Mon AlloCiné
    Pas vu pas pris
    note moyenne
    3,8
    134 notes dont 23 critiques
    43% (10 critiques)
    22% (5 critiques)
    13% (3 critiques)
    0% (0 critique)
    13% (3 critiques)
    9% (2 critiques)
    Votre avis sur Pas vu pas pris ?

    23 critiques spectateurs

    Prad12
    Prad12

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 210 critiques

    1,0
    Publiée le 7 février 2016
    Pierre Carles dénonce dans ce documentaire le double langage, les compromissions, la promiscuité, l'autocensure, en bref l'hypocrisie des gens des médias et des politiques vis à vis du public. Il y a quelques belles perles prononcées par des gens célèbres qu'il met en contradiction immédiate en passant leurs émissions..... Ok c'est tout bon..... mais ce qui est dérangeant c'est que Pierre Carles a l'air de découvrir l'eau froide, le monsieur tombe des nues, il est le seul super héros en chemise trappeur face aux méchants.... ce qui est gênant car les procédés de l'ultra gauche sont aussi moisis et nauséabonds car ils s'autocensurent toujours quand les faits les concernent.......pas vu pas pris, ben si, vu...... il faut être blanc comme neige quand on dénonce, or la neige ne reste jamais blanche longtemps.....
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1115 abonnés Lire ses 2 461 critiques

    4,0
    Publiée le 25 juin 2015
    Est-ce parce que j’étais un grand client de la culture « Canal » étant jeune que ce film me parle autant ? Peut-être, parce qu’au fond, la forme n’a rien d’extraordinaire… Mais bon, on a affaire ici à un documentaire. Ce qu’on attend généralement d’un documentaire c’est qu’il se saisisse d’un fait et qu’il apporte les documents nécessaires à l’élaboration d’un regard nouveau – voire d’une conviction nouvelle – à propos du sujet traité. Or là, en l’occurrence, il faut bien l’avouer, la démonstration parle d’elle-même. Certes, Pierre Carles ne nous apprendra peut-être pas (plus) grand-chose sur cette illusion grotesque qu’est la liberté de la presse, mais au moins a-t-il le mérite de transformer un sentiment en certitude, d’apporter des éléments tangibles qui scellent une conviction en vérité. Et c’est pour moi là que se fait la différence. Parce que bon, je le concède, je ne suis pas très fan du personnage de Pierre Carles, pas plus que de son ton inquisiteur. Ses cibles lui reprochent de parfois vouloir faire des procès à charges contre certains individus clairement définis, je ne leur donne pas tort. C’est vrai qu’on ressent quand même une vraie rancœur de la part du gars ; une logique de règlement de compte… Mais bon, bien que peu client de la chose, j’avoue que malgré tout la démarche est passée me concernant, et ça passe même très bien. Pourquoi ? D’une part parce que Carles reste honnête avec lui-même et avec son spectateur. Il se filme tel qu’il est, il ne se cache pas, livrant d’ailleurs de lui-même les éléments nous permettant de critiquer sa démarche. Et d’autre part, il faut bien reconnaitre que cette mise en avant des propres déboires de Carles dans cette affaire a pour avantage d’humaniser cette vaste démonstration. En somme, voilà du travail certes plastiquement basique et assez plat dans sa narration, mais s’y trouve aussi tout ce que j’aime dans un documentaire : de la rigueur, du mordant et, surtout, une identité personnelle totalement assumée. Or ça, franchement ça me fait du bien…
    Anthony Raucy
    Anthony Raucy

