Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Majordome
    note moyenne
    4,3
    13718 notes dont 1225 critiques
    répartition des 1225 critiques par note
    240 critiques
    493 critiques
    298 critiques
    143 critiques
    29 critiques
    22 critiques
    Votre avis sur Le Majordome ?

    1225 critiques spectateurs

    moket
    moket

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 1 742 critiques

    4,0
    Publiée le 28 janvier 2015
    Un film au style très académique, taillé pour les oscars. Classique, mais tellement passionnant, bien fichu et bien interprété qu'on peut difficilement lui reprocher quoi que ce soit. Avec ce genre très particulier qu'est le biopic, dans lequel les américains excellent tant, c'est encore une fois tout un pan de l'histoire de ce pays qu'on traverse.
    Chris Art
    Chris Art

    Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 181 critiques

    4,0
    Publiée le 10 septembre 2014
    (...) Lee Daniels, réalisateur afro-américain (Precious, The Paperboy), s’attaque à la lutte pour les droits civiques aux Etats-Unis, en utilisant comme trame la vie de Cecil Gaines qui servit sept présidents des Etats-Unis.(...) Le film retrace l’évolution de la politique américaine durant 30 ans. Cecil Gaines en sera le témoin direct en étant le majordome, des différents présidents se succédant à la Maison Blanche. (...) Lee Daniels dans ce film nous fait vivre une gigantesque fresque sur l’évolution de la condition des afro-américains, l’avancée de leurs droits civiques en partant des champs de coton des années 20, jusqu’à l’élection de Barack Obama en 2008.(...) Ce n’est pas un chef d’œuvre, ce n’est pas Precious, le film est bien trop académique, taillé pour la course aux Oscars, il est touchant, émouvant oui, mais on ne peut s’empêcher de se demander quelle aurait été la vision d’un Spike Lee, réalisateur bien plus « rentre dedans ».Un film, porteur d’un message de tolérance, à voir pour Forest Whitaker, tout simplement magistral et pour revoir les moments les plus forts de l’histoire américaine et de la ségrégation raciale.
    UnitedArtists
    UnitedArtists

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 103 critiques

    3,5
    Publiée le 21 octobre 2013
    Un très beau film je n'est pas été déçu mis a pars les quelques longueurs qui se trouvent durant l'histoire mais a part cela on accroche parfaitement aux événements, Lee Daniel nous réalise une histoire touchante, émouvante sur un majordome ayant servit la maison blanche sous sept présidents durant 30 années de combat pour l'égalité entre les noirs et les blancs. Les acteurs sont tous excellent, Forest Whitaker ma vraiment épaté il est très attachant dans ce film, son rôle mériterais une belle nomination aux oscar voir plus ! Oprah Winfrey est très bonne aussi c'est la première fois que je la vois au cinéma et son interprétation est très réussie après en passant par Robin Williams ou bien Alan Rickman... Ils interprètent tous leur personnage avec brio ! Autres point fort du film est la musique que j'ai beaucoup appréciée avec des partitions de jazz très agréables ou des morceaux rétros mettant une bonne touche de dynamisme. Niveau photographie les couleurs sont plutôt belles, les décors sont sympathiques et les costumes assez tape a l'œil mais absolument magnifiques. Quand au contenu de l'histoire en elle-même elle est très intéressante, les biopics sont fait pour "cultiver" les spectateur avant tout d'être un divertissement et ceci est très bien fait, on suit cette épopée avec passion malgré certaines longueurs... Au final, "Le Majordome" est une beau film que je recommande livrant une histoire humaine et d'un impact profond ne laissant personne indifférent. Une belle réussite
    Pierre Mondine
    Pierre Mondine

    Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 4 critiques

    4,5
    Publiée le 24 octobre 2013
    Quel film ! Une véritable immersion dans l'histoire afro-américaine, de la ségrégation a l'investiture d'Obama en passant par les black panthers. C'est tout un pan d'histoire des USA que l'on vit à travers ce majordome. Les acteurs sont excellent a commencer par Forest Whitaker. Un film qui met une claque. On se rend compte de la proximité de ces événements et de l'évolution des droits américains ces dernières années. Un film a voir au plus vite...
    ned123
    ned123

