Mon Allociné
Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Note moyenne 2,9 17 titres de presse
  • Les Fiches du Cinéma
  • Première
  • Excessif
  • La Croix
  • Positif
  • Le Monde
  • Mad Movies
  • Télé 7 Jours
  • L'Express
  • Télérama
  • TéléCinéObs
  • Ecran Large
  • Les Inrockuptibles
  • Le Journal du Dimanche
  • L'Ecran Fantastique
  • Studio Ciné Live
  • Critikat.com

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de Allociné, de 1 à 5 étoiles.

17 critiques presse

Les Fiches du Cinéma
par Michael Ghennam

"Melancholia" à la sauce rom' com' : la recette prend grâce à l'alchimie entre son auteur et son interprète principal, le toujours excellent Steve Carell.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma
Première
par Gaël Golhen

Le point de départ (...) est un cliché que le film assume à fond, tout comme son ton nonchalant et le caractère bordélique du scénario. Et pourtant, quelque chose finit par fonctionner. A force de croire à son script et à ses comédiens, à force de tracer obstinément sa route sans se soucier des règles du jeu, [la réalisatrice] réussit l'impensable.

La critique complète est disponible sur le site Première
Excessif
par Romain Le Vern

La seule limite de "Jusqu'à ce que la fin nous sépare", c'est de rester un film de scénariste, un peu faible en termes d'illustration. Mais l'avantage de cet inconvénient, c'est que le scénario est supérieurement écrit et que, comme l'annonce le titre, la fin justifie les moyens.

La critique complète est disponible sur le site Excessif
La Croix
par Arnaud Schwartz

Film grave et drôle, préoccupé et léger, "Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare" allie les contraires avec habileté et propose une fable somme toute assez charmante, qui redonne du sens sans en avoir l'air.

La critique complète est disponible sur le site La Croix
Positif
par Grégory Valens

Avec une économie de moyens exemplaire, Lorene Scafaria prouve avec son premier long-métrage qu'on peut encore faire un film d'anticipation par la seule grâce d'une mise en scène intelligente et sensible.

La critique complète est disponible sur le site Positif
Le Monde
par Thomas Sotinel

Le geste est audacieux, mais si personne ne l'a tenté jusqu'ici, c'est qu'il est impossible à accomplir sans verser dans le ridicule, la dérision ou le pathos. La réalisatrice Lorene Scafaria, qui commence donc sa carrière par la plus définitive des conclusions, a choisi la troisième option.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde
Mad Movies
par Gilles Esposito

C'était plutôt une bonne surprise.

La critique complète est disponible sur le site Mad Movies
Télé 7 Jours
par Philippe Ross

Alternant saynètes drolatiques ou émouvantes avec de jolies compositions de Steve Carrel et de Keira Knightley, ces trois dernières semaines avant le clap final s'avèrent aussi originales qu'attachantes.

L'Express
par Julien Welter

Sans être une réussite, le film est une étrangeté drôle et romantique.

La critique complète est disponible sur le site L'Express
Télérama
par Nicolas Didier

C'est un beau road-movie de science-fiction (...) une fin du monde étrangement calme et, paradoxalement, très euphorisante.

La critique complète est disponible sur le site Télérama
TéléCinéObs
par Guillaume Loison

(...) une jolie rom-com d'anticipation doublée d'une comédie noire finement troussée. Certes, le film peine à tenir le rythme et la créativité de la première demi-heure, mais pour le génie de Steve Carell et son art du burlesque guindé, on reste preneur.

La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs
Ecran Large
par Marine Baillon

Un tel sujet méritait de susciter en amont de véritables interrogations.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large
Les Inrockuptibles
par Romain Blondeau

Si une alchimie bizarre s'opère par endroits dans ce couple d'acteurs asymétrique, la seule réelle émotion que suscite ce morne film est le regret de voir Steve Carell passer avec entêtement à côté de sa carrière.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles
Le Journal du Dimanche
par Barbara Théate

Un mélo sentimental qui part dans tous les sens, un brin dépressif et déprimant.

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche
L'Ecran Fantastique
par YannLebecque

Ce road-movie romantique ressemble à ces innombrables démarques de genre codifiées à la nausée (...) où chaque séquence semble avoir été si souvent vue qu'on oubliera le tout si tôt franchie la porte de la salle.

La critique complète est disponible sur le site L'Ecran Fantastique
Studio Ciné Live
par Christophe Chadefaud

Voir le site de Studio Ciné Live

La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live
Critikat.com
par Sophia Collet

Rom-com imbue de son romantisme, "Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare" rate son dynamitage des conventions du genre, renforcé par le festival de gesticulations de Keira Knightley.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Les meilleurs films de tous les temps