Mon AlloCiné
    Twixt
    note moyenne
    2,5
    1598 notes dont 308 critiques
    5% (16 critiques)
    16% (48 critiques)
    28% (87 critiques)
    25% (77 critiques)
    16% (49 critiques)
    10% (31 critiques)
    Votre avis sur Twixt ?

    308 critiques spectateurs

    Laburthe A.
    Laburthe A.

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 3 critiques

    0,5
    Publiée le 8 janvier 2013
    Néophytes : passez votre chemin. Je n'ai vu là qu'un recueil d'essais de réalisation, de montage, de techniques, de pirouettes scénaristiques, le tout mal ficelé ensemble... bref un film d'essai ne présentant pas d’intérêt : lent, décousu et rasoir. Navré de ne pas avoir le haut niveau intellectuel requis pour apprécier le génie de M. Coppola. Je dois être sans doute être un abruti de plus qui trouve ce "film" très mauvais.
    kanyewesh
    kanyewesh

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 29 critiques

    0,5
    Publiée le 28 avril 2012
    1h30 de pure daube. Sous prétexte que le réalisateur est Coppola le film est plus ou moins bien noté...et bien il n'en ai rien! Ici il n'est pas question d'entrer dans un univers spécial comme dans certains films "étrange" mais plutôt d'essayer de regarder plus de 30m du film. Oubliez la hype qui tourne autour du réalisateur et regarder plutôt un film sur M6...
    Kana57
    Kana57

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 296 critiques

    1,0
    Publiée le 6 décembre 2012
    Tu a le Must comme le parrain,Apocalypse Now,ou Dracula Et a coté ta ce genre de merde qui sert a rien ......... Pauvre Coppola tomber bien bas,il serait peut etre temps de prendre ta retraite Dans ce film tout est a chié le rythme,les effetes numerique pathétique,l'histoire on a du mal a en comprendre le sens : la réalité ou les reves de cette ecrivain,c'est le bordel quoi Le jeu des acteurs nul (voir parodique) avec un Val kilmer qui ne force plus sont talent tellement il ne tourne que dans de pauvre serie B qui pue le moisi Il est vrai il y a l'univers Lynch dans ce film (twin peaks) mais comme je peu pas voir ce realisateur j'ai vite compris que ce film serait une vrai merde Le Biker dans le film ma achever^^ Bref une vrai daube de la branlette intellectuel qui pue du cul
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 227 abonnés Lire ses 4 845 critiques

    3,5
    Publiée le 14 juillet 2012
    J'étais très curieux de voir le dernier Coppola qui ne bénéficie pas énormément de critiques très enthousiaste en sa faveur pourtant Twixt s'avère un bon film fantastique certes Coppola ne semble pas tout à fait avoir entièrement user des possibilités de son récit pourtant il sait dès le début nous captiver avec une ambiance qui n'est pas sans rappeler les romans de Stephen King ou encore la série TV Twin Peaks de David Lynch dommage que passé une demi-heure le récit semble moins construit ; ce film assez court (il dure moins d'1h30 en comptant le générique) a par exemple laisser de côté le personnage de Flamingo et sa bande, il y avait certainement des choses intéressantes à faire avec ses étranges personnages. Visuellement Twixt est très beau et possède une poésie macabre envoûtante , la fin nous laisse un peu perplexe. Si vous aimez le fantastique il serait dommage de faire l'impasse sur Twixt.
    Cathedrale
    Cathedrale

    Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 166 critiques

    4,5
    Publiée le 20 avril 2012
    Le mec bourré patauge dans son verre de Whisky, s'agrippe à un glaçon joueur, trimballé de gauche à droite, secoué remué submergé noyé. L'artiste paumé s'éveille, la peau caressée par un éclat de lune tristesse, d'un battement d'aile il ose la découverte. . Le guide, le Maître, celui qui Sait, s'avance. La fille, la Morte, celle qui Naît, s'absente. Pour chaque coup de cloche, un coup de mâchoire, peu à peu l'innocence s'effiloche, découpée au hachoir, la nuit embrasse le jour, la folie se joue de l'amour, ils tourbillonnent et puis s'écrasent, le carillon résonne, est-il trop tard? Le teint crayeux des personnages illumine les cadres boisés, Coppola, d'une main de Maître, d'un éclair de génie, dessine un conte Chamanique et Merveilleux, n'hésitant pas à user d'un humour habile de temps à autres, tic tac, les corps se figent, le sang s'écoule, la jeune fille crie, l'Amour s'écroule..
    bsalvert
    bsalvert

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 2 491 critiques

    1,0
    Publiée le 1 avril 2013
    un film lent dans son ensemble où la partie 'fantastique' ne tient pas le spectateur en halein, bilan il s'ennuye. PLV : interprétation mitigée de Val Kilmer.
    David G.
    David G.