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 645 critiques

    4,5
    Publiée le 14 mai 2014
    J'ai vu un film... Un grand film... Une fresque portée de bout en bout par un Forest Whitaker impérial dans un personnage au destin incroyable. On suit son parcours des années 30 jusqu'à aujourd'hui... Et ce qui est exceptionnel, c'est que l'on prend conscience que le monde que nous connaissons aujourd'hui est, somme toute, assez récent... (et pour combien de temps ?). Cette histoire de Cecil Gaines qui va servir les différents présidents des Etats-Unis au coeur de la Maison Blanche, va nous faire vivre les évolutions et les soubresauts de la lutte pour les droits civique pendant 40 ans. La réalisation de Lee Daniels m'a bluffé, car il a réussi insufflé à la vie de l'Histoire de l'Amérique, la vie de l'histoire de gens normaux, qui vivent, meurent, doutent, se déchirent, s'aiment... La vie d'un homme n'a de sens qu'à la fin... Et j'ai trouvé que ce film délivre un message de tolérance et de respect qui mérite qu'on l'écoute et qu'on le comprenne. Les points positifs du film est, outre l'histoire, un casting hors-norme, pour ne pas dire énorme avec Oprah Winfrey et la succession de présidents depuis Eisenhower jusqu'à Ronald Reagan... C'est un beau grand film... Donc ne boudons pas notre plaisir et disons-le haut et fort...
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 27 septembre 2013
    Un film fascinant ! Intelligent, émouvant, un très très beau film ! Les acteurs jouent super bien, la période hyper intéressante de l'histoire Américaine dans un contexte de lutte contre le racisme, magnifiquement fait au travers des yeux du majordome Cecil Gaines. Bien long, bien fait, soigné au max, une histoire magnifique et réelle qui plus est, il faut diffuser ce film dans les écoles.
    David S.
    David S.

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 323 critiques

    3,5
    Publiée le 22 septembre 2013
    En voilà un film dont il sera difficile de dire du mal. Un véritable nid à Oscars même ! Le sujet, la condition des noirs américains au 20ème siècle, est fort, sensible et effarant. Effarant parce que la ségrégation a tout de même duré jusqu'au début des années 70, du moins dans le Sud des États-Unis. Il y a moins de 40 ans. C'est juste fou quand on y pense. Ce film en profite donc pour nous faire des piqûres de rappel bienvenues. Et nous montre que le prix à payer pour l'égalité est souvent très lourd. Le prix du sang. Le plus intéressant aussi est de constater que la lutte, pacifique ou pas, peut se mener de plusieurs façons, la contestation revêtant plusieurs formes. Forrest Whitaker est prodigieux dans ce rôle, tout en finesse et en rondeurs, subtil. Une belle performance ! Et quel casting de malade : Oprah Winfrey, Lenny kravitz, Cuba Gooding Jr, Jane Fonda, Robin Williams, James Marsden (Cyclops forever !), John Cusack, Alan Rickman, Vanessa Redgrave et j'en passe. Un nid à oscars on vous dit ! 3,5/5
    Fabien S.
    Fabien S.

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 214 critiques

    4,0
    Publiée le 4 janvier 2019
    Un très beau film sur le majordome noir de la Maison Blanche sous les mandats de sept présidents des Etats-Unis.
    AJTPV
    AJTPV

