I Wish
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • VOD, DVD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   4,0 pour 413 notes dont 61 critiques  | 
  • 8 critiques     13%
  • 25 critiques     41%
  • 15 critiques     25%
  • 9 critiques     15%
  • 1 critique     2%
  • 3 critiques     5%

61 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Patrick Braganti

69 abonnés | Lire ses 425 critiques |

   4.5 - Excellent

Pour Koichi et Ryunosuke, deux frères séparés suite au divorce de leurs parents, l’éclatement de la cellule familiale constitue bel et bien un cataclysme, du moins pour l’aîné, Koichi, resté avec sa mère de retour chez ses propres parents, alors que le cadet confié à la garde d’un père musicien de rock semble mieux s’accommoder de la vie bohême et sans contraintes qui lui est offerte – sans doute aussi parce qu’il est encore trop jeune pour saisir les enjeux de la séparation. La prochaine ouverture de la ligne ferroviaire à grande vitesse devant relier les deux villes opposées de l’île, où habite chacun des deux frères, va donner lieu à un projet fou et idéaliste visant à profiter de l’énergie produite par le croisement des trains propulsés à 260 km/h censée exaucer les vœux des frères et de leurs camarades. Avant de mettre à exécution cet étrange plan, les enfants sont déjà observés de part et d’autre par le réalisateur. Une observation peut-être un peu longue dont le principal intérêt est de mettre en exergue les différences de tempérament entre le réfléchi et sage Koichi d’un côté, et l’exubérant et joyeux Ryunosuke de l'autre. En même temps, pour nous spectateurs occidentaux, cela permet également de mesurer la place faite à l’enfant dans la société nippone, dont le respect des adultes et la bonne éducation laissent pour le moins songeur. Comme la plupart du temps, en dépit des situations compliquées – le divorce, mais aussi la promiscuité intergénérationnelle et l’exigüité des lieux -, on est étonnés par l’atmosphère générale de sérénité et d’apaisement qui se dégage de l’ensemble. Au fur et à mesure qu’il tient à distance les adultes, dont certains s’avèrent de précieux alliés pour la concrétisation de l’escapade des sept enfants, le film devient tendre et émouvant, suivant avec attention et grâce les pérégrinations pleines de fantaisie des frères et de leurs amis. Comment ne pas être touché par une œuvre qui croit en la puissance des rêves et la possibilité des miracles. On voit bien comment le film prend petit à petit l’aspect d’un conte, notamment quand les sept fugitifs croisent le chemin d’un couple âgé qui les héberge, les nourrit et les guide vers l’endroit le plus opportun pour planter leur bannière sur laquelle ils ont peint en couleurs vives leur souhait le plus profond. Avec tant de générosité et d’affection, le réalisateur de Still Walking signe grâce à une mise en scène fluide et légère une magnifique et poignante ode au mystère de l’enfance et destine du coup son film à tout public.

gurvan22

0 abonné | Lire ses 7 critiques |

   2.5 - Moyen

quelle déception! je n ai trouvé que peu de poésie et de belles images, lassé par des longueurs inutiles. le duo d enfants est peut etre la seule attraction du film. dommage.