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 1 231 critiques

    1,5
    Publiée le 3 mars 2014
    Entre fantastique et horreur, le film est ennuyeux, bavard et l’ensemble manque cruellement de suspens.
    ketzaldev
    ketzaldev

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 179 critiques

    0,5
    Publiée le 7 avril 2013
    Nul, nul, nul, Scénario décousu, aucune histoire, ne tient pas debout. Vraiment déçu, sachant d’où ça vient...
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1562 abonnés Lire ses 8 727 critiques

    3,5
    Publiée le 7 mars 2014
    Mi-gothique, mi-poètique, "Twixt" donne une impression d'impalpable et d'intangible, comme si le spectateur prenait part à un rêve / cauchemar et pènètrait dans un univers peuplè de fantômes assoiffès de sang! En tout cas, Francis Ford Coppola n'a rien perdu de sa libertè artistique depuis "Youth Without Youth" et "Tetro" dans un conte horrifique placè sous le signe de la maîtrise technique et de l'intelligence! Alliant la bouffonnerie et l'èmotion, c'est un film qui joue sur deux dimensions de manière très littèrale: la dimension satirique et ironique puis la dimension mèlancolique et èmouvante! Val Kilmer en Stephen King du rabais et alter ègo de Coppola, Ben Chaplin dans la peau d'Edgar Allan Poe et Bruce Dern en shèrif novateur (et fabricant à ses heures perdues de nichoir à chauve-souris) sont parfaits! Mais c'est le jeu incroyablement gracieux de la jeune Elle Fanning qui impressionne et son errance avec Kilmer au beau milieu d'une forêt sombre est un joli moment de cinèma, mieux encore un rêve de cinèma! il est juste dommage que le final soit rapidement expèdiè! Reste que "Twixt" nous transporte et rèussit à être drôle et morbide! Ce qui n'est pas si facile à maintenir dans un film sur la perte entre rèalitè frappadingue et univers des rêves, d'un metteur en scène qui a perdu son fils dans un accident de speedboat en 86! Scène reprise - on imagine dans la douleur - dans "Twixt"...
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 932 abonnés Lire ses 2 634 critiques

    3,0
    Publiée le 11 avril 2012
    La communication autour du dernier Coppola n'a pas été très efficace, j'ai appris (alors que j'aime ce réal) qu'il y a 15 jours que ce film sortait. Alors bon Coppola certains vont dire que depuis trois films (celui ci inclus) ce n'est plus ça, et ils n'auront peut-être pas tort. Et celui là ne les fera pas changer d'avis, c'est certain. Il veut réalisé comme s'il était un étudiant, du coup il faut des erreurs qu'il ne faisait pas avant, et parvient à faire des choses plutôt "osée" en terme de mise en scène. Bon Coppola qui retourne chez les vampires dans un mix entre in the mouth of madness et lovely bones (bon moi j'aime les deux films (plus le premier quand même, faut pas déconner) mais je sais que ce n'est pas le cas de tout le monde), ça peut donner envie. Alors bon, les films sur les auteurs ratés alcooliques il y en a un paquet, et on mixe ça avec l'enfant disparu, une catharsis à deux balles et on le nouveau Coppola. Dit comme ça c'est pas super. Et je pense que le film n'est pas génial, mais il reste plaisant. Parce que malgré tout, même si l'ambiance je ne l'ai pas sentie autant que je l'aurai voulu, l'identité du tueur se devine assez vite (enfin on nous la fait comprendre), et les maladresses comme le coup de l'auteur raté blablabla, le film est plaisant. Alors ce n'est pas du grand cinéma, malheureusement, tout comme Tetro ça ne supportera pas un second visionnage, mais il y a de l'idée, et j'aime lorsqu'il y a de l'idée. Déjà on a Val Kilmer, depuis Kiss Kiss Bang Bang, je ne l'avais pas revu, dire que ce mec a joué Batman (ok il était nul à chier mais quand même), et qu'il a complètement disparu de la circulation (bon Keaton aussi mais bon chut), il est obèse maintenant, mais il a toujours un truc, un charisme et je pense que comme pour Gallo dans Tetro, sans lui, le film n'aurait pas été pareil. Il fallait un acteur fort pour porter le film. Alors bon Kilmer n'est pas Gallo, et c'est malheureux, mais question direction d'acteur, il n'y a rien à reprocher. Ce que j'ai beaucoup aimé c'est lorsque Coppola, lorsqu'on bascule dans le fantastique, il décadre, il fait un petit jeu de mot avec sa caméra. Je note la bonne volonté de Coppola en essayant de créer une ambiance unique et particulière, même si parfois ça n'est pas magnifique (on peut noter tout de même quelques plans qui valent le détour, ainsi que quelques faux raccords qui accentuent une impression de malaise). Film sympathique en somme, mais dispensable.
    spider1990
    spider1990