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 51 critiques

    4,5
    Publiée le 21 septembre 2013
    «Tu vas vivre chez moi, je vais t’instruire et t’apprendre à servir pour que tu sois un bon nègre de maison.» Après la mort de son père dans une ferme de coton, Cecil Gaines, un enfant de 10ans se voit recueillir par une vieille femme blanche pour y être élevé. Élevé comme un enfant, élevé comme un jeune homme, élevé pour devenir un adulte mais aussi un bon serviteur, un bon «house nigger»… Cette femme ne le saura jamais, mais elle a élevé Cecil Gaines comme un homme qui va finir par changer le monde… Aujourd'hui, dans la rubrique "J'ai testé pour vous", j'ai testé pour vous: Le Majordome! J’aime les films adaptés d’histoires vraies… Oui c’est vrai, c’est cool car on peut se dire que ce qu’on regarde est réellement arrivé (même si ce n’est qu’en partie). C’est cool aussi, on peut vérifier les faits par la suite et puis comparer avec le réel ! Mon dernier article portait sur «Vol 93», cet avion qui s’est soit disant écrasé dans les plaines à la place du Capitole des États-Unis, et ce, grâce à l’intervention des passagers qui se sont rebellés contres les pirates de l’air. Les faits historiques sont là, le 11 Septembre 2001, le monde a bien vu les traces du crash dans la campagne américaine… Mais la polémique veut que personne n’a jamais retrouvé d’avion crashé… Et là, c’est le début du mystère, celui où le spectateur peut enquêter par lui-même ! Voilà pourquoi j’aime les films tirés d’histoires vraies. Bref, revenons-en à notre film du jour. "Le Majordome" raconte l’histoire de Cecil Gaines, un afro-américain qui, entre les années 50 et 80, fut l’un des majordomes de la Maison Blanche, et servit les sept présidents qu’elle a contenus. Durant cette période charnière de l’Histoire américaine, notre majordome a connu les évènements marquants qu’ont été l’assassinat du Président Kennedy, Malcolm X et Martin Luther King, les Black Panthers, la guerre du Viet Nam ou le scandale du Watergate… Tout cela, de l’intérieur. Si le film commence par une introduction pour le moins «choc», elle a au moins le mérite d’être efficace en ce qui concerne la traite des Noirs dans les années 40… Les champs de coton, les maltraitances, les viols… et tout cela dans la plus pure légalité. Comme le dit si bien le film, «L’Europe a connu des camps de concentration, inhumains et effroyables, mais n’oublions pas qu’en Amérique, ces camps existent depuis plus de 200 ans, ça s’appelle l’esclavage.» Passé le fait que, dans l’introduction, la mère de Cecil Gaines n’est autre que Mariah Carrey [et je l’avoue j’étais à deux doigts de décrocher franchement…], l’intrigue commence réellement avec l’apprentissage de notre héros à devenir un bon serviteur. Les années passent et les ségrégations du sud des États-Unis sont de plus en plus soutenues. Cecil fuit sont pays natal pour remonter vers le nord du pays où il est recueilli dans une pâtisserie où il apprendra le métier de majordome. Débauché par le tyrannique majordome en chef de la Maison Blanche, Cecil va sans le savoir devenir un confident, un ami, et un pilier de plus dans le soutien de la cause afro-américaine ! Si le film jouit d’un casting d’acteurs talentueux (John Cusack, Robin Williams, James Marsden, Oprah Winfrey et l’incroyable Forest Whitaker), l’histoire qu’elle traite est loin d’être la plus jouissive des États-Unis. Et à ce titre, je dois avouer que verser sa petite larmouchette durant les 2h vous fait dire «putain sa mère, heureusement qu’il fait noir par ici, et pas seulement parce qu’il y en a plein à l’écran !» Oui, vous l’aurez compris, ce film est beau, on frissonne du début à la fin, et ce pour les deux histoires qu’il traite ! D’un coté Cecil Gaines, père aimant mais dans un premier temps déçu par son fils, qui s’efforce de faire son travail au service des grands présidents américains pour nourrir sa famille. Et de l’autre, son fils justement, qui en premier lieu donne l’impression de se marginaliser, de ne pas rentrer dans le moule de la société mais qui, au final, deviendra un membre influent des Black Panthers et du mouvement anti-ségrégationniste de la société puritaine étasunienne… Les deux destins liés par le sang, liés par l’amour, finirons par être liés par le combat et l’avenir d’un pays, car finalement, chacun de leur coté, nos deux protagonistes vont changer… le monde ! Bon, alors le film a quand même un ou deux défauts… -Déjà, les présidents sont tous très (trop) empathiques… Franchement, je veux bien croire que la cause noire les on vraiment touchés et qu’ils ont tous, à leur niveau, contribué à abolir l’esclavage (oui Lincoln l’a surtout fait sur papier). Mais là, on a juste envie de dire «wahou ils sont sympa quand même les Kennedy, et puis Nixon c’était un mec cool, et puis, et puis, et puis…» Alors qu’au final, c’était quand même pas mal une bonne brochette de fils de putes hein… Ce sont les États-Unis, ne l’oublions pas ! -Ensuite, la fin… Ce n’est pas la fin en elle même qui est mauvaise, elle est même très bonne [c’est bon ne paniquez pas je vous ai dit que je ne spoilais pas les films !], mais la façon dont on nous invite à penser que le travail de Cecil Gaines et son fils a payé lors de l’investiture du Président Obama. Alors oui, ENFIN un homme noir à la tête de la Maison Blanche, oui ENFIN ! Mais là dans notre film, ça casse la baraque [Baraque>Barack, z’avez compris ?] En effet, la fin se passe majoritairement en 2007 lors des élections, et franchement, je pense sérieusement que le film est carrément dédié à Obama… Tshirts, drapeaux, affiches… Bon, ça fait beaucoup quoi, alors qu’une fin plus suggérée aurait été tellement plus belle… Enfin, je fais mon boulot de critique, je ne suis pas "réalisateur", juste "râleur" [ça s’écrit presque pareil hein mais sans le "é" et le " li" et le… oh puis merde vous avez capté quoi !]… Évidemment, je ne puis que vous conseiller de courir voir ce film ! Il reste un film magnifique, une période de l’Histoire des États-Unis (et finalement une cause mondiale qu’est l’esclavage) très importante pour nous tous, et puis, en plus d’être instructif, pour une fois la Maison Blanche ouvre ses portes (au lieu d’exploser bêtement comme dans «White House Down» ou «Independence Day»). Et puis, une Maison « Blanche » contenant un « Noir » qui finalement change la couleur du pays, mais jamais celle de sa maison… Au bas mot, j’espère sincèrement, monsieur Obama, que ce film vous fera réfléchir…
    T-Tiff
    T-Tiff

