Mon AlloCiné
I Wish
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
note moyenne
4,0
455 notes dont 66 critiques
12% (8 critiques)
41% (27 critiques)
26% (17 critiques)
15% (10 critiques)
2% (1 critique)
5% (3 critiques)
Votre avis sur I Wish ?

66 critiques spectateurs

Christoblog

Suivre son activité 306 abonnés Lire ses 986 critiques

4,0Très bien
Publiée le 19/04/2012

J'ai pleuré en regardant I wish. Et pas qu'une fois. Oh, bien sûr, je vois déjà les ricaneurs et les cyniques qui ne vont pas me rater sur ce coup là, ergotant sur la longueur du film, l'état de mes glandes lacrymales, la paresseuse mise en scène de Kore-Eda, mon coeur d'artichaut dissimulé sous une carapace d'ironie feinte, l'aspect new-age-low-fi du film et mon tropisme pour les films ambitieux, polyphoniques et lacrymaux. Mais n'empêche, I wish m'a transpercé de part en part, m'éblouissant par moment, m'ennuyant à d'autres, mais ne me laissant pas du tout indifférent. L'histoire est bête comme chou : deux jeunes frères éloignés l'un de l'autre (l'un vit avec sa mère, l'autre avec son père) imaginent que s'ils font un voeu au moment où deux Shinkansen se croisent pour la première fois sur l'île de Kyushu, ce voeu de réalisera. Chacun des frères (exceptionnel filmeur d'enfant que ce Hirokazu Kore-Eda) possède sa bande de copain/copines qui eux-mêmes vont pouvoir émettre leur voeu. Les enfants pourront-ils assister au croisement ? Si oui, leurs voeux se réaliseront-ils ? Le film ménage plus qu'il n'apparaît un vrai suspense, dont le dénouement n'est pas aussi simpliste qu'on le pense. Mais le plus important est l'étau de délicatesse et de justesse dans la mise en scène qui étreint le film, et qui en fait un grand film mineur, en confirmant son réalisateur comme le plus intense du Japon actuel. D'autres films de Kore Eda sur Christoblog : http://www.christoblog.net/

ninilechat

Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 475 critiques

4,0Très bien
Publiée le 19/04/2012

Que reste t-il de la splendeur du cinéma japonais? Celui qui nous faisait rêver dans un univers poétique presque immobile, ou au contraire nous projetait dans le bruit et la fureur? Ce sont les coréens qui ont repris le flambeau.... Eh bien heureusement, il commence à y avoir de la relève, comme le jeune encore, Kore-Eda Hirokazu, qui nous avait ravi avec Still walking et l'extraordinaire Nobody Knows, l'histoire de cette fratrie d'enfants survivants seuls. C'est encore une histoire d'enfants qu'il nous raconte: celle de deux frères, habitant sur une île volcanique, et que le divorce des parents a séparés. L’aîné, Koichi, âgé de 12 ans, vit avec sa mère chez ses grands-parents au sud de l’île, alors que Ryunosuke, un peu plus jeune, est resté au nord avec son père, guitariste rock, zozo passablement allumé. Les deux frères sont très différents. Koichi (Koki Maeda) est celui qui souffre le plus de la séparation. Il est plutôt sombre, il s'inquiète du volcan qui surplombe sa petite ville en fumant et en crachant. Il nettoie la poussière noire qui tombe sur sa terrasse ou dans sa chambre avec un soin de vieille fille.... Ryunosuke est toujours joyeux. Il adore cultiver les légumes, entretient son petit lopin de terre et veille sur son zozo de père. Il faut bien dire que le jeune acteur, Ohshirô Maeda, est absolument irrésistible; avec sa petite bouille rigolarde, c'est un des gros atouts du film. S'il vivait en occident, nul doute que la pub ne se soit déja jetée sur lui; on lui ferait rater l'avion, ou livrer la guerre des boutons.... souhaitons lui de garder sa fraîcheur! Voilà que le TGV qui relie le nord et le sud de l'île est mis en service. Imaginez la vitesse à la rencontre! Koichi entend dire que, si l'on est juste au point de croisement et qu'on fait un voeu, il se réalise... Reste à convaincre le petit de venir au rendez vous -et peut être, la famille se reconstituera! Finalement, les deux frères se retrouveront, Koichi flanqué de deux copains, et Ryunosuke de trois copines, chacun porteur de son voeu secret. L'un a amené son petit chien Marple, qui vient de mourir, dès fois qu'il ressuscite. L'autre souhaite épouser la trop jolie bibliothécaire de l'école..... Une autre voudrait devenir actrice (elle a dansé dans une publicité, déguisée en banane). Les enfants seront recueillis pour la nuit par un vieux couple dont la fille est partie sans leur donner de nouvelles, et qui revivent une soirée de bonheur. Ils arriveront à grimper sur un tunnel pour voir le croisement magique, criant leurs voeux respectifs. Bon, l'un constate que "Marple est encore plus froid" que la veille. Au contraire, la future actrice a trouvé le courage de prendre sa décision et de dire à sa mère que oui, elle va partir à Tokyo étudier la comédie. Pendant ce temps là, le papa-zozo a trouvé un engagement, et Ryunosuke est sûr que c'est grâce à lui! Quant à Koichi, eh bien, comme Zazie, il a vieilli, tout simplement, il a compris que ca ne sert à rien de se lamenter sur le passé et qu'il faut aller de l'avant, et par exemple, comme les anciens, s'accomoder du volcan et mouiller son doigt le matin pour détecter le sens du vent.... Le film est charmant, il a du charme, il est gracieux, il a la grâce, mais, malgré tout, en comparaison avec Nobody Knows, il reste un peu léger. Léger par le ton, léger par le fond, par le scénario qui est menu-menu et par moments, dans la première partie, qui précède la préparation de l'expédition, c'est un peu longuet. Même si le réalisateur décrit avec une veine littéralement pagnolesque le milieu où vit Koichi, son pittoresque grand père et ses vieux amis dont le principal souçi est de reconstituer un gâteau traditionnel dont la principale particularité semble de n'avoir aucun goût.... Mais on s'attache à ces deux petits garçons qui passent leur temps à courir, un cartable sur le dos et harnachés de sacs divers, et à cette ambiance un peu vieillotte, un peu provinciale -il me semble qu'en France, il y a bien longtemps qu'on a cessé de décrire l'enfance comme ça.... Encore un film à voir de toutes façons.