    Suivre son activité 644 abonnés Lire ses 1 564 critiques

    3,5
    Publiée le 15 avril 2012
    Coppola pourquoi donc tourmente tu les gens, ton art s'est épanoui dans les années 70, mais cette ère diminue ta puissance morale et nous n'arrivons pas à ressentir les pulsions attendus dues à un univers sombrant dans les abysses. Niveau scénario il est encore un halète, car il nous berce sur des péripéties inquiétantes en nous retournant le cerveau et rend hommage aux grands artistes comme Edgar Allan Poe. Il m'a fasciné grâce à une attention grandissante et je me suis perdu dans cette grotte sans sortie, malgré ses défauts esthétiques et consistants. Ceux qui adorent les nouvelles obscures, verront ce film comme un livre ouvert, mais les autres ne verront qu'un tableau noir dépourvu de toute sensation. Jamais plus il ne sera comme à l'époque du Parrain, mais peut-être qu'il maniera un jour parfaitement le numérique pour nous troubler à mort.
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 573 abonnés Lire ses 1 401 critiques

    3,5
    Publiée le 11 avril 2012
    Coppola a commencé, il y a 50 ans, par une série Z horrifique, Dementia 13, tournée pour un budget ridicule sous l'égide de Roger Corman. En 2013, loin des contingences hollywoodiennes, le cinéaste revient à ce type de production bricolée dont on ne sait si elle tient du ridicule ou du sublime. "Le beau est toujours bizarre" écrivait Baudelaire, l'une des influences du réalisateur dans Twixt. Partant de ce principe, le dernier Coppola est donc très beau, enfin il est surtout extrêmement azimuté. Une sorte de mixte entre Twilight, Tim Burton et David Lynch, à la fois artisanal et par moments ultra sophistiqué. C'est déroutant parce que foutraque, et excitant pour la même raison. Le film parle des affres de la création, de la perte de l'innocence et de la douleur du deuil. Après Tetro, le cinéaste poursuit donc sa cruelle autobiographie avec un retour sur la mort accidentelle de son fils dont il ne s'est toujours pas remis. Invité exceptionnel de ce film très spécial : Edgar Allan Poe, très à son aise dans cette ambiance morbide, incarné par un excellent Ben Chaplin. Elle Fanning, diaphane, et Bruce Dern, énorme, complètent une distribution dominée par la masse imposante d'un Val Kilmer, bouffi, susceptible d'avoir abusé du tranxène ou du whisky (disons les deux) tant il est inégal dans son jeu. Twixt ressemble à un premier film d'étudiant en cinéma, avec quelques fulgurances qui rappellent qu'il a signé, entre autres, Le parrain, Apocalypse Now, Conversation secrète et Dracula. Tourner une telle oeuvre à 70 ans passés témoigne d'une jeunesse d'esprit et d'une insouciance étonnantes. De jemenfoutisme, aussi, peut-être. D'un amour total du cinéma, empoigné avec une liberté peu commune, cela, c'est évident.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 482 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    4,0
    Publiée le 11 avril 2012
    Cela faisait un moment qu'on l'attendait le retour de Coppola en grande forme, trop longtemps même. Certes on a depuis longtemps arrêté de penser qu'il retrouvera sa flamboyance des années 70 mais avec "Twixt" il nous montre qu'il n'a pas perdu de son talent de metteur en scène. L'histoire rend hommage à ses débuts sous la houlette de Roger Corman et prend l'aspect d'un conte fantastique un peu macabre où un écrivain s'allie à un shérif local pour enquêter sur un meurtre. Le film prend parfois d'étranges tournures et a une légère baisse de rythme vers le milieu mais il est tout à fait envoûtant. Les moments de rêves sont sublimes, emmenés par Ben Chaplin en Edgar Allan Poe (encore une très belle référence à Corman) avec de superbes décors et une photographie magnifique. La mise en scène du cinéaste est plus stylisée qu'avant, parfois plus déroutante de même que le scénario qui ne tient pas toujours la route mais qui se rattrape par l'enchantement procuré par l'histoire qui comporte un peu de dérision. Et puis on ne boudera pas notre plaisir en voyant Bruce Dern cabotiner en vieux shérif et Val Kilmer trimballer son énorme masse et nous montrer que quand il veut il peut être bon acteur.
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 470 abonnés Lire ses 3 538 critiques

