Mon AlloCiné
    Le Hobbit : la Désolation de Smaug
    note moyenne
    4,2
    26997 notes dont 2050 critiques
    21% (424 critiques)
    39% (804 critiques)
    22% (451 critiques)
    12% (238 critiques)
    4% (82 critiques)
    2% (51 critiques)
    Votre avis sur Le Hobbit : la Désolation de Smaug ?

    2050 critiques spectateurs

    lagg
    lagg

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 8 critiques

    1,5
    On peut essayer de passer sur le fait qu'en tant que fans de Tolkien, il est vraiment difficile de retrouver l'histoire de "Bilbo le hobbit" tant elle est polluée par fioritures et niaiseries en tout genre. Le 1er avait à peu près évité cet éceuil (hormi peut être le combat avec les gobelins...). Mais ce sur quoi j'ai eu du mal à passer c'est en fait à peu près tout le film sauf : - Des paysages toujours aussi magnifiques - Un Bilbo très convaincant - Smaug le dragon - Les premières minutes jusqu'à la rencontre avec les elfes Juste pour citer le pire à mon avis : - Legolas, et toujours Legolas, au secours... (l'intervention des 2 elfes principaux dans l'histoire est d'ailleurs une pure invention) - L'histoire d'amour entre une elfe et un nain : oh my god ! (heureusement que Tolkien n'est plus là pour voir ça...) - Tout n'est qu'exagérations et incohérences : les combats à la mitraillette elfe, la descente en rafting interminable dans des tonneaux (pure invention). En conclusion : Si Peter Jackson avait pu s'arrêter au Seigneur des Anneaux, le monde s'en serait peut être mieux porté. Au lieu de ça, non content d'avoir inventé 60% des scènes du film, il les a complètement raté...
    Math'ou
    Math'ou

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 5 critiques

    1,5
    Quelle déception ! j'avais plutôt aimé le premier film, même s'il était loin d'être un chef d'oeuvre. On m'avait promis un film extra, je l'ai trouvé encore moins bien que son prédécesseur (et à des années lumières de LSDA). Je n'ai pas le livre, donc je ne pourrais pas juger les multiples ajouts scénaristiques. j'ai eu l'impression d'être dans un jeu vidéo, avec des séquences d'action bien trop irréelles. La scène des tonneaux montre à la fois cet aspect "jeu vidéo" avec Legolas qui fout la patée aux orques et le nain (Bordur ?) qui roule et dégomme tous les méchants avec son tonneau, plans qui contrastent totalement avec les plans qui se passent dans l'eau, et où on a l'impression d'avoir fait tomber la GoPro dans la rivière pendant une sortie canoë. Niveau scénario, la "relation" elfe/nain est risible, des peronnages sont introduits vite faits mais ne servent pas à grand chose au final. Et alors, je sais que j'ai vu le film en vf (plus. jamais.) mais les dialogues sont d'une nullité !! Je n'ai pas pu apprécier la rencontre Bilbon/Smaug à cause de la médiocrité des dialogues. Et les scènes chez les elfes m'ont extremement déçue. Dans la version longue de LSDA par exemple, on apprend que les elfes ne peuvent pas se soûler (ou alors Gimli tient très peu l'alcool), mais là, Bilbon arrive à prendre les clés des prisons pendant que les elfes dorment (ce qu'ils ne peuvent pas faire je crois aussi)? A oui, et question con mais Qui pose un trousseau de clé super important (vu que c'est son job de les garder) pour boire un coup ? Je sais pas, il peut pas les accrocher à se ceinture ? Bon, je m'égare. Pour résumer, film très décevant autant sur le plan de l'histoire que du visuel car beaucoup trop de "faux" qui a pour seul mérite de me donner envie de (re)regarder LSDA pour me souvenir Peter Jackson pouvait faire de très très bons films en terre du milieu.
    Guillaume182
    Guillaume182

    Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 1 189 critiques

    1,0
    Jackson continu avec l’œuvre de Tolkien, lui qui qui avait plutôt réussi à adapter le seigneur des anneaux est en train de perdre du crédit en tant que réalisateur. Le premier volet des aventures de Bilbo était déjà vide, mais le second "La désolation de Smauge" l'est tout autant. Il ne se passe rien. Bilbo et les nains vont se réfugier chez une bète et puis il traverse une forêt, il y a des bestioles, ils sont poursuivis (blablabla) et tout ça pourquoi? Il n'y a pas d'intrigue digne de ce nom. Pire visuellement les effets spéciaux sont trop voyant alors que dans "le seigneur des anneaux" une bonne partie des décors étaient construit. Et puis les personnages sont vraiment nuls, Legolas en particulier il ne sert à rien, tout comme le personnage de Evangeline Lilly au cœur d'artichaut. Ca aurait peut être fait un téléfilm ou un jeux vidéo intéressant, mais ca n'a pas sa place au cinéma. Ni intelligent ni divertissant. Jackson vend du vent au spectateur et s'en met pleins les fouilles.
    MC.X
    MC.X

    Suivre son activité Lire sa critique

    1,5
    Le premier volet m'ayant bien déçu, je me suis rendu au cinéma sur mes gardes. Bien m'en a pris, ce film est totalement raté. L'impression que tous ces effets spéciaux, ces scènes d'action masque un vide insondable. Bref, on touche une idée du néant... Un néant à plusieurs millions de dollars.
    SYLVAIN L
    SYLVAIN L

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 3 critiques

    5,0
    Ce film est tout simplement prenant... tout comme l'opus précédent, on est plongé dans le film jusque là dernière minute. Le troisième opus devras être à la hauteur des deux précédent. bon film à vous.
    dehaas84
    dehaas84

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 161 critiques

    2,5
    Peter Jackson n'avait manifestement pas très envie de remettre le couvert. Après avoir réussi haut la main l'impossible pari de l'adaptation du "Seigneur des Anneaux", il avait recruté son pote Guillermo Del Toro pour s'occuper du bébé que le studio New Line avait commandé du haut de ses montagnes de dollars. Las, le mexicain est retourné aux Etats-Unis pour faire son film de robots et a rendu à son père biologique une saga qu'il a bien fallu mettre en boite pour ne pas faire chuter le PIB de la Nouvelle-Zélande... Le golden boy néo-zélandais installe donc son barnum une avant-dernière fois dans les salles hivernales, le bestiaire n'ayant pas changé avec principalement des nains maladroits, des orcs puants et des elfes sortant de la fashion week. Rien de nouveau donc, et trois films à meubler avec un petit bouquin, ce qui avait donné un premier épisode interminable... Et cette impression de dilution ne s'estompe pas avec une première heure où chaque scène pourrait être coupée en deux. Peter Jackson (qui a probablement oublié qu'on pouvait réaliser des films de moins de deux heures et demie) et étire tout ce qu'il peut étirer sans avoir la matière pour. Un blockbuster-tisane qui relance le concours de bâillements quand la joyeuse troupe fuit (encore) des orcs et se réfugie (encore) chez un pote avant de repartir (encore) dans une forêt qui fait peur. Même les plans filmés d'hélicoptère de la Nouvelle-Zélande commencent franchement à lasser.... Il y a quelques animations bien sûr, pour justifier le déplacement et remplir la bande annonce, mais la cours de tonneaux en eau vive proposée pour l'occasion se rapproche davantage de l'attraction du parc Astérix que de la fuite dans la Noria. Un style Disneyland renforcé par l'apport assez surréaliste du couple d'elfes Orlando Bloom- Evangeline Lilly. Lui, sérieux comme un pape, tout fier de ses nouvelles lentilles de contact, et elle, en mode Terminator, éventrant, égorgeant et étripant l'équivalent de plusieurs métropoles d'orcs en moins d'une demi heure. On ne parle même pas du pauvre Gandalf qui fait son film presqu'en solo, celui-ci culminant dans un sketch surréaliste dans lequel Sauron n'est plus très loin de pouvoir se faire embaucher chez Dragon Ball Z avec transformation en super guerrier en prime... Le caméo de Jackson dès la première image, et les clins d'oeil hyper appuyés à la trilogie précédentes n'aident pas beaucoup non plus... Passé le sarcasme un peu facile, le film est (évidemment) plutôt de bon goût, assez fluide, et fera probablement plaisir aux Tolkéniens de la première heure pour lesquels la mise en images propre de l'univers et de l'histoire suffira. Mais la manière dont Peter Jackson se sert de la 3D comme un gadget, cette façon de multiplier les scènes d'acrobatie comme dans un parc d'attraction ne fait que renforcer le sentiment que l'on est devant un produit (bien) calibré destiné à cartonner, plus dans le défi un peu fou d'un petit gros à lunettes qui partait filmer chez lui le bouquin du siècle. C'est pas plus bête ni plus pénible qu'un Marvel, mais c'est dommage d'en arriver là... Heureusement tout s'arrange avec l'arrivée du dragon. Une fois loin sous terre débarrassé de son obligation de filmer 12 personnages à la fois, Peter Jackson retrouve de l'allant. Et même un peu de vertige dans ces immenses salles pleines d'or, dont le propriétaire ailé ne veut pas se laisser déposséder sans combattre. Le dialogue qui s'engage entre la créature et Bilbo est intense, et même drôle. Menaçant, incarné, le dragon est (de loin) le personnage le plus réussi du film, on peut saluer ici le tour de force des équipes techniques qui ont su parfaitement donner vie à ce roi perdu, imbu de lui même, assis sur sont as d'or. En y ajoutant la voix de l'excellent BEnedict Cumberbacth (Star Treck, 5èmepouvoir), il parvient à faire décoller sur sa dernière heure ce très lourd pudding, et même à donner envie de revenir pour le feu d'artifice (au sens propre) que l'on promet pour le final. De quoi imaginer une troublante imitation de la Guerre des Etoiles et de ses trois prequels. Un premier épisode long et embarrassant. Un deuxième opus plus réussi, mais encore gênant aux entournures. Avant un dernier film noir, furieux et dense, qui saura faire le lien avec ses trois illustres grands frères ?
    Thiibow
    Thiibow