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 656 critiques

    3,5
    Publiée le 8 mai 2014
    "Le Majordome" raconte l'histoire récente des Etats-Unis d'Amérique, et en particulier des droits des Noirs, à travers l'histoire d'un personnage, le majordome de la Maison-Blanche. De Eisenhower jusqu'à la candidature de Barack Obama, ce majordome a vu de nombreux président passer ou trépasser, comme Kennedy. Cecil Gaines, puisque c'est comme cela que ce nomme le majordome, a une histoire vraiment bouleversante. La première scène donne le ton du film, où le tragique prend déjà de l'importance. Mais la vie de Cecil Gaines n'est pas seulement tragique, c'est aussi des moments de joie, avec quelques scènes légères ou humoristiques. Le film joue de ces deux registres, ce qui est parfaitement plaisant. Forest Whitaker incarne avec brio ce personnage charismatique. Oprah Winfrey joue également très bien la femme de Gaines. "Le Majordome" est donc un film très intéressant s'inspirant d'une histoire vraie et bouleversante. Malgré tout, le film est légèrement long, plus de deux heures. C'est donc le principal mais véritable défaut du "Majordome". Il se termine comme il a commencé, entre le tragique et la joie, avec un final franchement réussi.
    Nico591
    Nico591

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 545 critiques

    3,5
    Publiée le 14 janvier 2014
    Ce troisième film de Lee Daniels raconte la vie et le parcours du majordome de la Maison Blanche pendant 30 ans, et ce qui est dommage justement c'est que le film ne fait qu'effleurer le quotidien de cet homme au sein de ce lieu, ainsi que ses relations avec les différents présidents, ça aurait été intéressant d'approfondir un peu plus le coté coulisse de la présidence américaine. Cette histoire est plutôt un prétexte pour raconter la condition et la ségrégation raciale, et leur lutte pour le combat de l’égalité. Dommage que la mise en scène soit sage et manque un peu d'audace, on pourra en revanche apprécier un casting hétéroclite de Mariah Carey à Oprah Winfrey en passant par Lenny Kravitz, et bien sur un Forest Whitaker encore parfait.
    The Rotisseur
    The Rotisseur

