Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
38 témoins
Note moyenne
3,5
26 titres de presse
  • Elle
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • Studio Ciné Live
  • Télé 7 Jours
  • 20 Minutes
  • Excessif
  • Le Point
  • L'Express
  • Libération
  • Marianne
  • Positif
  • Première
  • CinemaTeaser
  • Ecran Large
  • La Croix
  • Le Parisien
  • Les Fiches du Cinéma
  • Les Inrockuptibles
  • L'Humanité
  • TéléCinéObs
  • Cahiers du Cinéma
  • Chronic'art.com
  • Critikat.com
  • Le Journal du Dimanche
  • Télérama

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

26 critiques presse

Elle

par Florence Ben Sadoun

"38 témoins" est un film très fort, qui éclaire la face sombre de l'humain, à ne pas rater.

La critique complète est disponible sur le site Elle

Le Monde

par Jacques Mandelbaum

Une certaine idée de l'art tient ici, qui vaut pour aujourd'hui aussi bien que pour hier, et qu'on pourrait définir comme un humanisme de combat. Elle fait réaliser à Lucas Belvaux son plus grand film.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Le Nouvel Observateur

par Pascal Mérigeau

Dessiné, interprété et dirigé avec maîtrise.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Studio Ciné Live

par Xavier Leherpeur

Voir le site de Studio Ciné Live

La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

Télé 7 Jours

par Viviane Pescheux

Lucas Belvaux ("Rapt") signe un film noir, intense, et très humain sur la lâcheté, la peur, le mensonge et la culpabilité dont on ne sort pas indemne.

La critique complète est disponible sur le site Télé 7 Jours

20 Minutes

par Caroline Vié

Un polar philosophique captivant.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

Excessif

par Nicolas Schiavi

Un long-métrage qui provoque une angoisse diffuse et permet de mesurer le talent du cinéaste pour montrer les rouages de la violence banalisée. Un "Fenêtre sur cour" qui fait froid dans le dos à tous les étages.

La critique complète est disponible sur le site Excessif

Le Point

par Florence Colombani

Voir le site du Point

La critique complète est disponible sur le site Le Point

L'Express

par Eric Libiot

(...) un homme (Yvan Attal, très bon) ne supporte pas ce silence, qui gangrène la vérité. Il veut parler. Au risque de tout faire imploser. C'est cette bombe à retardement que filme Lucas Belvaux, qui n'a jamais été aussi sûr de son cinéma.

La critique complète est disponible sur le site L'Express

Libération

par Guillaume Loison

Tout est dit, tout est montré. [...] Comme si, par cette hâte, Lucas Belvaux voulait d'abord se débarrasser des lois d'un genre (le polar) pour inventer ensuite ses propres fugues. Dans le labo de son film, il précipite le plomb des clichés et les transforme en or.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Marianne

par Stéphanie Charbit

Pas de moraline ni de dogmatisme, mais un regard plein d'humanité pour aborder les questions de la rédemption et du pardon. Un film profond, servi par une mise en scène rigoureuse et un Yvan Attal remarquable (...).

La critique complète est disponible sur le site Marianne

Positif

par Dominique Martinez

Lucas Belvaux avait marqué avec sa trilogie "Un couple épatant", "Cavale", "Après la vie". A la suite de "La Fée" de Dominique Abel, Fiona Gordon et Bruno Romy (film bleu), et "Le Havre" d'Aki Kaurismäki (film bleu-gris), "38 témoins" (film gris) boucle, dans les faits, un intense triptyque cinématographique d'hommage au Havre.

La critique complète est disponible sur le site Positif

Première

par Alex Masson

Lucas Belvaux a peut-être vu trop grand en voulant aussi évoquer la crise d'un couple qui va se fracasser au contact de cette tragique histoire. L'inanité des dialogues entre Yvan Attal et Sophie Quinton finit par fragiliser la pertinence du propos.

La critique complète est disponible sur le site Première

CinemaTeaser

par Aurélien Allin

Le singulier Lucas Belvaux décortique le sentiment de culpabilité dans un thriller de l'intime. Bancal, mais à découvrir.

La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

Ecran Large

par Sandy Gillet

Un film qui fait mouche dans sa réflexion sociétale mais qui rate le coche dans l'intimité de ses deux protagonistes principaux.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

La Croix

par Corinne Renou-Nativel

S'il ne semble pas toujours à l'aise avec ses répliques très écrites, Yvan Attal donne néanmoins beaucoup de profondeur [à son personnage]. Sophie Quinton (Louise), Nicole Garcia (la journaliste) et Didier Sandre (le procureur) portent avec puissance les personnages de ce thriller humaniste.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Parisien

par Pierre Vavasseur

Habilement rythmé, "38 Témoins" désosse la frilosité des sociétés. Yvan Attal est à l'aise dans ce registre introverti et sombre.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Les Fiches du Cinéma

par Marie Toutée

Sous un prétexte policier, Lucas Belvaux propose une réflexion sur la lâcheté, prenant le public à témoin. Chantier intéressant, mais empesé par des dialogues trop écrits.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Les Inrockuptibles

par Serge Kaganski

Avec la France de Vichy comme boussole et repère historique, Belvaux semble dire "tous collabos !" Plus dénonciateur qu'observateur nuancé, ce point de vue excessivement sombre et sentencieux rigidifie un film par ailleurs joué et réalisé avec un indéniable talent.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

L'Humanité

par Dominique Widemann

On ne cesserait de s'évader de l'écran si Lucas Belvaux ne parvenait à en faire le champ de nos questionnements et de notre imaginaire. (...) Sur l'avenir du couple de Louise et Pierre planera jusqu'au bout le suspense.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

TéléCinéObs

par Lucie Calet

Le film souffre de son caractère théâtral mais culmine avec la reconstitution du fait-divers, sorte de psychanalyse puissante, collective et éclair.

La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

Cahiers du Cinéma

par Florence Maillard

"38 témoins" accumule d'interminables scènes dialoguées et ne parvient jamais à se départir de son statisme.

Chronic'art.com

par Murielle Joudet

Le recours à la puissance didactique de la fable hollywoodienne offrait à Belvaux de travailler la matière brute et charnue de ces idées (vérité, justice, culpabilité, couple) dans tout leur relief mélodramatique. Ambition d'une noble naïveté, qui jure pourtant très vite avec l'acharnement pontifiant qui guide le traitement des témoins.

La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

Critikat.com

par Nicolas Journet

Très référencé (Hitchcock, Simenon...), le nouveau Lucas Belvaux souffre d'un esprit de sérieux qui plombe un beau sujet sur la lâcheté humaine.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Le Journal du Dimanche

par Danielle Attali

Passionnant sur le fond, "38 témoins", par sa froideur revendiquée, déroute. De plus, en oubliant l'enquête au profit de la désintégration d'un couple, le film se dilue, fait du sur-place et lasse. Quel dommage !

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

Télérama

par Pierre Murat

[Lucas Belvaux] est engagé, généreux, et ce film le prouve encore. C'est juste le curseur qu'il a mal placé. La délicate balance entre le non-dit et le souligné qu'il n'a pas trouvée. Il fallait juste un rien de mesure. Un brin d'épure...

La critique complète est disponible sur le site Télérama
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top