Mon Allociné
38 témoins
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Plus de photos
Yvan Attal - 136
En Moi : Photo Yvan Attal Ils sont partout : Photo Gilles Lellouche, Yvan Attal Ils sont partout : Photo Yvan Attal Le Dernier Diamant : Photo Yvan Attal Le Dernier Diamant : Photo Bérénice Bejo, Yvan Attal
Sophie Quinton - 46
Ouf : photo Sophie Quinton Miss Montigny : Photo Ariane Ascaride, Miel van Hoogenbemt, Sophie Quinton Ouf : photo Sophie Quinton Miss Montigny : Photo Ariane Ascaride, Miel van Hoogenbemt, Sophie Quinton Ouf : photo Sophie Quinton
Nicole Garcia - 38
Belles familles : Photo André Dussollier, Nicole Garcia Photo Nicole Garcia Le Grand paysage d'Alexis Droeven : Photo Nicole Garcia Gare du Nord : Photo Nicole Garcia Gare du Nord : Photo Nicole Garcia
François Feroleto - 2
Plus belle la vie : Photo François Feroleto, Laurent Kerusore Plus belle la vie : Photo François Feroleto

Commentaires

  • Ash-D

    Impatient de découvrir le nouveau film de Lucas Belvaux !

  • FlyingFramb

    on pressent l'effet Kitty Genovese.

  • AlloCineTv

    A VOS MARQUES... POSTEZ!
    « Face au film - Ciné +", l'émission hebdo diffusée sur AlloCiné, reçoit prochainement l’équipe de
    « 38 témoins » avec Yvan Attal !
    Postez ici vos commentaires et questions !
    Les meilleures contributions seront sélectionnées et passeront dans le Magnéto !

  • Élodie Rousselle

    J'ai eu le plaisir et l'honneur de figuré dans le film (scène de l’enterrement), ce fut une très belle expérience. Par la suite j'ai été, ainsi que de nombreuses personnes, conviée a l'avant première qui se tenait au Havre le 17 février 2012, ce film ne m'a pas laisser indème. Sophie Quinton nous a dit que ce film l'avait fait grandir et qu'on en sortirait surement nous aussi grandis, c'est vrai... C'est une bonne leçon. C'est poignant, et derrière ce long métrage se cache une morale, j'en ai parler autour de moi et le 14 mars prochain direction le cinéma pour faire connaitre se film qui mérite d'être vu et revu. Bravo a toute l'équipe, en espérant un grand succès et merci encore pour cette belle expérience ! :)

  • fly67

    le film est tiré du livre "est ce ainsi que les femmes meurent?" de Didier Decoin,qui est lui meme inspiré du meurtre a New york de KITTY Genovese dans les années 60

  • Loeki

    Ahhh, voilà une belle déception. Fin 2011, une confusion a eu lieu au moment de la sortie du thriller Une nuit : les avant-premières annoncaient la projection de 38 témoins, qui s'intitulait également Une nuit, à l'époque. J'attendais donc avec impatience l'arrivée sur nos écrans du polar à l'affiche dessinée. Un scénario alléchant - adapté du roman de David Decoin, "Est-ce ainsi que les femmes meurent ?" - qui perd tout son charme dans les méandres d'une mise en scène statique qui n'enclenche jamais la seconde. Longueurs interminables, dialogues en boucle, comédiens peu impliqués... On a l'impression que ce film n'avance jamais, et le générique de fin est une délivrance.

  • Joe Morrissey

    film sans intérêt : aucun des aspects ou thèmes permis par le scénario n'est véritablement creusé, les dialogues, médiocres et sans surprise, n'ont aucune consistance (idéal pour apprendre le français dans un collège à l'étranger...), les personnages, apparemment très mal dirigés, voire pas du tout, n'ont aucune crédibilité, les plans évoquent plus qu'ils ne racontent (il ne faut pas confondre minimalisme et simplisme), la musique, répétitive et plate, n'intervient que pour compenser les handicaps de la dramatisation. Le sujet dont l'ambition était semble-t-il de nous provoquer et interroger notre conscience ne m'a pas interpelé un seul instant. La seule chose qui m'ait mis mal à l'aise est la pauvreté, voire l'inexistence de la mise en scène du film. Je n'ai pas trouvé la "personnalité" que l'équipe du film promettait à l'avant-première.

  • ffred

    Bonne idée mais traitée vraiment trop lourdement...
    http://lecinedefred2.over-blog...

  • lepasseur

    Lucas Belvaux fait règner avec une maestria de mise en scène un constant climat de tension, bien illustré par les déchirures progressives du couple... Notre critique :

  • fandeclint

    belle mise en scène, acteurs parfaits, sujet très intéressant et c'est passé à une vitesse folle ! Mais je pense que ce n'est pas 38 témoins que ce film aurait dû s'appeler, vu, ou plutôt entendu les cris... c'est tous les gens dans les immeubles alentour qui ont dû l'entendre !

  • cinephile221

    Ma critique : http://lhmovies.blogspot.fr/20...

  • marionette35000

    Bon film mais assez mou!!Le sujet est pourtant très intéréssant et reflète bien notre société actuelle!!!

  • Eva H.

    Fillm bien soutenu par Yvan Attal, mais je ne suis pas rentrée dans le jeu de Sophie Quinton... Dommage

  • beautifulfreak

    Le sujet est digne d'intérêt mais je trouve la première moitié plombante et plate, et les dialogues sont trop écrits, les personnages parlent comme dans un roman ou une pièce de théâtre alors que le contexte se veut réaliste. Dommage car le film aborde un thème fort.

  • sinemaze

    "38 témoins" est un drame de la violence anecdotique en milieu urbain. Le titre du film est trompeur, ou alors digne d'un résultat de sondage, puisque l'histoire tourne d'abord autour de Pierre, sa conscience et sa fiancée, et accessoirement de 6 éclatants voisins-types (la mère célibataire, le couple, le gars qui menace d'appeler la police, le gars qui s'en prend à la journaliste, l'anonyme sur un balcon). 38 témoins, c'est trop énorme à présenter au cinéma, par rapport à 12 hommes en colère… Alors ce Pierre servira d'exemple, d'obscur révélateur parmi ces 38 témoins ; un seul être aux prises avec un remords assez puissant pour ébranler sa vie de couple, pour se moquer du qu'en dira-t-on ou du paraître hypocrite à l'Église de la part des co-témoins. Pierre est le parfait héraut de la honte et du chacun pour choix, privé de soutien psychologique. Le balayage horizontal de caméra en ouverture et en fin de film cerne ce champ libre et sans nuance.

  • Aigredouce Wagner

    Evidement un gout d'inachevé, finalement est ce que ce n'est pas une justification de la lacheté, puisque normale ? personnellement je regrette un manque de courage .. c'est l'acteur qui devait gueuler contre les autres, dans sa passivité, on montre celui qui a raison comme un pleutre fini, bizarre et dommage

  • toutouche

    Film très fort, de magnifiques images de la ville du Havre, on en sort très mal à l'aise, c'est un film qui vous poursuit la nuit, le lendemain et dont on a envie de parler car qui sait ce qu'il aurait fait à la place des voisins qui "n'auraient rien entendu"... La scène la plus dure à supporter : la reconstitution

  • Angelique H.

    Non, ce film est fort, beau, terriblement bien porté par Y. Attal (Pierre)...Il se crée une atmosphère de polard incroyablement réaliste dans un quartier en huit clos soumis à "quarantaine"...La vie bascule par une nuit claire et deviendra alors inoubliable et insuppportable aux oreilles de Pierre. ..

  • titicaca120

    belle interprétation de Yvan Attal sur un sujet fort qui refléte notre société
    tout simplement.

  • quetedugraal

    Un film assez fort sur la lacheté humaine. Matière à réflexion.

  • Hugocean

    Thème très intéressant et un bon Yvan Attal, comme souvent. Malheureusement, la lenteur du film presque soporifique, malgré une atmosphère pesante, plombe un peu le film en lui-même.

  • defleppard

    D'un ennui et d'une tristesse comme l'est la ville du Havre. J'ai arrêté au bout de 10 minutes.1 demie étoile.

  • ener1

    300 000 entrees c est pas beaucoup

  • vshopinet

    chiant, très chiant...