Cinephille

Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 410 critiques

2,5Moyen
Publiée le 19/04/2012

Après avoir supporté dix bandes-annonces toutes plus glauques les unes que les autres c'était rafraichissant de voir un film où les enfants sont normaux et à peu près heureux, où les adultes ne sont pas d'affreux pervers mais aiment les enfants et leur font confiance. Néanmoins I wish (encore une inutile traduction anglaise au lieu d'un "je voudrais" pourtant si simple) est beaucoup trop long, l'intérêt comme l'émotion sont dilués dans des séquences interminables et qui n'apportent rien. Seule la partie du voyage tient la route (ou la voie ferrée, ah ah ah). La musique est insupportable et ne fait que rendre encore plus longs les moments creux. C'est gentil, c'est charmant, mais c'est très anecdotique.

Corbett

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 54 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 18/04/2012

Un film magnifique, émouvant, drôle. Dans la lignée de STILL WALKING et NOBODY KNOWS. Les mêmes thématiques sur la famille, l'enfance et une radiographie passionnante du Japon d'aujourd'hui. A ne rater sous aucun prétexte.

Jean-françois Passé

Suivre son activité 100 abonnés Lire ses 231 critiques

4,0Très bien
Publiée le 18/04/2012

une merveille que ce conte d'initiation et philosophique ou l'on suit des enfants qui vivent leurs projets , s'occupent et grandissent en traversant leurs expériences propres avec l'aide des adultes . un bain de fraîcheur d'innocence de rêve qui fait du bien et que l'on devrait montrer à tous les enfants petits et grands que nous sommes encore au fond de nos voeux secrets ....à ne pas manquer .

César D.

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 590 critiques

4,0Très bien
Publiée le 18/04/2012

deux frères dont les parents sont séparés et vivent chacun avec l'un d'eux rêvent de réunir à nouveau leur famille. ça aurait pu être un drame, ça n'en est pas un. l'histoire est clairement centrée sur les enfants, et c'est tout l'interet du film. c'est attendrissant, amusant (moi qui n'aiment pas les gosses, je les ai trouvé mimi tout plein ^^), et même un peu triste (mais pas pesant, ouf!). au final, un joli conte qui rappellera son enfance à chaque spectateur adulte.