lhomme-grenouille

360 abonnés | Lire ses 2613 critiques |

   1 - Très mauvais

Jusqu’à présent je n'avais jamais vu de film de Kore-Eda Hirokazu. que ce soit "Nobody Knows" ou bien encore "Still Walking", le fait d'avoir lu le résumé du film avant de m'y rendre m'avait à chaque fois totalement calmé. Pour ce "I Wish", j'ai donc été prudent : j'y suis allé sans rien savoir de ce film ! Autant le dire tout de suite : ça ne m'a pas rendu service du tout ! Alors pourtant, le film se veut tout calme et tout doux, ce qui laissait augurer d'un film accessible et sans prise de tête. Eh bien que nenni ! Quelle misère pour comprendre de quoi il retourne dans ce film ! Alors on voit des superbes scènes où le petit Koichi retire des cendres de volcan de sa chambre, où il bouffe des glaces, fait ses devoirs, va à l'école, téléphone à son frère, pose plein de questions à ses potes… Mais au milieu de tout ça, pour comprendre où veut en venir le film, Hirokazu nous laisse en mode « tu te démerdes ! ». Petit à petit, deux lignes directrices ressortent : la construction d’une ligne de Shinkansen sur leur petite île, et la séparation de deux frères suite à une rupture familiale. Bref, il faut donc beaucoup de temps pour comprendre que le film se structure autour de ça mais – pire ! – il en faut encore davantage pour que cette intrigue minimaliste se développe !!! Alors OK, je peux encore adhérer à l'atmosphère douce et sans remous du film. En soi, elle est plaisante : l'ambiance est très travaillée et les personnages sont tous assez touchants. Mais à part ça – merde alors ! – qu'est-ce qui leur arrive à ces gens ?! Il ne se passe RIEN dans ce film. Les scènes s'enchaînent dans le désordre sans que rien ne se passe, sans qu'aucune intrigue ne s'amorce, sans qu'une seule fois l'édifice ne s'ébranle. Et ça dure plus de 2h tout ça ! Une éternité pour moi. Je l'avoue d'ailleurs, je n'ai pas pu rester jusqu'au bout. J'ai quitté le navire au bout d'une heure et dix minutes – et encore ! – l'envie de fuir la monotonie de ce "I Wish" s'était déjà maintes fois manifestée. Certes, la recette d'un gâteau traditionnel ou bien encore l'évocation par les gamins de leurs rêves d'être base-ballers professionnels arrivaient parfois à me tenir en haleine (c'est dire si les raisons de rester étaient motivantes !), mais au bout d'un moment, j'ai quand même fini par me dire : « à quoi bon ? » Alors d'accord, ce film n'est pas méchant. De même, je peux encore m'accorder avec ceux qui rétorqueront que ce genre de films n'étaient vraisemblablement pas faits pour des spectateurs comme moi. Tout cela est sûrement vrai, mais en fin de compte, moi je ne retiens de cet "I Wish" qu'une seule chose. Même sans avoir nourri aucune animosité contre ce film, il n'empêche qu'il m’est bien difficile de vous recommander un film devant lequel je me suis à ce point ennuyé.

nefastodelirio

1 abonné | Lire ses 19 critiques |

   0.5 - Nul

Si vous allez voir ce film, allez-y avec un oreiller et un réveil !!!!

arnaud1996

4 abonnés | Lire ses 169 critiques |

   4 - Très bien

j'ai beaucoup aimé ces enfants japonais qui essayent de se retrouver et faire un souhait : de la poésie, belles choses !

Kimura

0 abonné | Lire sa critique |

   4.5 - Excellent

Ce film est remarquable par l'association entre son réalisme et par la poésie. Les spectateurs français ont plutôt intérêt à savoir situer Kagoshima, Kumamoto et Fukuoka, et à avoir une idée sur la communication non verbale des Japonais ; ce film donne du Japon une image non exotique, mais bien locale et universelle. Tout est fort bien joué et mené de bout en bout. Kore Eda donne ici son meilleur film, dans une veine psychologique de bon aloi qui fait penser à Ozu ou Naruse, avec de tout autres moyens. On se demande pourquoi davantage de prix internationaux, et plus prestigieux, ne l'ont pas récompensé. Et espérons voir ce film sortir en DVD.