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 13 critiques

    5,0
    Publiée le 15 novembre 2013
    Un documentaire tenu pour une éthique remarquable. Un chef d’œuvre qui pourrait élever la conscience du public télévisuel s'il était regardé, écouté et discerné par tout ce public. Pierre Carles à lui tout seul force le respect et les marionnettistes que sont les élites du pouvoir, leurs agents médiatiques, à réévaluer sans cesse leur impartialité, leur propre éthique, conscience professionnelle et privée pour le bien de l'humanité ; responsabilités qui consistent à informer sans mentir, informer pour éduquer et cultiver, servir d'exemple et non abrutir, lobotomiser. La responsabilité des médias est bien plus grande qu'elle n'y paraît; sa sphère professionnelle est un état. " L'opinion publique est la clé. Avec l'opinion publique, rien ne peut faillir. Sans elle, rien ne peut réussir. Celui qui manipule les opinions est plus important que celui qui applique les lois. " Abraham Lincoln (1809-1865), président américain.
    Vareche
    Vareche

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 175 critiques

    5,0
    Publiée le 10 août 2010
    Un type de cinéma honteusement piègé qui n'en reste pas moins extremement important. Carles nous apprend à jouir des contradictions de ces protagonistes, moralistes indecrotables et industriels du prêt à penser, qui ont fait allégence à l'élite du pouvoir, et ont promis de servir avec zèle l'intêret de nouvelles dynasties. Carles veut en découdre, il le fera bien mieux dans le dos de Pierre Bourdieu, ou il trouve enfin une légitimation à la poursuite d'un objectif de cinéaste, comprendre le monde par ceux qui en refusent les composantes, matrice de l'excellent Attention danger travail. On attend avec joie le Volem Rien aFoutre sorte de grandes claques parodiques qui peut toujours se retourner contre les décroissants auxquels il rend hommage, louons le petit pierre qui pourfend ici les médias comme jamais, et recherche avec de faibles moyens de grandes aversions. Fascinant cinéaste engagé.
    moonboots
    moonboots

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 1 166 critiques

    4,0
    Publiée le 28 septembre 2010
    Pierre Carles piège le monde médiatique, pas de révélation fracassante mais la confirmation de la collusion de politique, du médiatique et de l'industriel...
    BRONXTALES
    BRONXTALES

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 605 critiques

    5,0
    Publiée le 2 septembre 2009
    Génial ! Même si le montage doit y être pour beaucoup, j'aime la façon simpliste de travailler de P.Carles et les discussions enresgitrées sont des bijoux. Un reportage très intéressant qui finit en apothéose. Vraiment un incontournable du genre.
    systo
    systo

    Suivre son activité Lire sa critique

    0,5
    Publiée le 29 septembre 2006
    Excellent film de Pierre Carles à montrer à toutes les écoles de journalisme.
    Nestor78
    Nestor78

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 21 critiques

    5,0
    Publiée le 27 juin 2007
    a montrer dans les ecoles de journalisme , la partie sur canal+ étant particulierement plaisante 4 étoiles bien merités
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 5 février 2011
    Très bon documentaire qui dénonce de manière simple les relations pouvoir-médias. Ce qui fait sortir le film du lot, c'est surtout la façon de travailler de Pierre Carles, qui nous fait partager les coulisses de sa vie professionnelle.
    Mephiless s.
    Mephiless s.

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 14 critiques

    4,0
    Publiée le 2 septembre 2015
    La forme n'a peut-être pas grand chose d'original mais le sujet est relativement intéressant même si au fond il ne présente pas grand chose. Avant le très bon documentaire:"Les nouveaux chiens de garde", Pierre Carles s'était déjà attaqué à ce sujet qui est la relation entre les politiques et les médias! Il aura fallu tout de même beaucoup d'années pour que le documentaire puisse sortir! L'honnêteté du personnage rend le tout très plaisant
    rongeurmasque
    rongeurmasque