  • skini

    Après 50min j'ai laissé tombé... Deja pour tenir jusque là j'ai ramené le PC pr sufer sur le net.
    C'est sur que l'ambiance est bien crée par les longueur, les blancs, etc... mais je pense qu'un bon realisateur peut poser le cadre en 10min, alors que là il faut 1H. C'est bcp trop long... on s'ennuie, il se passe rien... ca donne pas envie d'aller plus loin malheureusement.

  • SyphX-

    "Le silence des 38 témoins de l’immeuble qui se sont tus se résume en une phrase, celle prononcée par le procureur : « Un témoin qui se tait est un salaud, 38, ça devient Monsieur Tout-le-Monde »." Olivia ★★★★★★☆☆☆☆ | Lire la critique complète sur LE BLOG DU CINÉMA : http://www.leblogducinema.com/...

  • Mohamed Amine Bouhafara

    trop long, le film peut se resumer on 15 minute

  • Yvan N.

    film très lent avec des plans et des scènes très longues ... en plus, ça ne vaut pas une production américaine. Un Attal toujours le même ... mauvais acteur ( opinion personnelle )
    Si vous avez le choix, zapper.

  • Laurent K.

    Le sujet est intéressant mais le film est long et chiant... avec un coté et un jeu des acteurs bcp trop théâtral... Yvan Attal est comme d'habitude mono-expressif... On a du mal a croire à l'histoire, avec des effets trop appuyés, les jets de pierres ou le tag sur la porte, les funérailles limite deuil national...de même le fait que le couple soit en "crise" n'apporte rien à l'histoire... Dommage le sujet est intéressant, la culpabilité, les remords de n'avoir rien fait / rien dit... mais là désolé à part les lecteurs de Telerama mais bon apparemment même eux n'ont pas trop aimer le film...

  • Eric B.

    Film très austère et assez déroutant.

    La scène de la reconstitution du crime est déchirante et à la limite du soutenable sans une goutte de sang ni violence…

    Le port du Havre est en outre très bien filmé.

  • angelabassompierre

    pur chef d’œuvre, bien filmé : une histoire toute triste

  • cristobal f.

    que c'est lent et long à démarrer, tout commence quand attal va au commisariat et là ça part de là, après c'est sympa, le sujet place les français face à leurs responsabilités ( c'est tellement vrai et réaliste de ce qui se passe dans la vrai vie) et nous fait réfléchir dans quelle position on pourrait se situer et que ferait on???
    le meilleur acteur est le capitaine mais surtout pas attal qui vient au moins en troisième position.........

  • elriad

    Dans la ville austère du Havre et de son port en perpétuel mouvement, entre une Nicole Garcia austère et un Yvan Attal austère, le spectateur assiste avec effroi à la lâcheté et l'indifférence de tout un quartier face à une agression . LA question inévitable se pose alors : " et si c'était moi?" Comment réagir dans un wagon de train, de bus, si une femme se faisait agresser.... Et la seconde question survient aussitôt: "comment vivre avec cette culpabilité de n'avoir rien fait?"... Le film en ce sens est une belle réussite, où l'âme humaine se résume dans le discours très juste que tient le procureur ( Didier Sandre) à la journaliste (Nicole Garcia). ET arrive cette scène de reconstitution quasi insupportable, lourde et oppressante.... Où chacun se retrouve face à sa propre conscience.... Un bon film parfois un peu lent, mais qui réveille les consciences et ne nous laisse pas indifférent.

  • lexcalvin

    7 000 000 € pour 270 000 entrées... encore de l'argent public bien dépensé, pour 1mn de valable, quand le procureur explique le procès fait aux témoins en question. Un "moyen métrage", au mieux.

  • vulture_

    Si vous n'arrivez pas à dormir, tard le soir, et que vous vous retournez inlassablement dans votre lit, ce film est tout à fait pour vous.

  • dagrey1

    Film lent, ennuyeux et narrant ce que l'on sait déjà de la nature humaine où comment gâcher sa vie inutilement en tentant de réveiller les consciences, oubliant par là même que l'homme est un loup pour l'homme (Plaute). 1,5/5 avec un Yvan Attal "droopy" sous tranxene...et pour la ville du Havre, cadre de cette histoire partie de rien, arrivée nulle part.

  • Mel M

    Nul mais nuuuuuuuuuul ! LE film que j'ai regretté d'être allé voir !!

Voir les commentaires