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    1,5
    Les décors sont beau, l'univers est bien retranscrit. Voilà pour les cotés positif. C'est très long, beaucoup trop long. Le film est bourré de remplissage inutile. 2h45 à la fin je me suis demandé qu'est ce qui c'était vraiment passé : spoiler: Ils courent, ils rentrent dans une forêt, ils se font attaqué, capturer par des elfes, triangle amoureux (QUOIIIII ??!!!), Legolas pour les filles (c'est d'un cliché), ils s'évadent, ils courent, ils arrivent chez les hommes, ils courent, ils trouvent le dragon, ils courent Pas besoin de 2h45 pour ça, pas besoin de trois films non plus. Le découpage est mauvais, cet opus se termine en plein milieu de l'action Bref je me suis vraiment ennuyé, c'est dommage.
    Flaw 70
    Flaw 70

    Suivre son activité 225 abonnés Lire ses 98 critiques

    4,0
    Après un premier volet réussi mais qui souffrait d'un manque de rythme évident et d'une mise en scène impersonnelle, Le Hobbit: la Désolation de Smaug se montre plus réussi même si il n'atteint toujours pas l'excellence du Seigneur des anneaux. D'ailleurs le film pâtit de gros défauts au niveau du scénario à l'instar du précédent film car devant étiré le matériau d'origine sur trois films certaines situations créer ici sont totalement improbable et ne trouve pas de pertinence comme le triangle amoureux du film alors que des passages plus importants ont été sacrifiés notamment avec Beorn qui ne fait que de la figuration. De plus avec cette multiplication d'intrigues et de personnages, le film se déséquilibre en privilégiant certains aspects plus que d'autres laissant certains personnages totalement sous exploités. Les elfes pour le coup ne servent pas à grand chose à part être des facilités scénaristiques pour sortir les nains d'un mauvais pas, rôle qu'avait Gandalf dans le premier volet mais avec beaucoup plus de pertinence. Ce dernier dispose d'un intrigue qui sert clairement de préquel au Seigneur des anneaux mais celle-ci vient créer des incohérences sur le faite que Gandalf découvre déjà l'identité du Nécromancien alors que 60 ans après il sera surpris du retour de Sauron. Donc le troisième opus aura pour mission de rectifier le tir sinon l’intérêt scénaristique s'effondrera. Pour les personnages, les scénaristes ont inventé pour l'occasion Tauriel qui apporte une touche féminine à l'histoire mais le personnage est totalement inintéressant car elle à pour seul but une love story improbable et mal amené et en aucun cas elle arrivera à être plus que la femme amoureuse ce qui la rabaisse au plus haut points. Legolas lui n'est là que pour ce bastonner, Gandalf est légérement mis en retrait et Bard, quoique sympathique et apportant une touche d'humanité à l'ensemble, n'est pas assez exploité pour s'imposer même si il est clairement destiné à être sur le devant de la scène pour le prochain film. Sinon les seuls qui ressorte vraiment du lot sont Bilbo et Thorin peut être Kili aussi mais sont intrigue est le gros point noir du film. Pour les deux autres c'est leurs ambivalences psychologiques qui les mettent vraiment en avant comme savait le faire le Seigneur des anneaux car les deux personnages vont peu à peu céder à leurs coté sombre, L'un par cupidité