Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Majordome
    note moyenne
    4,3
    13712 notes dont 1225 critiques
    répartition des 1225 critiques par note
    240 critiques
    493 critiques
    298 critiques
    143 critiques
    29 critiques
    22 critiques
    Votre avis sur Le Majordome ?

    1225 critiques spectateurs

    Gonnard
    Gonnard

    Suivre son activité 111 abonnés Lire ses 1 803 critiques

    4,0
    Publiée le 16 septembre 2013
    Avec "Le majordome", l'objectif recherché était clair : dresser 80 ans d'histoire de lutte contre le racisme aux Etats-Unis, en prenant comme prétexte l'histoire d'un majordome de la Maison blanche. Objectif atteint, puisqu'on part des champs de coton du sud pour arriver à l'élection de Barack Obama en passant par Martin Luther King, en voyant à chaque fois les avancées pour les droits des populations de couleur. On comprendra donc aisément que le premier risque d'un tel film est de nature téléologique, un piège dans lequel Lee Daniels saute malheureusement à pieds joints. C'est ainsi que l'Histoire, ou plutôt la Destinée, semble avancer tel un rouleau compresseur vers cette inévitable finalité qu'est l'élection d'un président noir. Même Cecil Gaines, apolitique par intérêt, comprend qu'il ne peut rien face à cette toute puissance, il rend finalement les armes pour devenir à son tour un défenseur des droits des noirs. Le propos est d'autant plus choquant que la partie finale du "Majordome" vire à la leçon de morale la plus nauséabonde qui soit, les citations anti-raciales des différents présidents s'enchaînant au son d'une musique bien niaise. Un film qu'il faudrait donc éviter ? Certainement pas, et ce pour plusieurs raisons. Les 2h passent très vite, contrairement à toute attente. La réalisation est bien réglée, sans être non plus hors norme. Les acteurs jouent admirablement bien. Le jeu de Forest Whitaker s'avère remarquable. Il est l'un des mes acteurs fétiches, et le "Majordome" ne va rien y changer, au contraire. Le scénario comporte son lot de rebondissements, ce qui permet de relancer régulièrement l'intérêt du film. On regrettera simplement la fâcheuse tendance à vouloir toujours dramatiser et à vouloir bâtir des personnages hors-normes. Le héros et son fils semblent bouleverser à eux-deux tout le cours de l'histoire des Etats-Unis, rien que ça. Donc un film pétri de qualités, mais qui reste estampillé US ce qui pourra déranger plus d'un.
    Edgar L.
    Edgar L.

    Suivre son activité 159 abonnés Lire ses 175 critiques

    3,5
    Publiée le 1 décembre 2014
    Eugene Allen était le majordome noir qui a travaillé des années 1950 aux années 1980 au service de 7 présidents des États-Unis à la Maison Blanche, mais ce n'est que grâce au journaliste du Washington Post Will Haygood que sa vie hors du commun au plus près des hommes les plus influents du Monde a été dévoilée au grand public. C'est donc sur cette histoire vraie que Lee Daniels s'appuie pour son nouveau film. Pourtant, il est navrant d'apprendre qu'à l'image de "Ma vie avec Liberace", les grands studios américains n'ont pas souhaité financer le film. Dès lors, le réalisateur a du aller chercher un soutien financier du côté des investisseurs privés, mais c'est aussi grâce à l'arrivée d'acteurs de renom qui sont venus principalement pour le côté artistique et revendicatif du film, et beaucoup moins pour le cachet financier que le projet a pu aboutir. Lee Daniels a clairement choisi de jouer la carte intimiste pour mon plus grand plaisir, je craignais en effet fortement un côté trop pompeux et patriotique à ce film dont l'action se déroule principalement à la Maison Blanche. Il choisit d'ailleurs de traiter principalement l'intrigue de la famille du majordome, en écho à l'histoire de la société américaine. [...] Au final, le film est une bonne piqûre de rappel nécessaire qui nous remet en mémoire qu'il y a encore quelques décennies seulement, les États-Unis étaient un pays de ségrégation totale dans lequel le racisme faisait corps avec la société. On comprend l'émotion du président actuel des États-Unis face au destin incroyable de ce majordome pas comme les autres qui a influencé à sa manière l'histoire de son pays, mais l'a surtout particulièrement bien symbolisé.
    macguiche
    macguiche

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 142 critiques

    5,0
    Publiée le 13 septembre 2013
    Encore une fois, Lee "Precious" Daniels nous offre tout son talent dans ce film: cash, émotion, photographie, musique et mise en scène de haut vol. Et bien sûre, une liste d'acteurs et d'actrices impressionnantes, aux interprétations bouleversantes de justesse ! Un très grand film qui restera longtemps dans les anales. Tiré d'une histoire vraie.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 365 abonnés Lire ses 3 097 critiques