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 36 critiques

    4,0
    Publiée le 15 mai 2007
    bon docu, a voir!
    Degrace
    Degrace

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 396 critiques

    5,0
    Publiée le 5 septembre 2007
    GENIAL. Carles ridiculise la moitié du PAF sur un ton égal. Zéro le faux-cul, De Greef l'enflure, Field l'arriviste, Dana, Denisot, PPDA. Si ce doc n'était qu'un "pétard mouillé", comme l'affirment ici des importuns, pourquoi Canal aurait refusé sa diffusion? Ce docu est d'une intelligence rare (montage, conversations enregistrées, voix off). Voici un type qui s'interroge sur la connivence entre médias et politiques, et qui se fait traiter de malade. Deux aspects donc : médias/politiques ; médias/médias. Ici, canal essaie de faire croire que Carles est un manipulateur, pour couvrir le star system journalistique. Qu'on en juge: le docu est qualifié par Dana de "procès stalinien". Rien que ça ! Que de contradictions dans le discours des journaleux! Personne n'a de tabou... sauf quand il s'agit de parler de certaines choses. PPDA ne reçoit jamais de cadeaux... mais Chirac lui prête le parc des Princes! Canal n'a pas peur... sauf du reportage de Carles. Des imbéciles soutiennent ici que tout le monde connait la complicité entre TV et politique. Et alors? Pourquoi ne pas en parler? Carles ne fait que poser une question simple : pourquoi cette vidéo (Léotard et Mougeotte) n'a-t-elle pas été diffusée à la télé? Demandez aux journaleux d'expliquer cette autocensure, et les motifs ridicules pleuvent. Conversation privée entre amis, absence supposée d'intérêt du public. Mais de qui se moque-t-on? Le public doit savoir que les dés sont pipés...la vérité c'est évidemment la pression du pouvoir politique. Sur la méthode, il n'y a rien à reprocher à Carles. Fogiel, Field, Benyamin sont des spécialistes de la manipulation. Mais quand il s'agit d'eux, stupeur ! Voir ce montage génial où Benyamin reproche à Carles exactement ce que les gens qu'il piège lui reprochent! Réaction à une autre stupidité lue ici: Carles ne critique pas la méthode de ceux qu'il attaque, il peut donc utiliser la même. Comparer Carles à Moore n'est au reste ni plus ni moins qu'une escroquerie intellectuelle.
    mccoincoin
    mccoincoin

    Suivre son activité Lire ses 14 critiques

    5,0
    Publiée le 22 juin 2011
    En deux mots:Trop fort! ou en six:On nous prend vraiment pour des cons! Si t'es pas ok avec moi, cela ne peux être que pour mon aritméthique!!!
    laurentbp
    laurentbp

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 25 août 2012
    Très pertinent. On voit bien la connivence entre les journalistes et les politiques. Enfin des images sur ce que l'on soupçonne a peu près tous.
    konika0
    konika0

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 4 critiques

    3,0
    Publiée le 20 août 2016
    Un documentaire dont la production et la distribution auront été un long parcours du combattant pour son auteur. C'est même là tout le sujet du film. A la base, des images pirates d'une conversation entre Mougeotte, semi-patron de TF1 et Léotard alors ministre de la Défense, l'un indiquant à l'autre d'un ton complice qu'il serait souhaitable que France Télévison soit mois performante. Des images qui sentent le souffre et qui n'ont été vues nulle part à la télé. Pourquoi ? C'est la question de départ du film. Bien vite, le journaliste réalisateur se rend compte que le producteur de son film, Canal , va le lâcher et ne pas diffuser son doc. Pourquoi ? C'est là le vrai sujet du film. Et ça balance sévère ! Les commentaires et les réactions de vierges effarouchées des différents acteurs du film (en gros, les journalistes les plus « respectables » du PAF de l'époque) valent leur pesant de cacahuètes, de même que la cabale que Canal va mettre en place pour détruire ce journaliste un peu trop têtu. « Un monde de pourris hypocrites, rien d'étonnant » pourrait-on se dire. Et c'est en effet ce qu'on se dit. En fait, plus qu'un film qui voudrait mettre en lumière un phénomène, c'est surtout un témoignage de l'intérieur. Un film dans un film dans un film. La forme est assez austère (ou peut-être a-t-elle mal vieilli?) et parfois c'est un peu brouillon. Reste que certaines scènes sont vraiment réjouissantes et que 20 ans plus tard, il y a fort à parier que le constat serait le même … Bref, ne pas se fier à cette affiche de bien mauvais goût, ce petit brûlot un brin égocentrique et maladroit gagne à être vu malgré tous ses défauts.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top