et l'autre sous l'emprise de l'anneau, ce sont eux les vrais stars du film. Autre point négatif le film se coupe de façon bien trop abrupte avec un cliffhanger discutable. Pour le reste c'est un quasi sans faute car il gère les intrigues avec plus d'efficacité que le premier et surtout avec plus de rythme faisant passer ses 2h50 de film sans trop de longueur. Coté casting Evangeline Lilly est charmante sans plus, Orlando Bloom est mono-expressif ce qui est dommage car il à prouver récemment qu'il pouvait faire mieux que ça et Ian McKellen n'a que peu de scène mais il est comme toujours impérial. Pour les autres c'est du tout bon avec un Luke Evans qui confirme sont talent malgré la sous exploitation de son personnage, Richard Armitage est très charismatique tandis que Martin Freeman excelle encore une fois dans la peau du Hobbit apportant humour et émotion grâce à une palette de jeu phénoménal allant de la naïveté enfantine à la gravité en passant par des pulsions de violence, il est incroyable de bout en bout. A la réalisation Peter Jackson s'est surpasser, là ou il était peu impliquer dans le premier volet il retrouve ici ces lettres de noblesses grâce à une mise en scène inventive et ingénieuse. Trois scènes sortent d'ailleurs du lot, le passage des araignées qui évite la redite par rapport au Retour du roi car même si elle se montre moins sombre et stressante elle est énergique et percutante montrant l'évolution psychologique de Bilbo, la rencontre avec Smaug ainsi que l'affrontement avec celui-ci est aussi un vrai monument de cinéma car il s'impose comme un des meilleurs dragons jamais fait, pleins de vanité et d'orgueil en plus d’être un bijou en matière d'effets spéciaux, toute la partie de cache-cache avec celui-ci est bourré d'ingéniosité de mise en scène. Mais la vraie grande scène du film reste la poursuite dans les tonneaux alliant à la perfection inventivité, rythme et humour, un vrai moment d'anthologie comme seul Peter Jackson sait les faire. Par contre l'affrontement entre Gandalf et le nécromancien manque d'intensité. Les effets spéciaux sont très réussi même si il y a parfois des ratés, les décors et paysages sont somptueux et au niveau du score Howard Shore se montre peu inspiré et il déçoit car pour le premier film il avait su se montrer brillant grâce au thème des nains. Pour conclure La Désolation de Smaug est un très bon film mais qui souffre beaucoup trop d’être un épisode de transition car rien n'est accomplit ici et il échoue là ou les Deux tours avait réussi, c'est à dire multiplier les intrigues avec intelligence et savoir faire sans s'écarter dans des digressions inutiles. Par ailleurs cet opus fait moins fan service au Seigneur des anneaux ( malgré la présence de Legolas ) et dispose d'une identité propre, le film choisi sa voix et s'éloigne un peu de l'identité de la précédente trilogie et ne se retrouve plus coincé entre deux tonalités ce qui avait fait grandement défaut au premier film. Après ce très bon divertissement on attend donc avec impatience le dernier film qui à beaucoup à accomplir pour venir boucler la boucle en espérant que Peter Jackson arrivera encore à ce surpasser pour clôturer comme il se doit les aventures en Terre du Milieu.
    leslie70
    leslie70