    3,5
    Publiée le 11 septembre 2013
    Alors qu’on le considérait jusque-là comme un réalisateur contestataire, aussi bien le bouleversant mais dénonciateur Precious qu’avec l’ouvertement provocateur, on s’étonnerait presque de voir Lee Daniels derrière un film qui a tout pour être estampillé dans la catégorie –plus ou moins flatteuse selon le point de vue de chacun- de "films à Oscars ". En effet, tout, de son point de départ biographique à son casting en passant par son regard terriblement complaisant posé sur la fonction présidentielle, a les caractéristiques type de ce qu’attendent le grand public (surtout américain) et l’académie des Oscars d’une réalisation de cet acabit. Alors que l’on voit des stars interpréter, avec plus ou moins de réussite, les occupants du bureau ovale (si Robin Williams en Eisenhower et Alan Rickman en Reagan sont très convaincants, John Cusack fait un Nixon de pacotille) et d’autres rôles secondaires (Daniels a d’ailleurs redonner un rôle à son Mariah Carrey qui cette fois, grimée d’un maquillage noir, n’est pas du tout à sa place) mais c’est évident les prestations de Forest Whitaker et d’Oprah Winfrey (véritable bonne surprise du film) qui permettent de faire de cette histoire une fresque familiale très émouvante. Mais derrière cette façade terriblement académique, c’est bel et bien un film militant qui se construit peu à peu puisque la narration s’amuse à faire un parallèle, avec quelques effets de montage astucieux, en la carrière exemplaire de cet employé de la Maison Blanche et l’avancée, à coups de combats difficiles, des droits des afro-américains depuis un état de ségrégation inhumain jusqu’à l’élection d’Obama. Avec le recul on constate donc que mettre au point une œuvre aussi consensuelle, loin de ses précédentes réalisations, est en fait un moyen détourné pour Lee Daniels de diffuser intelligemment son message politique très fort.
    Puce6386
    Puce6386

    Suivre son activité 414 abonnés Lire ses 908 critiques

    3,0
    Publiée le 4 janvier 2014
    Un biopic qui, à la manière de "Forrest Gump", retrace l’Histoire américaine du 20ème siècle à travers la vie d’un personnage atypique ; ici, des champs de coton aux salons feutrés de la Maison Blanche, on suit le combat des afro-américains pour leurs droits civiques. Cependant, malgré la très belle interprétation de Forest Whitaker, le scénario est plat et la mise en scène peu inventive. On regrette également la simplification excessive des événements et le jeu inégal des acteurs. Une fresque historique et militante efficace qui n'évite malheureusement pas les longueurs !
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 15 septembre 2013
    après l'excellentissime precious et la dobe paperboy, je me suis dit ben le real va se rattraper surtout avec le genial Forest Whitaker , et là oh my god , boooo vilain pas beau racisme mal, pas racime bien , blanc vilain booo caca voilà ce que résume ce film c'est complètement égocentrique démago et ras le bol de ces real qui associe l'histoire d'une ethnie à un film à toutes les sauces c’est un film complètement ridicule et je soutien le fils de Reagan .
    Alice L
    Alice L

    Suivre son activité 89 abonnés Lire ses 82 critiques

    0,5
    Publiée le 11 septembre 2013
    Breaking news: le racisme c est mal. Le film est d un académisme confondant, basé sur une fausse histoire vrai, c est démago et con.
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 582 abonnés Lire ses 1 408 critiques

    2,5
    Publiée le 14 septembre 2013
    Precious et Paperboy ne laissaient pas de place au doute. Malgré un sujet moins racoleur et passionnant, Le majordome enfonce le clou : Lee Daniels est un cinéaste qui a la grâce d'un pachyderme. Le spectateur est pourtant alléché par l'histoire de cet homme qui a servi 7 présidents américains d'Eisenhower à Reagan. Un noir à la Maison Blanche, qui aura même, une fois retraité, l'honneur d'une entretien privé avec Obama. La lecture rapide du sujet est cependant trompeuse, il ne s'agit pas ici de s'immiscer dans les coulisses du pouvoir mais de retracer 80 ans de lutte de la communauté afro-américaine contre le racisme et pour la reconnaissance de ses droits. Le projet est ambitieux et dans les mains de Lee Daniels devient un lourd plaidoyer, louable certes, mais aux effets démonstratifs désastreux. La passivité feinte du majordome se heurte au militantisme de son fils aîné, un temps engagé dans le célèbre groupe des Black Panthers. Le cinéaste ne tire presque rien de cette opposition si ce n'est un banal affrontement familial. Le meilleur du film réside finalement dans l'évocation de la sphère intime du majordome, ses relations avec sa femme notamment, transcendées par le jeu subtil d'Oprah Winfrey qui fait mieux que se hisser à la hauteur d'un Forest Whitaker, toujours impeccable.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 563 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    3,0
    Publiée le 13 septembre 2013
    En tant qu'opposant farouche aux 2 premiers films tire-larmes et provocateurs de Lee Daniels,j'était forcément inquiet pour le troisième,d'autant qu'il ressemble d'un peu trop près à un étendard pour les Oscars. Mais arrêtons-nous une seconde. Ce biopic sur Cecil Gaines,majordome noir ayant servi 8 présidents à la Maison Blanche,est simplement un bon film,ample,émouvant et réfléchi qui donne la part belle à un Forest Whitaker de gala. Cet homme digne et honnête fut véritablement un héros de son pays. Son opposition de convictions politiques avec son fils qui intègre les Black Panthers et se frotte à Malcolm X,est le cœur du film. C'est ce qui lui donne sa force générationnelle,ceci souligné par une très belle musique,mélodramatique juste ce qu'il faut. Bien sûr,il est savoureux de voir les divers présidents américains,campés par des acteurs de renom,grimés pour l'occasion. Seulement,on regrette la simplification excessive des évènements abordés et des personnages historiques. Les ellipses sont dues à un montage hasardeux. Daniels a voulu rendre justice à la lutte pour les droits civiques des afros-américains,mais il brasse trop de thèmes. Ceci étant,on n'oubliera pas de sitôt la discrétion admirable de Gaines,homme qui dépassa de façon intelligente et rationnelle sa condition.
    elbandito
    elbandito

