Mon AlloCiné
    Hell and Back Again
    note moyenne
    3,1
    36 notes dont 5 critiques
    20% (1 critique)
    20% (1 critique)
    20% (1 critique)
    20% (1 critique)
    0% (0 critique)
    20% (1 critique)
    Votre avis sur Hell and Back Again ?

    5 critiques spectateurs

    VOSTTL
    VOSTTL

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 543 critiques

    3,0
    Publiée le 25 décembre 2012
    Voilà un documentaire assez effrayant. A plus d’un titre. Effrayant parce que le réalisateur suit des soldats US en Afghanistan, en totale immersion. Effrayant, le soldat Harris victime d’un tir qui lui a arraché la hanche, la fesse et endommagé sa jambe. Effrayant, sa rééducation, il semble souffrir par instants. Effrayant car il bichonne son revolver comme si c’était sa seconde femme et dort avec. Effrayant son rapport étroit avec son arme dans le civil. Effrayant sa motivation de rentrer dans les Marines : tuer. Effrayant sa motivation de guérir pour de nouveau tuer. Voilà un documentaire qui ne pratique pas la langue de bois. Voilà un soldat que je ne fréquenterai pas. Surtout l’homme avec son flingue à la maison. Et pourtant des types comme ça, la société en veut à la condition qu’ils revêtent l’habit militaire. Oui, il en faut des militaires pour aller sur le terrain et défendre notre liberté. Mais là où c’est effrayant, c’est la méthode Coué qui les habitent : ils sont convaincus d’agir pour le bien de la communauté internationale, et surtout pour les Afghans en particulier. Je ne suis pas certain qu’ils croient tous que leurs missions soit aussi noble que peut le dire Harris. Effrayant, parce que cette guerre n’est pas la leur. Les Etats Unis et la communauté internationale ne devraient pas investir autant d’argent pour un peuple limite reconnaissant. Effrayant ma dernière phrase, car elle traduit un égoïsme... effrayant ! Et pourtant, ces soldats comme les nôtres ont perdu leur vie pour une guerre qui semble perdue d’avance. Les Etats Unis ne sont plus foutus de gagner proprement une guerre, entendez par là, une guerre dans un temps limité avec des vrais résultats... depuis quoi... la Corée ? Le Japon ? L’Europe de 45 ?! Là encore, ça se comprenait et la notion de liberté avait un réel sens. Mais ici en Afghanistan et en Irak, les guerres traînent des pieds et s’avèrent plus longues que celles dites « Mondiales » ! A travers ce documentaire, effrayant est de constater que cette guerre va sans doute mener à rien. Et que Harris dans son bonheur de s’en être sorti vivant et à peine estropié, aura pris une balle pour rien. Bref, un docu-vérité à double tranchant : faut-il saluer ces soldats ? Faut-il s’offusquer de ce patriotisme radical ? Un document qui ne laisse pas indifférent.
    antoinemorin
    antoinemorin

    Suivre son activité Lire ses 7 critiques

    5,0
    Publiée le 3 janvier 2012
    Un documentaire d'une très grande force. Qui nous montre les choses tel quel. À nous de nous faire notre propre opinion. On sort bouleversé par l'éclatement de ses êtres qui ont décidé de vivre à travers la guerre. Dont le but est de tuer ! À voir.
    pitch22
    pitch22

    Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 509 critiques

    0,5
    Publiée le 8 janvier 2012
    Vain, superficiel, éreintant. Comment les critiques de journaleux, manipulatrices, peuvent-elles à ce point prendre les spectateurs pour des neuneus? La demi-étoile restera pour le montage et encore. Ce doc pue le patriotisme américain; il n'offre ni recul ni beauté, il ne transmet aucune émotion intelligente, bien au contraire: on nous inflige une suite de séquences toutes plus crétines les unes que les autres, sur des crétins qui acceptent de risquer leur vie pour... quoi, au juste? Leur pays et son modèle de liberté? Quelle blague! Cela ne recouvre qu'esprit nationaliste, militariste et colonialiste bien-pensant. Ce doc, dont la sortie en salles confine au foutage de gueule, ne délivre aucun esprit critique sur les opérations américaines. L'armée s'empare des maisons des autochtones à sa guise et méprise leurs soucis de santé sans leur proposer d'autre solution que du fric, plus tard. Tout cela au nom d'un lutte contre des talibans dont on ne voit pas un bout de barbiche! Le doc annonce un rythme palpitant et un portrait bouleversant, là où il n'y a que vulgaires morceaux de vie militaire d'une bêtise affligeante (une énorme bombe US explose pour rien, commentaire d'un soldat: "on dirait Dieu"), discours idéologique et moments d'une stupidité consternante, et donc, central, le portrait d'un jeune soldat rentré d'Afghanistan, complètement médiocre et idiot (il n'arrive plus à marcher et il n'a comme projet que de retourner servir son pays, même boiteux). On a droit à une enfilade de séquences toutes plus palpitantes les unes que les autres: passage au Dr.Pepper' Drive (achat d'un menu fast food en voiture: quel intérêt?!): des images de jeu-vidéo de guerre: sa "femme" (jeune blonde idiote mais aidante) qui l'habille; rééducation du mec sur le canapé; discours d'amour porté à son flingue, sur le lit conjugal ("regarde, il faut le choyer", "tu vois, en cas de menace, tu peux même tirer à travers la porte, c'est légal! Mais si le type s'enfuit, pas dans le dos, c'est contraire à la loi"); visite d'une triste maison de banlieue (quel intérêt?); description de sa blessure (la fesse droite éclatée, suturée, la hanche explosée et la jambe brochée jusqu'au-dessus du genou); sermon d'un révérent-GI face à ses zouaves, dégoulinant de bons sentiments (à gerber), etc. Quel suspense! Une somme d'inepties, jamais attachante. Plus qu'inutile, plus qu'irritant: assommant et écœurant.
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 361 abonnés Lire ses 5 436 critiques

    2,0
    Publiée le 6 janvier 2012
    Dans la lignée du documentaire Armadillo (2010) de Janus Metz (mais en beaucoup moins palpitant), Hell and Back Again (2011) s’intéresse de près à la guerre en Afghanistan en dressant le portrait d’un jeune soldat de 25 ans, rentré au bercail suite à une blessure (il s’est pris une balle dans la hanche droite, ce qui a eu pour conséquence de le rendre inapte à continuer sa mission). Danfung Dennis a suivit les GI durant leur raid contre les talibans en 2009, alternant tout au long, entre ses prises de vues sur le terrain et le retour à la vie réelle, par le biais du jeune soldat Harris, rentré en Caroline du Nord pour y suivre une convalescence. Là où Danfung Dennis nous séduit, c’est qu’il a su habillement dévoiler ses captations en Afghanistan avec celles où le soldat Harris revient dans le monde réel, devant faire face à ses souffrances et à son handicape (certes provisoire, mais pour quelqu’un qui était habituer à diriger une équipe toute entière, cela à de quoi déstabiliser de devoir être autant dépendant d’une tierce personne). Grand Prix du Jury dans la catégorie Documentaire étranger lors de la 27ème édition du Festival de Sundance, Danfung Dennis séduit mais aurait pu approfondir certains aspects de son documentaire au lieu de se focaliser sur des éléments peut utile au film.
    BlueSkull
    BlueSkull

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 514 critiques

    4,0
    Publiée le 8 décembre 2013
    Un documentaire qui retrace le parcours de soldats américains dans la lutte contre les talibans fort intéressant. Le réalisateur se concentre en particulier sur un soldat blessé rentrant aux États-Unis. L'opposition entre la caméra en pleine immersion, sous les coups de feu en Afghanistan et les scènes de retour à la réalité entre rééducation, médicaments et vie de couple, est une excellente idée et fonctionne parfaitement. D'un côté, nous sommes vraiment plongés au sein du conflit, avec des soldats qui croient dur comme fer à leur cause (même si l'on peut quand même douter de la noblesse de celle-ci) et qui essayent de gérer au mieux leur cohabitation avec les populations locales. Et d'autre part, on découvre la vie de tous les jours d'un soldat blessé et les moments difficiles que cette situation engendre. Je ne trouve pas que ce documentaire fasse preuve d'un patriotisme marqué, il souligne juste la dévotion de ses guerriers en leur cause qu'ils jugent honnête et nécessaire. De là à savoir si elle l'est vraiment, ceci n'est pas la question de ce reportage. Nous sommes simplement embarqués dans un voyage en enfer, terrifiant, sans langue de bois et extrêmement poignant. On regrettera juste qu'il soit aussi court, car il aurait été intéressant de suivre notre soldat sur une plus longue période afin de vraiment apprécier son rétablissement. Dommage, mais l'ensemble reste captivant et mérite le coup d'œil.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top