Mon AlloCiné
    Le Sentiment de la chair
    note moyenne
    2,2
    71 notes dont 22 critiques
    5% (1 critique)
    9% (2 critiques)
    27% (6 critiques)
    32% (7 critiques)
    18% (4 critiques)
    9% (2 critiques)
    Votre avis sur Le Sentiment de la chair ?

    22 critiques spectateurs

    Nuage2509
    Nuage2509

    Suivre son activité Lire sa critique

    0,5
    Publiée le 18 septembre 2012
    Beaucoup trop lent à commencer, et quand l'histoire s'amorce enfin, c'est la fin. On a perdu notre soirée
    BlueVelvet90
    BlueVelvet90

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 29 décembre 2010
    Un vertige. Poignant. Cinglant. Envoutant. Une petite merveille, à voir absolument.
    PhilippeToile
    PhilippeToile

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 740 critiques

    2,5
    Publiée le 30 décembre 2010
    Le sujet du premier long métrage de Roberto Garzelli est plutôt audacieux. Une étudiante et un radiologue explorent de nouvelles dimensions de la relation amoureuse en un huis clos destructeur, fait d’expériences sexuelles mêlées d’interventions médicales hors normes. Cette quête d’absolu les mène vers un gouffre dont ils ne peuvent s’extraire. Film tendu et fort, mais qui souffre de nombreux défauts. La réalisation ne parvient pas à maîtriser les étapes de ce voyage vers la destruction mentale, et son parti-pris de réalisme souligne à maintes reprises l’invraisemblance de certaines situations. Garzelli, qui reconnaît dans ses interviews l’influence de Marco Ferreri, ne l’égale pas dans l’onirisme de la folie.
    JiMorrison27
    JiMorrison27

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 349 critiques

    4,0
    Publiée le 10 janvier 2011
    Une manière de sublimer l'amour physique, la simple envie de l'autre. Et de lui offrir une folie de plus, une nouvelle vision, intense et perfectible, un infini ouvert sur l'autre.. Aimer l'autre en le connaissant profondément, en cherchant dans son anatomie les détails qui peuvent le rendre différent.. Ainsi, la profondeur prend ici ses sources dans la superficialité de la chair pour finir dans sa force, sa pureté, sa puissance irrévocable.. Mais, comme tout amour uniquement corporel, l'issue n'existe pas, le huit clos est destructeur, les deux protagonistes se flagellent et s'exécutent d'eux-mêmes au contact de cette passion incandescente.. Malgré tout, c'est dans les tréfonds de cet échange, qu'ils trouveront l'expérience de la connaissance intime de l'autre, une intimité qui prend un sens autre que celui qu'on lui attribue. Une intimité à mi-chemin entre le physique et l'esprit, entre le réel et l'irrationnel, entre la curiosité et le désir.. Un film qui ne laisse pas indifférent. Bouleversant !
    DarioFulci
    DarioFulci

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 1 047 critiques

    2,5
    Publiée le 18 mars 2011
    La fascination de la chair dans une histoire de sentiments plutôt audacieuse et pas mal faite portée par deux comédiens inspirés. On pense à des films radicaux comme "Crash" de Cronenberg, sans atteindre ce niveau de qualité, mais on salue malgré tout cet honorable effort. La scène finale est la plus intéressante, et laisse comme un goût d'inachevé. On aurait aimé en savoir plus, voir comment ce couple va évoluer. Un peu plus de radicalisme donc. Car au-delà du sujet, on tourne un peu en rond au milieu du film et l'on frôle parfois les scènes sans surprises.
    VOSTTL
    VOSTTL

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 541 critiques

    2,5
    Publiée le 7 octobre 2012
    Voilà un film où les personnages ne sont pas attachants. On les suit, on suit leur obsession de la chair, celle qui se situe en profondeur, pas celle qui pénètre et pénétrée par deux sexes, non, celle sous la peau : les organes, les os, les muscles. Si l’idée était en soi intéressante, il reste que le film nous laisse à distance et ne profite pas de son postulat pour aller vraiment en profondeur. Quand le réalisateur s’y colle vraiment, c’est déjà la fin. Dommage, il y avait là, matière à être plus audacieux, plus dérangeant. Ici, nous avons une histoire à fleur de peau.
    gabdias
    gabdias

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 510 critiques

    3,0
    Publiée le 13 décembre 2018
    Un premier long métrage intéressant avec une vraie addiction sur le corps qui tourne à l'obsession, la puissance des deux personnages monte en pression au travers leurs expériences plus troublantes les unes que les autres. Là où Cronenberg fait dans le trash, Garzelli s'offre un peu d'intimité et profondeur.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top