Pascal Gillet

Suivre son activité 0 abonné Lire sa critique

4,5Excellent
Publiée le 17/04/2012

Oui, oui cent fois oui ! Voilà avec les 2h08 (oui c'est lent et gourmand en temps) de I wish, film japonais de Hirokazu Kore-Eda,de quoi m'enliser avec délice : une lenteur, une délicatesse, un oxygène, une grâce, un équilibre, une riposte, un rêve, un miracle qui se retourne comme un gant. Toute l’enfance qui mue, avec ou non la complicité des parents ou des grands-parents. Le monde adulte est autant une énigme que ce volcan dont personne ne semble avoir peur. « J’comprends rien », ressasse Koïchi dont la sensibilité est pataude et réfléchie, c’est pourtant bien lui qui, au dénouement attendu de cette escapade savoureuse, optera pour « le monde » plutôt que la famille dont il semble déjà être revenu ! Le tandem de frères (frères dans la vie) fonctionne à merveille (même quand Ryu en fait avec innocence un peu trop, on craque !) et leur smala d’ami-e-s est vite inoubliable. Le petit garçon moustique avec son chien Marble est dans une émotion nippone qui m’a dévasté ! Tout est en retenue et en rêve ! J’avais été assommé par Nobody knows, je ressors léger de I wish, vive le bonheur au cinéma !

ffred

Suivre son activité 247 abonnés Lire ses 2 756 critiques

2,5Moyen
Publiée le 17/04/2012

Si l'on retrouve bien l'ambiance des villes de provinces du Japon et le style de vie des japonais, je n'ai, pour ma part, pas du tout retrouver ce qui faisait le charme et l’intérêt de Still Walking. Pour tout dire, je me suis bien ennuyé pendant toute la première partie du film. Ca s'arrange un peu avec le départ des jeunes frères et de leurs amis vers leur lieu de rendez-vous. A ce moment, une certaine émotion, une mélancolie et une belle poésie arrivent à se dégager, mais qui restent trop en surface, et surtout surviennent beaucoup trop tard. De belles qualités formelles sont tout de même là, tout comme une interprétation d'ensemble convaincante... La suite sur : http://lecinedefred2.over-blog.fr/article-i-wish-103575589.html

Nelly M.

Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 531 critiques

3,5Bien
Publiée le 17/04/2012

Un divorce et deux frères qui se côtoyaient chaque jour communiquent par portable. Par petites touches musicales et sautillements d'un lieu à l'autre, on met du temps à les différencier... Le mot "audit" dans la bouche du piaffant Ryunosuke sonne bizarrement adulte, son trajet scolaire laisse à penser qu'il est mieux loti que son frère Koichi, gros poupon qui cultive aussi l'adulte en lui, sidéré de vivre au ras d'un volcan qui dépose des cendres sur le linge... Il est impossible d'éviter le rapprochement avec plus invisible, inodore, incolore et bien contemporain au Japon mais si anxiogène qu'on restera sur les papouilles, la complicité des grands-parents venant au secours des géniteurs séparés, ce père laxiste bon copain, cette mère attentionnée faisant partie du décor sans plus... De charmants ébats physiques dont cette longue galopade vers les deux trains à grande vitesse et les voeux crachés au vent qui libèrent d'un futur demandant des pirouettes toujours plus nombreuses. Hirokazu Kore-Eda s'oblige à rester gracieux, enlise les spectateurs (ou les censeurs ?) dans la fraîcheur de l'enfance jusqu'au cou. Las, derrière les gâteaux au goût incertain, se profile l'archipel aux remuantes plaques tectoniques, le marasme socio-économique international, le spectre nucléaire tant passé que récent.

jphub

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 107 critiques

4,5Excellent
Publiée le 16/04/2012

J'ai eu du mal à rentrer dans le film mais la dernière partie du film est un vrai bonheur de poésie et de tendresse. Les gamin(e)s sont adorables et rien que pour eux voir ce films est un grand plaisir.

lrebessi

Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 4 critiques

4,0Très bien
Publiée le 16/04/2012

C'est comme une bande dessinée pour enfants, où les enfants sont les protagonistes, conduisent l'action, qui fonctionne selon leur logique, tout simplement. Un pur bonheur! En sortant de la salle, j'avais envie de courir partout, comme eux!

clg77

Suivre son activité 0 abonné Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 15/04/2012

Un chef d'oeuvre de poésie, de douceur... L'enfance traitée dans toute sa beauté et sa profondeur... Et en plus c'est magnifiquement bien filmé!

lugini

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 202 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 14/04/2012

Film magnifique. Plein d'émotion et d'amour. On est toujours inquiet lorsque l'on voit des enfants la plupart du temps livrés à eux-mêmes, on craint toujours pour eux, mais là tout inquiétude disparaît et on voit avec plaisir que ce sont les adultes qui viennent dans le monde des enfants : l'infirmière, le grand-père, le couple de personnes âgés... ils retrouvent l'innocence. A voir et revoir.

La_Mort_Dans_L_Oeil

Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 248 critiques

4,5Excellent
Publiée le 14/04/2012

Les amateurs du cinéma de Hirokazu Kore-Eda savoureront ce nouvel opus

titoo66

Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 2 431 critiques

2,5Moyen
Publiée le 13/04/2012

film de bonne qualité, un peu mou quand meme., on est sous le charme des gamins.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top