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 262 critiques

    5,0
    Publiée le 21 janvier 2014
    Encore une petite perle de l'année 2013 ! Le Majordome est doté d'un scénario abouti du début à la fin ! Toute l'histoire de la liberté des noirs est reflétée à travers la vie de Cecil Gaines, incarné par l'excellent Forest Whitaker. Et rien que ça, c'est superbement bien retranscrit dans ce film. L'année 2013 aurait été aussi l'année des noirs... c'est pourquoi, même si Le Majordome est selon moi un chef-d’œuvre, c'est aussi pour moi le dernier film sur l'histoire de l'esclavagisme noir que je tolérerais et qui pour moi a trop été exploité cette année...
    CH1218
    CH1218

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 309 critiques

    4,0
    Publiée le 3 janvier 2019
    Cette histoire retrace, à la manière de «Forrest Gump», la vie aussi bien professionnelle que familiale de l’un des majordomes au service de la Maison-Blanche de la présidence de Dwight D. Eisenhower à Ronald Reagan. Lee Daniels a fait le choix de se focaliser essentiellement sur ce témoin privilégié et son entourage mais ne fait que survoler, par l'intermédiaire de l'un des fils du couple, les événements majeurs des différents mouvements de la lutte pour les droits civiques des Noirs de la fin des années 50 jusqu’à l’élection de Barack Obama. Du coup, le film en souffre un peu et manque historiquement d’impact tout en restant brillant, poignant et très intéressant. Bien que privé d’une nomination à l’Oscar du meilleur acteur, Forest Whitaker nous offre une performance vraiment remarquable et émouvante au milieu d’une belle brochette de seconds rôles.
    blacktide
    blacktide

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 714 critiques

    4,5
    Publiée le 6 octobre 2013
    Comment ne pas être touché par cette histoire???? Elle est tellement incroyable que l'on ne peut pas rester indifférent. Ce film est instructif, il nous apprend ou nous fait réviser une partie de l'histoire des Noirs en Amérique, en commençant rapidement par la traité négrière dans les champs de cotons en passant par Martin Luther King et le mouvement des Black Panthers et en finissant par l'arrivée de Barack Obama au pouvoir. Qui dit bon film, dit souvent bon casting, en effet, on a le droit à un casting 5 étoiles voire même 6 étoiles pour ce film: Forest Whitaker, Oprah Winfrey, Jane Fonda, Lenny Kravitz, Cuba Gooding Jr, John Cusack, Robin Williams, James Mardsen, Alan Rickman et bien d'autres encore. Forest Whitaker livre une incroyable performance (peut être pas aussi impressionnante que celle du "dernier roi d'écosse") qui pourrait ou pas lui valoir une nomination aux Oscars. Ce Majordome a vraiment existé, il a été au service de 7 présidents (pas mal pour mettre dans son CV) sur une période d'environ 30 ans, ce qui est plutôt impressionnant. Il a côtoyé Kennedy, Nixon, Reagan, Johnson, Eisenhower... Mais il a aussi connu de terribles moments comme avec le Klux Klux Klan, la haine des noirs, la traite négrière, et autres bêtises humaines. La fin est particulièrement émouvante, lorsque l'on voit Barack Obama arriver au pouvoir avec son "Yes We Can", on est touché, c'est sur qu'on ne pourrait pas mettre François Hollande dans un tel film en le voyant arriver sans charisme et avec "le changement c'est maintenant", ça le ferait pas du tout. Il faut avouer que ce film est émouvant, on sort de la salle pleins de choses intéressantes en tête, on est enrichi, on est divertit, on est ému, on est un peu de tout. C'est un film historiquement enrichissant que je conseille aux profs d'histoire et à tous les passionnés d'histoire et même aux autres. Si des films comme ça sortaient chaque semaines, on irait tous les jours au cinéma. Une grande fresque sur une grande période de l'histoire des États Unis!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    alouet29
    alouet29

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 158 critiques

    0,5
    Publiée le 15 janvier 2016
    Le casting est au top, et surtout Forest Whitaker réalise une réelle prouesse. Mais que ce film est mièvre, typiquement américain, fait pour larmoyer et en même temps louer la grandeur de l'Amérique. Cette prétendue histoire vraie n'est qu'une soupe indigeste.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top