FandeDQ

10 abonnés | Lire ses 113 critiques |

   3 - Pas mal

Le thème de l'enfance est bien évidemment au centre du film, comme c'est souvent le cas chez ce réalisateur. Ici c'est plutôt gai, autour d'une histoire entre ces 2 frères, si éloignés, qui veulent se retrouver, le temps d'une journée, celle où "le miracle peut se produire". Sur le film en lui-même, je suis assez mitigé. La chose la plus dure à filmer au cinéma, je pense, c'est le bonheur. Car soit c'est du pur documentaire, soit c'en est une imitation et la bascule vers la niaiserie est presque impossible à éviter. Ainsi si Kore-Eda arrive, par la drôlerie présente assez souvent dans le film, à s'en échapper, je dois avouer que certaines scènes frisent le ridicule... Je citerai ainsi la plus importante, qui pourtant débute très bien : le "fameux" moment où les 2 trains se croisent. Là, pendant une bonne minute, l'histoire est abandonnée, et une superposition sublime d'images arrive, qui font toutes références à certaines scènes auparavant, et j'ai trouvé ce procédé absolument fantastique et subtile. Et puis que voilà... On voit les enfants gueuler comme des veaux leurs voeux, le truc qui casse tout quoi (et plus tard genre la fille qui va annoncer sa mère son désir d'être actrice, très mal fait je trouve). L'autre scène qui m'a choqué sur le plan niaiserie c'est la veille, quand par hasard (la scène juste avant est très drôle par ailleurs) les 7 enfants se retrouvent chez les vieux, qui disent "on va vous emmener là-bas" ou un truc du genre, enfin ceux qui ont vu le film doivent comprendre, c'est ridiculement niais, ok ils sont sympas ils les invitent, mais de là à faire ça j'ai trouvé ça surréaliste. Et c'est dommage car en dehors de ça réaliste le film l'est beaucoup. Quelques scènes comiques sont déjà cultes pour moi (à l'école lorsqu'ils feignent d'être malade, énorme, ou encore le vieux avec son gâteau "incertain"), et je suis toujours fan de la mise en scène de Kore-Eda. Bon les acteurs bien sûr excellents, c'est intelligent de montrer comment les 2 frères sont aussi différents et pourtant liés, bon personnages, par contre la musique c'est pas génial génial, parfois elle m'a même soûlée, mais parfois elle était bonne, donc moyen là. Bref assez bon film, mais quelques lacunes, dommage.

alain-92

99 abonnés | Lire ses 911 critiques |

   4 - Très bien

Beaucoup d’émotions dans ce film plein d’espoir, particulièrement touchant et drôle en même temps. Porté avec une ingéniosité déconcertante, les deux frères sont absolument merveilleux de bout en bout. Leurs regards respectifs sur le monde m’ont bouleversé. Devant la déliquescence de la vie des adultes le réalisateur leur donne cette force incroyable, celle de redonner une espérance grâce à leur magnifique enthousiasme devant lequel rien ne semble impossible. Même si le film m’a paru un peu long, il n’en reste pas moins une belle découverte et une grande leçon de cinéma toute simple, mais qui fait du bien. http://cinealain.over-blog.com/article-i-wish-nos-voeux-secrets-102161022.html

ANDRÉ T.

5 abonnés | Lire ses 133 critiques |

   3 - Pas mal

Kore-Heda aime nous montrer les enfants livrès à eux-mêmes.... D'un bout à l'autre de l'île juste au sud de Honshu, les deux frères font tout pour garder le contact et les adultes sont un peu absents. Je me suis un peu ennuyé et j'ai commencé à m'intéresser lorsque j'ai vu ce beau projet prendre forme. Comme le Shinkansen (TGV) relie le nord au sud de la petite île de Kyushu, il "reliera la famille" Dans un Japon bousculé comme l'Europe dans ses valeurs traditionnelles, les enfants nous donnent espoir.....

seblecaribou

18 abonnés | Lire ses 586 critiques |

   3.5 - Bien

Je n'avais jamais vu un film de Koreeda et je dois avouer avoir beaucoup apprécié. L'ambiance posée, la trame qui n'en est pas vraiment une, les personnages assez touchants et bien campés. Seules quelques longueurs se sont fait un peu sentir pour ma part, pour le reste étrangement je n'ai rien de particulier à ajouter. C'est joliment filmé, joliment mis en musique et quelques scènes sont assez drôle (notamment "l'évasion" de l'école de Kagoshima). Très plaisant et reposant.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
I Wish Bande-annonce VO
121 865 vues
Playlists
7 vidéos
Quand les gros durs écrasent une larmichette...
6 vidéos
Xavier Dolan dans tous ses états !
4 vidéos
On peut aussi rire avec "50 Nuances de Grey" !
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné