorsqu'il est vêtu d'or) et d'importantes et innombrables scènes d'actions se succèdent spoiler: (l'évasion du royaume des Elfes Noirs qui est d'ailleurs très très drôle, la bataille contre Smaug qui fait rage dans le royaume de la Montagne Solitaire mais aussi l'impressionnant combat contre les araignées qui est superbement réussi) . L'humour se succède aussi à un rythme impressionnant spoiler: (surtout avec le père du futur Gimli) et ça me ravi. Au final, c'est un super moment de cinéma et on a hâte de le revoir !! A voir, à revoir et à rerevoir encore encore et toujours !!
    j e f
    j e f

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 22 critiques

    5,0
    La suite de la quête de Thorin et les 13 nains pour leur royaume, suite absolument magnifique, la plupart des gens ont préférés celui la de la Trilogie du Hobbit, il est vraiment somptueux, beau, sombre... Les acteurs sont toujours aussi excellents, toujours une mention spéciale à Martin Freeman et surtout à Benedict Cumberbatch ! Il campe en motion capture un Smaug imposant, charismatique, réaliste ! Le meilleur dragon vu dans l'histoire du cinéma ! Les décors, rien à signaler, comme les précédents : c'est à dire MAGNIFIQUES, les effets spéciaux pareil, car moi, les CGI ne me dérangent pas, tant qu'ils sont très bien faits, j'adore ! Certes, les décors des Seigneur des Anneaux pouvaient parfois s'avérer plus réalistes mais j'adore. 3D excellente, pareil, vu en version cinéma et en version longue, qui est bonne. La B.O. car j'qi toujours oubliée de la signaler dans les critiques des Seigneur des Anneaux et du premier Hobbit est excellente, surtout I See Fire d'Ed Sheeran qui est très touchante, en tout cas, Howard Shore a fait du magnifique boulot côté B.O. comme avec les précédents. Côté film, chef d'oeuvre, comme les autres volets, Peter Jackson continuera toujours à nous faire rêver et à nous surprendre.
    Elnid S.
    Elnid S.

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 5 critiques

    0,5
    Peter chie sur le livre, sur le premier film et sur son travail sur le seigneur des anneaux. On se demandais ce qu'il allais inventer, n'ayant plus rien a tirer du livre, le constat est fait : une histoire d'amour bidon, des personnages inutiles, pleins de scènes sans enjeux... Il s'amuse a gâcher des scènes qui aurais put être plus belles, smaug est con comme un balais, je l'ai trouvé sérieusement moins convainquant que l'âne de shrek. Bilbo se la pète contre des arraignées de 6m on sait pas trop pourquoi. Bon jeu d'acteur, des décors magnifiques, un passage très sympa dans la fôret... Mais un film très lourd qui n'invente rien et comble le vide avec du carton pâte, avec un réalisme qui s'est barré depuis longtemps, on est très proche d'un pirate des caraïbes qui s'assume pas. Peter a tout les moyens du monde, sortir ce film c'est une insulte au cinéma.
    Ramm-MeinLieberKritiker-Stein
    Ramm-MeinLieberKritiker-Stein

    Suivre son activité 93 abonnés Lire ses 278 critiques

    4,0
    Le deuxième Hobbit s'occupe plus de l'action que des décors. Les relations entre les personnages se font plus complexes. Les nouvelles créatures (comme les araignées) amplifie le sentiment d'insécurité. L'ambiance ne ressemble pas à "un voyage inattendu" qui,pour ce dernier, était prospère. Maintenant les arbres s'agitent et les chemins s'inversent. C'est un "début de la fin", une sorte de "dénouement à retardement". En plus, on voit apparaître une certaine sauvagerie dans les actes de Martin Freeman, une nervosité facilement compatible à Gollum. C'est impressionnant. Reste la fin entre les nains, le hobbit et le dragon, mêlant humour et psychologie avec un savoir-faire bluffant. Dommage que le troisième ne soit pas compris dans le deuxième, tellement que le final (certes saisissant) est aussi brusque.
    LeFilCine
    LeFilCine

    Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 155 critiques

    4,0
    La suite tant attendue du Hobbit laisse un terrible gout d'inachevé. C'est la scène finale du film qui provoque ce sentiment : en effet, le récit s'arrête de manière trop brutale en plein cœur de l'intrigue. Les 2h40 passent très vite, on en redemande, quand tout d'un coup, tout s'arrête. Contrairement au premier volet, le scénario est plus confus car moins linéaire. Les ellipses s'étirent à rallonge, et le rôle des elfes et de Gandalf est confus. Toutes les séquences avec le dragon sont grandioses, mais le Hobbit dégage beaucoup moins d'empathie que ses prédécesseurs de la trilogie du Seigneur des Anneaux. La réalisation est comme toujours somptueuse, le voyage en terre du Milieu s'avère toujours aussi grandiose. Le film est un grand spectacle sans aucun doute, mais il y manque vraiment de la profondeur. Cette fois-ci Peter Jackson s'appuie peut être sur un récit de Tolkien pas à la hauteur de son ambition. Il reste donc encore une immense attente sur le dernier volet de la trilogie. A l'année prochaine !
    William V
    William V

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 2 critiques

    4,0
    Bonjour à tous ! Je suis partagé entre 2 avis, mon avis "grand public" et mon avis "puriste" Si vous êtes un puriste des livres de Tolkien, vous serez déçu. Certains passages du livre qui méritaient vraiment d'être mis en valeur dans le film ont été mal exploités, voire bâclés. spoiler: Ainsi, Il est très frustrant de voir qu'un personnage tel que Beorn ou tout le passage avec les araignées ne font que 5 et 10 minutes de film Tout ça pour, en contrepartie, insérer des dynamiques qui n'ont pas lieu d'être spoiler: comme la romance entre une elfe et un nain ... et puis sérieusement ... les nains qui viennent pour combattre le dragon et le couler dans de l'or fondu, c'est pas un peu too much ? Donc voila, en tant que puriste, je considère que ce film ne transmet pas l'esprit que Tolkien nous faisait percevoir dans ses livres, et de loin ! En tant que grand public, vous adorerez ce film, vous serez époustouflé par la beauté des images, les effets spéciaux, l'enchainement de scenes d'actions qui valent vraiment le coup, bref, un pur chef d'oeuvre. Dans l'ensemble j'ai beaucoup aimé malgré les incohérences citées plus haut, et pour moi ce film est clairement un film à ne pas rater.
    Skipper Mike
    Skipper Mike

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 588 critiques

    5,0
    "Le Hobbit : Un voyage inattendu" constituait un grand moment de divertissement populaire, à la fois blockbuster ludique et plongée ethnologique dans le monde créé par J.R.R. Tolkien ; cependant il prenait aussi ses distances avec la magistrale trilogie "Le Seigneur des Anneaux", empruntant une veine comique plutôt qu’épique, ce qui pouvait être considéré comme une trahison ou au moins une déception. Ce second volet renoue quant à lui avec l’ambiance des films antérieurs, reléguant l’humour à l’arrière-plan afin de déployer un scénario convoquant action et tragédie. Finies les longueurs qui parsemaient de temps en temps l’épisode précédent, l’esthétique elle-même est bien plus aboutie, faisant oublier l’artificialité des effets spéciaux, même chez les personnages d’Orques. "Le Hobbit : La Désolation de Smaug" démarre ainsi sur les chapeaux de roue avec, après le traditionnel flash-back introductif qui est ici fort réussi mais difficile à relier au reste du film, une course-poursuite magnifiquement photographiée qui s’achève dans la demeure du dénommé Beorn. Là encore, Peter Jackson se sert des éléments du roman original pour créer sa propre version de l’histoire, l’aventure d’Azog ayant été écrite pour le film. La compagnie de Thorin rejoint alors la Forêt Noire, et c’est avec un talent impressionnant que le réalisateur parvient à faire renaître la sensation d’oppression que rencontrait le lecteur de "Bilbo le Hobbit" lors de ce passage. Sombre et labyrinthique, le bois maudit est ici le cadre magnifique d’un trip psychédélique se terminant par un combat mémorable contre des araignées géantes. Le reste du film est du même acabit : le château des elfes et la cité d’Esgaroth démontrent tous deux la capacité de Jackson à créer des intrigues politiques et à les placer dans des lieux imaginaires. Les scènes de dialogues sont ici savoureuses et rappellent une nouvelle fois "Le Seigneur des Anneaux", tout en affinant la psychologie des personnages, bien que celle-ci reste relativement sommaire, le cinéaste ayant choisi de privilégier le spectaculaire. La séquence des tonneaux est elle aussi une scène d’action superbement réussie, fluide et jamais ennuyeuse malgré sa construction cousue de fil blanc. On est de plus impressionné par le tour sombre que prend petit à petit le cour des événements, notamment grâce aux extraits se déroulant à Dol Guldur, dont les retrouvailles entre Azog et son fils ainsi que la révélation du Nécromancien, scènes esthétiquement parfaites. Mais le clou du spectacle est évidemment l’affrontement entre la compagnie et le dragon, à l’intérieur d’une Montagne Solitaire qui constitue un décor vaste et majestueux, à l’image des mines de la Moria dans "Le Seigneur des Anneaux : La Communauté de l'Anneau". Mené tambour battant, ce heurt est un modèle de scène d’action, parvenant autant à séduire par sa beauté plastique (décor, éclairages, sons…) que par son rythme, oscillant entre de fortes montées en tension et une emphase réjouissante. En résumé, "Le Hobbit : La Désolation de Smaug" parvient à éviter l’écueil du film de transition pour se révéler comme une œuvre possédant sa propre identité et la faisant valoir avec orgueil, rappelant la puissance du cinéma de Peter Jackson dans le circuit hollywoodien, l’une des valeurs les plus sûres quand il s’agit de construire des divertissements passionnants dépositaire d'une véritable valeur artistique.
    Chris46
    Chris46