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 2 critiques

    5,0
    Très bon film j'ai adorer la fin nous donne encore envie de voir la suite ! :) seul inconvénients presque 3h de film c'est long
    yohanaltec
    yohanaltec

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 333 critiques

    5,0
    Le magicien Peter Jackson réalise ici un film grandiose qui restera marqué dans l'histoire de la saga du Hobbit. Tout simplement un chef d'oeuvre.
    Jojo D.
    Jojo D.

    Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

    5,0
    je suis aller le voir ce film est super, effets spéciaux réussis, scénario (bon on connait Peter Jackson)... Il faut voir pour le croire !
    Gege F.
    Gege F.

    Suivre son activité Lire ses 17 critiques

    3,0
    L'ensemble est cohérent et se laisse regarder mais l'histoire principale tirée du livre est beaucoup trop étirée par des thèmes secondaires, ce qui donne parfois l'impression d'un étirage à but commercial. Il aurait mieux fallu appeler cette trilogie, adaptation libre de Tolkien que The Hobbit
    Fabien D
    Fabien D

    Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 467 critiques

    3,0
    Peter Jackson va-t-il finir par épuiser le filon Tolkien, ça se pourrait avec ce second épisode du Hobbit qui déçoit un peu après la réussite du premier volet. La légèreté du premier épisode a laissé place à une ambiance plus sombre proche de la trilogie du seigneur des anneaux or Bilbot n'est pas le seigneur des anneaux. Jackson s'y perd un peu en offrant un récit bien peu respectueux du matériau originel (contrairement au premier film) et s'étirant en longueur. On regrettera une bluette risible entre un nain et une elfe et des blagues pas toujours très fines (des nains dans les latrines) . Malgré ses défauts, le spectacle est au rendez-vous, Jackson offre une mise en scène toujours aussi puissante et épique (les scènes de combats sont absolument remarquables) et fait de Smaug, un personnage absolument remarquable presque aussi fascinant que dans le roman de Tolkien. On retiendra l'image sublime du dragon recouvert d'or, l'arrivée du hobbit dans la galerie de Smaug et quelques autres scènes qui nous montrent à tel point Jackson a réussi a donné vie à l'univers de Tolkien, dommage qu'il ne respecte plus vraiment le contenu de l'oeuvre au profit d'un scénario assez faible. En bref, un divertissement de bonne qualité mais rien de plus.
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité Lire ses 4 critiques