    Suivre son activité 205 abonnés Lire ses 618 critiques

    2,0
    Publiée le 29 juillet 2015
    Forest Whitaker traverse cinquante années de l’Histoire américaine dans les coulisses de la Maison Blanche, avec en ligne directrice le combats des Noirs pour la reconnaissance de leurs droits civiques. Parce que les sujets sont trop nombreux, le film de Lee Daniels ne fait hélas que survoler les faits et sombre inéluctablement dans la caricature. Seule l’étude sensible et juste de la relation du père avec ses deux fils vaut le détour.
    Hugo Ripley
    Hugo Ripley

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 4 critiques

    4,0
    Publiée le 12 septembre 2013
    La force de ce magnifique film c'est avant tout ses 2 acteurs principaux ! Le couple que forme Forrest Whitaker et Ophra Winfrey est tout simplement magistrale ...On est bluffé par toute cette distribution et surtout par le jeux de Ophra Winfrey en femme aimante et alcoolo. Forrest Whitaker montre une nouvelle fois qu'il est un immense acteur, on ne serras pas étonné de le retrouver en bonne position pour l'Oscar ! Cette histoire magnifique sert avant tout de toile de fond pour couvrir les plus forts moments de l'histoire américaine et de la ségrégation raciale. Et c'est là que le film tient toutes ses promesses ... A travers le conflit entre un père et un fils on traverse 50 ans d'histoire tragique des USA ... Un petit conseil ... Preparez votre mouchoir dès la première minute du film et ne le quittez plus ... Bravo au réal Lee Daniels ..Moi j'ai pleuré pendant les 2 heures ...
    Jean-paul H.
    Jean-paul H.

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 7 septembre 2013
    Vu le film en Caroline du Sud, film émouvant, vrai. A voir impérativement
    tuco-ramirez
    tuco-ramirez

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 620 critiques

    1,5
    Publiée le 2 octobre 2013
    Les années 40 aux Etats-Unis, les noirs sont encore loin d’avoir les mêmes droits que les blancs. Un jeune garçon vivant comme un esclave avec ses parents dans une plantation de coton. Le film tiré d’une histoire vraie retrace le chemin hors du commun d’un homme passé de l’esclavage à « nègre de maison » pour finir par passer 30 ans de sa vie à la Maison Blanche comme majordome. Le trajet de vie est époustouflant en soit, mais le contenu hyper léger. Son ascension jusqu’à ce poste est un réel plaisir à observer tout comme la condition noire jusqu’à la fin des années 70. Une fois qu’il devient majordome, l’intérêt est très limité, à moins que vous n’ayez aucune connaissance du combat pour les droits civiques aux EU. L’impact de tous les présidents sur l’évolution de la législation est résumé à chaque fois à une phrase ou une action. Le côté politique du film est d’une pauvreté navrante, à mon grand regret. Ensuite, le film traite, via la vie de famille du majordome, de l’impact de la ségrégation sur la vie de tous les jours des noirs. Là, c’est très attendu. A titre d’exemple, le majordome a deux fils ; l’un combattra au Vietnam pour son pays alors que l’autre combattra contre son pays dans les rangs des Black Panther. Caricatural tout comme le sort des deux enfants dont on perçoit l’issue respective… gros comme le nez au milieu de la figure. Le conflit de génération revêt aussi un intérêt limité entre la sagesse du père qui a vu des évolutions lentes de la condition noire au cours des décennies et l’impatience des plus jeunes qui souhaitent que çà bouge plus rapidement. Un bon documentaire vaut mieux qu’un film avançant avec de gros sabots.
    baldou136
    baldou136

    Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 234 critiques

    5,0
    Publiée le 11 septembre 2013
    Une interprétation extraordinaire d'un casting de rêve. Ce biopic est une œuvre absolument magistrale signée Lee Daniels qui nous plonge avec profondeur dans l'histoire américaine. A voir absolument !
    Oussama Z.
    Oussama Z.

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 2 critiques

    1,0
    Publiée le 21 septembre 2013
    tous simplement, et par rapport à l'ampleur qu"il a pris, ce film est nul !!!
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top