    Suivre son activité 244 abonnés Lire ses 553 critiques

    4,0
    " Le Hobbit , La désolation de Smaug " second volet de la saga du " Hobbit " . Dans ce deuxième opus Bilbo , Gandalf , Thorin et les autres nains poursuivent leur route jusqu'au Mont Solitaire pour aller y chasser le dragon Smaug . En route de nouvelles péripéties les attendent ... Ce deuxième opus de la trilogie du " Hobbit " est très bon et un peu plus réussit que le précédent . L’histoire est toujour aussi prenante avec Bilbo et les nains qui vont continuer leurs voyage jusqu’au Mont Solitaire où ils vont être embarquer dans de nouvelles péripéties remplit d’humour , de fantastique et d’action . Ce second volet contient toujour son lot de scènes cocasses ( les nains enfermer dans les tonneaux à poissons ... ) et de scènes d'action spectaculaire ( la scène des araignées , la scène des tonneaux , la scène avec le dragon ... ) . Le film est beaucoup plus rythmé que le précédent car on rentre directement dans l'action . Il n'y a plus a présenter les personnages ni à mettre en place l'histoire comme le précédent film . Donc le film souffre de beaucoup moins de longueurs que le précédent . Une bonne chose donc même si il y a toujour une ou deux longueurs nottament au milieu du film quand ils spoiler: arrivent dans le village battit sur l'eau et quand Gandalf va voir le nécromancien . Je pense que ses scènes aurait pu être un peu raccourcit . Mais bon rien de bien grave . Le film est également plus sombre et moins enfantin que le précédent . Une bonne chose aussi .Les acteurs sont toujour excellents dans leurs rôles respectif que se soit Martin Freeman qui joue Bilbo , Ian Mckellen dans le rôle de Gandalf ou encore Richard Armitage qui joue Thorin . De nouveaux personnages apparaissent pour notre plus grand plaisir comme l'elfe Tauriel incarner a merveille par Evangeline Lily ( Kate dans la série culte " Lost " ) . Sa fait du bien de voir un visage féminin au milieu de tout ses hommes . Et j'aime beaucoup son personnage de guerrière n'ayant peur de rien . Il y a également l'elfe Legolas que tout les fans du " Seigneur des anneaux " connaisse déjà toujour très bien interpréter par Orlando Bloom . Sa fait plaisir de revoir se personnage culte du " Seigneur des anneaux " . Mais le nouveau personnage qui donne toute sa grandeur au film est le dragon Smaug qu'on aperçoit enfin incarner à merveille grâce à la Motion capture par Bénédict Cumberbatch . Il est impressionnant et charismatique . Sûrement le meilleur dragon jamais vu a l'écran . Et il est super bien foutu grâce à d'excellent effets spéciaux . La réalisation de Peter Jackson est toujour aussi magistral . Les costumes sont toujour aussi réussit tout comme les décors qui sont magnifique et grandiose nottament dans le Mont Solitaire ou se trouve le dragon Smaug . Les effets spéciaux sont également toujour au top . Les paysages tourner en nouvelle Zélande sont toujour aussi magnifique et dépaysant . Tout ceci donne vie de manière magistral à la terre du milieu et ses créatures féérique . De nouveaux lieux ( la ville sur l'eau ... ) et de nouvelles créatures ( les araignées , le dragon Smaug ... ) apparaissent et permettent d'enrichir un peu plus le monde de la terre du milieu . Petite déception au niveau de la musique que je n'ai pas trouver exceptionnel dans ce film , dommage . La fin du film nous laisse en plein suspense . Pire même elle nous laisse sur un véritable cliffhanger spoiler: avec le dragon Smaug qui s'apprêtent à attaquer les gens qui habite la ville sur l'eau . Le film est couper en pleine action et on a envie de s'arracher les cheveux pour voir la suite . Beaucoup risque d'être frustrer par cette fin brutal . On a qu'une envie à la fin du film c'est de voir la suite ( et la fin ) des aventures de Bilbo le Hobbit en visionnant le 3e et dernier opus de cette trilogie .
    Marvin Z
    Marvin Z

    Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 41 critiques

    4,0
    Après cette claque visuelle, l'attente va être longue.. Quand le générique de fin commence, on en veux à Peter Jackson de nous infliger pareille torture. Pas parce que le film est mauvais, loin de là. Mais parce qu'il s'arrête au pire moment et qu'il nous force à attendre 1 an de plus, pour connaitre le dénouement de cette épique trilogie. Le second volet des aventures de Bilbon est exceptionnellement bien réussi. Cette suite est plus rythmée, plus dynamique et plus complète que l'épisode précédent. Jackson ne nous laisse pas le temps de respirer, en nous balançant à la figure, des scènes d'actions toutes plus spectaculaires les unes que les autres. Visuellement le film est époustouflant et la 3D HFR apporte une nouvelle dimension au cinéma. Les scènes de Smaug sont sublimes, et si certains furent déçus de ne pas bien l'apercevoir dans le un, vous serez servis dans le deux. Le films à ses défauts certes, spoiler: la statue d'or fondu, la romance nain/elfe, l'absence de Gollum, les elfes ivres, qui salissent leur image gracieuse , mais il n'en demeure pas moins magnifique. Peter Jackson a pris beaucoup de libertés par rapport au livre original, mais qu'importe, ça ne fait qu'améliorer davantage l'histoire et la liaison avec le Seigneur des Anneaux. Une fin qui laisse présager un troisième épisode encore plus épique. L'attente est déjà insupportable. 19/20
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top