    2,0
    Connaissant l'histoire sur le bout des doigts et ayant adoré la première et sublime trilogie, je ne peux m'empêcher de réagir face à cette grosse déception qui m'a envahit plusieurs heures encore après la projection. J'ai pourtant aimé le premier volet qui était selon moi assez bien adapté du livre. Ici, il n'en ai rien! A croire que notre ami Peter Jackson a voulu faire un film "grand publique" pour en oublier tous les éléments clé de l'histoire. Le film est plat et lisse, trop parfait et encombré par des effets spéciaux de mauvaise qualité surtout la poursuite dans les tonneaux qui frise le ridicule. D'ailleurs, cette scène ne se passe pas du tout comme ça! On est loin, beaucoup trop loin du récit d'origine privilégiant une fois de plus une action "bourinne" et animé par un Legolas froid et insipide... Que dire de Béorn. spoiler: ..qui semble sortir tout droit d'un épisode de "Star Trek". Son histoire, qui est censé démarrer le film sur les chapeaux de roues , est clôturée en l'espace de dix minutes... Tout comme leur entrée dans la forêt noire qui est très importante dans leur épopée. Celle-ci a été bâclée de bout en bout. Leur désorientation est mal interprétée, on ne voit ni rivière noire ni réunion d'elfes qui disparaissent dans l'obscurité, rien de l'ambiance malsaine qui est décrite dans le livre. Que des combats d'araignées (seul scène d'action assez bien faite) qui se terminent assez vite. Tauriel, l'elfe fictive est sans intérêt et se bat contre les orcs d'une facilité en devient risible.. Les orcs font bien pâle figure et on nous les fait passer pour le village des schtroumpf à se prendre des raclées durant trois heures. (Il n'y a que Bolg et Azog qui tirent leur épingle du jeu). Bref, pourquoi deux étoiles alors? Parce que Jackson a tout misé sur le dragon et la dernière demi-heure du film. Ce dernier est très bien fait et assez inquiétant. Pari réussi par rapport au bouquin (enfin!). Bon la scène est tiré en longueur mais c'est la seule qui ai réussi a capter mon attention. En résumé ce film n'a pas été fait pour les "fans". Les 3/4 de l'histoire on été inventés. N'espérez pas retrouver une trace du récit d'origine, tout a été remanié. On retrouve certes l'esprit Tolkien mais la magie n'opère plus. Si je n'avais pas lu le bouquin trois fois avant d'avoir vu le film, j'aurais peut-être aimé...
    hirst
    hirst

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 33 critiques

    1,0
    J'ai été vraiment étonné de voir autant d'avis favorables pour ce film. Que dire.... Déjà est-il normal que au bout d'une heure de film, la plupart des gens autour de moi dans la salle sortent leur téléphone pour regarder l'heure? Et que l'on est presque une sensation de soulagement quand il se finit enfin (sur une fin à chier en plus). C'est tout simplement une arnaque, trois films pour tant de chipotage! En premier lieu, j'ai halluciné de voir des personnages si peu crédibles. Déjà, Thorin, pourquoi faire un personnage énigmatique et bipolaire à souhait (genre la scène d'amitié entre Bilbo et lui dans le 1 et puis trois secondes après dans spoiler: la Montagne Solitaire, il vend Bilbo pour retrouver son joyau en mode l'anneau m'appelle, pfff...) et surtout Legolas, on replonge encore dans le trip sombre avec presque le sentiment de faire face à un vampire romantique tellement sa peau scintille (ou alors c'est la tonne de fond de teint pour ne pas faire voir qu'il a vieillit)... sans déconner, il incarne vraiment la grande contradiction du film: à savoir que l'on veut tromper le public sur les partis pris du film. D'un côté, le film se veut le prélude des SDA et d'un autre, et ben non, en fait on n'en fait qu'à notre tête et on utilise l'excuse que c'est un autre univers pour justifier les non-liaisons avec le SDA (pensez tout simplement à l'histoire de Sauron qui dénote complètement des 60 ans qui vont s'écouler dans la réalité de l'univers). Et ce n'est pas la seule contradiction! Et puis, le fait qu'il alterne entre l'univers du conte et l'univers ''sombre'' des SDA n'est qu'un des aspects visibles du manque de cohérence du film.... Ne parlons même pas des scènes d'actions improbables, de l'histoire d'amour à deux balles, de la ville de spoiler: Dale dont on ne pige pas un broc de ce qui se passe! Le pire reste encore le montage. On a sincèrement l'impression que toutes les séquences ont été adjointes les unes aux autres sans véritable lien. C'est comme faire une phrase sans mettre une seule virgule et enchaîner sur une autre sans mettre un point... Bref, si vous avez aimé, tant mieux pour vous, vraiment. Personnellement, j'ai vraiment l'impression d'avoir perdu de l'argent et du temps dans un film à gros budget complètement dispensable. J'ai même décidé de lire le livre pour me défaire de cette sensation de déception intense, c'est vous dire.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top