    3,0
    Publiée le 17 avril 2012
    FF Coppola se lance dans un film qui nous fait saliver par avance... Un retour aux sources pour le maestro qui fait un retour en arrière et revisite le genre avec le quel il a débuté aux côtés de Roger Corman au début des années 60. Et Coppola a de l'audace car il fait appel au has been (on peut le dire même si j'aime) Val Kilmer et en plus il y ajoute une pincée de vie privée pour en faire un film aussi personnel que nostalgique... C'est autant son défaut que sa qualité. En effet Coppola nous emmène dans des méandres très denses, entre cauchemar éveillé, une réflexion sur la création et l'art avec un esthétisme particulièrement travaillé (et que perso j'adore). Le problème c'est que c'est peut-être un peu bavard (un peu) et que le rythme ne s'accélère que vers la toute fin. Entre l'hommage à Edgar Poe (via Corman of course) et l'envie d'y mettre une bonne dose personnelle Coppola prend aussi le risque d'en laisser sur le bord de la route. Je suis donc mitigé mais ça reste une expérience réjouissante à mon humble avis même si "Tetro" est mieux maitrisé.
    Christoblog
    Christoblog

    Suivre son activité 392 abonnés Lire ses 689 critiques

    1,0
    Publiée le 16 avril 2012
    A la sortie du dernier Coppola, on n'a guère le choix qu'entre la note maxi (si on est sensible au génie sous-jacent du film) ou la note mini (si on considère que ce génie n'est que sous-jacent). Je suis pour ma part dans le deuxième cas, et je le regrette, car j'étais tout à fait disposé à aimer le film, et même à l'encenser, à la suite d'un Tetro qui m'avait ravi à ma grande surprise. Malheureusement le film est d'un ridicule consommé. Tourné avec trois francs six sous, il propose une imagerie de carton pâte, cherchant en vain une esthétique qui se situerait à mi-chemin de David Lynch (les jeunes filles mortes, l'ambiance bizarre, les rideaux rouges) et Tim Burton (les gothiques, les arbres tordus, la pleine lune) : autrement dit nulle part. Le scénario est complètement bâclé, à l'image de la fin, et le film ressemble curieusement à un film de fin d'étude, certes zébré d'éclairs de génie (ces cadres !), mais complètement bancal et bourré de facilités. Les jeunes filles entourant le beau garçon maquillé sont par exemple absolument ridicules. Le script est tiré d'un rêve que Coppola a fait à Istanbul, et on aurait souhaité qu'il soit un peu plus travaillé, d'autant plus que Van Kilmer propose un personnage attachant, sorte de Stephen King au rabais cherchant l'inspiration. La présence d'Edgar Allan Poe finit par donner à Twixt un air de Minuit à Paris freak, ce qui sous ma plume, n'est pas un compliment. A éviter donc. D'autres critiques sur Christoblog : http://www.christoblog.net/
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top