38 témoins
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • VOD, DVD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   2,5 pour 1 200 notes dont 277 critiques  | 
  • 6 critiques     2%
  • 53 critiques     19%
  • 74 critiques     27%
  • 69 critiques     25%
  • 45 critiques     16%
  • 30 critiques     11%

277 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Romain N.

0 abonné | Lire ses 8 critiques |

   1.5 - Mauvais

Des scènes très longue on décroche du film au bout de 30 minutes, on ne voit pas où l'on va arriver, je n'ai pas accroché et je ne conseille pas!

weezlesanguinaire

2 abonnés | Lire ses 237 critiques |

   3.5 - Bien

Un film choc sur le thème de la culpabilité . Yvan Attal est très bon et crédible dans le rôle d un témoin clé d un meurtre qui ose avouer qu'il a vu un crime et qu'il n a pas oser témoigner ou aider la victime . Un bon film .


Hugo B.

0 abonné | Lire ses 2 critiques |

   0.5 - Nul

Un navet total. C'est long, sa n'avance pas, on s'ennuie à mourir, mais on s'accroche pour voir la fin qui ne vaut finalement pas mieux que le reste du film. On veut faire "réfléchir et sur la morale", mais le scénario est complètement incohérent, ce n'est rien d'autre que du vent, 1h40 de vent... Regarder plutôt les championnats du monde de pêche à la mouche c'est plus intéressant.

arnaud1972

19 abonnés | Lire ses 101 critiques |

   4 - Très bien

un beau film qui malgré une histoire de couple subalterne traite bien de nos petites et grandes lâchetés, terrible et glaçant sans jugement, lucas belvaux nous renvoie face à nous même au coeur d'une nuit de meurtre, avec cette question en filigrane, jamais posé ni jamais imposé et moi à leur place qu'aurais-je fait?, la réponse reste ouverte, beau film donc...

angelabassompierre

9 abonnés | Lire ses 158 critiques |

   3.5 - Bien

ça commence par un fait tragique et pénible, injuste et ensuite, c'est tout le scénario qui se déroule. film d'art et d'essais qui tient en haleine mais plutôt pour faire appel à la matière grise et autant ne pas être déprimé, c'est hors du commun, atypique.

jean-marie SIOUSARRAM

25 abonnés | Lire ses 215 critiques |

   2.5 - Moyen

Une entreprise très originale que celle de ce film & scénario signé Lucas Belvaux : ausculter Monsieur & Madame tout le monde témoins d'un meurtre terrible mais incapable de voir la vérité en face. Belvaux sonde la profondeur de la noiceur de l'âme humaine du badaud classique et fait le constat implacable de celui qui tire la couverture à soit et qui se renferme dans son petit confort plutôt que d'aller vers son prochain, même dans des conditions aussi extrêmes que la mort. Un constat implacable qui colle parfaitement à notre société capitaliste et individualiste. Le tout est servi par un couple de comédien impeccable : Yvan Attal & Sophie Quinton. Edifiant.

Abou-ilyes

13 abonnés | Lire ses 8 critiques |

   0.5 - Nul

Film lent, sans vitesse, l'intrigue tombe péniblement et les acteurs ne sont pas du tout convaincants (sauf Yvan Attal, seule valeur ajoutée dans le film). J'ai perdu mon temps en le regardant!!

Parkko

59 abonnés | Lire ses 2015 critiques |

   3 - Pas mal

Attention, spoilers. Le film prend la bonne idée de proposer un personnage spectateur, c'est celui de Sophie Quinton. Elle représente le spectateur car comme lui, elle n'est pour rien dans cette histoire, elle la découvre, ressent les mêmes choses (elle est effrayée puis elle cherche à comprendre etc.) et surtout se sent également coupable, coupable car ce n'est pas 38 personnes qui sont visées mais au final l'Homme tout entier. Je ne suis pas sûr que le film soit moraliste, c'est pas pour dire les Hommes sont tous des lâches mais plutôt pour dresser un constat très sombre de notre société actuelle. Nicole Garcia dans le rôle de la journaliste est vraiment très bien. Le spectateur peut également s'identifier à elle, car il a envie de justice tout comme elle - tout en sachant qu'il pourrait aussi s'identifier à Yvan Attal -. Car ce que réussit très bien à faire Belvaux c'est que le spectateur est obligé de se poser la question, qu'aurais-je fait ? Si 38 personnes n'ont rien fait, suis-je si différent pour dire que moi j'aurais fais quelque chose ? C'est plutôt sur cet axe de réflexion que porte le film (et non pas sur un axe moraliste à mon avis). A noter que la scène de la reconstitution est vraiment réussie. Après je ne suis pas fan de tout le film, je trouve qu'il aurait fallu couper des scènes qui alourdissent un récit (qui n'en avait pas besoin) et qui font parfois retomber un certain souffle. Mais c'est un film intéressant.

Ciné Phil

0 abonné | Lire ses 7 critiques |

   0.5 - Nul

Nullissime ! Un film pédant qui prétend passer des messages, mais tout est creux et stéréotypé. Sophie Quinton est lamentable, les dialogues avec Yvan Attal semblent tout droit sortis d'un sketch parodique des Inconnus. Bref, c'est très mal joué et sans intérêt. Le seul personnage ayant un milligramme d'intérêt est le procureur, et encore.

Hastur64

38 abonnés | Lire ses 1408 critiques |

   2.5 - Moyen

Adapté du roman de Didier Decoin, « 38 témoins » narre les conséquences d’un meurtre sur l’appareil judiciaire, les journalistes et les personnes qui, présentes sur les lieux et donc témoins des faits, ne sont pas intervenues et pire ont nié avoir vu quoi que ce soit. Le film analyse finement, sans jamais fournir de jugement ou de réponses (laissant cela au spectateur), les dilemmes et les questionnements qui affectent les divers protagonistes du drame : policiers, procureur, journalistes, conjoint des témoins absents au moment des faits et bien entendu les témoins eux-mêmes. C’est un peu le procès de l’indifférence urbaine face aux crimes et délits qui affectent des inconnus dans notre environnement immédiat. Ce questionnement sur la responsabilité des témoins passifs (et donc aux yeux de la loi complices) est traité de façon frontale et mise puissamment en exergue durant la reconstitution des faits par la police en leur présence qui s’avère le moment le plus intense du film et pointe de façon crue et terrible les projecteurs sur l’attitude abjecte et tellement commune des témoins durant le meurtre ; la durée du crime, vraiment longue, jette un regard terrifiant sur l’ignoble de leur inaction. Mais si le film est convaincant dans l’aspect situationnel, il se montre en revanche plus faible au niveau des personnages qui ne parviennent pas à donner l’impression d’être autre chose que de froids archétypes. Cet aspect un peu déshumanisé des personnages vient entre autre des dialogues qui pour bien écrits qu’ils soient, le sont justement trop au point d’en être trop pompeux. Ils ne parviennent jamais à paraître naturels, à couler comme dans une conversation de tous les jours, entraînant une artificialité des rapports entre les individus. Le film n’en demeure pas moins passionnant grâce à un paradigme fort qui sauve d’une rigidité émotionnelle sclérosante. À voir pour faire naître un débat sur l’anonymat parfois criminel dans les centres urbains.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
38 témoins Bande-annonce VF
640 606 vues
Playlists
10 vidéos
AlloCiné... Nostalgie !
15 vidéos
Les Avengers font le buzz
14 vidéos
Moins fast, moins furieux : les blockbusters US parodiés !
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné